Les chiffres de Max et les Trois habiles rendez-vous...

Discussions sur le décryptage et l'utilisation des I.S.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
james a écrit :Pour la signification du rapprochement avec le mot quand, je ne sais pas, mais en ce qui concerne le passage du n au u, ce n'est pas un simple effet miroir ! Place la lettre n devant un miroir, tu n'obtiendras jamais un u.

Ce qui m'intéresse, c'est bien ce qui se passe ENTRE le n et le u, le passage de l'un à l'autre. Et en cet endroit précis, appelons-le point zéro, apex ou zénith, comme tu voudras, nous sommes aux limites de l'ETERNITE. Et il y a un nœud. Un nœud gordien, de type carré SATOR.


Le u est un n renversé (tête en bas) et vice-versa : c'est en cela que je parle d'effet miroir.

Entre le n et le u ? Il y a une espace - puisque le mot est féminin en typographie (à noter que MV a contourné le problème par sa formulation "de l'espace"). Je comprends ce que tu dis au sujet de l'apex et de l'accent aigu, mais je ne vois pas trop le rapport avec n_u ou N_U ?

Quant au carré SATOR, je m'étais résigné à le considérer comme une fausse piste. En tout cas, il est en capitales et le N est en son centre. Je l'associais au texte de la fibule, où on remarque que le U suit le M dans le bon sens qui est le sens du contresens, mais le N inversement :

IOISAMUN DEKAHFEHF DEM SOINAM
MANIOS MED FHEFHAKED NUMASIOI
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
james
Hulotte
Messages : 2785
Enregistré le : 20.01.2017

QUESTION No 18 DU 1997-12-16
TITRE: Nef**
------------------------------------------------------------
J'oubliais, on m'a demande de vous poser une nouvelle question, MAX: la Nef est encalminee pout toute ETERNIT E... considerez vous qu'1 construction h umaine amenee un jour a l'autre a dispar aitre (forcement) reste "enc... ptte ETE RNITE" si une trace subsiste qqe part (l ivre, memoire,???) ALCUIN
------------------------------------------------------------
RIEN N'ETANT ABSOLUMENT ETERNEL, C'EST BIEN SUR UNE VUE DE L'ESPRIT. CELA VOU- LAIT SURTOUT DIRE QU'ENTRE AUJOURD'HUI ET LA FIN DES TEMPS, LA NEF NE NAVIGUERA PAS. (MERCI DE NE PAS ME DEMANDER SI ELLE NE NAVIGUERA "PLUS", CAR ON M'A DE- JA DEMANDE CELA UN NOMBRE INCALCULABLE DE FOIS.) AMITIES -- MAX




La Fin des Temps... C'est loin, très loin de signifier jamais ! Ne jamais dire jamais...
Totus mundus agit histrionem
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
Absolument ! Avec le réchauffement climatique, qui peut dire qu'un jour, quand le territoire français aura été presque entièrement submergé par la montée des océans, un tsunami géant né en mer Cantabrique n'emportera pas la nef encalminée, quelle qu'elle soit, et ne la fera pas naviguer, même en l'absence totale de vent ?
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
james
Hulotte
Messages : 2785
Enregistré le : 20.01.2017
Don Luis a écrit :Entre le n et le u ? Il y a une espace - puisque le mot est féminin en typographie (à noter que MV a contourné le problème par sa formulation "de l'espace").


C'est le mot, oui. Espace. De type échiquier, ou damier. Celui que l'on trouve dans la boussole.
Totus mundus agit histrionem
james
Hulotte
Messages : 2785
Enregistré le : 20.01.2017
Maintenant que je le lis en minuscules, je me dis que le mot " quand " est effectivement très intéressant...
Totus mundus agit histrionem
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
Mais est-ce que, justement, l'espace n'est pas en quelque sorte abolie par l'élision ? On prononce "en une" comme u seul mot.
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Piblo
Chevêchette
Messages : 18
Enregistré le : 16.06.2016
Bonjour et bonne année,

Je constate que le sujet initial, qui concernait l'I.S. "La clarté viendra..." (cf. le titre) a complètement été oublié. Le cryptage (éventuel) de NIEPCE dans la phrase trouvée en 600, n'était qu'un exemple hypothétique. Je remarquais simplement la similitude des phrases :
  • La clarté viendra de trois habiles rendez-vous en mer Cantabrique
  • la clef se cache sur un navire noir perché
Si l'on admet que quelque chose se trouve cachée dans l'expression "un navire noir perché", ne peut-on pas considérer qu'il y a quelque chose de crypté dans "trois habiles rendez-vous en mer Cantabrique" ? L'objet de mon post initial n'était pas de valider ou invalider NIEPCE en 600.

