Traçage ou marche ? Les aides de Neptune

Discussions au fil de l'eau sur la 560
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 4877
Enregistré le : 01.06.2014
chevechercher a écrit :Non, effectivement, ça ne change pas grand chose. Même pas pour ceux qui ne restent pas dans les eaux territoriales françaises.
Sorry about that.

Au sens propre, c'est une perturbation de l'eau causée par le passage d'un solide et visible à sa surface. C'est donc fait d'eau, mais c'est surtout la forme et le mouvement de la surface de cette eau (comme une vague). J'ai pas de problème pour dire que l'eau s'écartant derrière le crayon est son sillage au sens propre.
Tu pars d'une définition "d'eaux" (sillage) pour justifier qu'en marchant par terre, dans un sillage (celui du crayon), on "marche sur les eaux". Moi, je trouve le raisonnement un peu orienté, quand même. Si je devais décrire ce visuel, je dirais simplement qu'un crayon trace un trait à travers les flots.


Je marche dans le sillage du crayon au sens propre, et dans deux sens figurés : celui de "suivre la voie ouverte par quelqu'un" et celui de "trace laissée en passant par quelque chose", ce dernier étant aussi un sens du mot sillon, qui se trouve décrire également le trait du crayon dans un autre de ses sens, celui de tranchée.
Une tranchée, maintenant? Et si le TANPR, c'était la ligne Maginot, en fait? :jesors:

:banderole:
:alatienne:
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 7222
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Bouba a écrit :On va pas non plus prôner la vertu supérieure de tout ce qui est madito-incompatible, si?


Moi aussi je sais faire !

QUESTION No 31 DU 1997-08-04
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: AL-MAR
AL-MAR, DITES-VOUS, EST DANS UNE LANGUE ETRANGERE. VOUS AVIEZ POURTANT DIT : PAS DE LANGUE ETRANGERE HORMIS LE W ET QUELQ UES MOTS EN LATIN. MAIS JE SUIS SUR QUE VOUS SAUREZ JUSTIFIER A POSTERIORI CETTE CONTRADICTION COMME TOUTES CELLES QUE NOUS DECOUVRIRNS EN LISANT LES SOLUTIONS .
--------------------------------------------------------------------------------
PERSONNE NE VOUS DEMANDE DE PARLER CETTE LANGUE ETRANGERE, OU MEME DE VOUS PROCU- RER UN DICTIONNAIRE DANS CETTE LANGUE. CONSTATER QUE "AL-MAR" N'EST PAS DU FRAN CAIS NE REQUIERT PAS UNE SAGACITE DEME- SUREE, QUE JE LE PRECISE OU NON ! SI VOUS CHERCHEZ BIEN, VOUS TROUVEREZ LA SIGNIFICATION DE CE MOT DANS UN OUVRAGE TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS COURANT, ET QUI EST TELLEMENT FRANCAIS QUE C'EN EST UNE CARICATURE... QUANT A MES PRETENDUES "CONTRADICTIONS", NOUS VERRONS EN EFFET LE MOMENT VENU. HELAS, VOUS N'AVEZ PAS SIGNE, ET NOUS NE POURRONS DONC PAS EN DISCUTER ! ENFIN, LA PLACE ME MANQUE ICI POUR VOUS DONNER L'ETYMOLOGIE DE TOUS LES MOTS UTILISES DANS LE LIVRE. VOUS SERIEZ SURPRIS PAR LE NOMBRE DE MOTS ET EXPRESSIONS D'ORIGINE ETRANGERE QUI S'Y TROUVENT. (CETTE PRECISION PARCE QU'IL ME SEMBLE QUE, PARFOIS, IL FAUT METTRE LES POINTS SUR LES "i"). AMITIES -- MAX


Le mot PEN est un mot basique en Anglais...personne ne demande d’apprendre une langue étrangère ni même d'acheter un dictionnaire :edente:

Egide ne fait que citer ...moi je cherche à comprendre en confrontant les madits :hinhin:
chevechercher
Hulotte
Messages : 1906
Enregistré le : 03.06.2017
Egide a écrit :
chevechercher a écrit :Au sens propre, c'est une perturbation de l'eau causée par le passage d'un solide et visible à sa surface. C'est donc fait d'eau, mais c'est surtout la forme et le mouvement de la surface de cette eau (comme une vague). J'ai pas de problème pour dire que l'eau s'écartant derrière le crayon est son sillage au sens propre.
Tu pars d'une définition "d'eaux" (sillage) pour justifier qu'en marchant par terre, dans un sillage (celui du crayon), on "marche sur les eaux". Moi, je trouve le raisonnement un peu orienté, quand même. Si je devais décrire ce visuel, je dirais simplement qu'un crayon trace un trait à travers les flots.


Je peux comprendre ça. Disons que dans mes solutions, c'est la troisième fois qu'on me demande de jouer sur une ambiguïté eau/sol, alors ça ne me dérange pas vraiment.

