ORBEY

Discussions au fil de l'eau sur la 520
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 12 juil. 2016 à 05:55
Humour à la manière Max Valentin ?
''Le bon sens, c'est le contresens'' !
''Un groupe d'adolescents astucieux'' = Un groupe de vieillards.
''Pour trouver mon tout'', il ne suffit pas d'être SAGE, mais ÂGÉS.
Pour trouver la chouette, il suffirait d'être à l' HÔSPICE (Ex-abbaye) ?
La chouette d'or serait alors terrée à proximité immédiate de la statue de la statue de N.D. de Pairis.
L'âge d'un ado, compris entre 14 ans et 18 ans renvoie immédiatement à la Grande Guerre.
De là à dire que les pensionnaires de la maison de retraire, en 1993, en étaient des survivants......

Il suffisait d'inverser les aiguilles blanche et noire, S. et N., de la boussole menteuse, sans toucher l'Ouest = 3 et l'Est = MAR.
A mon avis, c'est la disposition des lacs sur le site qui a imposé les couleurs de l'aiguille. Le lac blanc étant au nord du lac Noir.

Curieusement, la statue du visuel B ne représente pas directement N.D. De PAIRIS mais la chapelle de Solférino.
Sur le socle de cette statue, 2 traits parallèle blancs tracent le signe =.
Cette représentation = le petit rébus blanc à ses pieds.
Un triangle, pointe en bas, se reflète dans une flaque d'eau au sol
C'est un FER dans l'O du SOL.
Ce n'est que le visuel 470 qui traduira ensuite SOLFÉRINO en ORBE.
Ce qui laisse supposer qu'il faut traduire arc-en-ciel, nom incomplet ayant la terminaison blanchie, par ORBITE.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 12 juil. 2016 à 11:34
OK :
''Passer en revue les 3 sentinelles'' revient à passer en revue le régiment de chasseurs alpin du capitaine Belmont. La plaque commémorative du Rocher de l'Observatoire nous en donne la clef, le 11ème, code K.
Sur le visuel 420, le couple compas + lettre N donne la paire NO qui permet de résoudre le jeu Neptune + Uranus.
Mais les 2 bras de ce compas sont aussi les aiguilles d'une horloge qui donne l'heure N.
On remarque qu'un des bras partage cette lettre N en 2 chiffres 1, inversés et tête-bêche.
Ce rébus indique 11 heures.
Sur le demi-cadran que dessinent les planètes, le soleil noir est le centre de la montre où les 2 aiguilles pivotent. Le jeu ''NO et OK'' se trouve à 11h de cadran virtuel.

Plaçons la boussole sur le Rocher de l'Observatoire Belmont.
Déterminer la ''raie d'eau'' qui relie les lacs blanc et noir est délicat.
On peut choisir le centre de ces plans d'eau. Ou alors, se servir des 2 Vierges.
A la Vierge du château du Hans du lac blanc correspond celle du monument qui commémore la catastrophe du 4 Janvier 1934.
Quel que soit le choix des 2 repères, l'angle par rapport au Nord est d'environ 17°.
Si on préfère utiliser comme axe la conduite forcée qui communique entre les 2 lacs (Appelons le ''AXE Reisberg), il faut décaler la boussole de 170 m vers l'Ouest du Rocher de l'observatoire.

L'axe qui traverse le Reisberg est d'exactement à 19°/Nord.
L'angle de 11H = – 30°. Ce qui est pratiquement le double ??????
Rappel : J'ai traduit Neptune + Uranus par, ''Si on ôte une heure à nous''.
Il s'agit plutôt d'une demi-heure.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 12 juil. 2016 à 23:51
Après maints tâtonnements et plusieurs nuits de veille, j'en arrive à la conclusion suivante :
La LUMIÈRE vient de l'électricité.
Plus précisément de l'hydroélectricité.
Celle-ci est fournit par des alternateurs alimentés par les eaux des lacs blanc et noir.
L'axe de la conduite forcée du Reisberg croise la ligne HT E.D.F. 63 Kv, qui a survolé N.D. de Pairis, au Col du Calvaire dont la Croix est ''le dernier supplice'' 520.
Ce carrefour se situe à 8 cms (Onglet 500) du Rocher de l'Observatoire Belmont.

