Ouverture 560

Discussions au fil de l'eau sur la 560
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 506
Enregistré le : 22.06.2016
Re: Ouverture 560 Messagepar Patronus » 25 févr. 2018 à 10:30
QUESTION No 6 DU 1997-02-19
TITRE: CONFIRMATION
LE FAIT QUE LE "PREMIER PAS" N'EST PAS L E DEPLACEMENT INITIAL EST NOTOIRE ... MAIS LE DEPLACEMENT INITIAL EST-IL ANTER IEUR A "L'ABORDAGE" DE L'ENIGME DONT "PR EMIER PAS" EST LE TITRE ? AIGLON.
LE "DEPLACEMENT INITIAL" VIENT FORCEMENT DE LA 530... AMITIES -- MAX

Je ne peux m'empêcher, Max dit bien que le déplacement initial vient de la 530.
VENIR DE = L'ORIGINE DU DEPLACEMENT EST BIEN LA 530, il ne s'est donc pas mélangé les pinceaux, puisque la 530, nous donne bien ce lieu pour démarrer le jeu.
Mais encore faut-il avoir la bonne solution pour affirmer que l'on a raison.
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5927
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Ouverture 560 Messagepar Couscous » 25 févr. 2018 à 11:47
C'est dans le deuxième madits ou cela peut porter à confusion puisqu'il parle de déplacement initial avec la 780.

Le premier déplacement débute en 780 depuis le résultat de la 530, c'est je suppose se qu'il à voulu dire.
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 506
Enregistré le : 22.06.2016
Re: Ouverture 560 Messagepar Patronus » 25 févr. 2018 à 12:50
Couscous a écrit :C'est dans le deuxième madits ou cela peut porter à confusion puisqu'il parle de déplacement initial avec la 780.
Le premier déplacement débute en 780 depuis le résultat de la 530, c'est je suppose se qu'il à voulu dire.

2éme madit
QUESTION No 38 DU 1996-07-30
TITRE: DEPLACEMENT
LE DEPLACEMENT EN 780 N'EST PAS LE DEPLA CEMENT INITIAL AVEZ VOUS DIT.DONC JE PAR S DU LIEU POUR DEMARRER LE JEU,JE PASSE PAR L'OUVERTURE ET LA JE VOIS LE COCHR EET LE PIETON SE CROISER? DUR DUR....MAIS PASSIONNANT CE JEUC.LOUP
EN 530, IL N'Y A AUCUN DEPLACEMENT INI- TIAL. LE DEPLACEMENT COMMENCE AVEC LA 780, AU MOMENT DU CROISEMENT. MERCI POUR VOS COMPLIMENTS. AMITIES -- MAX

Le déplacement effectif, donc initial, se fait bien en 780 mais l'origine se trouve bien en 530, pour moi, il n'y a pas d'ambiguïté.
Exemple :
Imageons la scène, tu décides de partir en randonnée, cette dernière doit être préparée, ton sac aura donc tout le matériel nécessaire pour mener à bien ton escapade dont une carte qui te montrera ton itinéraire, avec d'éventuelles étapes, ça c'est la 530.
Une fois prêt, tu sors de chez toi, tu effectue ton premier pas, (c'est la 780) celui-ci est bien lié à tes préparatfs, à ton lieu de départ et ton point de chute aussi.
Ça me paraît simple.
Mais encore faut-il avoir la bonne solution pour affirmer que l'on a raison.
tompoucex
Dryade
Messages : 1683
Enregistré le : 01.11.2010
Re: Ouverture 560 Messagepar tompoucex » 25 févr. 2018 à 15:03
Une fois prêt, tu sors de chez toi, tu effectue ton premier pas, (c'est la 780) celui-ci est bien lié à tes préparatifs, à ton lieu de départ et ton point de chute aussi.
Ça me paraît simple. = C'EST EXACTEMENT COMME ÇA

ce n'est pas Bourges le ( lieu ) de départ . Faut trouver autre chose comme LIEU . amha

a + tompoucex
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 8710
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Ouverture 560 Messagepar Rachel » 25 févr. 2018 à 17:57
Couscous a écrit :j'aurais voulu voir ton explication de l’œil pour voir sil elle se tiens ou est du même niveau que celle du bec^^

