Le point sur la nef: connue avant ou non?

Discussions au fil de l'eau sur la 560
Avatar de l’utilisateur
cramoisi2
Hulotte
Messages : 2570
Enregistré le : 17.06.2014
Localisation : La Fare les Oliviers-13
En gros deux courants: le premier et le second.

Le premier: on découvre la nef dans cette énigme et un élément décrypté précédemment confirme que c'est bien elle. Le problème étant qu'il y a 36000 soluces, et souvent "à la mord moi le neutre": je compte les voyelles après la virgule, je trouve une info "capitale" sur une tornade qui aurait sévi en 778 à Trifouilis-les-oies, laquelle a fait tomber l'étendoir du curé de la paroisse, ou encore mon TANPR passe sur l’abbaye de MeldEUse...

Le second: la nef est un lieu découvert avant et, pour la Nème fois, on y passe dessus. Il y a alors beaucoup moins de candidats: une des 10 villes, la spirale, 242, le point de chute de la FA...

Vos avis?
Mars, Vénus, Saturne, ce qui m'étonne, ce n'est pas qu'on ait découvert tous ces astres lointains, c'est qu'on connaisse leur nom.
Jean Nohain
crew
Hulotte
Messages : 2288
Enregistré le : 07.04.2014
Premier courant : Comment s'arrêter quand on voit la nef si on ne connait pas la nef ? :pigepas:
Second courant : Pourquoi faire une énigme dont l'objectif est de trouver quelque chose qu'on connait déjà ?

Je suis du second courant. C'est juste que le but de l'énigme n'est évidemment pas de trouver la nef.
Avatar de l’utilisateur
Esteban
Ninoxe
Messages : 330
Enregistré le : 18.10.2011
Troisième possibilite(mixte des 2 précédents):
La nef se découvre par décryptage en 560 mais tu découvres ce qu elle est (et non ou et qui elle est) dans une énigme précédents en locurence 600
crew
Hulotte
Messages : 2288
Enregistré le : 07.04.2014
Esteban a écrit :Troisième possibilite(mixte des 2 précédents):
La nef se découvre par décryptage en 560 mais tu découvres ce qu elle est (et non ou et qui elle est) dans une énigme précédents en locurence 600


Disons que c'est un sous-courant du premier courant, puisque tu découvres où est la nef en 560.
Avatar de l’utilisateur
Esteban
Ninoxe
Messages : 330
Enregistré le : 18.10.2011
On peut dire cela avec cette precision que dans mon cas la nef se découvre en 560 mais je ne peux la "nommer" que grace a la 600
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 8712
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
La nef se décrypte en 560 et seulement alors on comprend l'allusion dont il est question en 600.
En 600, il est impossible de savoir que c'est d'elle dont il est question et pour 2 raisons :
1/ On ne la nomme pas ainsi en 600.
2/ On ne sait même pas qu'il y aura une nef encalminée à ce stade de la 600. ( les 2 sont un peu liés d'ailleurs).
Le paradoxe lié aux dires de Max entre" la nef se trouve une fois le trait tiré" et "une fois la nef trouvée on tire le trait(TANPR) " permet d'envisager comment résoudre l'énigme ( du moins la partie concernant la nef).
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
NAPO109188
Hulotte
Messages : 3460
Enregistré le : 14.08.2010
Ce serait un peu long à expliquer, je vais me contenter de rester dans le contexte du fil.

Je pense que la nef se rencontre plusieurs fois, mais quand on la rencontre les premières fois, on ne sait pas que ce qu'on découvre sera la nef.

Je pense qu'on la rencontre sous des noms differents 4 fois,
en 470, c'est la Lumière
en 600, c'est le NNP
en 500, c'est la SAQC
en 560, c'est la nef

Les quatre fois ne sont pas des rencontres geométriques, seul en 560, elle est concretisé par un point sur la carte.
Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5930
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
NAPO109188 a écrit :Ce serait un peu long à expliquer, je vais me contenter de rester dans le contexte du fil.

Je pense que la nef se rencontre plusieurs fois, mais quand on la rencontre les premières fois, on ne sait pas que ce qu'on découvre sera la nef.

Je pense qu'on la rencontre sous des noms differents 4 fois,
en 470, c'est la Lumière
en 600, c'est le NNP
en 500, c'est la SAQC
en 560, c'est la nef

Les quatre fois ne sont pas des rencontres geométriques, seul en 560, elle est concretisé par un point sur la carte.