Dans ce style de phrase, on pourrait d'ailleurs ajouter "Quand Al-Mar s'allie à la fibule de Préneste, les ténèbres resplendissent". N'y aurait-il pas autre chose (plus crédible) que l'anagramme fortuit "Sur la table par Mendeleief", à trouver ?
chevechercher
Lapone
Messages : 1198
Enregistré le : 03.06.2017
Piblo a écrit :Dans ce style de phrase, on pourrait d'ailleurs ajouter "Quand Al-Mar s'allie à la fibule de Préneste, les ténèbres resplendissent". N'y aurait-il pas autre chose (plus crédible) que l'anagramme fortuit "Sur la table par Mendeleief", à trouver ?


Mais il y a, il y a :-D

Bon par contre, tu vas encore nous entraîner hors sujet avec ça.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
Je m'en voudrais de faire dévier ton fil une nouvelle fois (je crois être le principal coupable du premier détournement), mais quelques remarques en passant :

- la "similitude" entre les deux phrases ne me paraît pas spécialement frappante, à part qu'il y a un verbe et un complément. La similitude me semble beaucoup plus grande entre l'IS des 3 RV et le titre de la 420, "DU CIEL VIENT LA LUMIERE", sauf que la structure syntaxique est inversée, ce qui est intéressant. Le contenu sémantique est beaucoup plus proche (VIENT/VIENDRA et LUMIERE/CLARTE).

- dans la phrase cryptée de la 600 il y a un verbe suivi d'un complément de lieu. Dans l'IS des 3 RV, c'est plus compliqué car la provenance de la clarté, ce sont les trois RV, et ces 3 RV sont eux-mêmes situés en mer Cantabrique. Le mot "venir" est clairement pris au sens figuré (il ne s'agit pas de venir d'un lieu) et on ne peut pas non plus dire que la clarté vient de la mer Cantabrique.

- dommage que tu ne veuilles pas admettre la similitude beaucoup plus frappante - et même évidente - entre "se cache sur un navire noir perché" et "aux limites de l'ETERNITE se cache" (je ne vais pas remettre le couvert)… Mais, bon, c'est typique des chercheurs de chouette : ils rejettent ce qui est manifeste et préfèrent des choses plus tirées par les cheveux, qu'ils arrivent même à trouver plus élégantes …

- si tu poses la question de savoir s'il n'y aurait pas quelque chose de crypté dans le complément de l'IS des 3 RV, c'est peut-être que tu n'as rien trouvé ? Pour ma part, j'ai fait remarquer ici même et dans une contribution sur l'autre forum que l'expression "EN MER CANTABRIQUE" contient toutes les lettres de MERCURE et ETAIN et que nous étions mis sur la voie par la chaîne de lettres MER C... Personnellement, c'est cela que je trouve crypté, et cela me semble déjà beaucoup.

- en ce qui concerne le titre de la 600, oui, je crois qu'il y a quelque chose de beaucoup plus crédible que l'anagramme fortuite… mais je préfère garder ça sous le coude.

:respect:
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 2975
Enregistré le : 25.06.2011
DL a écrit
- si tu poses la question de savoir s'il n'y aurait pas quelque chose de crypté dans le complément de l'IS des 3 RV, c'est peut-être que tu n'as rien trouvé ? Pour ma part, j'ai fait remarquer ici même et dans une contribution sur l'autre forum que l'expression "EN MER CANTABRIQUE" contient toutes les lettres de MERCURE et ETAIN et que nous étions mis sur la voie par la chaîne de lettres MER C... Personnellement, c'est cela que je trouve crypté, et cela me semble déjà beaucoup.

A ce propos:
Du Ciel Vient La Lumière= 705 et la structure inversée du titre est pour moi une incitation à remettre ce résultat à l'endroit pour obtenir SOL.
Si l'on " accorde" de l'importance à l'accord à la quinte "DO SOL RE LA" et du crédit aux 3 habiles RV en mer cantabrique LAREDO on comprend mieux l’intérêt d'une lumière venant du ciel codant "SOL" et l'IS des 3 RV devient plus " claire"...Et utile ensuite...
Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
dominique
Harfang
Messages : 817
Enregistré le : 24.04.2016
Localisation : à 6H de Paris ( par avion)
@Ockam : "A ce propos:
Du Ciel Vient La Lumière= 705


pour moi ça fait 695

Amicalement
S'adapter ou disparaitre
Piblo
Chevêchette
Messages : 18
Enregistré le : 16.06.2016
Don Luis a écrit :... dommage que tu ne veuilles pas admettre la similitude beaucoup plus frappante - et même évidente - entre "se cache sur un navire noir perché" et "aux limites de l'ETERNITE se cache"

Mais je ne rejette absolument pas la similitude entre mon sixième de la charade 530 et la phrase cryptée dans la 600. Bien au contraire !! Les items de la charade 530 constituent des éléments complémentaires des énigmes et mon sixième correspond bien à l'énigme 600... comme mon septième correspond à l'énigme 500 ;o)

Don Luis a écrit :... si tu poses la question de savoir s'il n'y aurait pas quelque chose de crypté dans le complément de l'IS des 3 RV, c'est peut-être que tu n'as rien trouvé ?