Pour moi l’œil est en rapport avec le tout sage ( st Thomas ne croyait que ce qu'il voyait ) car le sage se sert de ses yeux.
De plus l'expression "être sur l"œil" est assez en accord avec l’avertissement de la dernière phrase . Cela se dit d'un cheval peureux , craintif , méfiant....
Et "ouvrir l’œil" n'est-il pas synonyme de vigilance ?
Le caractère peu précis de la carte et de la position relative de l’œil montre bien que cela n'a qu'une importance moyenne.
mais le visuel ne montre pas que cela : il y a le grand bec caché dans le panache du coq....
Le grand bec.docx


:bise: :bise:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Je crois bien être au sec...
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5927
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Ouverture 560 Messagepar Couscous » 25 févr. 2018 à 20:10
Pas mal l'idée de St Thomas ! D'ailleurs Jesus ne lui t'il pas dit par la suite de mettre son doigt dans el trou de la main pour qu'il crois !
Trou et main c'est pas mal ça :egyptien:


Je rajouterez que c'est pour cela précisément qu'il ne faut pas jouer au devin avec l’œil en 530 car il y a bien une problématique intentionnel avec lui.
L’œil et bien lié à Bourges mais il n'est pas dessus donc oui il a une importance toute relative en 530, par contre par la suite c'est une autre histoire !
Avatar de l’utilisateur
tanacl
Lapone
Messages : 1106
Enregistré le : 05.06.2014
Re: Ouverture 560 Messagepar tanacl » 25 févr. 2018 à 23:36
Bioposis a écrit :Mais alors quel est le concept que représente l'ouverture (résultat charade et non tangible) et qui représente Bourges (tangible) ? Alain

Ça a déjà été dit, Alain : le centre ! Le lieu, c'est le centre. En 530, Bourges, c'est l'Ouverture, parce qu'en 530, c'est Bourges le centre. Mais Bourges n'est pas toujours le centre. Dans d'autres énigmes, le centre se trouve ailleurs. Alors dans ces énigmes, il faut trouver où est l'ouverture.

C'est pour cela qu'en 560, l'auteur précise : Cherche l'Ouverture qui révèle la lumière céleste. Si tu n'as pas ce centre de 420, qui révèle la lumière céleste, alors il faut le chercher...

Le centre, c'est le concept ; Bourges en 530, c'est sa concrétisation ; sur la carte, s'entend...

J'en ai encore trop dit, mais à un moment donné, ça m'énerve.

tanacl
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5927
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Ouverture 560 Messagepar Couscous » 26 févr. 2018 à 00:18
Exact Tanacl , d'ailleurs j'avais dit une fois qui si on cherche, c'est que forcément on a perdu quelque chose durant notre parcours, comme pourrez être une clef !
Il est donc fort probable que l'ouverture se sois perdu quelque part, pourtant si nous savons ou elle est, pourquoi nous demande t'on de la chercher, aurais t'elle changer de lieu ? :edente:
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 8710
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Ouverture 560 Messagepar Rachel » 26 févr. 2018 à 07:08
tanacl a écrit :Le centre, c'est le concept ; Bourges en 530, c'est sa concrétisation ; sur la carte, s'entend...
Je ne vois vraiment pas en quoi centre peut être un concept d'Ouverture.
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5927
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Ouverture 560 Messagepar Couscous » 26 févr. 2018 à 08:43
Il ne faut pas s'imaginer que l'ouverture à une seule fonction dans le jeu, son concept revêt plusieurs facettes.

