Dabo clef de voûte de la SS ?

Discussions au fil de l'eau sur la S.S. (soyons fous !)
Don Luis
Hulotte
Messages : 12527
Enregistré le : 02.10.2007
Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar Don Luis » 15 août 2011 à 14:11
J'ai souvent dit que Dabo est la "clef" de voûte (j'emploie cette expression en pensant à l'arc-en-ciel de la B) de la SS. Voici quelques explications – je ne suis pas sûr qu'elles intéressent grand monde, et je comprends le scepticisme de chacun.

J'ai un grand nombre de reliquats : 264 x 2 ! Oui, oui, rigolez, vous qui en cherchez une dizaine tout au plus. Donc, deux séries, que je reporte sur 2 portées "simplifiées" (ne comptant que les trois interlignes correspondant à la-re-do, j'ai expliqué ça ailleurs, et j'y reviens plus bas), à raison donc de 88 caractères par ligne (264 = 88x3), pour obtenir ensuite, en mettant une barre de mesure tous les deux caractère, 44 caractères de braille (chaque caractère se composant de 6 positions). La manière de combiner les deux séries est un des problèmes sur lesquels je bute : l'une des portées doit-elle être écrite de droite à gauche ? Faut-il fondre les deux portées en une seule en faisant alterner les "mesures" paires (empruntées à l'une des séries) et les mesures impaires (empruntées à l'autre série), ce qui donnerait alors 88 caractères braille, ou bien alterner une demi-mesure impaire d'une série et une demi-mesure paire de l'autre série (avec un déchet de 88 demi-mesures, ce qui donne au total 44 caractères braille) ? Il y a plusieurs combinaisons possibles, et c'est une des difficultés ...

Toujours est-il que quand je calcule la valeur totale de mes 264x2 caractères (toujours pour A=0), j'arrive à un total de 4608.

Si je le compare à la somme de toutes les longueurs d'onde ("les grandes lumières sont faites de petites lueurs"), soit 5610, je constate que :
5610 - 4608 = 1002, qui est la date de naissance de Léon IX.

(Il y a autre chose de bien plus convaincant qui semble me confirmer que les deux séries de reliquats sont bonnes, mais top secret !)

Or, j'ai remarqué que le titre de l'énigme B compte 43 lettres, soit avec le B lui-même 44 lettres (264 : 6). De même, le titre de la 580 (énigme qui rappelle la B par bien des aspects) compte aussi 44 lettres.

Valeur du titre de la B = 493. Si on ajoute le B = 494.
Valeur du titre de la 580 = 508
508 + 494 = 1002

Ce qui m'intéresse surtout, c'est que ces deux titres renvoient tous les deux au braille. Le titre de la B parle d'aveugle, et le titre de la 580 pourrait (entre autres) être une allusion au fait que le braille s'écrit dans un sens et se lit dans l'autre - puisqu'il faut retourner le carton pour que les perforations faites avec le poinçon deviennent des reliefs lisibles avec le doigt, le "sens" du toucher se substituant ainsi au "sens" de la vue - d'où "tu dois (doigt) trouver où porter ta pelle (où portée t'appelle)".

Je rappelle aussi que la valeur totale des trois lignes (comme les trois lignes de ma portée simplifiée) de la 650 ("Quand tout est révélé") est 1002. Et que cette énigme (pour une "mesure" de 100 pieds) donne 8000 x 0,33 x 100 = 264 000, soit 264 km, ce qui confirme le nombre de mes reliquats. C'est toute la beauté maxienne de la chose : la "mesure" de longueur confirme la "mesure" de la portée.

Je comprends que l'idée d'avoir à collecter 264 x 2 reliquats semble folle, et qu'on préfère l'écarter d'emblée de ses hypothèses (mais je répète qu'au final, cela donne une phrase de 44 lettres – ou 88 – ce qui est parfaitement raisonnable, voir la phrase finale d'Orval, qui comptait je crois 63 lettres). Au départ, je pensais plutôt avoir à collecter 64 + 36 lettres. Et puis, de fil en aiguille, un "lot" de 64 autres reliquats est venu s'ajouter, puis encore un "lot" de 100 et, tout naturellement, je suis arrivé à 264 sans l'avoir prévu ! Ensuite, j'ai compris qu'il y avait une deuxième série, et elle a été relativement facile à trouver. Chaque série a sa thématique propre. La valeur totale de chaque série (pour A=0) est extrêmement parlante !