En conséquence, sur le visuel 780, ''le compas ment'' de 17°.
Il faut bien aller au SVD 530 (Le nord géographique) mais en corrigeant l'angle.
''Par la Rosse et le Cocher'' = Par la COSSE et le ROCHER de Belmont.
Une COSSE électrique = Raccordement de conducteurs (''fils 520'').

Définition de la ''Raie d'Eau'' (DC = Ré Do)
La clef de Sol 500 est partagée par le rayon clair. Il y a un sol supérieur et un sol inférieur.
2 Sols donc. Celui du dessus intègre le U pour composer SOUL/SOL = SOUS LE SOL.
Les raies d'eau de la portée sont des canalisations souterraines.
La raie d'eau qui nous intéresse est la conduite forcée qui relie les 2 lacs entourés de roseaux.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 13 juil. 2016 à 14:10
Col du CALVAIRE, suite :
A l'arrivée, on ne dispose plus de beaucoup d'indices :
_ Le visuel 420, avec son compas ''11'', très incomplètement et certainement mal traduit.
Peut-être lié au 11ème régiment du capitaine Belmont.
_ Le mot ''DOUTE'' du texte 520.
Commençons par le DOUTE qui comporte 2 notes Do, Ut étant l'ancien Do (Ut Queand Laxis, 500).
Comme Do = C, DOUTE → CODE.
Quel est ce Code qui permet de franchir l'ultime étape ? Le nb. 11 ?
Le chronogramme du mot CALVAIRE, CLVI = 156 ?
Ou DOUTE = CCE, 200E.
Ou autres........
Nota : La ''raie d'eau'' (Conduite forcée) mesure 1100 m de long.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 14 juil. 2016 à 01:56
En réalité, la ''raie d'eau'' est beaucoup plus longue que prévu.
Elle va de l'étang du Devin au Nord au lac Vert au Sud, en traversant les 3 lacs blanc, noir et du Forlet. Comme un sillon glaciaire.
C'est la raison pour laquelle la chouette 530 est verte, et que le ''tout'' de sa charade va de la Vérité au Devin car dans le mot Vérité, il y a la couleur VERTE.
VERT ↔ DEVIN = 9 Km.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 14 juil. 2016 à 20:08
Les lacs glaciaires, plus ou moins circulaires, sont considérés comme des lettres O.
Une ''raie d'eau'' est double sens, raie d'eaux et raie des O.
L'axe de cette raie est décalée de 30° .
Néanmoins, la boussole 780, installée sur le Rocher de L'Observatoire Belmont, de façon à ce que son aiguille blanche et noire épouse les couleurs de ses 2 lacs encadrants, considère l'orientation comme exacte, sans tenir compte de cette dérive de 30°. Cependant, c'est bien vers le SVD 530 qu'il faut se diriger, en traversant le lac Noir.
Le visuel 500 précise la situation finale.
Il représente un de ces lacs, le nomme, donne un une distance de 8 cm (2Km échelle 1/25000ème et un azimut.
L'animal dominant est le morse dont l'alphabet permet de résoudre l'énigme textuelle.
Mais, une des fonctions du compas est de modifier son nom.
La base du triangle sert de traverse pour construire un A avec les 2 bras de l'instrument qui trace le O de la substitution O/A. L'autre fonction de ces 3 instruments de dessinateur, réglet + compas + équerre à 60°, est calibrer ce nom en 3 lettres tout en dessinant un triangle équilatéral de 8 cm de côtés (2Km). Le M(O/A)RSE se retrouve abrégé en MAR. Et il est NOIR.
Ce n'est que l'énigme 600 qui nous apprendra qu'un MAR est un LAC.
A partir de cette base, LE LAC NOIR, il faut reprendre les instruments et suivre les ''raies d'eaux / O'' qui traversent ce plan d'eau en direction de la clef de Sol + U.
Tout dépend donc de l'interprétation du jeu ''Clef de Sol + U''.

Si on combine SOL + U = SOUL. Le demi-nom de SOULTZEREN nous conduit au lac VERT.
Et de là, peut-être au Rocher du Bichtenstein, à 2Km.
Si on estime que le O (la spirale de la clef de Sol) traversé par le rayon clair est remplacé par le U. Et que la boucle supérieure de la clef trace le D de SUD, on reste au Sud du Lac Noir près de la Vierge du monument qui commémore la catastrophe du 4 Janvier 1934.

