Il n'y a pas trente-six solutions

Discussions sur le décryptage et l'utilisation des I.S.
Horlu
Effraie
Messages : 200
Enregistré le : 19.03.2017
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Horlu » 20 août 2018 à 12:23
36 c’est 36...je vois pas le rapport avec 360...et encore moins 36"o"...sinon 1=10=100..=1 000 000...
Je vous conseille de faire une bonne vieille explication de texte..
Cordialement
Gloo
Hulotte
Messages : 2050
Enregistré le : 06.11.2015
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Gloo » 20 août 2018 à 12:34
chevechercher a écrit :Non, mais le 36 dans l'IS est suivi d'un beau O (à défaut d'un 0)

Effectivement, mais là encore la lettre "O" n'est pas égale à zéro. Je chipote (en un seul mot), mais il me semble que ça manque de précision. Ou alors j'en demande trop ?

chevechercher a écrit :Ne pas oublier aussi que la 530 contient 72=2x36 mots.

Par exemple, ceci me semble plus parlant car on ne change pas la valeur d'un item en cours de route.

En fait mon problème est peut-être de trop croire que cette IS doit pouvoir trouver une explication très claire ne laissant pas de place au doute.
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
Timy
Hulotte
Messages : 1830
Enregistré le : 13.09.2008
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Timy » 20 août 2018 à 12:34
Avec l'origine attribuée aux expressions à base de 36 on a bien un lien possible entre 36 et cercle.

Chaque décan occupe 10° d'arc. Il y a 36 décans toujours représentés en cercle.

Après, je ne prêche pas pour une paroisse, n'ayant pas intégré cela dans mon jeu à ce jour.

@+
Gloo
Hulotte
Messages : 2050
Enregistré le : 06.11.2015
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Gloo » 20 août 2018 à 12:51
C'est un des problèmes : ce nombre 36 est utilisé ou est remarquable dans beaucoup de cas. Effectivement, dans cette IS il semble bien être utilisé pour donner la notion de "beaucoup", "plusieurs", mais est-ce tout ?
J'étais allé jusqu'à relever des trucs qui m'ont fait plaisir à apprendre, mais dont je n'ai trouvé aucune utilité dans le jeu :
36 = sommes des lettres de l'alphabet + des chiffres de 0 à 9
36 = en nombre de lettres : trente-six = 6-3 (63 = 7x9 = Bourges x Ouverture ?)
...
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Venons en, maintenant, à ce qui peut arriver brutalement à tout un chacun lorsqu'il éprouve un grand éblouissement à la suite d'une chute ou d'un traumatisme, tel un coup sur la tête. Il est de règle, dit-on, de s'exclamer lorsqu'on revient à soi : “J'ai vu trente-six chandelles !”. Parfois raccourcie ou amplifiée, cette formule, a priori bizarre par le choix de trente-six, perd beaucoup de sa vigueur lorsqu'elle est abrégée en “voir des chandelles” ou grossie jusqu'à “mille chandelles”. À nouveau, via les Grecs et les Romains, l'expression nous vient en droite ligne de la Vallée du Nil.

L'Égypte du passé, plus encore que les Babyloniens, a apporté à la définition du temps un soin extrême. Toute la science de ses prêtres astronomes s'est d'abord attachée à la définition de l'heure ; les observations nocturnes permirent ainsi d'établir le rythme diurne des douze heures que suivent douze heures de nuit débouchant sur notre conception, prétendument moderne, du “jour” de vingt-quatre heures. De leurs longues veilles dans l'obscurité et de l'observation du lever d'étoiles spécifiques dans les cantons géométriques d'un cercle de 360º résultant des 36 divisions théoriques qu'ils avaient calculées formant un arc de 10º chacune, dès le IIIe millénaire avant note ère, les astronomes de la Vallée avaient, par là, défini les trente-six décans du ciel que connaît toujours notre zodiaque.

Selon l'expression même qu'utilisaient les sacerdotes “observateurs du ciel” (baq pet), terme rendu dans les textes grecs à partir des Lagides par le vocable “horoscopes” équivalent à “observateurs de l'heure”, le “travail” de l'étoile se levant, brillant puis se couchant dans le décan de la zone observée du ciel selon la période de l'année définissait pour eux une durée de temps nocturne. À partir de là, l'on établit puis compléta régulièrement des tables horaires de référence. Ceci, résultant de la mise en place des trente-six décans célestes, eut pour conséquence, l'année nocturne étant de 360 “jours”, la définition d'une semaine de dix jours, réglée sur le nombre de divisions internes du cercle théorique d'observation des étoiles ; l'année solaire qu'il fallait naturellement compléter adjoignait à son comput les cinq jours supplémentaires, les “jours en plus de l'an” ou épagomènes.

Qui aurait imaginé, alors, que les révolutionnaires français de 1792 remettraient la décade à l'honneur, joueraient aux quilles ou au pharaon le décadi, croyant devoir aux Grecs “républicains” et à leur mois de trois décades ce qu'ils devaient, en fait, aux vieux Égyptiens enracinés dans leur idéal monarchique !