Pour en revenir à 4608, c'est le total des deux séries, et je me refuse à révéler le sous-total pour chaque série. Mais je peux vous dire que, dans un premier temps, on aboutit à deux totaux correspondant aux deux "tout" arithmétiques des deux charades, soit 2593 et 3371 (dont la différence est 778). Ensuite, il y a une certaine "manipulation" (top secret) qui semble s'imposer (au stade de la 560, si vous voulez le savoir, donc juste avant que "tout" ne soit "révélé" – comme la lumière céleste - dans la 650), et qui fait passer de ces deux "tout" aux deux autres nombres dont le total est 4608.

Donc, dans la 650, le total des trois lignes est 1002, tandis que le total de mes trois lignes de reliquats est 4608, le "tout" du tout (4608 + 1002) est révélé : 5610, somme de toutes les longueurs d'onde, grande lumière faite de petites lueurs.

Je suis un esprit très rationnel, et je vous assure que tout cela suit une logique en béton. On commence la collecte des reliquats avec les deux charades (encadrant la 780) qui donnent chacune un "tout", et on finit la collecte avec la 650 où "tout" est révélé. Aviez-vous remarqué que la somme de ces trois premières longueurs d'onde :
530 + 780 + 470 = 1780
est égale à 778 (Roncevaux) + 1002 (Dabo)?

A chaque étape de la collecte, le total des reliquats (toujours pour A=0) est parlant. Par exemple, au stade de la 600, ma première série de reliquats donne un total de 1665, et la seconde de 1887.

1665, c'est le total des masses atomiques moins celle de l'iode (1791,9 - 126,9 = 1665). C'est aussi la date de la fondation des miroiteries de St-Gobain (thème du miroir).
Quant à 1887, c'est la date à laquelle Saint-Saëns a créé son opéra "Proserpine" !

De plus, les deux nombres sont des multiples de 37 (comme 185), valeur de ma clé (AREPO/OPERA) transformée par Rot 13 (clé S/F) : NERCB/BCREN = 37 (tandis que OPERA vaut 50, ce qui fait que AREPO/OPERA vaut 100, et NERCB/BCREN vaut 74, comme le pas). Et vous remarquerez que AREPO/OPERA (carré SATOR de Rochemaure et du Puy, alignés avec Maure) renvoie à la fois au thème du miroir et à Proserpine !

La différence des deux nombres 1887 et 1665 est 222, soit ce qui manque au codage de Carignan pour trouver Carignano (l'alignement Carignan-Carignano donnant Aigle, qu'on retrouve dans la 420, qui suit la 500). Aigle qui nous donnera Strasbourg et Mayence (Gutenberg) en imprimant ses serres.

Tout se tient !

Alors pourquoi la chouette n'est-elle pas sur ma cheminée ? Parce que le décryptage du braille ne me donne pas quelque chose de cohérent, pardi ! Alors, soit j'ai tout faux (et ce que j'ai trouvé tient de la coïncidence miraculeuse permanente), soit il y a encore une étape. Et c'est là que pourrait intervenir la "clé" de la 600, où "les ténèbres (allusion claire à la cécité) resplendissent", autrement dit le braille devient parfaitement clair. Post tenebras lux !

Et justement, j'ai souvent expliqué que la 600, par l'intermédiaire des m.a. en double (qui, décryptées, donnent CHE N N CHE) suggère un découpage qui correspond à la portée vide de l'énigme suivante :

la cle sf se ca CHE = 75 + 13 = 88
sur u N = 75 + 13 = 88
navire N = 63 + 13 = 76
oir per CHE = 75 + 13 = 88

J'ai donc quatre lignes, donc trois qui donnent 88. Cela correspond exactement à ma portée simplifiée. La clé de sol étant sur la ligne du milieu (sur le visuel de la 500), les quatre interlignes correspondent de haut en bas à DO, LA, FA et RE. Je supprime la ligne du FA pour ne garder que LAREDO et je remplis chaque ligne avec 88 lettres (reliquats). Le découpage de la 600 me donne justement trois lignes qui valent 88, et une ligne (celle du fa) qui ne colle pas.

Justement, la ligne qui ne colle pas donne NAVIRE, sur lequel la clé se cache, le mot "cache" renvoyant à l'ETERNITE (mot qui vaut 88). Et N/A V/I R/E confirme la rot13.

C'est pourquoi je suis persuadé que la 600 donne la clé (de fa ?)finale pour résoudre la SS. Cette clé pourrait être du type Vigenère (GENEVE + IR). Mais il y a peut-être un madit qui exclut catégoriquement Vigenère ? M'étonnerait parce que Genève, c'est l'immeuble "La clarté" du Corbusier + Post tenebras lux (après les ténèbres la lumière), et Ir, c'est l'iridium (écharpe d'Iris = arc-en-ciel). La B suggère à la fois le braille et Vigenère (mais possible que l'un des deux soit une fausse piste). Et l'IS Cantabrique renvoie "clairement" à Genève.

