Comment comprenez-vous “être sage”?

Discussions au fil de l'eau sur la 530
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9068
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Ancil a écrit :"RESTE SIMPLE DANS LA 530, CAR CE N'EST QU'UN LIEU POUR DEMARRER LE JEU" soit 51 lettres + 3 chiffres.

Sinon, "CE" = Ce que l'on cherche dans la 530.
Depuis le temps que je le ressasse ....
D'autant qu'en 470 on a d'emblée : CE n'est le bon chemin....

Nous avons dans cette 530 R = 18 = Cher reste plus qu'à comprendre que CE = 35 = Ille et Vilaine .. ==> Il est vilain E ..... pardi c'est le seul qui se cache !

On a également FRANCE en arrière plan ==> FR à N CE ...
Il faut donc chercher ensuite qui est ce FR ...
Avec le titre on peut penser qu'il s'agit d'initiales qui Ouvrent les mots..

Sur le visuel la forme des Pyrénées avec ce trait horizontal qui les barre évoque une plume sergent-major et aussitôt quelqu'un qui ecrit .....donc un écrivain.
Il n'est pas difficile alors avec un bon ouvrage de référence de savoir que le plus celebre issu du 35 est François-René de Chateaubriand surnommé par sa soeur " l'enchanteur". Il est né à St Malo dont sa baie sur la manche est bien connue...
On retrouve aussitôt en 780 le M à l'O....

Un lien entre etre sage pas affaire de devin et limites de l'etrenite se crée alors....
ÉTERNITÉ ETRE sage ==> ETRE N ITÉ
L'avers ITÉ envers ITÉ ==> ÉTI ==> ETRE
Pas affaire de 2 [color=#008080]20
= 2 T[/color]N ÉTI
ÉTRE N ÉTI ==> É.RE N.I
Et comme l'ETERNITE est sans début ni fin donc perpétuelle et se répète => É RENÉ I É RENÉ I É RENÉ I ===> Et rené y est rené y est ...
René étant bien sûr le roman éponyme qui a propulsé FR de Chateaubriand au firmament des écrivains....

Il est enterré tout pres de St Malo sur le GRAND BÉ(c) ... et Flaubert lui a dédié une épitaphe se terminant par :".. la tête tournée vers la mer , le cœur de René devenu froid")
Epitaphe de Flaubert sur Chateaubriand :
Il dormira là-dessous, la tête tournée vers la mer; dans ce sépulcre bâti sur un écueil, son immortalité sera comme fut sa vie, déserte des autres et tout entouré d'orages. Les vagues après les siècles murmureront longtemps autour de ce grand souvenir; dans les tempêtes elles bondiront jusqu'à ses pieds, où les matins d'été, quand les voiles blanches se déploient et que l'hirondelle arrive d'au delà des mers, longue et douce, elles lui apporteront la volupté mélancolique des horizons et la caresse des larges brises. Et les jours ainsi s'écoulant, pendant que les flots de la grève natale iront se balançant toujours entre son berceau et son tombeau, le coeur de René devenu froid, lentement, s'éparpillera dans le néant, au rythme sans fin de cette musique éternelle.

Et CE n'est le bon chemin car A R ON CE .....VA U X !
:bise: :bise:
Modifié en dernier par Rachel le 06 févr. 2018 à 07:49, modifié 1 fois.
Je crois bien être au sec...
Avatar de l’utilisateur
delphinus
Hulotte
Messages : 7193
Enregistré le : 06.01.2008
Localisation : Terres de Lumière
Contact :
"Comment comprenez-vous “être sage”?"
ben à ce que je vois vous n'avez toujours pas compris, sérieux avant de chercher la sémantique dans toutes les énigmes et de dévorer les dicos depuis Hérode, il faudrait peut-être prendre conscience que par définition une chasse est composée d'énigmes cryptées...