Egide a écrit :
chevechercher a écrit :Je marche dans le sillage du crayon au sens propre, et dans deux sens figurés : celui de "suivre la voie ouverte par quelqu'un" et celui de "trace laissée en passant par quelque chose", ce dernier étant aussi un sens du mot sillon, qui se trouve décrire également le trait du crayon dans un autre de ses sens, celui de tranchée.
Une tranchée, maintenant? Et si le TANPR, c'était la ligne Maginot, en fait? :jesors:


Allons, t'excite pas, j'ai dit "tranchée" pour faire comprendre "un creux rectiligne dans la terre", mais ça n'a pas besoin d'être aussi profond qu'une tranchée de la guerre de 14-18. Mais regarde-le ce trait de crayon dans le visuel de la 560 et dis-moi si tu ne trouves pas qu'il creuse un peu le sol, quand même ?
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 3261
Enregistré le : 25.06.2011
L'enigme dit: Apprête toi a marcher sur les eaux, c'est donc que tu vas devoir le faire... Mais avec le secours Neptune et par deux fois . Il n'est donc pas question de l'éviter....
Ses secours sont destinés à nous aider à franchir deux obstacles et l'on sait par ailleurs que ces aides sont de même nature.
QUESTION No 48 DU 1997-10-30
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: Neptune 1
S'il vient a mon secours, c'est pour franchir des obstacles sans doute. Ces deux obstacles n'en sont-ils qu'un seul, que je franchis a deux endroits diffBe- rents ? Amities humides Elise
--------------------------------------------------------------------------------
IL S'AGIT DE DEUX OBSTACLES, MAIS POUR CE QUI EST DE LEUR NATURE, LA AUSSI C'ES T A VOUS DE TROUVER, ELISE. AMITIES -- MAX

Je ne pense pas que role de Neptune soit de creuser des sillons dans l'eau par contre je vois bien l'évocation d'une ligne de partage des eaux.
Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 4877
Enregistré le : 01.06.2014
chevechercher a écrit : Mais regarde-le ce trait de crayon dans le visuel de la 560 et dis-moi si tu ne trouves pas qu'il creuse un peu le sol, quand même ?


En tous cas, tous les deux, on n'est pas près de le creuser, le sol, avec des conneries pareilles.
Fallait pas embaucher Becker, je le dis depuis que j'ai ouvert le bouquin, en 93, pour le refermer aussitôt! J'y ai pas retouché pendant presque 17 ans...
Alors oui, le trait creuse le sol. Mais ce sol ressemble à la peau d'une vieille grand mère, la perspective chie dans la colle, les ombres sont placées au petit bonheur la chance, et si je voyais le coquillage du visuel sur un plateau de fruits de mer, je me rabattrais sur les toasts au pâté. Dois-je en conclure quoi que ce soit pour aligner ces deux *** d'aides de Neptune? I dont think so.
:alatienne:
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 4877
Enregistré le : 01.06.2014
ockham a écrit :
Je ne pense pas que role de Neptune soit de creuser des sillons dans l'eau par contre je vois bien l'évocation d'une ligne de partage des eaux.
Cordialement, Ockham.


En reliquat, alors, parce que sinon, je vois pas!
Image
:alatienne:
Avatar de l’utilisateur
joselyne
Ninoxe
Messages : 309
Enregistré le : 21.01.2010
Localisation : rudeau-ladosse (24)
Contact :
Egide a écrit :
ockham a écrit :
Je ne pense pas que role de Neptune soit de creuser des sillons dans l'eau par contre je vois bien l'évocation d'une ligne de partage des eaux.
Cordialement, Ockham.


En reliquat, alors, parce que sinon, je vois pas!

Justement !! Tu devrais VOIR .... :franchouillard: :cafe:
Mince où sont mes croissants chauds ?? :oops:
Sale caractère ? nan ... du caractère et un humour à deux balles .. mais c'est vraiment le mien !
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 3261
Enregistré le : 25.06.2011
@Egide
En reliquat, alors, parce que sinon, je vois pas!

Pourtant on l'a voit bien sur ta carte, cette ligne passe précisément à l'endroit où tu vois pour la première fois la lumière par l'ouverture.
L'ouverture du bec qui pointe à chaque extrémité Cherbourg et Roncevaux trouve à s'expliquer.
Je n'ai pas écris que le trait de crayon suivait une ligne de partage des eaux mais que ce trait évoquait une ligne de partage des eaux. Selon moi celle des Pyrénées au bout de la direction suivie par Neptune.
Cordialement,
Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
pirojky
Nyctale
Messages : 159
Enregistré le : 10.05.2018
Pour ce qui est de la ligne de partage des eaux, c'est une possibilité.
Je ne l'a prends pas en compte personnellement.
Je trouve beaucoup plus raisonnable de s'intéresser à ce que l'on appelle en navigation :

La route de fond et la route vrai !
Et le visuel est franchement orienté vers cela !

Après ce qu'en j'en dis.

Amicalement Pirojky
In Omnia Paratus

Retourner vers « 560 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]