Vous remarquerez que les trois lignes de la 650 contiennent les trois notes de LAREDO dans l'ordre de la portée :
DOs au Ponant
A 8000 mesures de LA
Les passer en REvue

Mais elle contient aussi FA, associé à UT ("Il te FA/UT les passer en revue"), ce qui renvoie aux clés qui donnent Proserpine en morse (entre parenthèses FA vaut 5 et UT vaut 39, soit encore un total de 44 !). "Il n'y a qu'une vérité et il FA/UT la trouver... A qui la FA/Ute ?"...

Voilà, vous savez (presque) "tout" de ma vision de la SS et des raisonnements sur lesquels elle s'appuie ! Et vous savez aussi sur quoi je coince. Ce post aurait pu s'intituler aussi : compte rendu d'un dimanche très pluvieux (malheureusement, je n'avais pas accès, faute d'Internet, à l'énigme de Kerzer) ...

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
NAPO109188
Hulotte
Messages : 3493
Enregistré le : 14.08.2010
Ca me parait compliqué, mais les SS d'autres chasses le sont autant, donc il ne faut surtout pas rejeter le truc sous le pretexte que ça l'est.

Ce qui me parait interressant:
Dabo : clef de voute de la chasse: ça serait bien possible. Non pas a cause de carignan orthogonale mais en passant par leon IX, 1002 et le mot DABO en lui même, je verrais bien dabo déguisé en fausse piste, mais quand en vrai piste révélée uniquement à la fin.
Le nombre 88, c'est le nombre des constellations repertoriés, c'est une liste que l'on trouve dans n'importe quelle encyclopédie, elle peut très bien jouer le role d'un reliquat.
Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse
Avatar de l’utilisateur
Buonardo
Hulotte
Messages : 2022
Enregistré le : 07.11.2007
Localisation : Californie
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar Buonardo » 15 août 2011 à 18:15
DL...marrant on a bcp de choses communes mais je crois que tu pousses la piste alphanumérique trop loin. Au bout d'un moment on trouve des coïncidences partout.
Dabo...je dis pourquoi pas.
La ss : aucune idée pour le moment, il peut y a voir tellement de possibilités.
B.
Avatar de l’utilisateur
kerzer
Hulotte
Messages : 2384
Enregistré le : 09.09.2007
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar kerzer » 15 août 2011 à 22:05
Il faut reconnaître à Don Luis au moins la qualité de son concept de supersolution.
Une idée extrêmement brillante cette construction basée sur des reliquats venant se positionner entre des lignes de portée pour former un message en braille.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12527
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar Don Luis » 15 août 2011 à 23:02
Trop flatté ! Mais je suis convaincu que le concept extrêmement brillant est né dans le cerveau d'un certain Max Valentin.

Bon sang, vous croyez vraiment que le découpage de la phrase de la 600 que je vous explique n'est qu'une coïncidence ?!? Vous croyez que cette portée vide dans la 500 ne sert qu'à faire joli ? Que le double sens de "où porter ta pelle" est une vue de l'esprit ?

Ben, pas moi ! Je ne fais qu'essayer de comprendre où les énigmes entendent nous mener. Je suis traducteur : je passe mon temps à me demander ce qu'a voulu dire l'auteur, en faisant très attention à ne pas broder.

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
indijames
Hulotte
Messages : 2435
Enregistré le : 13.11.2007
oui...... " l'aveugle aux doigts de lumière " !!


amicalement
indi
isekel
Effraie
Messages : 249
Enregistré le : 22.03.2011
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar isekel » 16 août 2011 à 00:03
"1665, c'est le total des masses atomiques moins celle de l'iode (1791,9 - 126,9 = 1665). C'est aussi la date de la fondation des miroiteries de St-Gobain (thème du miroir)".
solutions/exclusivite-sur-le-forum-lsh-t3726.html

Cela m'interesse!!! je suis d'accord avec toi. :bravo:

Toujours est-il que quand je calcule la valeur totale de mes 264x2 caractères (toujours pour A=0), j'arrive à un total de 4608.

Si je le compare à la somme de toutes les longueurs d'onde ("les grandes lumières sont faites de petites lueurs"), soit 5610, je constate que :
5610 - 4608 = 1002, qui est la date de naissance de Léon IX.

Voila un décryptage solide.

C'est en rapport avec le rocher de dabo...encore :bravo:

+1
On admire les choses que l'on ne comprend pas.
Avatar de l’utilisateur
BlackTiger
Dryade
Messages : 1706
Enregistré le : 10.12.2008
Contact :
C'est cohérent et habile, il faut reconnaître à ce concept de supersolution une certaine classe dans sa construction. Tout à fait plausible.
Et des propositions de supersolution de ce niveau, ça ne court pas les rues.
Merci et bravo donc !