Le visuel 420 sera sans doute l'arbitre de ce choix.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 15 juil. 2016 à 19:51
Un curieux triangle équilatéral de 2 Km de côté :
Du Sud du Lac Noir un côté rejoint N.D. de PAIRIS.
Les 2 autres côtés convergent vers l'église-école des Hautes Huttes.
Aux 3 angles se dressent 3 Saintes, N.D. des 3 Épis de Pairis, la Vierge Marie du lac noir et Sainte Barbe.
Nota : Hautes Herbes commencent aussi par HH. La toponymie se prête bien au visuel 520. Haut Gazon, Hautes Chaumes.
Le nom de Hautes Huttes peut aisément se transformer en HAUTES HULOTTES.
Coïncidence, sans doute.
Mais je me plais à penser qu'une ''Haute Hulotte'' Peut cacher un ''Grand Duc''.
Après tout, la conduite forcée entre les 2 lacs est bien un aqueduc.....

Plus sérieusement.
''Par l'Ouverture, tu verras la lumière''. En 470, il s'agissait de trouver Luz-St-Sauveur par la Brèche de Roland. Mais là l'Ouverture est peut-être la lumière. Une lumière étant un orifice calibré, un ''regard''.
''La Terre s'ouvre'' peut aussi être entendu, Là le troisième (TER) s'ouvre.
La centrale E.D.F. du lac noir a été démantelée en 2012.
La conduite forcée, en 1993, comportait 2 regards. Un puits de visite et une cheminée d'équilibre.
Dans quel état se trouvent aujourd'hui ces 2 accès ?
DUC.PNG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 16 juil. 2016 à 14:26
Retour sur le 420. Nouvel approche. Les symboles de Jupiter + Mars + Vénus écrivent Z♂♀ = ZOO :
Au niveau d'Uranus, le compas planté dans le N trace le cercle O lié à N dans NO.
_Clef n°1 :
D'abord, NO modifie la planète précédée de son symbole en HURA(N+O)US entendu HURE À NOUS.
La Hure est la tête d'un animal, plus précisément d'un sanglier ou d'un porcs.
Mais il n'est pas affaire de suidés ici. La Hure est la tête du couple NEPTUNE + URANUS.
_Clef n°2 :
Puis NO corrige NEPTUNE en (N+O)EPTUNE.
Le symbole de Neptune ne comporte normalement pas de o (c'est une +). Mais, avec son trident grec Ψ, Psi modifie le P de NEPTUNE. Si P est modifié comme le P de PLUTON, où le P et le L sont confondus dans le symbole PL.
NOEPTUNE → NOEL T UNE.
Clefs 1 +2 : La Hure de ''NOEL T UNE HURE À NOUS'' est NOEL inversé en LÉON.
Dans le contexte 420, après le débarquement à Golfe-Juan de l'Empereur, on doit découvrir la chapelle St Léon à Dabo. La partie supérieure de ce visuel le confirme.

Au-dessous, les planètes MARS et VÉNUS sont couplées sur le même modèle. Il s'agit de trouver leur ''Hure''.
Sans problème, celle de MARS est MAR.
Mais celle de Vénus est son inverse comme le montre l'inversion de son symbole ♀.
SUNÉV → SUN.
La paire de têtes = MAR + SUN.
Ce n'est qu'à partir du titre 600 qu'on apprend qu'un MAR est un LAC.
SUN, le SOLEIL anglais = SOL espagnol ou latin. SOL qui lui est à triple sens, note de musique, terrain ou soleil.
Ici le soleil est NOIR, le Sol/Terrain aussi.
Et comme ce sol est un LAC, MAR + SUN = LAC NOIR.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 17 juil. 2016 à 06:40
Alors, pourquoi parler de l'O Rouge (''Red O'' ou Raie d'eau'') du Lac Noir ?.
Nota : Les sentiers vosgiens sont balisés avec des cercles de couleurs quand leurs itinéraires n'excèdent pas 3 heures de marche (Anneaux jaunes, bleus, ROUGES, verts, suivant la difficulté).
Les ''raies d'eaux/O'' sont présentes sur 3 visuels. L'arc-en-ciel en B, les cordes de la contrebasse en 580 et la portée musicale en 500.
C'est le corps de l'instrument de musique qui les identifie. Il dessine un grand O partagé par ces cordes. L'intérieur NOIR de la caisse représente le lac noir, et les cordes, des fils électriques traversant les initiales d' E.D.F..
C'est par phonétisme et en s'appuyant sur l'anglais RED qu'on peut parler de ROUGE O.
Si ce raisonnement s'avère, il suffirait d'écrire 8 et un trait ( qui en morse = T) pour se retrouver sous de HT (haute tension). Ou même, de peindre en rouge une scène pour indiquer une zone électrique dangereuse. Comme sur le visuel 650.