Comme il prend aussi la forme d'une ligne de mire dans le jeu, et que le centre et bien se que l'on vise quand on décide de tiré, tout ceci
peu être vue comme un concept, surtout quand on l'associe à Bourges !
Avatar de l’utilisateur
Bioposis
Hulotte
Messages : 2769
Enregistré le : 21.02.2012
Localisation : Région Bordelaise (vers le Bassin)
Re: Ouverture 560 Messagepar Bioposis » 26 févr. 2018 à 10:16
tanacl a écrit :
Bioposis a écrit :Mais alors quel est le concept que représente l'ouverture (résultat charade et non tangible) et qui représente Bourges (tangible) ? Alain

Ça a déjà été dit, Alain : le centre ! Le lieu, c'est le centre. En 530, Bourges, c'est l'Ouverture, parce qu'en 530, c'est Bourges le centre. Mais Bourges n'est pas toujours le centre. Dans d'autres énigmes, le centre se trouve ailleurs. Alors dans ces énigmes, il faut trouver où est l'ouverture.

C'est pour cela qu'en 560, l'auteur précise : Cherche l'Ouverture qui révèle la lumière céleste. Si tu n'as pas ce centre de 420, qui révèle la lumière céleste, alors il faut le chercher...

Le centre, c'est le concept ; Bourges en 530, c'est sa concrétisation ; sur la carte, s'entend...

J'en ai encore trop dit, mais à un moment donné, ça m'énerve.

tanacl


Bonjour tanacl

J'entends bien et pourrait être complètement d'accord avec cela....le seul problème, c'est qu'à chaque fois que l'on utilise le mot ouverture, il s'agit bel et bien d'un même lieu et en l'occurence le LPDLJ soit Bourges....L'ouverture n'est pas un autre lieu géographique.

Pour toi l'ouverture (concept = centre) = Bourges en 530 et dans les autres énigmes tu gardes le concept = centre mais tu cherches autre chose que Bourges en tant que matérialisation tangible.

Or il semble plutôt que Bourges soit la matérialisation permanente et tangible de l'ouverture mais alors ce serait le concept qui peut changer à la lecture de quelques madits embêtants sur le sujet....ce qui est dommage car ce que présente est cohérent.

On pourrait finalement trouver un rapprochement en supposant que cette notion de centre (=concept) possède alors plusieurs interprétations en fonction du contexte : centre géographique de la France / centre d'un cercle après une construction / centre d'un triangle rectangle / centre de la passion => la vérité est au centre comme toujours !

A plus

Alain
530 : I'll be back
780 : les pieds je les mets où je veux ! Et le plus souvent c'est dans la gueule !
470 : tu me fends le coeur !
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 2789
Enregistré le : 25.06.2011
Re: Ouverture 560 Messagepar ockham » 26 févr. 2018 à 10:27
Rachel a écrit:
Je ne vois vraiment pas en quoi centre peut être un concept d'Ouverture.

Effectivement prétendre que le "centre" est "le concept de l'ouverture", c'est proprement n'importe quoi!
Que" cœur" soit symbole de "centre", c'est une chose mais encore une fois, il faut arrêter de faire de la soupe imbuvable en confondant tout et n’importe quoi!
"Bourges" est conceptualisé en "Ouverture", c'est à dire qu'à ce "lieu" est assigné une fonction, un rôle, une utilité en lien avec la définition du terme "ouverture".
La caractéristique d'être "centrale" est propre à la situation géographique de Bourges mais pas au concept d'"ouverture" prêté à Bourges.
C'est le propre des esprits confus de tout mélanger.
Cordialement , Ockham.
Modifié en dernier par ockham le 26 févr. 2018 à 13:52, modifié 1 fois.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
Bioposis
Hulotte
Messages : 2769
Enregistré le : 21.02.2012
Localisation : Région Bordelaise (vers le Bassin)
Re: Ouverture 560 Messagepar Bioposis » 26 févr. 2018 à 11:54
ockham a écrit :Rachel a écrit:
Je ne vois vraiment pas en quoi centre peut être un concept d'Ouverture.

