Il était une fois....le croisement.

Discussions au fil de l'eau sur la 780
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Il était une fois....le croisement. Messagepar Couscous » 13 févr. 2017 à 23:31
Il était une fois un grand méchant loup….FIN
Il était une fois une gentil petite fille……FIN

Saviez-vous que dans toute les histoires et les contes et même dans la réalité il y a toujours un bon et un mauvais et qu’il est impossible de les séparer ? Sinon ou serrais l’histoire !

Chaque histoire donne autant importance à l’un comme l’autre et c’est cela qui fait toute la puissance d’un récit, d’un film, ou même de la triste réalité de certaine chose de la vie.

Si je vous parle de ceci c’est justement pour attirer votre attention sur une chose qui à mon avis n’a pas bien était compris : L’histoire du croisement !

Sans rentrer sur le débat de la carte qui n’est pas le sujet que j’aborde, je voudrai juste que vous méditiez un peu sur une possibilité qui n’a pas était envisagé.

En 780 tout le monde fonce tête devant plein Sud et il en déduise que comme le piéton est forcément le bon personnage (ce n’est pas le sujet non plus), le cocher lui apparemment et les 23 ans le démontre et tout bonnement là pour décorer la scène ou pour faire jolie ! fortiche le max…
Et bien j’ai peine à vous dire que c’est erreur monumental !

Si max à insister sur l’histoire du croisement c’est parce qu’il est impératif dans notre esprit de fusionner les 2 personnages pour obtenir un résultat positif ! Oui il faut bien les croiser appeler ça comme vous le voulez je ne rentrerai pas dans les détails !
Pourtant jusqu’à preuve du contraire je n’en ai pas vue encore une personne qui donne une explication rationnelle sur ce que le cocher à bien pu apporter dans la 780 !

Autant dire qu’il ne serre strictement à rien puisque de toute façon on part plein sud….
Alors pourquoi l’auteur a insisté sur cette histoire de croisement si de toute façon un seul personnage est important ou dois-je dire plutôt, la direction de l’un deux est important ce qui n’est pas tout à fait la même chose !

S’agit-il vraiment d’une histoire de carte ! probablement aussi mais je doute que cela soit le réel problème de la 780.

Comme je le vous ai souvent dit, cette chasse tout comme les histoires et les contes fonctionne par pair et le problème c’est qu’ils sont tout bonnement indissociable l’un de l’autre.

Il nous appartient donc de viser toujours le juste milieu et jamais ne pencher notre balance ni sur le coter droit ni sur le coter gauche, ce qui est malheureusement le cas avec la 780 et la 470….fatalité.

J’ai pu me rendre compte que si vous décidiez de faire route seul avec un des deux perso ou choisir un des 2 perso de la 470 et bien vous fait fausse route. Le jeu ne fonctionne pas comme ça et c’est pour cela que max insiste sur l’histoire de la lumière et des ombres qui ont toutes deux un rôle capital dans cette chasse, en fait dans la vie réelle même si on aime plus la lumière que l'obscurité, essayer donc de vivre sans elle ! :loveyou:

Pour que tous fonctionnent dans les règles de l’art on dois d’abord assembler ou fusionné le résultat des deux personnages pour pouvoir obtenir Le bon résultat et non pas un seul !

En d’autre thermes et là je vous laisse le soin de méditer un peu car je suis sûr que certains vont peut-être en tirer quelque chose de positif, c’est vous qui voyez et la Je vous le dis un peu plus clairement :

La bonne mesure tant rechercher s’obtiens à mon humble avis par le résultat A obtenue par Pi avec le résultat B obtenue par Co et c’est cette assemblage et lui seul qui fourni la bonne réponse.

Ainsi le pied métrique et déjà clos et je pense que l’on ne peut revenir sur son résultat par contre il n’est malheureusement pas la bonne mesure du jeu mais juste une partie de l’aiguille c’est-à-dire la blanche ! mais dans une boussole il y a bien deux aiguille ou je me trompe ?
Je dois dire que cette idée est plutôt séduisante et je sais déjà que c’est là où réside toute la problématique du satané croisement ainsi que cette histoire de rosse et étalon, maintenant à vous d’en juger moi vais je faire dodo :edente:
dstar
Chevêche
Messages : 48
Enregistré le : 06.09.2007
Effectivement, il me semble également que l'utilisation du cocher est indispensable pour la résolution de l'énigme.
Avatar de l’utilisateur
Madito
Dryade
Messages : 1611
Enregistré le : 25.01.2014
Le cocher et le piéton se croisent sur un même axe, donc une droite.........
si on ne s'occupe que de l'un d'entre eux on ne considère qu'une demi droite donc pas un axe.
rectificatif sur une boussole il n'y a qu'une aiguille........... qui symbolise elle aussi un axe
un sens et le sens inverse......
Amitiés.
Modifié en dernier par Madito le 30 juin 2017 à 13:45, modifié 1 fois.
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
dstar a écrit :Effectivement, il me semble également que l'utilisation du cocher est indispensable pour la résolution de l'énigme.