Pour moi, l'indice le plus important est ''la fourche'' à 2 dents blanche qui domine la lettre F.
On dirait une fourchette dont le manche est plié à 120° et qui se prolonge jusqu'à la volute en forme de ? de cette contrebasse.
Il faut absolument identifier ce détail que je sens majeur.
Car si c'est bien une FOURCHETTE, elle peut cacher le mot CHOUETTE qui serait associé à E.D.F.. Les 2 dents pliées étant les 2 lettre F et R à retirer.
Si c'est un diapason, il donnerait le la en adverbe là.
En cas de Y, peut-être celui d'ORBEY (OR BYE?).
….........
Sur le visuel 600, la main qui pousse la clef montre ostensiblement l' ONGLE de son pouce.
Le panneton de cette clef compte 4 dents qui sont autant de lettres du mot ONGLE.
Soit LÉON.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 17 juil. 2016 à 23:15
Le CODE :
Dans le mot ''DOUTE'', UT est l'ancien Do (500, Ut queant laxis).
Do = C (Note anglaise). DOUTE → CODE.
Ce code est donné par les 3 ''sentinelles''.
''Mais le Compas ment si 3 MAR'' (71 72 10 75).
Il n'y a pas 3 MARs (LACS) mais 4. Vert, Forlet, Noir et Blanc. Et ce ne sont pas là les sentinelles car ils sont ''alignés''.
Pour construire une Croix, un ''dernier supplice'' il faut 4 repères.
Pour moi donc, 4 sentinelles dont les silhouettes sont présentes sur le visuel 650.
Chacune de ces sentinelles porte un nombre.
C'est la somme de ceux-ci qui devraient composer le CODE final.
Code en 8 chiffres semblable à un numéro de téléphone, différent de 71 72 10 75 ?

Personnellement, j'entends ''blessure'' = BLÉS SÛRS.
Car ''Dame Nature'' est N.D. de Pairis et qu'elle représente la Vierge des 3 ÉPIS.
C'est pour respecter ce nombre 3 d'épis qu'on ne verrait que 3 des 4 sentinelles.
Certains préféreront l'argot ; Là Blé Sûr = Là Or Certain.

Bien sûr, la ''spirale'' du Grand Faudé est attirante.
Mais elle n'est qu'à 1,4 Km d'Orbey. Et, si on veut respecter les ''8000 mesures'' (= 2640 m), elle n'est pas sur le cercle centré sur ce village.
Ce pourrait cependant être Le Grand Défaut.
Défaut associé à ''DOUTE'' (Do Fait).
Plusieurs possibilités, comme D ou T, donneraient FAUTE. Ou FAUX Ré (D = Ré).
DOUTE → TOUT conviendrait.
Je garde cette piste en réserve …...
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 18 juil. 2016 à 07:37
En électricité, pour utiliser 3 phases avec 4 ''fils'', on utilise le montage dit ''Étoile / Triangle''.
Peut-on l'appliquer à nos 3 sentinelles + une ?
La ''terre'' serait le fil de terre ?
Il est plaisant de penser que notre ''dernier supplice'' est une chaise électrique !
Restons sérieux. En cas de combinaison Étoile / Triangle le centre de l'étoile serait plutôt un neutre, en aucun cas la terre.
A mon avis c'est ce point qui est crucial. Adapté au contexte, il permet de passer de 3 sentinelles à une. Ou de 3 épis à 1.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12527
Enregistré le : 02.10.2007
Re: ORBEY Messagepar Don Luis » 18 juil. 2016 à 09:46
Oui, mais "dénouer des fils électriques" a-t-il un sens ?

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 18 juil. 2016 à 10:27
@Don Luis
Oui, à mon sens, il faut bien dénouer les fils électriques car ils semblent enchevêtrés dans la jonction suivante.

Là, je deviens plus affirmatif.
Les 3 sentinelles sont 3 pylônes E.D.F. qui soutiennent la ligne HT qui passe au-dessus de N.D. de Pairis et monte au col du Calvaire.
Ces 3 pylônes sont implantés en triangle et se trouvent exactement à ''8000 mesures'' d'Orbey, plein Ouest (''Dos au ponant'').
Au centre de ces 3 supports se dresse un 4ème pylône dont la ligne venant du lac Noir fait une fourche, un Y, avec l'artère principale.
C'est précisément l'implantation de cette 4ème sentinelle qui délivre la clef finale, en étoile électrique, 3 = 1.