C'étaient ainsi trente-six luminaires, étoiles ou planètes décanales, que des yeux d'hommes dépourvus de tout moyen optique artificiel d'observation allaient scruter des siècles durant. De quoi, certes, être ébloui et, parfois même, y perdre la vue. Curieusement les observateurs du ciel du temps des Pharaons, malgré la vaste littérature conservée par les traités médicaux sur les maladies oculaires, n'ont pas laissé à la postérité le souvenir ou la plainte des tourments oculaires que beaucoup durent éprouver en avançant en âge. Il faut attendre leurs successeurs, astrologues, mages, devins astraux pour voir, dans leurs écrits, les maladies des yeux attribuées en vrac aux dieux sidéraux. Eux seuls étaient cause de tous les troubles visuels y compris ceux dont souffraient leurs interprètes… Et parfois, comme ils en arrivaient à voir, de même que les patients qu'ils prétendaient traiter, “trente-six” ou “mille chandelles”, c'étaient aux nébuleuses formées d'étoiles à peine distinctes, obnubilant la vision, qu'ils attribuaient l'action la plus nocive. Tombant du ciel, ceci valait bien un coup sur la tête !
Horlu
Effraie
Messages : 200
Enregistré le : 19.03.2017
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Horlu » 20 août 2018 à 13:15
Une fois l’Ouverture découverte...l’I.S devient claire comme de l´eau de roche
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Horlu a écrit :Une fois l’Ouverture découverte...l’I.S devient claire comme de l´eau de roche

Tu commences mal si tu n'as pas su voir le lien avec les 360 degrés... :edente:

Mais je vais t'en apprendre une autre que tu ne connais probablement pas et qui a trait à la divination et au coq, d'ailleurs très intéressante, car on retrouve Mr Buridan le cercle et le chiffre 24, ce n’est pas beau ça ou c'est encore le coup du hasard;) :

Dictionnaire des sciences:

f.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Gloo
Hulotte
Messages : 2050
Enregistré le : 06.11.2015
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Gloo » 20 août 2018 à 14:48
Aaaah, ok.
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
Avatar de l’utilisateur
tanacl
Dryade
Messages : 1224
Enregistré le : 05.06.2014
Il n'y a pas que cela, Gloo. 36 est par excellence le nombre de la division. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a été utilisé pour les graduations du cercle, mais aussi dans de nombreux calendriers.

Je renvoie pour toutes les explications à l'ouvrage de Georges Ifrah "Histoire universelle des chiffres", qui décrit bien le caractère particulier du nombre 36, en tant que nombre facile à diviser (par 1, 2, 3, 4, 6, 9, 12, 18).

Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Il y a beaucoup de documents sur l'expression des 36 chandelles et le lien avec le cercle de 360 degrés. Mais en faite on n'en a pas vraiment besoin de tous ses documents quand on sait que l'is se rattache à l'ouverture et qu'en 780 la boussole marque les 360 degrés du lieu rencontré en 530 ... :hinhin:
Horlu
Effraie
Messages : 200
Enregistré le : 19.03.2017
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Horlu » 20 août 2018 à 20:03
Couscous
Pourquoi 360 degrés ???...et pourquoi pas 3600 secondes ou bien 365 jours????....c’est aussi arbitraire..
chevechercher
Dryade
Messages : 1271
Enregistré le : 03.06.2017
Horlu : à cause du cercle qu'il faut trouver, non pas en 530, mais dans la 530. Cette IS ne concerne pas la 530 mais l'usage qui est fait de l'ouverture. Or, la première utilisation de l'ouverture te donne un cercle.
Horlu
Effraie
Messages : 200
Enregistré le : 19.03.2017
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Horlu » 20 août 2018 à 20:31
Chevechercher
Ok mais ça sort où cette histoire de cercle??...il est pas écrit qu’il faille trouver un cercle...ça c’est votre interprétation éronnee qui vous y pousse..et puis, au final ..ça vous ramène où votre histoire de cercle sinon nulle part..
P.S: l’ I.S concerne la 530 et l’ouverture dans sa NATURE et sûrement pas dans le moyen de l’utiliser...tu penses à quoi, un compas??

Très cordialement
chevechercher
Dryade
Messages : 1271
Enregistré le : 03.06.2017
Horlu, je trouve la façon dont tu rédiges ton message un peu irritante et je pense donc que ça ne nécessite pas de réponse sur la façon dont on trouve le cercle et en quoi c'est une solution.

Je commente donc seulement cela : l'IS parle bien sûr de la nature de l'ouverture, mais seulement du point de vue de son utilisation dans la chasse. C'est d'ailleurs le seul point de vue qui nous intéresse en fait. Maintenant, de toute évidence tu n'as pas compris l'IS ni l'Ouverture. "Il n'y en a qu'une dans le livre" est pourtant pas méchant.
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Horlu a écrit :Couscous
Pourquoi 360 degrés ???...et pourquoi pas 3600 secondes ou bien 365 jours????....c’est aussi arbitraire..