Oui mais un seul et l'heureux élu tout du moins dans cette énigme et c'est celui qui à le plus de poids ! ( pas physique je précise )
240_F_62361678_UJpgYX6bEK9nmdGIcKF02ILdYjQ0Hykb.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Couscous a écrit :Pour que tous fonctionnent dans les règles de l’art on dois d’abord assembler ou fusionné le résultat des deux personnages pour pouvoir obtenir Le bon résultat et non pas un seul ! En d’autre thermes et là je vous laisse le soin de méditer un peu car je suis sûr que certains vont peut-être en tirer quelque chose de positif, c’est vous qui voyez et la Je vous le dis un peu plus clairement : La bonne mesure tant rechercher s’obtiens à mon humble avis par le résultat A obtenue par Pi avec le résultat B obtenue par Co et c’est cette assemblage et lui seul qui fourni la bonne réponse.


API BCO ou Happy bécot ?... :edente:

Pour en revenir au croisement, je crois que s'il est indispensable, c'est parce que dans un attelage, lorsque il y a un mauvais cheval, ou un cheval fatigué ou blessé, on ne va pas bien loin. Il y a donc de fortes chances pour que le piéton soit en mesure d'y remédier. Par l'étonnement se traîne, nous dit la charade de la 470. Il pourrait très bien s'agir de la rosse, qui par cette blessure au sabot - une des définitions de " l'étonnement " - entrave la bonne marche de l'attelage, le faisant ainsi dévier de sa trajectoire. Gageons que le piéton, maréchal-ferrant de son état, transporte avec lui les outils qui vont bien. Peut-être pas l'enclume, mais du moins un marteau et quelques clous. C'est là que mon approche diverge de la tienne, car sur les plateaux de la balance, je ne mets pas d'un côté le piéton et de l'autre l'attelage, mais la rosse et l'étalon. A charge du piéton de rétablir l'équilibre.

Platon parlait de l'âme comme d'un cocher conduisant un attelage de deux chevaux, un bon et un mauvais. Une déviance, ou blessure de l'âme, voilà ce que pourrait, sur un plan plus symbolique, représenter le visuel de la 780. Après le crèvecoeur de la 530 (et plus tard le soleil noir mélancolique de la 420), nous trouvons à présent une âme en souffrance, car la voie droite, la voie du milieu est perdue. La rosse et l'étalon sont ensemble, mais ils ne marchent pas à l'unisson. Il faut donc les séparer, dételer la rosse, et s'occuper de son problème spécifique d'étonnement. Ensuite seulement l'attelage pourra repartir.
Totus mundus agit histrionem
Hobby
Hulotte
Messages : 1856
Enregistré le : 14.09.2016
james a écrit :...Platon parlait de l'âme comme d'un cocher conduisant un attelage de deux chevaux...
...A charge du piéton de rétablir l'équilibre...

Lependu.jpg
Le-Chariot.jpg
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
james a écrit :
Couscous a écrit :Pour que tous fonctionnent dans les règles de l’art on dois d’abord assembler ou fusionné le résultat des deux personnages pour pouvoir obtenir Le bon résultat et non pas un seul ! En d’autre thermes et là je vous laisse le soin de méditer un peu car je suis sûr que certains vont peut-être en tirer quelque chose de positif, c’est vous qui voyez et la Je vous le dis un peu plus clairement : La bonne mesure tant rechercher s’obtiens à mon humble avis par le résultat A obtenue par Pi avec le résultat B obtenue par Co et c’est cette assemblage et lui seul qui fourni la bonne réponse.