Fourche.PNG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 18 juil. 2016 à 16:19
Si on ne passe pas par ces 3+1 sentinelles, on ne fait pas le lien avec ''la spirale à 4 centres'' (500).
Et de ce fait on ne peut pas traduire correctement le 580.
BAGFEDC. Dans ces 7 lettres, seules FED qui sont dans le O que dessine la caisse de la contrebasse ne sont pas converties. Elles restent des notes anglaises qui continuent d'écrire E.D.F..
De plus le C (= Do), hors cadre confirme le résultat.
Par contre, le cadre composé des 2 croissant qui forme le cercle est introduit.
Si La Sol F E D O, Do = Si La clef de Sol fait DO.
La volute ?, en tête de l'instrument dessine la spirale à trouver.
Cette clef de Sol est celle du visuel 500.
Le U qui la domine se conjugue au réglet, qui est en fait un té de dessinateur, pour construire Ut, l'ancien Do (Ut Queant Laxis, 500).
Ce que j'appelais les ''raies d'eau'' sont en fait des lignes électriques qui conduisent au lieu nommé FÉDO. C.à.d., à la spirale FODÉ, Faudé.
Et d'une façon géométrique assez simple. En prolongeant de 4 Km l'axe des fils qui relient le Lac Noir aux 3 sentinelles.
On passe ainsi de 3 pylônes à une tour unique. De 3 Épis à 1 seul et c'est lui qui se dresse sur le visuel 520.
Le seul problème, c'est que cette tour n'existait plus en 1993. Elle fut bombardée en décembre 1944 et s'écroula. Il s'agit donc d'une tour ruinée, peu identifiable (Reconstruite de 1999 à 2002).
Il ne resterait donc plus qu'à découvrir le grand DÉFAUT.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 19 juil. 2016 à 01:17
Le Grand Défaut, ce serait le D majuscule du mot Doute qui est FAUX.
Le ''dernier supplice'' ne serait donc pas le DOUTE, mais la GOUTTE.
La substitution D/G est pilotée par la clef de Sol + U (500). G + initiale de Do (= Ut).
La Goutte est un rhumatisme inflammatoire particulièrement douloureux qui affecte principalement les pieds (''Par le pied'', 780).
Mais c'est surtout un ruisseau qui frôle la spirale du Gand Faudé.
En se rappelant la chapelle de Solférino de Luz-St-Sauveur, il faut retrouver ''Au SOL, le FER IN EAU''.
Ce serait ''trop facile'', la source abondante de La Goutte est FERRUGINEUSE.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 20 juil. 2016 à 09:09
Actuellement, les 3 sentinelles portent les numéros 489, 490 et 36., La 4ème, 108.
En réalité, ce sont les pylônes qui soutiennent 2 lignes THT distinctes de 400 Kv et 225 Kv.
Mais rien ne prouve qu'en 1993, les repérages et les tensions étaient les mêmes.
Merci schumivosgien.
Quoiqu'il en soit, leur rôle est de donner l'axe Lac Noir / Grand Faudé en fournissant l'égalité 1 = 3.
71, 72 10 et 75, les 4 préfectures se traduisent par : LE COMPAS MENT SI 3 MAR.
Et doit être corrigé par : LE COMPAS ne MENT plus SI UNE MARE.
Nota :
Certains préféreront sans doute traduire par LE COMPAS MENT en alignant Est/Ouest les 3 sentinelles et MARIE et penser que le mensonge est juste une histoire d'angulation entre ces 2 repères.
Le titre 600, après avoir donner la BOULE PRÈS de la LA NESTE, la chapelle de Solférino et le visuel 470 de l' ORBE, finalise en :
QUAND LA MARE FIT LE BUT PRÈS du Nord EST = QUAND LA MARE S'ALLIE À L'ORBE, les ténèbres s'éclaircissent.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 21 juil. 2016 à 07:55
La chasse devrait se terminer par l'énigme B.
2 problèmes sont à résoudre :
_ Nous avons 3 Vierges. Il faut donc choisir entre N.D. de PAIRIS, La Vierge du château Hans et la Vierge du Lac Noir. Cette dernière semble avoir l'avantage car le 4ème pylône dans le triangle des sentinelles y dirige.
_ Pourquoi le sol du visuel 650 est-il de couleur rubis alors que la tache et le triangle au pied de la statue sont blancs ?