Il est clair que si à un moment ou un autre on ne la pas croisé au moins une fois, alors je vois mal comment la confirmé par un seul point en 560, très difficilement à mon avis !
Ton idée est élégante Napo puisqu'on peut très bien imaginer que le tout à la fin ne fasse qu'un !
C'est subtil, ça me plait !
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 2960
Enregistré le : 01.06.2014
En 580, on aborde le thème de la musique, le visuel nous montre deux instruments: l'un joue en clé de sol, l'autre en clé de fa.
En 600, on apprend qu'une clé "F" se cache sur un navire noir perché. En 500, on découvre un navire noir perché.
En 420, une flèche s'y abat, tirée par le dieu de la musique, c'est la (F)lèche d'(A)pollon, la "FA", elle se déplace dans le ciel à la vitesse de la lumière.
En 560, on cherche à voir cette "lumière" par l'ouverture, en descendant de Cherbourg vers le sud. On s'arrête quand on voit la nef encalminée (un "navire" perché, autrement dit). C'est logique, la lumière ne nous guidera pas plus loin. On tire le trait à ne pas regretter vers cette nef, conformément à la "marche à suivre" donnée en 470 ("ce n'est le bon chemin que si la flèche vise le coeur"=TANPR), et en 580 ("le bon sens, c'est le sens du contresens et inversement"=parcours de Cherbourg à "fin de la seconde aide de Neptune" inverse du trajet de la flèche): ceci explique pourquoi on se retrouve à Cherbourg en 560 (alignement avec Bourges et Golfe-Juan, pour voir la flèche partir), pourquoi on ne doit pas "s"attarder" (si on veut suivre le parcours de la lumière par l'ouverture), et pourquoi on s'arrête au milieu de nulle part, quand on voit la nef par l'ouverture (en fait, on voit la lumière, elle est enfin "figée").
Trop logique, peut-être?
:alatienne:
Club des anarchistes posés sans foi ni foie.
tompoucex
Dryade
Messages : 1685
Enregistré le : 01.11.2010
@ Napo

Je pense que la nef se rencontre ( pour moi une première fois ) , mais quand on la rencontre , on ne sait pas que se sera la nef.

Donc déjà rencontré auparavant . amha

a + tompoucex
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5930
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Egide a écrit :En 580, on aborde le thème de la musique, le visuel nous montre deux instruments: l'un joue en clé de sol, l'autre en clé de fa.
En 600, on apprend qu'une clé "F" se cache sur un navire noir perché. En 500, on découvre un navire noir perché.
En 420, une flèche s'y abat, tirée par le dieu de la musique, c'est la (F)lèche d'(A)pollon, la "FA", elle se déplace dans le ciel à la vitesse de la lumière.
En 560, on cherche à voir cette "lumière" par l'ouverture, en descendant de Cherbourg vers le sud. On s'arrête quand on voit la nef encalminée (un "navire" perché, autrement dit). C'est logique, la lumière ne nous guidera pas plus loin. On tire le trait à ne pas regretter vers cette nef, conformément à la "marche à suivre" donnée en 470 ("ce n'est le bon chemin que si la flèche vise le coeur"=TANPR), et en 580 ("le bon sens, c'est le sens du contresens et inversement"=parcours de Cherbourg à "fin de la seconde aide de Neptune" inverse du trajet de la flèche): ceci explique pourquoi on se retrouve à Cherbourg en 560 (alignement avec Bourges et Golfe-Juan, pour voir la flèche partir), pourquoi on ne doit pas "s"attarder" (si on veut suivre le parcours de la lumière par l'ouverture), et pourquoi on s'arrête au milieu de nulle part, quand on voit la nef par l'ouverture (en fait, on voit la lumière, elle est enfin "figée").
Trop logique, peut-être?
:alatienne:


La tu m'a embrouillé le coco wash :eek:
Par contre je retiens une déduction interessante !
La lumière figé ou la nef figé par la flèche d’apollon ce n’est pas bête du tout, au moins cela donnerai une petite explication de pourquoi elle est encalminé donc immobilisé.

