Sur la piste des ours

Discussions au fil de l'eau sur la 560
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 19 déc. 2018 à 10:34
Le visuel de la 560 nous montre un crayon qui trace un trait dans le sable. Cela ne peut que nous rappeler les mots de la 420 "imprima la marque de ses serres dans le sable".

Dans la 420, cette formule est suivie de "avant de…", formule que l'on retrouve dans la 560 : "n'interromps pas ton parcours avant de…".

Dans la 560, "avant de" est précédé d'une rime en -ours (parcours, qui rime avec secours) qui consolide, me semble-t-il, le rapprochement avec la 420 : "CENT JOURS AVANT DE". Lesquels cent jours rappellent "toujours nu".

Cent jours "avant de" se casser le bec à Waterloo, l'Aigle était à Lyon, une ville où le guide Michelin vert (Vallée du Rhône) nous dit que "la tour "Crédit lyonnais", familièrement appelée "crayon" par les citadins, domine l'ensemble [du quartier de la Part-Dieu]".

Le crédit consiste pour une banque à "prêter" (420) et pour le client à "emprunter" (500).

Par ailleurs, les mots qui suivent "avant de" dans la 420 et la 560 totalisent le même nombre de lettres (32) :

S E C A S S E R L E B E C E T Y L A I S S E R S E S P L U M E S
V O I R P A R L O U V E R T U R E L A N E F E N C A L M I N E E


Autre remarque : les deux verbes présents dans la partie de la phrase de 100 lettres de la 420 que j'ai isolée pourraient évoquer le visuel de la 560 :

- CASSER donne RESSAC à l'envers, et
- LAISSER contient le mot LAISSE.

Cela m'interpelle d'autant plus que "avant de" se retrouve tout à la fin de la 520, et que l'on peut lire le mot SABLE dans 'SA BLESSURE" :
- [avant de] t'éloigner referme SA BLEssure.

Il n'y a que 26 lettres, comme si pour "refermer", il fallait ajouter 6 lettres… :pigepas:
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
menba73
Harfang
Messages : 563
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Sur la piste des ours Messagepar menba73 » 19 déc. 2018 à 16:01
Bonjours Don Luis,

Par ailleurs, les mots qui suivent "avant de" dans la 420 et la 560 totalisent le même nombre de lettres (32) :

S E C A S S E R L E B E C E T Y L A I S S E R S E S P L U M E S
V O I R P A R L O U V E R T U R E L A N E F E N C A L M I N E E

32 correspond au département du Gers. Région où se trouve Aignan décrypté en 500 par IRNA.

A 2424-42-424-44-224-24-42-24, emPrunte l'orthogonale.
Pour trouver la SpIrale à quatre centres,
560.606 mesures, c'Est loin.
Mais par le Méga, c'est un million De fois moins.[/centrer]

1 + 32 + 1 + 32 + 1 + 32 + 1 = 100, encadré par 23 et 10 = 133.

23 correspond au nombre d’éléments chimiques utilisés pour crypter la 600, 10 correspond aux nombre de villes trouvées en 580.

23 c’est 32 inversé, 10 c’est 01 inversé. 23 – 10 = 13 (580)


Golfe-Juan et Aignan ont la même latitude, à quelques poussières près. Un tracé emmène en mer de Biscaye (mer Cantabrique), c'est pour moi un des traits qui permettent de situer les 3 RDV.

M'pa Menba.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 19 déc. 2018 à 18:55
Oui, pout moi 100 lettres, ou 32 lettres x 2, c'est d'abord et avant tout une histoire de damiers - et je pense que cela a un rapport avec la SS.
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
menba73
Harfang
Messages : 563
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Sur la piste des ours Messagepar menba73 » 19 déc. 2018 à 19:28
Don Luis a écrit :Oui, pout moi 100 lettres, ou 32 lettres x 2, c'est d'abord et avant tout une histoire de damiers - et je pense que cela a un rapport avec la SS.


64 c'est avant tout un échiquier. Je suis un joueur d'échec et bien que d'un niveau médiocre, je joue plusieurs parties tous les jours (lichess).