Noms des victimes du drame du 4 janvier 1934 : Wontgeroch, Subi, Hoch, Voinseau, Julien, Weissbarth, Macliman, Candela et Parmentier.
N.D. de PAIRIS et la Vierge du Lac Noir sont électriquement reliées par les lignes E.D.F. via les 3 pylônes.
La date gravée sous la statue, 1934, peut cacher le code A I C D par exemple ou Là I Do Ré ou SCD.
Sur le visuel B, le socle de la statue porte 2 traits blancs parallèles semblables au signe =.
Devant ce socle, une sorte de coin blanc triangulaire pourrait être un burin qui grave ou un saphir qui lit un disque.
Faut-il voir dans ces 2 indices une allusion à cette date ?
Si on opte pour SCD et que l'on compare avec le SVD du ''tout'' 530, VÉRITÉ deviendrait ÉCRITE.
Ce ne serait plus ''une affaire De V in Vérité'' mais de C. Pas une affaire de vingt, 20, mais de 100.
Effectivement, le côté blanc du losange de la clef de Sol rajoute 20 mm aux 8 mesures du visuel 500.
Et comme on sait que ''le compas ment'', et qu'on ignore son mensonge, c'est peut-être bien ce compas qui ment en mesurant 2 Km au lieu de 2,5 Km.
C'est donc une affaire de choix des sentinelles. Mais quel choix délicat !
Car si la vérité est écrite, il faut découvrir un texte ou une date.
2 possibilités majeures :
_ Les 3 pylônes à 2000 m d'Orbey.
_ le Rocher de l'Observatoire Belmont à 2500 m de N.D. de PAIRIS. (BLÉ MONT ↔ N.D. DES 3 ÉPIS).
Belmont2.PNG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 21 juil. 2016 à 23:36
Hypothèse enfantine :
Le premier de la charade 530 est le mot Bébé.
L'usage de cette répétition des syllabes donne la connotation de cette hypothèse basée sur le vocabulaire enfantin.
Le visuel 580 aligne la gamme des notes anglaises BAGFEDC.
Les contours de la table d'harmonie dessine un grand O partagé par les cordes de l'instrument.
A l'intérieur de ce cercle, les notes FED ne sont pas converties car elles écrivent aussi le nom de l'E.D.F.
BAG + FED + Ø + C = Si La Sol FED+O DO, entendu Si Là Sol Fait DO DO.
Et quand le G est voltairien : Si là j'ai fait DODO.
Max Valentin a-t-il osé commettre ce rébus ?
Certains penseront l'éventualité impossible.
Cependant, cette solution plaisante comporte le nom de l' E.D.F.. Et si on persiste sur cette hypothèse, on traduit par ''Si là j'ai dormi sous la ligne HT''.
Celle qui vient des 3 pylônes qui seraient bien les 3 sentinelles.
Et que découvre-t-on devant l'ancienne abbaye de Pairis, sous la ligne 400 Kv, le camping municipal d'Orbey. Le camping Lefébure.
Bien sûr, il faudrait traduire la pointe qui domine le visuel 520 par Tepee'', la tente indienne.
Tente qui serait inversée, pointe en bas blanche, sur le visuel B.
Où M.V. a-t-il passé la nuit du 24 avril 1993, jour de la St Fidèle ?

Les adultes préféreront bien sûr voir dans ce ▼ blanc la pointe sèche d'un compas qui trace un arc (en-ciel) de 8 cm de rayon. Ce triangle serait blanc pour imiter en plus l'aiguille Sud de la boussole 780. Mais dans une chasse tous azimuts, il convient de ne négliger aucune piste......
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 23 juil. 2016 à 03:53
Je poursuit mon monologue en remerciant le site des SansHulotte qui a la patience de supporter mes errements....
Visuel 500. Le U vaincu :
Le code alphanumérique de U est 21.
2 et 1 sont quant à eux les codes de B et de A.
La clef de Sol + U = B A G. Exactement comme le BAG du visuel 580.
C.à.d., Si Là Sol.
Avec une grosse différence, le rayon de lumière partage la clef de Sol en 2 parties égales.
Soit : Si là demi-Sol.
Chaque côté du triangle équilatéral mesure 8 cm. Soit 2 Km sur une échelle IGN au 1/25000ème.
Mais 8 code aussi l'initiale de Hauteur.
Cette auteur = ½ Sol = 1000 m d'altitude.