API BCO ou Happy bécot ?... :edente:

Bon sang je n'avais même pas fait gaffe( J'avais déja évoqué quelque chose dans le genre :edente: )

Pour en revenir au croisement, je crois que s'il est indispensable, c'est parce que dans un attelage, lorsque il y a un mauvais cheval, ou un cheval fatigué ou blessé, on ne va pas bien loin. Il y a donc de fortes chances pour que le piéton soit en mesure d'y remédier. Par l'étonnement se traîne, nous dit la charade de la 470. Il pourrait très bien s'agir de la rosse, qui par cette blessure au sabot - une des définitions de " l'étonnement " - entrave la bonne marche de l'attelage, le faisant ainsi dévier de sa trajectoire. Gageons que le piéton, maréchal-ferrant de son état, transporte avec lui les outils qui vont bien. Peut-être pas l'enclume, mais du moins un marteau et quelques clous. C'est là que mon approche diverge de la tienne, car sur les plateaux de la balance, je ne mets pas d'un côté le piéton et de l'autre l'attelage, mais la rosse et l'étalon. A charge du piéton de rétablir l'équilibre.

Le décor que tu proposes est excellent, l’important c’est que j’arrive par un autre décor au même résultat que le tiens !
Si tu as compris que la rosse est facilement détectable en 470, la question est : Qu’advient-il du piéton ?
J’ai pourtant essayé de le déniché en 470 mais il est clair que celui que l’on retrouve est bien le cocher, le pi n’est pas et ne sera jamais le personnage important de la 470 sauf pour tous ceux qui l’auront emprunté


L’exemple de la balance et pour bien faire la différence entre O et U (ils cherchent leurs chemins)
Précision de max, la boussole n’est pas encore stabilisé (instabilité donc)
Le texte nous propose le choix entre deux personnage (lequel choisir ! O ou U)
Tel qu’il nous est proposé dans le texte, il est impensable de choisir le cocher car le ou tu dois nous oblige à choisir le pi !
Pourtant il y a un déséquilibre notoire dans les lettres et il nous appartient donc de rééquilibrer tout ceci, trop facile une simple lecture et un simple choix ! ( La chose aurais était différente si la 470 m’avais convaincue que c’est bien le pi que l’on retrouve !)
Les chouetteurs aurais dû prendre conscience dès le début que le texte tel qu’il nous est montré n’est pas décrypté, il l’on juste lu et ils ont fait un choix, mais certainement pas décrypter ! Dès lors ou est le vrai décryptage ?
Que tu utilises ton décor ou le mien, une chose et clair les deux sont important sauf que pour l’énigme suivante un disparait !
Il y a une chose qui rééquilibre la balance dans la 780 et qui permet d’identifié le vrai personnage important de la 470 en basculant le Ou tu dois dans l’autre sens, et cela concerne une faute ! ( Je reste prudent sur cette découverte )
Ici présent tu as l’élément clef qui m’a permis de comprendre en partie cette 780 et une des choses présente sur la photo ferra peut-être l’objet prochainement d’une petite vidéo ( j’en profite je suis en Espagne et l’endroit désertique s’y prête !)

Les_Très_Riches_Heures_du_duc_de_Berry_octobre.jpg



Platon parlait de l'âme comme d'un cocher conduisant un attelage de deux chevaux, un bon et un mauvais. Une déviance, ou blessure de l'âme, voilà ce que pourrait, sur un plan plus symbolique, représenter le visuel de la 780. Après le crèvecoeur de la 530 (et plus tard le soleil noir mélancolique de la 420), nous trouvons à présent une âme en souffrance, car la voie droite, la voie du milieu est perdue. La rosse et l'étalon sont ensemble, mais ils ne marchent pas à l'unisson. Il faut donc les séparer, dételer la rosse, et s'occuper de son problème spécifique d'étonnement. Ensuite seulement l'attelage pourra repartir.


Entièrement d'accord ! Mais le Pi est aussi dans la même situation mais différemment !
Pour l'obscurité ou la blessure à l’âme pour moi cette histoire commence dès le départ avec le coq tourné vers les ténèbres, je dirais plutôt que le soleil noir de la 420 commence à se dissiper à se stade, on est dans le noir total dès le départ, la tête dans ... :lol:

Hors-Sujet
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Couscous a écrit :Le décor que tu proposes est excellent, l’important c’est que j’arrive par un autre décor au même résultat que le tiens ! Si tu as compris que la rosse est facilement détectable en 470, la question est : Qu’advient-il du piéton ? J’ai pourtant essayé de le déniché en 470 mais il est clair que celui que l’on retrouve est bien le cocher, le pi n’est pas et ne sera jamais le personnage important de la 470 sauf pour tous ceux qui l’auront emprunté.