A une époque, pour déchiffrer des lettres rangées sur un plateau d'échec, j'avais envisagé d'essayer d'adapter la technique du cavalier d'Euler. Je ne te cache pas que la chose est complexe. Le départ se ferait en E8 et le parcours se terminerait en E5. Il y a beaucoup de paramètres à ajuster. J'ai abandonné cette piste, car les Madits réfutent l'emploi des échecs...

Rien n'interdit de n'utiliser que 32 cases, il me semble qu'il y a un effet miroir entre deux parties de l'échiquier.
Modifié en dernier par menba73 le 19 déc. 2018 à 19:38, modifié 1 fois.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 19 déc. 2018 à 19:37
MV a éliminé les échecs dans la chouette, c'est entendu. Donc 8 x 8, c'est le damier qui a été utilisé jusqu'à ce qu'il soit remplacé par le damier dit "à la polonaise" :
https://books.google.fr/books?id=E3UrAg ... 23&f=false

La chose a été confirmée par MV lui-même dans la brochure des solutions de La clé d'Orval (page 34).
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
menba73
Harfang
Messages : 563
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Sur la piste des ours Messagepar menba73 » 19 déc. 2018 à 19:47
Don Luis a écrit :MV a éliminé les échecs dans la chouette, c'est entendu. Donc 8 x 8, c'est le damier qui a été utilisé jusqu'à ce qu'il soit remplacé par le damier dit "à la polonaise" :
https://books.google.fr/books?id=E3UrAg ... 23&f=false

La chose a été confirmée par MV lui-même dans la brochure des solutions de La clé d'Orval (page 34).


Vu sous cet angle, l'emploi d'un damier de 100 cases semblerait plus en concordance avec les énigmes
Galag
Nyctale
Messages : 116
Enregistré le : 03.11.2018
Re: Sur la piste des ours Messagepar Galag » 19 déc. 2018 à 20:40
Don Luis a écrit :Dans la 560, "avant de" est précédé d'une rime en -ours (parcours, qui rime avec secours) qui consolide, me semble-t-il, le rapprochement avec la 420 : "CENT JOURS AVANT DE". Lesquels cent jours rappellent "toujours nu".


Entre l'ours du secours et l'ours du parcours, il y a le Septentrion, dont le nom vient des 7 étoiles... de la Grande Ourse.
Avatar de l’utilisateur
Archimede
Hulotte
Messages : 2640
Enregistré le : 25.03.2011
Re: Sur la piste des ours Messagepar Archimede » 19 déc. 2018 à 20:55
Il y a aussi JOURSIDERAL, ou JOURSIDERAL
Suis pas loin de panser celui auquel je pense. Oh là, tout doux...
Ma voiture est garée en bas.
Mon volatile est gavé en basilique.
Galag
Nyctale
Messages : 116
Enregistré le : 03.11.2018
Re: Sur la piste des ours Messagepar Galag » 19 déc. 2018 à 21:16
Ah oui, bien vu.

Bien sûr, l'ours est très présent à Bourges (Saint Ursin premier évêque de Bourges, portail St Ursin à la cathédrale, porte Saint-Ours...).

J'avais aussi, à un moment, identifié la rivière Ourse, dans les Hautes-Pyrénées. De mémoire (je n'ai pas mes documents avec moi), il y a un alignement entre cette petite rivière, Bourges et Laon.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 19 déc. 2018 à 22:08
Merci pour ces propositions. A vrai dire, j'ai mis les ours dans le titre de mon fil pour le rendre amusant, mais je ne sais pas si c'est vraiment le point important.

On peut noter aussi que l'on trouve la chaîne de lettres OURS dans 2 des villes de la 580 encore codées mais lues dans le sens inverse du contresens :

SI OUR SOL MI S
DO H MI R SI OUR SOL

Certains voient aussi un ours dans le visuel de la 500...

Je suis personnellement plus intéressé par cette histoire de ressac et de laisse...
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
chevechercher
Dryade
Messages : 1366
Enregistré le : 03.06.2017
Re: Sur la piste des ours Messagepar chevechercher » 19 déc. 2018 à 22:43
Don Luis a écrit :Le visuel de la 560 nous montre un crayon qui trace un trait dans le sable. Cela ne peut que nous rappeler les mots de la 420 "imprima la marque de ses serres dans le sable".