Reprenons la chronologie. Après avoir découvert que la chapelle de Solférino de Luz-St-sauveur cachait l'ORBE du visuel 470, on débarque directement à ORBEY (Près de N.Est).
De là on recherche les 3 sentinelles à 8000 mesures de 0,33 cm = 2640 m.
Les 3 pylônes adossés au Ponant localisés conduisent au Lac Noir d'un côté et à Pairis de l'autre.
Le jeu 71 72 10 75 se traduit alors par, ''Le compas ment 3 Maris'' et la silhouette qui tient la pelle par, ''N.D. de Pairis''.
Avant le mensonge de l'instrument, un des côtés du triangle relie N.D. de Pairis à la Vierge du Lac Noir. Le 3ème angle de construction géométrique est le mont SOMBREVOIR, 903 m d'alt..
On notera que la distance qui sépare N.D. de Pairis des 3 sentinelles est de 1 Km.
SOMBREVOIR se traduit par VOIR SOMBRE ou mieux, par VOIR NOIR. Idéal pour un oiseau nocturne.
Devant la statue B, le coin blanc pourrait être l'aiguille Sud d'une boussole. L'aiguille Nord, noire, est invisible sur fond noir.
Au Nord du mont SOMBREVOIR se dresse le NOIRMONT (Alt. 863 m).
Ce devrait être lui la cible car il se trouve sur le cercle de 1 Km de rayon ayant pour centre N.D. de Pairis.
Ainsi, il y aurait un lien entre le Lac Noir et le Mont Noir grâce à ''Dame Nature''.

Mais le plus important est de savoir pourquoi ''le compas ment''.
Au passage, cette analyse valide mes interprétations de 71 72 10 75 et de N.D. de Pairis. Ce dont je suis assez fier.
M.V. aurait très bien pu directement représenter un triangle équilatéral de 4 cm de côté pour obtenir le Km de son rayon.
Mais il avait besoin du code H des 8 divisions du réglet.
Ainsi que des 3 divisions (de 7 à 10 cm) qu'éclaire le rayon clair qui coupe la clef de Sol.
Car si la division de la distance est par 2 (8cm = 2 Km/2 = 1 Km) ce n'est pas le cas de la note de musique G (Sol) qui se partage en 3 et 8 divisions. Soit C et H.
Et Clef de Sol + U ne donnent plus BAG, mais BACH.
BACH, le ruisseau alsacien. C'est ce mot que M.V. voulait à tout prix extraire du visuel 500.
Ainsi le compas 500 ment en doublant la distance et la boussole 780 ment en ne comptant que 3 des 4 sentinelles.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: ORBEY Messagepar marc » 24 juil. 2016 à 00:51
En alsacien, ROUGE = ROTTEN. ROUGE + BACH = ROTTENBACH, le ruisseau rouge.
Le Rottenbach prend sa source dans le Noirmont.
Sans être stendhalien, je pense que la couleur rubis du visuel 650 représente le Rottenbach qui est aussi définit par Si là sol fait ''raie d'eau'' = RED O en 580.
Ce ruisseau est long de 600 m et se jette dans la Weiss (la Blanche) à un carrefour de la D 48 marqué d'un calvaire. Un petit pont porte un repère de nivellement.
Nota : Il existe aussi, au Sud du village d' Orbey, un lieu-dit nommé ''Terre Rouge''.

Le secret du triangle des 3 sentinelles était de cacher un 4ème pylône en leur centre.
Le visuel 600 avec son pouce qui coupe l'ongle et son panneton à 4 dents qui ne conserve que 4 lettres de son nom (ON-G-LE) confirme la destination de Dabo, St LÉON.
Mais l'anneau de cette clef jour aussi un rôle.
Coupé il donnerait П. Ainsi, PI + LÉON = PYLÔNE.
Un pylône est aussi un ''Solférino'' mais entendu ici, '' Au sol Fer en Haut''.
Le pylône du Noirmont domine le Rottenbach. Est-ce lui qui surplombe la fouille lumineuse 520 ?

Je n'arrive pas à identifier ce pylône. E.D.F., Télécom, TV ?
Si quelqu'un peut m'aider. Merci.
PylôneX.PNG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Retourner vers « 520 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Aucun utilisateur enregistré