Détrompe-toi, j'ai trouvé ce qu'étaient les trois rendez-vous... ou plutôt, quelqu'un me l'a expliqué. Mais comme pour le navire noir perché de la 600 - qui, je pense, est une entité devant être trouvée -, je ne rejette pas l'idée que NIEPCE se trouvait caché dans l'expression "un navire noir perché". Pour l'IS, c'est l'inverse, je sais désormais ce que sont les trois rendez-vous mais je soupçonne - surtout à cause du mot habiles -, que la deuxième partie de la phrase nous cache autre chose.

Même chose pour le titre de la 600. J'ai autre chose que la trop simple idée d'association des chiffres et des lettres. Mais ici aussi, je ne serais pas étonné qu'il y ait autre chose (stéganographiquement parlant).

Depuis quelques temps, je remarque que certaines énigmes ont des solutions parallèles valides (voulues par Max, je suppose) : qu'un texte, par exemple, puisse être interprété de deux manières différentes. Il se peut très bien que l'une des solutions soit une fausse piste mais il est alors intéressant de la connaître afin de pouvoir mieux l'écarter. Mais d'autres doubles interprétations peuvent se compléter. C'est, par exemple, le cas du texte de la 500.

Don Luis a écrit :l'expression "EN MER CANTABRIQUE" contient toutes les lettres de MERCURE et ETAIN

Mouai, ça ne fait pas une anagramme pour autant.

Dominique a écrit :pour moi ça fait 695

Ah bon ? Comment fais-tu cela ?
Avatar de l’utilisateur
dominique
Harfang
Messages : 817
Enregistré le : 24.04.2016
Localisation : à 6H de Paris ( par avion)
DCVLL :
D= 500
C= 100
L = 50 2 L= 100 *
V vient avant les 2 L = 95
=500+100+95 = 695
vérifié sur plusieurs sites de conversion en ligne

Amicalement

PS: * tout comme on peut écrire IIII ou IV
Modifié en dernier par dominique le 09 janv. 2019 à 19:28, modifié 1 fois.
S'adapter ou disparaitre
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
Piblo a écrit :
Don Luis a écrit :l'expression "EN MER CANTABRIQUE" contient toutes les lettres de MERCURE et ETAIN

Mouai, ça ne fait pas une anagramme pour autant.


Je n'ai jamais dit que c'était une anagramme ! On peut quand même tirer quelque chose des lettres restantes, comme je l'ai proposé ici et dans une de mes contributions sur l'autre forum.

Dominique a écrit :pour moi ça fait 695


Es-tu certain que 695 s'écrirait DCVLL en chiffres romains ? Je crois qu'il est plus sûr d'additionner pour trouver 705. On peut aussi additionner tous les chiffres romains présents dans le titre de la 420, comme le fait Delphinus.

Pour ce qui est de la transformation de 705 en SOL, je suis plutôt sceptique, notamment parce que les 7 du visuel de la 650 sont barrés.
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
dominique
Harfang
Messages : 817
Enregistré le : 24.04.2016
Localisation : à 6H de Paris ( par avion)
@DL voir post précédent
S'adapter ou disparaitre
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
OK, mais j'avoue que ce chiffre de 695 ne me parle pas non plus !
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
chevechercher
Lapone
Messages : 1198
Enregistré le : 03.06.2017
Il semble évident que ces chiffres romains dans le titre sont significatifs, on retrouve le même principe dans "De Là Il Comptera ... Mesures Vers Le" et dans l'IS "Venu De L'île D'elbe Il [y] Débarqua", ainsi qu'un grand nombre de IVLCDM dans "C'est Là [que] L'aigle Imprima La Marque De [ses serres] Dans Le [sable] Cent [jours aVant] De [se] Casser Le [bec et D'y] Laisser [ses plumes]".