Effectivement prétendre que le "centre" est "le concept de l'ouverture", c'est proprement n'importe quoi!
Que" cœur" soit symbole de "centre", c'est une chose mais encore une fois, il faut arrêter de faire de la soupe imbuvable en confondant tout et n’importe quoi!
"Bourges" est conceptualisé en "Ouverture", c'est à dire qu'à ce "lieu" est assigné une fonction, une rôle une utilité en lien avec la définition du terme "ouverture".
La caractéristique d'être "centrale" est propre à la situation géographique de Bourges mais pas au concept d'"ouverture" prêté à Bourges.
C'est le propre des esprits confus de tout mélanger.
Cordialement , Ockham.


Bonjour ockham

Ok.

Mais est-ce que tu trouves le concept (ouverture = résultat de la charade) avant le LPDLJ (Bourges) ou l'inverse ?

A plus

Alain
530 : I'll be back
780 : les pieds je les mets où je veux ! Et le plus souvent c'est dans la gueule !
470 : tu me fends le coeur !
Avatar de l’utilisateur
Ancil
Dryade
Messages : 1236
Enregistré le : 08.09.2014
Re: Ouverture 560 Messagepar Ancil » 26 févr. 2018 à 12:38
Ce que je comprends de ce qu'en a dit Max, c'est que "Ouverture" sont deux choses qui, volontairement, n'ont pas été présentées de manière conventionnelle. C'est à dire comme une "chose" bien définie, à qui, par la suite et par le biais d'une figure de style, on aurait attribué une représentation imagée. Il me semble qu'ici, pour brouiller les pistes et parasiter le fameux chercheur qui sait se remettre en cause, on a l'inverse.

Dans le jeu et en premier, on découvre d'abord "l'image" de ce que représente le mot "Ouverture" (soyons sage). Cette représentation là est palpable, tangible et unique. Ce sera toujours la même "chose".

Ce que l'on recherche en quelque sorte, c'est la définition initiale ("chose" qui devrait déjà être définie) du mot "Ouverture" et là, il est évident que l'on ne parle plus de quelque "chose" de tangible ni d'unique. Pour trouver cette "définition initiale", je pense qu'il faut "avoir vu" la Lumière, et c'est fin 470 que ça se passe (comprendre). De mon point de vue, il est vain de chercher l'Ouverture 560, sans au préalable, avoir trouvé l'Ouverture 470 comme il est vain de chercher la Lumière Céleste sans avoir au préalable, trouvé la Lumière.
Amicalement
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 2789
Enregistré le : 25.06.2011
Re: Ouverture 560 Messagepar ockham » 26 févr. 2018 à 13:45
Bioposis a écrit
Mais est-ce que tu trouves le concept (ouverture = résultat de la charade) avant le LPDLJ (Bourges) ou l'inverse ?

Je ne comprends même pas le sens de ta question, c’est dire si elle est limpide !
Le maître mot, c’est « ouverture »annoncé par le titre et il faudra assigner ce rôle d’ouverture au résultat de la charade « Bourges » ; c’est à ce moment là que le terme « ouverture » devient le « concept » de Bourges. Et donc ’à chaque fois que dans le livre il sera fait référence à l’ouverture on devra utiliser « Bourges » au sens de son concept soit comme « ouverture ».
Bourges c’est le lieu pour démarrer le jeu mais le « concept d’ouverture » ne peut être réduit à cela car cela n’apporterait rien pour la suite du jeu en 470 et 560.
En quoi Bourges en 530 peut il être considéré comme une ouverture ?
En 530, on n’en sait foutrement rien ! On commence à le comprendre seulement en 470 lorsqu’il nous est demandé de voir la lumière « par l’ouverture ».
La signification du « concept d’ouverture » appliqué à « Bourges » se trouve en compulsant la (les) définitions du mot « Ouverture » et ne fera sens qu’appliqué à Bourges et rien qu’à Bourges tout au long du jeu.
La représentation mentale que nous devons avoir de Bourges est celle d’une ouverture, c’est ça un concept.
Si je dis qu’il faut creuser une ouverture pour trouver le trésor, je ne suis plus dans le domaine du concept mais celui de la simple définition ; creuser un trou, c’est pratiquer une ouverture dans le sol et cela n’a alors plus rien çà voir avec la notion de concept d’un Bourges considéré comme ouverture.
Gluon l’a très bien dit, le terme « ouverture » n’a pas été choisi par hasard pour servir de « concept » à Bourges (le lieu pour démarrer le jeu), c’est certain ! Et à cela, il y a une « justification » ; je m’avance un peu mais je pense que le repère pérenne à proximité du « pil poil » dans lequel on fera un « trou » est une « cavité ». Mais quand je parle de trou de cavité (donc d’ouverture), je ne parle pas de Bourges conceptualisé en ouverture.
Que ce « concept d’ouverture » nous renvoi à un moment (ou plusieurs) vers une définition particulière du terme « ouverture », je le crois tout à fait mais qu’on ne confonde pas le concept « BOURGES OUVERTURE » et n’importe quelle autre « ouverture ».
Pour les durs de la comprenette ; on trouvera sans doute plusieurs ouvertures dans le jeu mais pas en tant que « concept » et c’est sous cette dernière forme qu’on trouve systématiquement dans le texte des énigmes le mot « ouverture » employé et il n’y en a qu’une: Bourges.

Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
tanacl
Lapone
Messages : 1106
Enregistré le : 05.06.2014
Re: Ouverture 560 Messagepar tanacl » 26 févr. 2018 à 18:40
Ce n'est pas tout à fait vrai qu'on en sache rien, en 530, de ce concept d'Ouverture, Ockham.

On a d'abord un résultat de charade, qui donne Bourges dans le Cher, et qui est bien la solution de l'énigme 530 ; et puis deux lignes à suivre la charade, qui nous permettent de comprendre le concept de centralité : la Vérité en vérité [la Vérité à l'intérieur de la vérité], le Sage contre la devinette, notamment. On retrouve cet élément de centralité avec le mot ETERNITE, inclus dans l'antiphrase "aux limites de l'ETERNITE" : il n'y a pas de limite dans l'éternité, alors au-delà des deux E extrêmes, de quoi parle-t-on, sinon du centre et de la périphérie ?

Bref : une solution d'énigme issue de la charade, sa compréhension pour la suite (le concept) dans les deux phrases qui suivent. Rien de bien novateur, et quelque chose de simple, simple avant tout. C'est ce qu'on en fait ensuite (et notamment en 470, effectivement), qui va nous permettre de comprendre toute la portée de ce concept si simple au demeurant.

AM(H)A tanacl
Avatar de l’utilisateur
tanacl
Lapone
Messages : 1106
Enregistré le : 05.06.2014
Re: Ouverture 560 Messagepar tanacl » 26 févr. 2018 à 19:03
Bioposis a écrit :le seul problème, c'est qu'à chaque fois que l'on utilise le mot ouverture, il s'agit bel et bien d'un même lieu et en l'occurence le LPDLJ soit Bourges....L'ouverture n'est pas un autre lieu géographique.

Le centre est un lieu en soi, quel qu'il soit. Si tu dis : je vais en centre-ville, il n'y en a qu'un, quel que soit la ville où tu habites. C'est un lieu, c'est localisé. Si on me donne le problème suivant : trouve la voyelle au centre de la page, je chercherai la voyelle, sans doute parmi un tas de consonnes, au centre ; il s'agit encore d'un lieu. Quel que soit l'objet ou le territoire de référence, le centre, c'est un lieu.

Aussi Max écrit qu'en 530, il n'y a qu'un lieu pour démarrer le jeu, c'est exact : Bourges, résultat de la charade. Et quand il écrit qu'il n'y a pas 36 ouvertures, il n'y en a qu'une dans le jeu, c'est exact : c'est le centre. L'un plus l'autre créent le paradoxe : il n'y a pas d'autre ouverture que le centre, et c'est valable pour toutes les énigmes. Et il n'y a qu'une ouverture en 530, c'est Bourges. Paradoxe apparent, comme aimait à l'écrire Max, qu'il faut pourtant lever. D'où la notion de centre, lieu en soi, qui vient s'appliquer en 530, où l'équation OUVERTURE = RESULTAT DE LA CHARADE reste valable.