Bonne remarque. D'autant plus qu'on nous demande de chercher l'ouverture qui révèle la lumière céleste (référence à la 420) et que ce crayon est un joli c-rayon. Il écrit aussi en noir qui se dit "sable" en héraldique.

Dans la 420, cette formule est suivie de "avant de…", formule que l'on retrouve dans la 560 : "n'interromps pas ton parcours avant de…".

Dans la 560, "avant de" est précédé d'une rime en -ours (parcours, qui rime avec secours) qui consolide, me semble-t-il, le rapprochement avec la 420 : "CENT JOURS AVANT DE". Lesquels cent jours rappellent "toujours nu".


Jusque-là je te suis. Ces remarques sont pertinentes. Mais pourquoi partir après sur la piste du Crédit Lyonnais qui n'a rien à voir ? Tu parles d'ours dans le titre mais tu ne fais qu'effleurer le sujet aussi...

Mais surtout, est-ce que tout cela ne nous dit pas "simplement" de faire un parallèle entre la solution de la 420 et celle de la 560 ? En 420 on s'éloigne de Golfe-Juan où Napoléon est revenu et au final on tire un trait. En 560 on s'éloigne de Cherbourg où les cendres de Napoléon sont revenues et au final on tire un trait. Sans compter que deux dieux romains nous aident. Le parallèle est évident, alors peut-être que ces histoires de "avant de" sont un moyen de préciser ce parallèle ?

Par ailleurs, les mots qui suivent "avant de" dans la 420 et la 560 totalisent le même nombre de lettres (32) :

S E C A S S E R L E B E C E T Y L A I S S E R S E S P L U M E S
V O I R P A R L O U V E R T U R E L A N E F E N C A L M I N E E


Bien vu. Se casser le bec correspondrait à voir par l'ouverture et laisser ses plumes à la nef encalminée ? La nef ne peut plus voguer sans ses plumes ?
Galag
Nyctale
Messages : 116
Enregistré le : 03.11.2018
Re: Sur la piste des ours Messagepar Galag » 19 déc. 2018 à 23:01
Pas facile de voir ce qu'on peut faire de ce rapprochement (et pourtant, il y a sans doute quelque chose, le "avant" de la 420 étant mis en évidence par le non cryptage du V, c'est peut-être pour attirer sur la symétrie avec la 560).

Deux fois 32 lettres, ça en fait 64, donc une grille 8x8. Si je mets les deux phrases l'une à la suite de l'autre et que je les insère en spirale dans une grille 8x8, ça donne :

S E C A S S E R
L U M E S V O L
P R E L A N I E
S U M I N E R B
E T L E E F P E
S R A C N E A C
R E V U O L R E
E S S I A L Y T


Les mots RESSAC et LAISSE apparaissent en position symétrique, ça rend tentant de dessiner un Z.
La diagonale peut alors donner : ANNÉE O.

Mais je ne sais pas bien ce qu'on pourrait en faire.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 20 déc. 2018 à 11:44
Merci pour ces remarques et ces suggestions.

Si je m'intéresse tant aux "avant de" de la 420 et de la 560, c'est parce qu'il y en a un troisième à la dernière ligne de la 520, et je subodore (peut-être à tort) un truc fumant. D'autant plus que, dans la 520, le verbe est "t'éloigner", qui fait forcément penser à la 500 ("c'est loin") et à la 560 ("loin du Septentrion").

De plus, il est question de "Dame" à la fin de la 520. Et quand on sait qu'il a existé un damier de 64 cases avant le damier moderne de 100 cases, on devient très attentifs quand on rencontre 64 et/ou 100 lettres.

Tout le monde sait qu'il y a un quatrain de 64 lettres dans la 780 et une phrase de 100 lettres dans la 420, mais c'est peut-être un peu trop visible.