C'est un peu lourd à digérer néanmoins pour nos estomacs peu habitués. Il va falloir quelques temps pour reprendre ça à tête reposée et disposée ;-)
La certitude est l'aboutissement, mais le doute est la méthode
http://blacktiger.alwaysdata.net/
NAPO109188
Hulotte
Messages : 3493
Enregistré le : 14.08.2010
Don Luis a écrit :Alors pourquoi la chouette n'est-elle pas sur ma cheminée ? Parce que le décryptage du braille ne me donne pas quelque chose de cohérent, pardi


Le braille c'est du binaire, c'est petite bosse=1, pas petite bosse=0, tu codes petite bosse pas petite bosse comme tu veux mais au final ça reviens à ça.

Ta SS ressemble à ça (je n'ai pas mis les 44 caractères faute de place)

01 11 10 00 10 10 01 11 01 10 00 11 01 11 10
11 10 00 10 10 01 11 01 10 00 11 11 10 00 10
01 10 01 11 10 00 10 10 01 11 01 10 00 11 01

01 11 01 10 00 11 01 11 10 01 10 00 11 01 11
11 10 00 10 10 01 11 01 10 00 11 11 10 00 10
01 10 01 11 10 00 10 10 01 11 01 10 00 11 01

En regardant bien, tu n'a pas temps de possibilités que ça, pour obtenir une solution coherente. Sur excel il t'est facile de combiner les lignes, les inverser les additionner etc... En tout tu vas avoir une centaine de possibilités et même si tu en as plusieurs centaines, la bonne va forcement de sauter au yeux en donnant une phrase coherente.
Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse
Don Luis
Hulotte
Messages : 12527
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar Don Luis » 17 août 2011 à 14:02
Oui, Napo, c'est ça. C'est toute la beauté de la chose : les lettres ne servent pas en tant que telles, mais comme éléments d'un système binaire, ce qui laisse à l'auteur une grande latitude. C'est beaucoup plus gérable qu'un système basé sur 26 letres. Les perforations pourraient être les voyelles, ou les lettres de rang impair (ou pair) dans l'alphabet...

On peut aussi imaginer qu'il faille traduire les lettres en morse, et ce seraient les points qui correspondraient aux perforations. Mais, pour l'auteur, les contraintes seraient nettement accrues, puisque chaque lettre donnerait obligatoirement une séquence pouvant aller jusqu'à 4 points ou traits.

Je voudrais ajouter une petite chose sur 264 et la portée.

La pelle dont il est question dans la 520 (où porter ta pelle/où portée t'appelle) renvoie obligatoirement à celle du visuel de la 650.

Si on observe bien les chiffres de 71721075, on voit que 717 forme un groupe à part : les chiffres sont plus gros et correspondent aux trois silhouettes, à l'écart par rapport à l'homme à la pelle.

21075 est plus petit et commence sur le manche de la pelle. On peut distinguer trois groupes :
- 21 penche plutôt vers la droite
- 07 penche plutôt vers la gauche
- le 5 est plutôt droit

L'addition des ces trois groupes distincts donne 33 (eh oui !), et le manche de la pelle mesure 8 cm. Donc 8 x 33 = 264. La pelle confirme la distance presque aussi simplement que la règle dans la 500. C'est curieux que personne ne l'ait jamais relevé !

Quant à 717, c'est la somme des chiffres codant des notes de musique dans la 580.

Donc on a la pelle et le chiffre 264 et des notes de musique. Cela confirme que 'où porter ta pelle" peut effectivement se comprendre comme "où portée t'appelle).

Le fait que 71721075 reprenne les dates des BSM (je sais qu'on a mis en doute 1727) cadre bien avec le thème de ce fil (Dabo, clé de voûte).

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
Peels
Dryade
Messages : 1333
Enregistré le : 07.09.2007
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar Peels » 06 sept. 2011 à 21:18
Bravo DL pour ton partage.

Je n'ai pas encore tout bien suivis. Mais peut être que cela peut intéresser:

La B donne deux idées
Soit 2 x 42 = 84

La B donne 2ID = 21 D = 21x4 = 84

Mais concernant ton 264 (un peu capillo mais bon):
La B donne 2ID = 294

Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas 64

Amicalement Peels
Don Luis
Hulotte
Messages : 12527
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Dabo clef de voûte de la SS ? Messagepar Don Luis » 06 sept. 2011 à 21:42
Concernant 264, la suite est dans les Solutions des Sans-hulotte, "Quand le doute est levé"...

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Maximinus
Harfang
Messages : 886
Enregistré le : 23.08.2010
Ok pour la portée:

Forbach-Angers
Bourges-Geradrmer

et ...
Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien...

Retourner vers « Super-Solution »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Archimede, Bing [Bot], Zed