Max s'est amusé à cela : balader le chouetteur aux limites de l'intelligible, aux limites du paradoxe créé par le langage lui-même. Ça se retrouve partout, et particulièrement en 470, avec l'autoroute Roncevaux-Bourges-Carignan, étayée par la dernière phrase du texte (Trouve mon Tout et par l'Ouverture tu verras la Lumière). Max soutient que cette "vision" se fait en ligne droite ; et tout le monde regarde sur la seule droite connue à ce moment-là. Mais il utilise les limites du langage pour dire une vérité (c'est bien en ligne droite que la lumière peut être vue) pour emmener le chercheur sur SA fausse piste. Où tout le monde s'engouffre comme un seul homme, de Troyes à l'Aube au Lux-embourg, le tout renforçant bien entendu l'autre fausse piste autoroutière, Dabo...

AM(H)A tanacl
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5927
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Ouverture 560 Messagepar Couscous » 26 févr. 2018 à 20:20
tanacl a écrit :Ce n'est pas tout à fait vrai qu'on en sache rien, en 530, de ce concept d'Ouverture, Ockham.

On a d'abord un résultat de charade, qui donne Bourges dans le Cher, et qui est bien la solution de l'énigme 530 ; et puis deux lignes à suivre la charade, qui nous permettent de comprendre le concept de centralité : la Vérité en vérité [la Vérité à l'intérieur de la vérité], le Sage contre la devinette, notamment. On retrouve cet élément de centralité avec le mot ETERNITE, inclus dans l'antiphrase "aux limites de l'ETERNITE" : il n'y a pas de limite dans l'éternité, alors au-delà des deux E extrêmes, de quoi parle-t-on, sinon du centre et de la périphérie ?

Bref : une solution d'énigme issue de la charade, sa compréhension pour la suite (le concept) dans les deux phrases qui suivent. Rien de bien novateur, et quelque chose de simple, simple avant tout. C'est ce qu'on en fait ensuite (et notamment en 470, effectivement), qui va nous permettre de comprendre toute la portée de ce concept si simple au demeurant.

AM(H)A tanacl


Tu as raison Tanacl, mais ce que l'on ne sais pas (l'auteur ne l'a jamais dit) c'est si le concept peut revêtir différente forme au cours du jeu.
Dans ton exemple tu parle du centre c'est parfait, ça c'est une première fase.
Mais on pourrez aussi rajouté ce que les 7 items prise une à une, apporte au jeu !

Un exemple simple qui démontre ma méfiance quand au concept, puisque je suis parfaitement convaincue que la charade cache d'autres lieux, je n'en place que deux :

Code : Tout sélectionner

B => ou? =>   R G E S
O             O
U             N
R             C
G             E
E             V
S             A
              U
              X


On a aussi en 580 un nouvelle indice qui viens se rajouter au concept: B=1=SI , donc Bourges revêt la note musical SI et ça c'est un autre concept sans le moindre doute qui n'a pas vraiment de lien direct avec la notion de centre sauf peut être pour AIR (R) :eek:
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 2789
Enregistré le : 25.06.2011
Re: Ouverture 560 Messagepar ockham » 26 févr. 2018 à 20:20
@Tanacl
On a d'abord un résultat de charade, qui donne Bourges dans le Cher, et qui est bien la solution de l'énigme 530 ; et puis deux lignes à suivre la charade, qui nous permettent de comprendre le concept de centralité :

Bel exemple de confusion, il n'y a pas de concept de "centralité" il y a un concept "d'ouverture" moi je parle du concept d'ouverture. Que Bourges soit situé au centre (et dans le Centre), ce n'est pas un concept , c'est une réalité géographique!.
Si tu dis à des Berruyers, vous habitez au centre de la France, ils vont te répondre: Ben Oui, on y peut rien , c'est comme ça!
Si tu leur dis vous habitez dans l'ouverture, là ils vont d'abord te prendre pour un dingue et s'ils ont de l'humour te répondre: Heu....C'est un concept alors?