Il me semble donc intéressant de repérer (grâce à Honcause) qu'une chaîne de 100 lettres se cache dans la 500 - du P de "emPrunte" au D de "de fois moins" :
P + 32 + I + 32 + E + 32 + D = 100 lettres.

De même, les deux fois 32 lettres après les 2 "avant de" de la 420 et de la 560 font une série de 64 lettres qui peut passer inaperçue.

Le fait que les deux verbes de la 420, CASSER et LAISSER, puissent faire discrètement allusion au visuel de la 560 (lequel pourrait représenter un RESSAC, qui LAISSE à découvert... un coquillage), et vice-versa (la mine du crayon pourrait évoquer un bec et la masse d'eau en haut à gauche m'évoque clairement une plume) m'incite à rapprocher les deux énigmes, sur le plan purement textuel (2 séries de 32 lettres), mais peut-être aussi sur le plan des tracés. Ce n'est sûrement pas un hasard si la 420 et la 560 tournent autour d'un "trait" qui s'abat dans l'une et qu'il faut tirer dans l'autre.

Il faut tenir compte aussi des rapprochements entre la 500 et la 420 :
- chacune des deux énigmes contient une série de 100 lettres dans laquelle on peut lire CENT
- les impératifs "prête" et "emprunte" se répondent (et c'est là que je m'intéresse au crédit lyonnais, dont la tour est comparée à un crayon).

Cela paraît donc a priori une bonne idée de disposer les lettres en spirale.

Quant aux ours, je ne sais pas s'ils jouent un rôle. Le rapprochement avec le Septentrion est bien vu, mais il s'agit d'une oursE, ce qui me gêne un peu. Mais je retiens en tout cas la rime en OURS (cent jOURS, secOURS, parcOURS). Je connais l'évêque de Bourges. Wikipédia mentionne aussi un saint Ours de Toul qui se fête le 1er mars (débarquement à Golfe-Juan)...


Work in progress ! (en chantier)
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
chevechercher
Dryade
Messages : 1366
Enregistré le : 03.06.2017
Re: Sur la piste des ours Messagepar chevechercher » 20 déc. 2018 à 15:13
Le P du PIED décrypté est dans le mot "emprunte", ça fait penser à une empreinte de pied, qui serrait l'équivalent de la marque des serres ?
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 20 déc. 2018 à 19:20
Si tu veux, mais j'ai de gros doutes !
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Galag
Nyctale
Messages : 116
Enregistré le : 03.11.2018
Re: Sur la piste des ours Messagepar Galag » 20 déc. 2018 à 21:01
Pour le fun (quand on est à Bourges) :

PASSE LA PORTE DE L'OUBLIÉ
ET OBÉIS À L'APPEL DE L'OURS

Chacune des deux parties est une anagramme de "par la boussole et le pied", et l'oublié pourrait être, soit le Maître de Bourges dont on ne connaît pas le nom, soit celui qui a fait la porte Saint-Ours, dont on connaît le nom (Girauldus) mais pas d'où il venait.

Mais ce sont des anagrammes de 21 lettres, bien au-delà de la limite maxienne.

Sinon, je suis d'accord sur les liens forts entre la 420 et la 560 (de même qu'entre la 600 et la 500, je me suis toujours demandé si ce n'était pas initialement une seule énigme que Max avait dû couper en deux pour avoir le bon nombre).

Pour rappel (cf. ma contribution "dessine-moi un point d'interrogation) : le texte de la 500 forme aussi une grille 11x11, une fois qu'on a remplacé 2424-etc par Carignan. Je ne suis donc pas très convaincu par la piste des damiers ; même si c'est le jeu d'échec que Max a explicitement exclu, je ne crois pas beaucoup aux références à des jeux de damier ou de plateau, je pense qu'il y a autre chose à faire avec ces grilles.
menba73
Harfang
Messages : 563
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Sur la piste des ours Messagepar menba73 » 20 déc. 2018 à 21:13
Galag a écrit :Pour le fun (quand on est à Bourges) :

Pour rappel (cf. ma contribution "dessine-moi un point d'interrogation) : le texte de la 500 forme aussi une grille 11x11, une fois qu'on a remplacé 2424-etc par Carignan. Je ne suis donc pas très convaincu par la piste des damiers ; même si c'est le jeu d'échec que Max a explicitement exclu, je ne crois pas beaucoup aux références à des jeux de damier ou de plateau, je pense qu'il y a autre chose à faire avec ces grilles.
.