:cafe:
C'est le propre du barbare de détruire ce qu'il ne peut comprendre.
Arthur Charles Clarke
http://chercheurdechouette.free.fr
Couscous
Hulotte
Messages : 6111
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Hors-Sujet
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9068
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
@ Couscous.
le découpage que tu fais des IS n'est pas très orthodoxe...
Par contre 2 7 de cette) fait de l'ouverture RE (2) OUVERTU ( 7) et de NÉ( 2) UN COEUR (7)
OUVERTURE EST UN COEUR
.......7........2............2............7
Et là tu as RENÉ de façon logique...

Normal que tu retrouves FR de Chateaubriand en 560!
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Couscous
Hulotte
Messages : 6111
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Hors-Sujet
Avatar de l’utilisateur
Bioposis
Hulotte
Messages : 2775
Enregistré le : 21.02.2012
Localisation : Région Bordelaise (vers le Bassin)
Bonjour

En revanche, comment toi, priatel, l'initiateur de ce post, vois-tu / comprends-tu ce "être sage" ?

Merci !

A plus

Alain
530 : I'll be back
780 : les pieds je les mets où je veux ! Et le plus souvent c'est dans la gueule !
470 : tu me fends le coeur !
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 2975
Enregistré le : 25.06.2011
@timy
"Il suffit d'être sage" est synonyme de "il suffit d'être prudent" lui-même synonyme de "il suffit de garder l'oeil ouvert" (auquel on peut ajouter "et le bon !", surtout pour les borgnes).

Cette expression simple (pas double car elle ne concerne qu'un oeil, pas deux) renvoie naturellement à l'oeil du coq et à l'idée d'Ouverture et justifie de ne pas aller chercher une plume ou un bec dans le visuel pour trouver l'Ouverture sur cette carte de France.

Ce qui me plait c'est moins l'idée d'emboîtement successif des définitions avec l'expression proposée que l'idée du rapprochement de l'œil du coq avec celui de la vigilance dont il est AUSSI un symbole fort.
Outre le symbole solaire ressassé à raison du coq:
il ne chante pas quand le jour se lève, mais bien avant, lorsqu’il perçoit avant nous la lumière naissante, et c’est en cela qu’il est le premier, chaque matin, à annoncer la fin de l’obscurité, la victoire de la lumière, de l’intelligence sur l’obscurantisme
Son origine symbolique républicaine mérite attention car elle fait le lien entre vigilance et lumière.
En 1817, on déclare à la Société royale des antiquaires de France : « Le coq, gallus, animal consacré au dieu Mars, le symbole de la vigilance, du courage et de la valeur, fut l'emblème des Gaulois ; il est encore celui des Français. »
Peu de temps plus tard, l'imagerie s'empara une nouvelle fois du coq lors de la révolution des « Trois glorieuses ». Le 30 juillet 1830, le lieutenant général duc d'Orléans, c’est-à-dire Louis-Philippe, signe une ordonnance stipulant que le coq doit figurer sur les boutons d'habit, et doit surmonter les drapeaux tricolores de la garde nationale française. Le coq remplace ainsi l'aigle impériale.

Le coq est la première sentinelle de la lumière au sens ou il l'annonce.
Il y a aussi l'idée d'opposition entre obscurantisme et lumière soit vérité par divination et vérité par connaissance et le coq est à la charnière des deux.

Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 507
Enregistré le : 22.06.2016
ockham
[i]En 1817, on déclare à la Société royale des antiquaires de France : « Le coq, gallus, animal consacré au dieu Mars, le symbole de la vigilance, du courage et de la valeur, fut l'emblème des Gaulois ; il est encore celui des Français. »