Ton improbable explication pour légitimer Ouverture = centre:
la Vérité en vérité [la Vérité à l'intérieur de la vérité], le Sage contre la devinette, notamment. On retrouve cet élément de centralité avec le mot ETERNITE, inclus dans l'antiphrase "aux limites de l'ETERNITE" : il n'y a pas de limite dans l'éternité, alors au-delà des deux E extrêmes, de quoi parle-t-on, sinon du centre et de la périphérie ?
Heu tu fumes quoi, ça a l'air costaud ????
Aussi Max écrit qu'en 530, il n'y a qu'un lieu pour démarrer le jeu, c'est exact : Bourges, résultat de la charade. Et quand il écrit qu'il n'y a pas 36 ouvertures, il n'y en a qu'une dans le jeu, c'est exact : c'est le centre.

Rebelotte: Non "ouverture" ne se rapporte pas à "centre" mais à Bourges, le résultat de la charade, ce n'est pas " centre" mais Bourges.
MV a écrit que que l'ouverture est le lieu pour démarrer le jeu et aussi que le résultat de la charade c'est l'ouverture (et pas autre chose) donc Bourges et pour finir qu'il n'y a qu'une seule ouverture.
QUESTION No 33 DU 1997-09-08
TITRE: ADELINE 080997
----------
L OUVERTURE N EST ELLE QU UN LIEU? OU UN POINT SI TU PREFERES QUI CORRESPON DRAIT A MON TOUT DE LA 530... OUI OU NON ME SUFFIRA AMITIES PS JE RECOMMENCE TOUT A ZERO ET JE VAIS T ASSOMER DE QUESTIONS...CAR J AI MIS TO UTES MES SPIRALES A LA POUBELLE...
----------
DANS LA 530, L'OUVERTURE N'EST QU'UN LEU POUR DEMARRER LE JEU. C'EST AUSSI LE RESULTAT DE LA CHARADE. ET IL N'Y A QU'UNE OUVERTURE. AVEC CA, VOUS DEVRIEZ ETRE CAPABLE DE TIRER LES BONNES CONCLU- SIONS. AMITIES -- MAX

Le centre est un lieu en soi, quel qu'il soit. Si tu dis : je vais en centre-ville, il n'y en a qu'un, quel que soit la ville où tu habites. C'est un lieu, c'est localisé.

Mais dans le cas qui nous préoccupe: Une ville, Le centre n'est pas indépendant du lieu dans le quel tu le situe????? On ne parle pas du centre de nulle part???? Si tu te ballade au centre de Bourges , tu ne te ballade pas au centre de Lyon donc tu ne te ballade pas dans le même lieu. Et donc tu ne peux pas dire que le centre ( l'ouverture) se rapporte à un même lieu Le centre de la ville de Lyon, c'est pas le centre de la ville de Bourges? Il n'y a pas qu'un centre ville , il y en a autant que de villes...C'est une aberration?

Max s'est amusé à cela : balader le chouetteur aux limites de l'intelligible, aux limites du paradoxe créé par le langage lui-même. Ça se retrouve partout, et particulièrement en 470, avec l'autoroute Roncevaux-Bourges-Carignan, étayée par la dernière phrase du texte (Trouve mon Tout et par l'Ouverture tu verras la Lumière). Max soutient que cette "vision" se fait en ligne droite ; et tout le monde regarde sur la seule droite connue à ce moment-là. Mais il utilise les limites du langage pour dire une vérité (c'est bien en ligne droite que la lumière peut être vue) pour emmener le chercheur sur SA fausse piste. Où tout le monde s'engouffre comme un seul homme, de Troyes à l'Aube au Lux-embourg, le tout renforçant bien entendu l'autre fausse piste autoroutière, Dabo...
Non pitié , assume tes solutions "aux limites de l'intelligible" comme tu le dis toi même mais surtout ne les prête pas à MV,
Ce n'est pas respectueux.
cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5927
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Ouverture 560 Messagepar Couscous » 26 févr. 2018 à 20:37
Et oui parceque quand Ockham emprunte l'ouverture d'une porte, il ne passe jamais par son centre :victoire: :fume:

Retourner vers « 560 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]