J’aime :bravo:
Avatar de l’utilisateur
cramoisi2
Hulotte
Messages : 2570
Enregistré le : 17.06.2014
Localisation : La Fare les Oliviers-13
@Egide
Je ne suis pas trop chaud pour la clé" F", je ne vois pas bien ce que tu en fais.
Je verrais plutôt cette clé comme étant la Flèche d’Apollon (clé de FA), mais le problème est qu'à ce moment là elle n'est pas encore sur le NNP puisque Apo' la tire plus tard.
Mars, Vénus, Saturne, ce qui m'étonne, ce n'est pas qu'on ait découvert tous ces astres lointains, c'est qu'on connaisse leur nom.
Jean Nohain
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 2960
Enregistré le : 01.06.2014
@Cramoisi2

Oui, la clé F est la clé de Fa, et le fait qu'elle ne soit pas encore "cachée" sur le "NNP" n'est pas un problème en soi, à condition d'être patient!
En 600, on ne connaît ni le navire, ni la clé.
Mais si la chapelle St-Léon est le NNP, la flèche d'Apollon est la seule clé qui puisse s'y cacher, à ma connaissance.
La simultanéité de la 420 et de la 560 est dictée par la charade 470: mon 8ème a le goût du laurier, TANDIS QUE mon 9ème, par l'étonnement se traîne... Quand on reproche à Hernani de ne pas respecter les trois unités du théatre classique, unité d'action, de lieu et de TEMPS (règles définies par Boileau, si ça te parle! Hâte-toi lentement!)...
Mais, vieux frère, tu fais bien comme tu veux! Tu es libre!!!
:banderole: :alatienne:
Hors-Sujet
Club des anarchistes posés sans foi ni foie.
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 8712
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Egide a écrit :@Cramoisi2

Oui, la clé F est la clé de Fa, et le fait qu'elle ne soit pas encore "cachée" sur le "NNP" n'est pas un problème en soi, à condition d'être patient!
En 600, on ne connaît ni le navire, ni la clé.
Hors-Sujet
Je crois que cela est erroné.
Ce qui découle du décryptage des lignes de la 600 a un résultat immédiat (dans cette même 600).
On doit donc en sortir en connaissant ce qu'est la cleF , (cle F ou cle SF peu importe) et ce uq'est le NNP dès cette 600
QUESTION No 25 DU 1996-09-27
TITRE: 6000000
BONJOUR MAX L UTILISATION EN 600 DU DECRYPTAGE DES 3 LIGNES DE LETTRES EST ELLE IMMEDIATE? LES TENEBRES RESPLENDISSENT ELLES EN 600 IMMEDIATEMENT GRACE A CETTE UTILISATION? CORDIALEMENT.PICSOU.
SOUS RESERVE QUE J'AIE BIEN COMPRIS (SURTOUT VOTRE PREMIERE QUESTION), JE REPONDS OUI AUX DEUX. AMITIES -- MAX

:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 8712
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Egide a écrit :@Cramoisi2

Oui, la clé F est la clé de Fa, et le fait qu'elle ne soit pas encore "cachée" sur le "NNP" n'est pas un problème en soi, à condition d'être patient!
En 600, on ne connaît ni le navire, ni la clé.
Hors-Sujet
Je crois que cela est erroné.
Ce qui découle du décryptage des lignes de la 600 a un résultat immédiat (dans cette même 600).
On doit donc en sortir en connaissant ce qu'est la cleF , (cle F ou cle SF peu importe) et ce uq'est le NNP dès cette 600
QUESTION No 25 DU 1996-09-27
TITRE: 6000000
BONJOUR MAX L UTILISATION EN 600 DU DECRYPTAGE DES 3 LIGNES DE LETTRES EST ELLE IMMEDIATE? LES TENEBRES RESPLENDISSENT ELLES EN 600 IMMEDIATEMENT GRACE A CETTE UTILISATION? CORDIALEMENT.PICSOU.
SOUS RESERVE QUE J'AIE BIEN COMPRIS (SURTOUT VOTRE PREMIERE QUESTION), JE REPONDS OUI AUX DEUX. AMITIES -- MAX

QUESTION No 26 DU 2001-09-11
TITRE: CE QUI EST CACHE DANS LA 600
ENFIN, DANS LE TEXTE CRYPTE DE CETTE ENI GME EST-IL IDENTIFIABLE DE MANIERE CERTA INES DANS CETTE ENIGME ?
(SANS INSINUER OU NON QUE CETTE CHOSE SERVIRA OU NON PL US TARD) ? AMITIES - GARP
SOUS RESERVE QUE JE COMPRENNE BIEN LA QU ESTION, LA REPONSE EST OUI. AMITIES -- MAX

:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
crew
Hulotte
Messages : 2288
Enregistré le : 07.04.2014
Madits très interprétables, même Max émet des réserves.
Timy
Hulotte
Messages : 1829
Enregistré le : 13.09.2008
crew a écrit :Madits très interprétables, même Max émet des réserves.


