la lumière est-elle celle du pardon ?

Discussions au fil de l'eau sur la 530
Galag
Nyctale
Messages : 122
Enregistré le : 03.11.2018
Bonjour,
Je vous livre une piste qui ne m'a malheureusement pas mené bien loin, au cas où cela vous parlerait.

Il est plutôt manifeste qu'il y a une symétrie entre "mon sixième aux limites de l'éternité se cache" et "la clef se cache sur un navire noir perché". Et donc, à partir du moment où une clef se cache "sur un navire noir perché" (21 lettres), pourquoi un sixième ne se cacherait-il pas "aux limites de l'éternité" (21 lettres aussi) ?

Cela m'a mené au prénom Sixte (qui signifie le sixième), et, à partir de "aux limites de l'éternité", à trouver l'anagramme "Sixte détient la lumière".

Bien sûr, une anagramme de 21 lettres, ce n'est pas vraiment recommandé par la faculté maxienne. Même si on a deviné Sixte, il reste encore 16 lettres ; et on n'est pas vraiment censé deviner la lumière avant la 470.

Mais ça me semblait une piste intéressante, notamment parce que le pape Sixte IV est à l'origine du Grand Pardon de Chaumont, les fidèles recevant l'indulgence plénière s'ils vont à la messe à la basilique St Jean Baptiste le jour où la Saint Jean tombe un dimanche (=> lien avec la 500).
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9191
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Pourquoi ne pas voir simplement que le 6 eme en 530 ( code A1) est le F alors que la lettre trouvée est E (=5).
Cela explique alors assez bien que la cle F se cache ....puisque ici ( code A0) c’est bien F qui vaut 5...
Et on regle, ici et ainsi, assez bien la discussion cle SF ou clef/ cle F ...
Pour preuve , les crypto contenant un F donnent cle V... soit bien 5 en romain.
De plus sortant de 580.( Notes). F vaut FA.
Les crypto contenant un A donnent car U...
Cle F ==> cle FA ==> cle V car U
La cle SF ne donne rien......
Voila ce que moi j’appelle un decodage.
:bise: :bise:
Petit rappel : avant, le U s’ecrivait V....
Je crois bien être au sec...
Galag
Nyctale
Messages : 122
Enregistré le : 03.11.2018
Bonjour Rachel,
N'étant sur ce forum que depuis samedi, il doit me manquer de nombreux épisodes pour comprendre ce que tu appelles des crypto (des modes de chiffrage des énigmes ?) et surtout comment cela aboutit aux formules "Cle V" et "car U".

Mais quoi qu'il en soit, je n'ai jamais accordé de réel intérêt au débat CleF ou CleSF. Quand j'ai commencé à chercher la chouette en 1993, les ouvrages courants que j'avais consultés utilisaient E pour l'einsteinium, je ne pense pas qu'il y ait la moindre ambiguïté sur la façon dont Max a utilisé ces symboles.

Ce que je comprends de ton message, en fait, c'est que "mon sixième.." serait un simple avant-goût du passage du codage A1 au codage A0, la valeur 6 du F devenant 5. Pourquoi pas, il faut certainement se méfier des tentations de décodage complexe... Néanmoins, je m'interroge sur le fait que Max ait autant mis en valeur cette phrase, avec une rime imparfaite et avec une symétrie appuyée avec la phrase NNP, si c'est seulement pour un clin d'œil au code A0, dont on n'a vraiment pas besoin tant le décryptage de 1er niveau de la 580 est aisé.

Galag
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Très belle trouvaille, vraiment. Il y a de quoi faire ici à mon avis, des éléments intéressants et surtout matière à réflexion.
Totus mundus agit histrionem
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Totus mundus agit histrionem
Hobby
Hulotte
Messages : 1856
Enregistré le : 14.09.2016
Quelle lumière pourrait-il détenir, ce gentil pape qui intéresserait bien Archimède... ?
Associé à son œuvre, le pardon est paradoxal.
Galag
Nyctale
Messages : 122
Enregistré le : 03.11.2018
Oui, je sais, ce n'est pas le plus bel exemple de pape à mettre en lumière...

Pendant un temps, je me suis aussi intéressé au pape Sixte Quint, d'une part en raison de l'intérêt que je portais alors à Charles "Quint" (et à la ville de Laredo, où il a débarqué avant d'abdiquer), d'autre part en raison de sa bulle "Coeli et terrae" (annonçant la lumière venant du ciel et descendant sur la Terre dans la 420 ?), sachant que ladite bulle a banni la divination du christianisme (-> lien avec la 530 ?).