Attention, le coq n’a jamais été désigné comme emblème officiel de la France mais, grâce à l’image forte qu’il véhicule il en devient un symbole populaire.
Timy
Hulotte
Messages : 1830
Enregistré le : 13.09.2008
ockham a écrit :Ce qui me plait c'est moins l'idée d'emboîtement successif des définitions avec l'expression proposée que l'idée du rapprochement de l'œil du coq avec celui de la vigilance dont il est AUSSI un symbole fort.
Outre le symbole solaire ressassé à raison du coq:
il ne chante pas quand le jour se lève, mais bien avant, lorsqu’il perçoit avant nous la lumière naissante, et c’est en cela qu’il est le premier, chaque matin, à annoncer la fin de l’obscurité, la victoire de la lumière, de l’intelligence sur l’obscurantisme
Son origine symbolique républicaine mérite attention car elle fait le lien entre vigilance et lumière.
En 1817, on déclare à la Société royale des antiquaires de France : « Le coq, gallus, animal consacré au dieu Mars, le symbole de la vigilance, du courage et de la valeur, fut l'emblème des Gaulois ; il est encore celui des Français. »
Peu de temps plus tard, l'imagerie s'empara une nouvelle fois du coq lors de la révolution des « Trois glorieuses ». Le 30 juillet 1830, le lieutenant général duc d'Orléans, c’est-à-dire Louis-Philippe, signe une ordonnance stipulant que le coq doit figurer sur les boutons d'habit, et doit surmonter les drapeaux tricolores de la garde nationale française. Le coq remplace ainsi l'aigle impériale.

Le coq est la première sentinelle de la lumière au sens ou il l'annonce.
Il y a aussi l'idée d'opposition entre obscurantisme et lumière soit vérité par divination et vérité par connaissance et le coq est à la charnière des deux.

Cordialement, Ockham.


Bien, je vois que je ne suis pas le seul à voir dans la 530 l'élément antérieur de la lumière quand on la découvre en 470 (madits). :alatienne:
Nos coreligionnaires préfèrent généralement voir cet élément en 780.
Sinon, ton Louis XI n'est pas dénué d'intérêt et pourrait s'avérer utile à un moment donné de la chasse, pourquoi pas, simple supposition, quand tout est révélé ?

@+

@ Patronus,
Erreur, le coq l'a bien été réglementairement durant une courte période. Relis le post d'Ockham.
Après, on peut discuter du coq comme emblème de la France dans les autres périodes en mettant en avant une origine éventuellement dû à un "faux-amis" latin entre gaulois et coq.
Toutefois, Max ne semble pas s'embarrasser de cela car il assume le caractère français de ce symbole dans une autre chasse (mini chasse genre Paris Match ou barre de Mars).

@+
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 507
Enregistré le : 22.06.2016
@Timy
On peut effectivement appeler cela du titillage, mais voici ce que j'ai trouvé sur le site de l'Elysée :

Le coq apparaît dès l'Antiquité sur des monnaies gauloises. Il devient symbole de la Gaule et des Gaulois à la suite d'un jeu de mots, le terme latin " gallus " signifiant à la fois coq et gaulois.
Disparu au haut Moyen-Age, on le retrouve en Allemagne dès le XIVème siècle pour évoquer la France. A partir du XVIème siècle, le Roi de France est parfois accompagné de cet oiseau sur les gravures, monnaies, etc.

La Révolution française en a fait un plus large usage. On le trouve notamment représenté sur des assiettes et sur le sceau du Directoire. Proposé comme emblème à Napoléon Ier par une commission de conseillers d'Etat, il fut refusé pour la raison suivante : " le coq n'a point de force, il ne peut être l'image d'un empire tel que la France ".

A partir de 1830, il est à nouveau très apprécié. Par une ordonnance du 30 juillet 1830, le coq gaulois doit figurer sur les boutons d'habit et doit surmonter les drapeaux de la garde nationale.
Naturellement dédaigné par Napoléon III, il devient un symbole quasi officiel sous la IIIème République : la grille du parc du Palais de l'Elysée construite à la fin du XIXème siècle est ornée d'un coq et la pièce d'or frappée en 1899 également.

Si la République française lui préfère aujourd'hui le symbole de la Marianne, il figure toutefois sur le sceau de l'Etat, qui est celui de la Seconde République : la liberté assise tient un Coq sur un canon avec gouvernail sur lequel est représenté le coq. Il est surtout utilisé à l'étranger pour évoquer la France, notamment comme emblème sportif.