Je ne suis pas d'accord avec toi. C'est bien du piéton dont il est question dans la 470. Je me sers pour cela de la piste anatomique. La voie de l'oreille interne, qui doit nous conduire au centre du labyrinthe membraneux. L'ouverture, je l'ai déjà évoquée, c'est celle qui se situe au sommet de la spirale de l'audition, l'hélicotréma. C'est bien le piéton qui, symboliquement, s'engage dans le labyrinthe. Cela se matérialise sur la carte par le fait qu'une fois arrivé à Conques (en suivant l'axe Nord-Sud), le piéton passe le tympan de l'abbaye. Conque, tympan, il n'y a qu'à suivre la voie jusqu'au labyrinthe, par le conduit auditif. La fausse piste, à mon sens, consiste à croire qu'il faut se rendre à Roncevaux, alors que c'est la bataille seule qui est à considérer. Elle permet, grâce à la chanson de Roland, de savoir que ce dernier est mort sous un pin, face contre terre. Dès lors, l'épée indique la voie à suivre... l'oreille (en pivotant le visuel d'un quart de tour, la tête de Roland apparaît).
Totus mundus agit histrionem
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Pourtant tu est bien d'accord sur le fait que la rosse est présente en 470 ! Il y a au moins 4 allusions sinon plus
Dès lors il y a un léger soucis, puisqu'il est impossible de retrouver les deux personnage dans cette énigme, un est exclue !

Si tu as trouver l'allusion du labyrinthe en rapport avec Pi et l'oreille interne, elle n'est peut être pas la gratuitement ( Devons nous réellement nous engager dedans avec lui? Car lui aucun doute qu'il va tourner en boucle !)

Je n'essaye pas de te faire changer d'avis, juste échanger des points de vue

Le pi en 780 contient autant d'anomalie que le cocher, et en symbolique j'ai dénicher qu'il est porteur de malheur, c'est ce que je trouve et curieusement et la je cherche une explication clair, je ne trouve pas de trace de lui en 470 ( Pour moi il y a un coup fourré en 780, il est bien trop facile de suivre le pi plein sud basé surtout sur un des commentaire de l'auteur quand il a dit : Il est tout de même pas difficile de savoir ou va le personnage important ! ( n'oublions pas que cette 780 et l'une dont max était la plus fière et on dois se demander pourquoi !)

Par ailleurs comme je l'ai dit plus haut, déduire que le PI et le personnage important par simple constat du visuel et du texte n'est pas un décryptage en sois ! C'est un constat rien de plus, donc pour moi c'est trop léger pour m'aventurer avec lui malgré que l'auteur nous tente à a suivre son chemin

Il existe dans ma théorie deux chemins et les deux mène au même lieu, sauf que l'une nous fait tourner en rond et l'autre et plus direct et bien plus rapide

L'auteur nous offre deux choix et si tous le monde à choisi le PI c'est tout simplement parcequ'il s'avais avant même de publier le livre que tout le monde allez le choisir :eek:
En soi ce n'est pas dramatique mais voulu, mais je reste néanmoins convaincue que la rosse et le cocher et bien le personnage important et ce n'est pas que la 470 qui me le fait dire
chevechercher
Dryade
Messages : 1270
Enregistré le : 03.06.2017
Couscous a écrit :L'auteur nous offre deux choix et si tout le monde a choisi le [piéton] c'est tout simplement parce qu'il savait avant même de publier le livre que tout le monde allez le choisir :eek:
En soi ce n'est pas dramatique mais voulu, mais je reste néanmoins convaincue que la rosse et le cocher est bien le personnage important et ce n'est pas que la 470 qui me le fait dire


Que Max ait su que tout le monde allait foncer vers le Sud avec le piéton, ça ne fait aucun doute. Qu'une telle simplicité apparente cache quelque chose, ça ne fait aucun doute non plus. D'ailleurs, qui peut se venter d'avoir remarqué la "chose importante" en première lecture de l'énigme ?