Mais ça ne m'a pas amené plus loin qu'avec Sixte IV.
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9191
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Galag.
Un crypto c’est un element codé unitaire tel 2424 = C
Il en va de même en 600 . Chaque crypto est formé de lettres qu’il faut transcrire en chiffre pour avoir un nombre masse atomique.
On retrouve les 10 lettres de 580 comme base de cryptage,
Parmi elles le F et le A qui sont dans certains cryptos seulement. C’est de ceux la que je parle .garder les crypto contenant des F ==> Cl E V et des A ==> Ca Ru
Je ne tenais pas par ailleurs a specifier la premonition du 6eme = 5 mais juste faire une parallèle entre les se cache
:bise:
Je crois bien être au sec...
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Galag a écrit :Il est plutôt manifeste qu'il y a une symétrie entre "mon sixième aux limites de l'éternité se cache" et "la clef se cache sur un navire noir perché". Et donc, à partir du moment où une clef se cache "sur un navire noir perché" (21 lettres), pourquoi un sixième ne se cacherait-il pas "aux limites de l'éternité" (21 lettres aussi) ?


A cela on pourrait rajouter que si Mon Sixième vaut cent, dans la 470, cela implique que Mon Tout vaut six cent, mathématiquement parlant. Or que sait-on de ce Tout ? Que par l'ouverture, on verra la lumière. De ce fait, ouverture et lumière se retrouvent elles aussi liées à la 600, ce qui tombe plutôt bien étant donné la nature du visuel. Qui plus est, il n'y a pas 36 ouvertures, et comme celle-ci est le thème majeur de l'énigme 530, Mon Sixième se retrouve concerné par au moins trois énigmes, la 530 - à double titre - la 470 et la 600, et sans doute bien d'autres puisque la 530 forme un triptyque avec la 780 et la 470 et que la lumière ne concerne pas que cette dernière, dixit Max. Donc sont aussi potentiellement concernées la 420 et la 560 (la devise de la sixième tapisserie de la Dame à la Licorne, pour ce qui me concerne).
Totus mundus agit histrionem
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Sixte IV présente certaines particularités intéressantes. Par exemple, son nom peut aussi s'écrire 64, puisque se rapportant aux chiffres six et quatre. Or 64, c'est le nombre de lettres du texte de la 780, tout comme il y a 64 cases dans un échiquier. C'est là pour moi la chose importante dont parle Max à propos de la 780 : la possibilité d'inscrire un carré, et donc un échiquier, de 74 mm de côté à l'intérieur du cercle de la boussole. Chose qui servira plus tard, en temps voulu. La nouveauté ici je dirais, c'est de pouvoir relier cet échiquier aux limites de l'éternité, et ce grâce à mon sixième, en l'occurrence Sixte IV.
Totus mundus agit histrionem
Hobby
Hulotte
Messages : 1856
Enregistré le : 14.09.2016
C'est tout de même un très vilain monsieur aux limites de l'obscurité.
Kiba
Effraie
Messages : 197
Enregistré le : 23.05.2018
QUESTION No 19 DU 2001-08-07
----------
TITRE: UN JEU - EOLE
----------
CHER MAX, EST-IL FAIT REFERENCE DANS LA CHASSE AU TRESOR D'UN JEU AUTRE ? MERCI ET AMITIES - EOLE
----------
PAS AUX ECHECS, JE L'AI DEJA DIT. ET C'E ST AUSSI TOUT CE QUE JE PEUX EN DIRE.. AMITIES -- MAX

Ce madit est assez strict dans sa rédaction
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017

C'est tout de même un très vilain monsieur aux limites de l'obscurité.

D'où l'intérêt du titre de ce fil... La lumière est-elle celle du pardon ? Alors certes, cette histoire d'indulgence plénière est peut-être une farce sans nom, mais elle a tout de même l'avantage d'introduire le personnage de St Jean- Baptiste et la notion de " Grand Pardon ". Sans compter que Sixte IV a aussi donné son nom à la chapelle Sixtine, dont la célèbre fresque reprend l'épisode de la faute originelle ayant engendré l'expulsion du jardin d'Éden. A qui la faute ? A qui revient-il de réparer la faute ? Ce sont des questions qu'il faut se poser. La " lumière du pardon " me paraît être à ce titre une approche tout à fait judicieuse.
Totus mundus agit histrionem
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Kiba a écrit :QUESTION No 19 DU 2001-08-07
----------
TITRE: UN JEU - EOLE
----------
CHER MAX, EST-IL FAIT REFERENCE DANS LA CHASSE AU TRESOR D'UN JEU AUTRE ? MERCI ET AMITIES - EOLE
----------
PAS AUX ECHECS, JE L'AI DEJA DIT. ET C'E ST AUSSI TOUT CE QUE JE PEUX EN DIRE.. AMITIES -- MAX