Je pense aussi qu'il faut prendre gare aux réserves maxiennes, mais j'ai tendance à croire (hors madits), de part le peu d'éléments que je pense avoir à ma disposition, qu'une phrase sibylline décryptée se doit de donner une solution dans l'énigme en cours.
Quelque chose qui explique le pourquoi des éléments les plus fondamentaux qui la battissent, sachant par ailleurs que certains éléments secondaires peuvent n'avoir aucune utilité (cette dualité est dure à concevoir lorsque l'on travaille sur une énigme).
En 600, concrètement, je pense pour les éléments essentiels au titre (sa signification que j'envisage comme double), à la clef du visuel tenue par une main gauche et à la signification de la phrase décryptée.
Si tout cela ne forme pas un tout cohérent, il ne me semble pas raisonnable de prétendre résoudre la 500 (même si l'on ne va pas s'interdire d'y réfléchir ;) ).

C'est très subjectif, je le conçois.

@+
Avatar de l’utilisateur
cramoisi2
Hulotte
Messages : 2570
Enregistré le : 17.06.2014
Localisation : La Fare les Oliviers-13
Madit:
"LA VALIDATION DE CERTAINES ENIGMES EST IMMEDIATE, D'AUTRE S SONT A FUSIONNER AVEC LEUR(S) SUIVAN- TE(S) POUR REVELER LEUR UTILITE"
Beaucoup s'accordent pour dire que des énigmes sont directement liées, la 580 et 600 fusionnant pour ne faire qu'une énigme. Pourquoi ne pas y ajouter la 500? On aurait ainsi au moins deux trios:
530-780-470;
580-600-500.
La clé se cache sur un NNP...qu'on découvrira juste dans l'énigme suivante.
Mars, Vénus, Saturne, ce qui m'étonne, ce n'est pas qu'on ait découvert tous ces astres lointains, c'est qu'on connaisse leur nom.
Jean Nohain
Timy
Hulotte
Messages : 1829
Enregistré le : 13.09.2008
Je connais le principe de la "fusion à froid des solutions chouettesques".

Imaginons un instant que la solution de la 580 soit la vénérable et très connue solution de Vézelay, car barycentre des 10 villes et contresens du chemin de SJ passant par Bourges.

Tu as dès lors une solution complète qui explique les dix villes et s'articule avec les précédentes.

Cela empêche-t-il une fusion d'énigme ?

Absolument pas, car imaginons maintenant que la 500 (avec sa portée sans note) re-exploite le matériel musicale de la 580, c'est-à-dire l'ensemble des notes "jouées" dans le texte par les musicos.

Tu as dès lors une fusion 580/500 et pourtant aussi une solution complète de la 580 dès la 580. Mais tout n'a pas donné son jus en 580...

@+
berurier
Ninoxe
Messages : 352
Enregistré le : 10.11.2007
Localisation : Vendée
crew a écrit :Premier courant : Comment s'arrêter quand on voit la nef si on ne connait pas la nef ? :pigepas:
Second courant : Pourquoi faire une énigme dont l'objectif est de trouver quelque chose qu'on connait déjà ?

Je suis du second courant. C'est juste que le but de l'énigme n'est évidemment pas de trouver la nef.

Premier courant : Peut être bien que c'est autre chose que tu dois chercher.
Second courant : Trouves ce que l'on te demande.

On vous demande de chercher l'ouverture qui révèle la lumière céleste.

Peut être bien que vous avez l'ouverture mais pas le point qui permet de voir la lumière.
Peut être bien que vous avez manquez de Sagesse et jouer au Devin en 470 pour découvrir la Vérité.

530 : Sept items pour vous faire découvrir l'ouverture avec une mise en garde à la fin. Sept énigmes plus tard on vous demande de chercher l'ouverture qui révèle la lumière céleste. Si vous ne savez pas à ce niveau pourquoi on vous demande de chercher un truc que vous croyez avoir, c'est peut être bien parce que vous ne l'avez pas.

Berurier

Retourner vers « 560 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]