Par contre, dire que la piste est fausse parce qu'elle est trop évidente, c'est à mon avis une erreur. Le monde n'est pas si manichéen : les pistes ne sont pas forcément fausses si elles ne sont pas bonnes, elles peuvent aussi être incomplètes. Et c'est à mon avis l'approche qu'à choisi Max dans cette énigme (et d'autres) : faire une fausse piste (la direction Nord) trivialement écartée par les chercheurs, mais qui n'est en fait là que pour masquer encore mieux le fait que l'énigme contient d'autres choses à trouver. Une fausse fausse piste, donc, mais qui n'en est pas pour autant une bonne piste.
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Couscous a écrit :Si tu as trouver l'allusion du labyrinthe en rapport avec Pi et l'oreille interne, elle n'est peut être pas la gratuitement ( Devons nous réellement nous engager dedans avec lui? Car lui aucun doute qu'il va tourner en boucle !) Je n'essaye pas de te faire changer d'avis, juste échanger des points de vue.


D'où mon post sur les reliquats, qui pourraient peut-être faire office de fil d'Ariane. A moins que la méga-astuce ne permette justement d'éviter de tourner en rond. Tel que je vois la chose, il pourrait s'agir d'aborder une énigme en envisageant la thématique opposée - et de fait complémentaire - à celle proposée. L'alliance des deux ouvrirait ainsi la voie à suivre. Je prends un exemple... l'énigme 600 nous invite à utiliser le tableau périodique des éléments. Nous sommes donc là dans le domaine de l'infiniment petit. Par le principe énoncé précédemment, je vais naturellement chercher une solution dans le domaine de l'infiniment grand, c'est à dire les étoiles. D'où mon choix, pour le Navire noir perché, de la constellation de la Carène dans le Navire Argo. Sans compter que dans cette constellation se trouve la nébuleuse du trou de serrure, NGC 3324, nous offrant par là-même une belle clé de passage puisque CARINA+NGC=CARIGNAN+C (reliquat ?) Mais bon, ce n'est qu'une idée.
Totus mundus agit histrionem
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
chevechercher a écrit :
Couscous a écrit :L'auteur nous offre deux choix et si tout le monde a choisi le [piéton] c'est tout simplement parce qu'il savait avant même de publier le livre que tout le monde allez le choisir :eek:
En soi ce n'est pas dramatique mais voulu, mais je reste néanmoins convaincue que la rosse et le cocher est bien le personnage important et ce n'est pas que la 470 qui me le fait dire


Que Max ait su que tout le monde allait foncer vers le Sud avec le piéton, ça ne fait aucun doute. Qu'une telle simplicité apparente cache quelque chose, ça ne fait aucun doute non plus. D'ailleurs, qui peut se venter d'avoir remarqué la "chose importante" en première lecture de l'énigme ?

Par contre, dire que la piste est fausse parce qu'elle est trop évidente, c'est à mon avis une erreur. Le monde n'est pas si manichéen : les pistes ne sont pas forcément fausses si elles ne sont pas bonnes, elles peuvent aussi être incomplètes. Et c'est à mon avis l'approche qu'à choisi Max dans cette énigme (et d'autres) : faire une fausse piste (la direction Nord) trivialement écartée par les chercheurs, mais qui n'est en fait là que pour masquer encore mieux le fait que l'énigme contient d'autres choses à trouver. Une fausse fausse piste, donc, mais qui n'en est pas pour autant une bonne piste.


Dans les deux cas tu à une entrave ou piège que tu choisisse le pi ou le cocher, une et imminente et l'autre futur
Tôt ou tard nous sommes confronter non pas à une mes à ses deux situations
Comme je l'ai précisé, même si je ne crois pas que le pi sois le bon personnage, l'emprunter ne fais que retarder le parcours, rien de plus ! ( une sorte de test à mon avis pour voir la cadence du départ du jeu)
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
james a écrit :
D'où mon post sur les reliquats, qui pourraient peut-être faire office de fil d'Ariane. A moins que la méga-astuce ne permette justement d'éviter de tourner en rond. Tel que je vois la chose, il pourrait s'agir d'aborder une énigme en envisageant la thématique opposée - et de fait complémentaire - à celle proposée. L'alliance des deux ouvrirait ainsi la voie à suivre. Je prends un exemple... l'énigme 600 nous invite à utiliser le tableau périodique des éléments. Nous sommes donc là dans le domaine de l'infiniment petit. Par le principe énoncé précédemment, je vais naturellement chercher une solution dans le domaine de l'infiniment grand, c'est à dire les étoiles. D'où mon choix, pour le Navire noir perché, de la constellation de la Carène dans le Navire Argo. Sans compter que dans cette constellation se trouve la nébuleuse du trou de serrure, NGC 3324, nous offrant par là-même une belle clé de passage puisque CARINA+NGC=CARIGNAN+C (reliquat ?) Mais bon, ce n'est qu'une idée.