Mon parcours m'amène à envisager un format A 4, qui lui a une réalité géographique indéniable.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 21 déc. 2018 à 09:42
Galag a écrit :Pour le fun (quand on est à Bourges) :

PASSE LA PORTE DE L'OUBLIÉ
ET OBÉIS À L'APPEL DE L'OURS

Chacune des deux parties est une anagramme de "par la boussole et le pied", et l'oublié pourrait être, soit le Maître de Bourges dont on ne connaît pas le nom, soit celui qui a fait la porte Saint-Ours, dont on connaît le nom (Girauldus) mais pas d'où il venait.

Mais ce sont des anagrammes de 21 lettres, bien au-delà de la limite maxienne.

Sinon, je suis d'accord sur les liens forts entre la 420 et la 560 (de même qu'entre la 600 et la 500, je me suis toujours demandé si ce n'était pas initialement une seule énigme que Max avait dû couper en deux pour avoir le bon nombre).

Pour rappel (cf. ma contribution "dessine-moi un point d'interrogation) : le texte de la 500 forme aussi une grille 11x11, une fois qu'on a remplacé 2424-etc par Carignan. Je ne suis donc pas très convaincu par la piste des damiers ; même si c'est le jeu d'échec que Max a explicitement exclu, je ne crois pas beaucoup aux références à des jeux de damier ou de plateau, je pense qu'il y a autre chose à faire avec ces grilles.



Bravo pour les anagrammes !

Pour ce qui est du damier, c'est quand même sur un damier que le jeu est "trop facile" lorsqu'il y a deux intervalles entre trois pions alignés, non ?

Au chapitre des ours, il ne faut peut-être pas oublier la ville de Berne, dont le blason porte un ours, où il y a une fosse aux ours, et dont la Tour de l'horloge fait défiler des ours. C'est à Berne qu'Einstein a conçu sa théorie de la relativité.

Image
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
Champy
Chevêchette
Messages : 30
Enregistré le : 25.03.2016
Re: Sur la piste des ours Messagepar Champy » 21 déc. 2018 à 10:36
(Excusez-moi pour le HS, j'ai juste une petite question pour DL. )
Hors-Sujet
Don Luis
Hulotte
Messages : 12517
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Sur la piste des ours Messagepar Don Luis » 21 déc. 2018 à 11:03
Champy a écrit : Dans le fil en question, tu évoquais la piste consistant à reproduire le trait du crayon sur la 989 et de s'intéresser à l'endroit correspondant à la mine. Je pense que tu parles du 49ème ? Je trouve ça intéressant. Par contre, je n'ai pas compris ce que tu suggérais pas les "deux marques".


Salut Champy, qu'entends-tu par "le 49ème" ?

J'ai parlé de tracer une ligne Cherbourg-Concarneau, qui pourrait, par son inclinaison, correspondre au trait du visuel de la 560 (mais on m'a dit que c'était pas bon). Je reporte sur cette ligne la distance bord gauche du visuel - pointe du crayon (il y a probablement un madit disant que cette distance n'a aucune importance, mais je passe outre) et je la reporte, à partir de Cherbourg sur ma ligne Cherbourg-Concarneau. Cela me donne un point en pleine mer.

Mais ce trait Cherbourg-Concarneau n'est pas pour moi celui des deux secours de Neptune. Je trace donc un deuxième trait, et sur ce deuxième trait, je reporte la même distance à partir de Cherbourg. J'ai donc deux points, un sur chacun des deux traits et, sur leur alignement, je trouve ce qui pourrait bien être le lieu de la nef - Vézelay pour ne pas la nommer (mais goldowlhunter ne serait sans doute pas d'accord avec ça).


Voilà, pour ce que ça vaut !

Hors-Sujet
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison

Retourner vers « 560 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]