Pourquoi ces précisions, c'est par rapport au madit du 29 DU 1999-01-15
ou Max fait cette parenthèse, essayant de rétablir certaines vérités.
QUESTION No 29 DU 1999-01-15

ON PENSE GENERALEMENT QUE LINDBERGH FUT LE 1ER HOMME A TRAVERSER L'ATLANTIQUE.
OR C'EST FAUX. IL A ETE LE 1ER A ATTERRIR AU BOURGET, C'EST TOUT ! (SON ACCUEIL TRIOMPHAL A PARIS ET SON PHYSI- QUE AVANTAGEUX QUI A FAIT SE PAMER NOS GRANDS-MERES, ONT CREE UNE LEGENDE QUI LUI ATTRIBUE UN EXPLOIT QU'IL N'A PAS REALISE. (LE 1ER VOL TRANSATLANTIQUE FUT CELUI DE READ + 5 HOMMES D'EQUIPAGE SUR UN HYDRAVION, AVEC ESCALES AUX ACORES, A LISBONNE ET ATTERRISSAGE EN ANGLETERRE. LA 1ERE TRAVERSEE SANS ESCALE FUT CELLE D'ALCOCK ET BROWN, ENTRE TERRE-NEUVE ET L'IRLANDE, 8 ANS AVANT LINDBERGH. ENTRETEMPS UN DIRIGEABLE AVAIT MEME FAIT L'ALLER-RETOUR, ET IL SEMBLERAIT QUE NUNGESSER ET COLI AIENT REUSSI EUX AUSSI AVANT DE S'ECRASER QUELQUE PART DANS LE NORD-EST DU CONTINENT AMERICAIN. LA "1ERE TRAVERSEE DE L'ATLANTIQUE PAR LINDBERGH" EST L'UN DE CES MYTHES QUE COLPORTENT
LES LIVRES D'ECOLE, AU MEME TITRE QUE "LA DECOUVERTE DE L'AMERIQUE PAR CHRISTOPHE COLOMB", AUTRE CONTREVERITE QUI A LA VIE DURE ! JE REFERME CETTE PARENTHESE TOTALEMENT HORS SUJET ! AMITIES -- MAX
Avatar de l’utilisateur
dominique
Harfang
Messages : 810
Enregistré le : 24.04.2016
Localisation : à 6H de Paris ( par avion)
et ce n'est pas qu'une "petite parenthèse" anodine ! Elle me semble aussi importante que l'histoire qu'il a raconté au sujet du chien perdu, et de l'IS " sur la tombe de la chouette..."
S'adapter ou disparaitre
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 2975
Enregistré le : 25.06.2011
Je ne vois pas le rapport entre le madit cité et mon post sur le coq?
Il ne s'agit pas de prétendre que le coq est le premier symbole de notre République, ni de dire qu'il en est l'emblème officiel ou encore de savoir qui en détient la paternité originelle en tant qu'emblème populaire de la France.
Non très simplement, il s'agit de rappeler que le coq compte (et pas qu'un peu) parmi les symboles de République Française et qu'il est bel et bien dans l'imagerie populaire le symbole de la France. Qui oserait dire le contraire? Qui oserait prétendre que c'est faux?
Fort de ce constat, je me contente de souligner le lien entre sa symbolique "solaire" et celle de "vigilance" auquel il est également rattaché dans son acception de symbole Républicain en rappelant à toutes fins utiles qu'il a effacé, détrôné en tant que symbole dans la vision Républicaine de la France l'aigle impérial.
Je ne vois pas l’intérêt du mélange des genres sauf à insinuer que c'est une contre Vérité, un mythe, un mensonge une simple croyance non fondée, une erreur historique de dire que notre "coq" n'est ni un symbole National dans l'imagerie populaire ni un symbole Républicain.

Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Couscous
Hulotte
Messages : 6111
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Pas forcément une contre vérité Ockham, peut être juste une parenthèse pour souligner les troubles qu’a reçu cette emblème surtout sous l’occupation de Napoléon Bonaparte entre autres !
A ce sujet Napoléon le remplace par l’aigle et critique le coq : Le coq n'a point de force, il ne peut être l'image d'un empire tel que la France
Sachant que Napoléon apparaitra dans les énigmes, le constat est vite fait !
Il faut rappeler aussi que le Bec du coq et en lien étroit avec le bec de la 420
En 530 deux Vérité= Ve et ve tout comme Bebe
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 507
Enregistré le : 22.06.2016
Ockham