De là à en déduire un nombre, je trouve ça risqué, car cela ne correspond pas aux règles d'écriture des nombres romains. Même si je ne l'ai jamais vu exprimé ainsi, il y a un principe de concision dans cette écriture qui interdit d'utiliser deux L pour faire un C ou deux V pour faire un X, de la même façon qu'on n'utilise pas cinq I quand on peut utiliser un V. De même, il y a un principe de facilité de lecture qui fait qu'on ne retranche jamais un nombre composé d'un autre nombre ou un nombre simple d'un nombre composé (donc VLL=95 est incorrect, car on ne retranche pas V de LL. Même en acceptant d'utiliser LL pour 100, il faudrait écrire LXLV). Et on ne doit non plus retrancher un nombre d'un autre qui est plus de dix fois plus grand (on peut écrire CM pour 900, mais pas XM pour 990, il faut écrire CMXC).

Donc, je ne pense pas qu'on puisse trouver 695 ou 705 comme ça, à moins d'avoir une autre indication ou résultat précédent qui le justifie.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
Delphinus a proposé dans le temps d'additionner tous les chiffres romains présents dans le titre de la 420 :

D U C I E L V I E N T L A L U M I E R E = MDCLLLVIII = 1758

On peut tenter cela aussi avec l'IS des 3 RV, vu le rapprochement LA CLARTE/LA LUMIERE VIENDRA/VIENT :

L A C L A R T E V I E N D R A D E T R O I S H A B I L E S R E N D E Z V O U S E N M E R C A N T A B R I Q U E = MDDDCCLLLVVIIII = 2864

Quel rapport entre 2864 et 1758 ? Un écart de 1106 qui ne semble pas faire sens.

Oui, mais ne pas oublier que le L de HABILES est entre parenthèses ou en caractères gras (selon les éditions), et que cela est justifié par le fait que normalement "D vaut L" (deux chiffres romains, qui correspondent à mes initiales).

Si on remplace L par D, le total des chiffres romains passe de 2864 à 3314 et l'écart avec 1758 de 1106 à 1556, soit 778 x 2 (ou les deux chiffres du codage de l'IS : 889 et 667).

On aurait ainsi une explication de la bizarrerie du L de HABILES et une confirmation de ce que les 3 RV concernent la 470 (mais aussi la 420) .


Sans Garantie Du Gouvernement
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Don Luis
Hulotte
Messages : 12543
Enregistré le : 02.10.2007
D vaut L pourrait suggérer aussi une réduction d'un facteur 10 (500 => 50).
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Piblo
Chevêchette
Messages : 18
Enregistré le : 16.06.2016
dominique a écrit :=500+100+95 = 695
vérifié sur plusieurs sites de conversion en ligne

As-tu essayé le sens direct : nombre arabe > nombre romain ? 695 donne DCXCV. Les sites de conversion en ligne ont été faits par des informaticiens qui n'ont pas nécessairement pris en compte toutes les règles. Celles-ci sont publiées dans la Wikipedia :
Les nombres romains sont majoritairement représentés selon les principes suivants :
  • Un nombre en chiffres romains se lit de gauche à droite ;
  • Un même symbole n'est pas employé quatre fois de suite (sauf M) ;
  • Tout symbole qui suit un symbole de valeur supérieure ou égale s’ajoute à celui-ci (exemple : 6 s'écrit VI) ;
    • Tout symbole qui précède un symbole de valeur supérieure se soustrait à ce dernier ;
    • I doit être retranché à V ou à X quand I est devant V ou X (ex. : 4 s'écrit IV),
    • X doit être retranché à L ou à C quand X est devant L ou C (ex. : 40 s'écrit XL),
    • C doit être retranché à D ou à M quand C est devant D ou M (ex. : 900 s'écrit CM),
    • Par contre, ôter I de L ou de C n'est pas pratiqué (49 s'écrit XLIX et non IL ; 99 s'écrit XCIX et pas IC) ;
  • Les symboles sont groupés par ordre décroissant, sauf pour les valeurs à retrancher selon la règle précédente.
V n'est jamais mis devant un chiffre romain qui lui est supérieur. En toute logique, 45 s'écrit XLV et non VL.[/list]

Ceci dit, il s'agit de l'écriture conventionnelle des chiffres romains. Il se peut que Max ait eu une autre approche. Et dans ce cas, 705 (somme de tous les chiffres) ou 695 (en adoptant une logique soustractive non conventionnelle des chiffres inférieurs au suivant), sont tous deux acceptables. En tous cas, l'idée des chiffres romains, dans cette énigme, est très très intéressante.
Modifié en dernier par Piblo le 16 janv. 2019 à 20:39, modifié 1 fois.

Retourner vers « Indications Supplémentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Aucun utilisateur enregistré