Et pourquoi pas 360 et 365 ! On ne parle bien sur pas du même concept, mais les deux se rejoignent ! En 560 avec un peu d'astuce tu y verras aussi le cycle de l'eau...remarque que sur le côté droit l'eau tombe et sur le côté gauche l'eau monte...c'est ici que la trahison rentre en jeu :edente:
Toute cette histoire de circulaire c'est le thème principal qui régit le jeu entier et tu l'y trouveras de multiple forme : NOIR BLANC GAUCHE DROITE BAS HAUT HOMME FEMME SUD NORD FROID CHAUD PETIT GRAND LUMIERE TENEBRE BON SENS MAUVAIS SENS VISIBLE INVISIBLE FIDELE INFIDELE etc etc.
Tout ceci c'est notre spirale du quotidien...de là l'importance du cercle dès l'entrée du jeu... seulement à se stade on ne le voit pas car on est dans le noir, on débute la chasse et on ne s'imagine pas une segonde se qu'il cache...mais en 500 ding dong ding dong il devient réel à qui veut bien l'entendre et le voir ! :okydoky:
Hobby
Hulotte
Messages : 1856
Enregistré le : 14.09.2016
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Hobby » 21 août 2018 à 08:19
Couscous a écrit :Toute cette histoire de circulaire c'est le thème principal qui régit le jeu entier et tu l'y trouveras de multiple forme : NOIR BLANC GAUCHE DROITE BAS HAUT HOMME FEMME SUD NORD FROID CHAUD PETIT GRAND LUMIÈRE TÉNÈBRE BON SENS MAUVAIS SENS VISIBLE INVISIBLE FIDÈLE INFIDÈLE etc etc.

Cette énumération est faite d'oppositions simples plutôt que représenter une ou des spirales.
Tu veux dire que c'est leur répétitivité qui leur donne cette forme ? C'est quand même un concept assez éloigné de ton assassin.
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Tout dans l'univers tourne autour des spirales, même nos empreintes ont des spirales !
Le cœur contient deux spirales et la circulation du sang se fait exactement comme le cycle de l'eau ou des saisons

Tout est lié à l'ouverture donc au coeur qui lui aussi est divisé en deux parties D/G comme la note S/I

Quant à l'assassin, je ne t'apprendrais pas qu'il revient bien souvent sur les lieux du crime !

611076046-612x612.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 3002
Enregistré le : 25.06.2011
Timy a écrit
La PAE avec l'Argo, la mythologie grecque avec les argonautes et l'histoire de France (de Bourgogne en fait) avec l'ordre de la Toison. Il ne faut pas être grand clerc pour se rendre compte que cette thématique multiple est en fait unique et tourne entièrement autour de la Toison d'or (même le système d'encodage avec le E de Einsteinium y est, quelque part, lié).

Cet ordre a suscité et suscite toujours mon intérêt puisque je suis la piste Argo mais, c'est la piste d'un autre ordre qui m'y conduit, celui de Saint Michel.
En effet en 530, je vous ai dis que la validation de Bourges par le conseil de rester Sage s'opérait pour moi grâce à Louis XI né à Bourges dit le " Prudent" synonyme de "Sage".
C'est Louis XI qui crée l'ordre de Saint Michel ( réponse politique à celui de la toison d'or répliqué jusque dans la rédaction de ses statuts) Saint Michel qui est consacré Saint patron de la France (jusqu'au vœu de louis XIII).
Ce collier présente dans son ornement les coquilles saint Jacques qui sont le symbole des pèlerins don un signe intéressant pour la suite et enfin ce qui explique le transfert de ma réponse dans cet autre fil de Timy:
A son origine donc sous Louis XI le Prudent et donc sage natif de Bourges, le nombre des chevaliers est fixé à "36".
Cordialement, Ockham.
Modifié en dernier par ockham le 21 août 2018 à 10:08, modifié 1 fois.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
tanacl
Dryade
Messages : 1224
Enregistré le : 05.06.2014
Horlu a écrit :Ok mais ça sort où cette histoire de cercle??...il est pas écrit qu’il faille trouver un cercle...

Peut-être ne faut-il pas s'attendre à avoir à la fois l'énigme et son mode d'emploi, non ? Si en 530, tu t'arrêtes au résultat de la charade, pourquoi avoir ajouté un visuel et deux lignes supplémentaires de texte ? Redondance ?
Horlu
Effraie
Messages : 200
Enregistré le : 19.03.2017
Re: Il n'y a pas trente-six solutions Messagepar Horlu » 21 août 2018 à 23:12
L’auteur a donné le mode d’emploi:
La charade donne l’ouverture et l’enigme donne le lieu pour démarrer le jeu..

Retourner vers « Indications Supplémentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Aucun utilisateur enregistré