Hors-Sujet
Gloo
Hulotte
Messages : 1983
Enregistré le : 06.11.2015
ockham a écrit :@timy
duc d'Orléans

Pardon de ne citer que ce passage, mais j'ai quelque part dans mes notes un "chemin" (peut-être est-ce un bien grand mot, je m'en rappelle plus exactement) qui m'avait amené aux ducs d’Orléans. Même que ça tombait bien parce-qu'on en compte 18.
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
Timy
Hulotte
Messages : 1830
Enregistré le : 13.09.2008
@ Patronus
Je suis en effet convaincu que Max raffole de ce type d'embrouilles historiques tout comme les erreurs de documentation.
Il faut garder cela à l'esprit et rester aux aguets.

Maintenant que le coq soit le symbole de la France semble acquis pour Max, mais cela ne veut pas dire pour autant que ce soit la seule information à en tirer.

@+
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 507
Enregistré le : 22.06.2016
Timy a écrit :@ Patronus
Je suis en effet convaincu que Max raffole de ce type d'embrouilles historiques tout comme les erreurs de documentation.
Il faut garder cela à l'esprit et rester aux aguets.

Maintenant que le coq soit le symbole de la France semble acquis pour Max, mais cela ne veut pas dire pour autant que ce soit la seule information à en tirer.@+


C'est là, où je voulais en venir, le coq, tel qu'il est représenté sur le visuel, avec ces pattes débordant largement la France, ne peut dans un premier temps, que correspondre à la Gaule, si nous devons le reconsidérer par la suite pour la France, ce sera à mon avis, uniquement pour son image populaire.
Je me souviens d'un vieux débat, que nous avions eu, concernant le TDF, où tu disais que le champion ne pourra jamais pédaler assez vite pour obtenir le maillot blanc, car les couleurs de L'UCI n'étaient pas celles de l'Arc en ciel, j'avais émis un doute sur cette proposition, aujourd'hui, je l'ai levé et pense que tu avais absolument raison.
L'image du coq sportif est aussi à retenir.
Timy
Hulotte
Messages : 1830
Enregistré le : 13.09.2008
Attention avec les frontières de la Gaule.

C'est quelques chose de très fluctuant et surtout pas totalement raccord avec une carte de France classique.

Je sais que le coq Gaulois, Avaricum en guise d'Ouverture, ont eut de beaux jours sur les échanges entre chouetteurs lorsque j'ai débuté la chasse.

Mais il s'agit bien d'une carte de France en arrière plan.

La question à 150.000 euros est : S'agit-il d'une carte actuelle ?
Rien n'est moins sûr. Pour ce qui est de madits disant éventuellement qu'il s'agit d'une carte de France et qu'il n'y a pas de piège, je ne pense pas à un piège mais à une aide.

Bon, cela ne reste qu'une idée vague à ce stade.

@+
Avatar de l’utilisateur
Patronus
Epervière
Messages : 507
Enregistré le : 22.06.2016
Si on considère plusieurs lectures sur les énigmes, le visuel doit les prendre en compte, comment illustrer autrement cette 530, si Max veut nous amener dans une période antique puis dans l'actuelle, je n'aurais pas fait mieux.
Avatar de l’utilisateur
Bioposis
Hulotte
Messages : 2775
Enregistré le : 21.02.2012
Localisation : Région Bordelaise (vers le Bassin)
Bonjour

Il est certain que cette carte "n'est pas redondante avec le fait que l'on sait, de prime abord, que cette chasse se passe en France et qu'elle est suffisamment précise pour en faire ce que l'on doit en faire".

Or avec ce simple dessin....ce n'est pas vraiment pas très précis...et seul le coq peut amener un complément d'information soit par lui-même (notion de symbole) soit par sa position (et la seule vraie information sur ce point c'est son oeil positionné approximativement au centre de cette France imprécise).

A plus

Alain
530 : I'll be back
780 : les pieds je les mets où je veux ! Et le plus souvent c'est dans la gueule !
470 : tu me fends le coeur !

Retourner vers « 530 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : alabastrum, Bing [Bot]