Ce madit est assez strict dans sa rédaction


Disons un pavé mosaïque alors. De 8 x 8.
Totus mundus agit histrionem
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Restons sur Mon Sixième. Aux limites de l'ETERNITE se cache. L'emploi des majuscules met en exergue l'accent aigu, que l'on entend mais que l'on ne voit pas, tout comme dans l'énigme 600 d'ailleurs. L'accent aigu, en typographie, se nomme aussi apex, qui désigne par ailleurs le centre ou sommet d'une spirale. Parmi les synonymes de l'apex, nous trouvons le zénith. Voilà peut-être déjà de quoi initier quelques réflexions, en particulier sur le rôle dans cette affaire de la flèche d'Apollon, sachant que l'échiquier ou pavé mosaïque de 8x8 est lui aussi étroitement lié aux limites de l'éternité.
Totus mundus agit histrionem
cocorico
Nyctale
Messages : 154
Enregistré le : 01.06.2015
james a écrit :D'où l'intérêt du titre de ce fil... La lumière est-elle celle du pardon ? Alors certes, cette histoire d'indulgence plénière est peut-être une farce sans nom, mais elle a tout de même l'avantage d'introduire le personnage de St Jean- Baptiste et la notion de " Grand Pardon ". Sans compter que Sixte IV a aussi donné son nom à la chapelle Sixtine, dont la célèbre fresque reprend l'épisode de la faute originelle ayant engendré l'expulsion du jardin d'Éden. A qui la faute ? A qui revient-il de réparer la faute ? Ce sont des questions qu'il faut se poser. La " lumière du pardon " me paraît être à ce titre une approche tout à fait judicieuse.

D'autres portes s'ouvrent, les cardinaux par exemple, quelle jolie introduction avec la boussole le droit canonique, les chemins de compostelle et St Jacques, le pardon transformé en padrón et bien d'autres à citer. Très belle passerelle entre l'Italie et l'Espagne.
Ne dit-on pas que tous les chemins mènent à Rome !
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Droit canonique ?

Comment dire ça...

Bref. Dogmes, droit canonique et autres règles ou vérités imposées, il me semble que c'est précisément le genre de choses que Max voulait éviter, non ?
Totus mundus agit histrionem
cocorico
Nyctale
Messages : 154
Enregistré le : 01.06.2015
james a écrit :Droit canonique ?
Comment dire ça...
Bref. Dogmes, droit canonique et autres règles ou vérités imposées, il me semble que c'est précisément le genre de choses que Max voulait éviter, non ?

Oui c’était maladroit d’évoquer ce terme sans développer, c’est plus dans le sens de la peine endurée pour violence ou autres délits quelquefois abusifs où l’excommunié bannit doit obtenir le pardon pour réintégrer la communauté.
C’est le cas de Jeanne d’Arc par exemple ou encore celui qui aurait eu un rôle d’inquisiteurs, sans rentrer proprement dit dans la religion, il faut le voir comme une association d’idées.
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Ah oui, c'est bien ce qu'il me semblait. En fait, nous abordons le problème de manière totalement opposée. Pour toi, il s'agit de savoir si le pardon peut être accordé à un individu par sa communauté d'origine, de laquelle il aurait été exclu pour quelque motif grave - et partant du principe qu'il veuille la réintégrer - , alors que de mon point de vue, il s'agit de savoir si la communauté en question peut obtenir le pardon pour toutes les victimes expiatoires qu'elle a sacrifiées au nom d'une quelconque doctrine ou vérité érigée en dogme. Ou pour garantir un odre établi. Ou pour sauvegarder ses privilèges. Pour ne citer personne. Bref...

Le Grand Pardon, qui lui n'a évidemment rien à voir avec le commerce inique des indulgences censées réduire votre temps de purgatoire - faut-il être crédule - ne dépendra de toute façon d'aucune décision extérieure ou de quelque autorité que ce soit.
Totus mundus agit histrionem
Hobby
Hulotte
Messages : 1856
Enregistré le : 14.09.2016
Très délicat ce terrain. Pardon monnayable ou protecteur.
Mais on parlait de lumière... Où est-elle dans tout ça ?
Oups, ça fait peur.

Et tous ces pauvres gens torturés et tués dans une légalité bienfaisante,
ça fait encore plus peur.

On pourrait dire que cela n'existe plus aujourd'hui, hein ?
On pourrait. Mais on ne le dira pas.

Hein ?

Retourner vers « 530 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]