L'idée est bonne et c'est une idée qui commence déjà très tôt ( Petit grand, Noir et blanc, bon et mauvais, S et N, lumière et ténèbres etc etc)
Les belles paires comme dirais Napo :edente:
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Je voudrais rajouter une petite chose
Je ne sais pas si vous avez vu mon post ou un jour j’avais dit que pour obtenir le résultat d’une énigme contenant les belles paires tel que A et B exemple : Roland ou Charlemagne, la solution ne serrais ni A ni B mais AB
Ainsi si l’on décide de foncer tête devant en direction d’une piste qui ne tourne qu’autour d’un des deux personnages, le résultat serrait à coup sûr négatif
Et c’est comme cela que je conçois mon jeu et dans le cas de l’énigme 780 c’est le même principe et en 600 les ténèbres est aussi importante que la lumière et c’est précisément la fusion des deux éléments qui donne la véritable solution d’une énigme, appeler ça un genre de verrou dont le trou de la serrure est aussi important que la clef , bonne méditation :bougie:
Avatar de l’utilisateur
dominique
Harfang
Messages : 875
Enregistré le : 24.04.2016
Localisation : à 6H de Paris ( par avion)
Pour moi les 2 ( cocher - piéton) sont indissociables et complémentaires, mais je n'en dirais pas plus .
Et je crois que Max aurait pu dire "c'est une bonne question "
S'adapter ou disparaitre
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9110
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Couscous ;
il est inconcevable de tenir compte des 2 personnages , la 780 finie .
Le personnage pas important , on peut l'oublier...
QUESTION No 4 DU 1999-05-31
TITRE: ROSSE
L LA ROSSE RESTE-T-ELLE TOUJOURS SUR LE ME ME AXE ?
L'UN DES PERSONNAGES DE LA 780 CHANGE DE DIRECTION ENTRE LA 780 ET LA 470. L'AU- TRE RESTE SUR LE MEME AXE. MAIS CELUI- LA, VOUS POUVEZ L'OUBLIER. AMITIES -- MAX

En résumé :
1/ D'où ils viennent importe peu.
2/ Qui ils sont importe peu hormis le fait qu'ils sont cocher et piéton.
3/ Le croisement se passe dans le lieu trouvé en 530 ( lieu pour démarrer le jeu)
4/ Il faut trouver l'axe de marche ,la direction prise par le personnage important de cette énigme qui sera ensuite le seul personnage à suivre .
5/ On peut totalement oublier l'autre.
6/ Bien que ce croisement en soi n'est pas important , comprendre ce qu'il indique est essentiel pour la suite , et son incompréhension entraîne un blocage bien plus immédiat que si on n'a pas trouvé la CI.
QUESTION No 30 DU 1996-06-18
TITRE: CROISEMENT
SI ON POSSEDE LA CLE DONNEE EN 780 MAIS QU'ON A PAS COMPRIS LE CROISEMENT ROSSE- COCHER ET PIETON, ON PEUT RESOUDRE QUAND MEME LA SUIVANTE ?
OUI, MAIS VOUS N'IREZ PAS BIEN LOIN. ENCORE MOINS LOIN QUE SI VOUS NE POSSE- DEZ PAS L'AUTRE CHOSE IMPORTANTE A TROUVER DANS LA 780... AMITIES -- MAX


Les maîtres mots de cette 780 sont les 2 PAR et il faut tenir compte de toutes leurs significations possibles :
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Oublié l'autre personnage !? C'est ça ! Mais jamais de la vie Rachel, et l'action future tu en fais quoi? :edente:

QUESTION No 2 DU 1996-04-29
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: TEMPS DE CONJUGAISON
LE TEMPS , PRESENT, FUTUR EST IL IMPORTA NT POUR : OU TU VOUDRAS MAIS OU TU DOIS
--------------------------------------------------------------------------------
LE TEMPS DICTE CE QUE JE VOULAIS TRADUI- RE EN L'UTILISANT AINSI. MAIS JE NE PEUX RIEN DIRE D'AUTRE. JE CROIS QUE LA NUANCE ENTRE CES DEUX TEMPS EST ASSEZ EXPLICITE EN SOI... AMITIES -- MAX


Mais ne recommençons pas avec le débat maditesque quand l'évidence est plus que clair !

Quand à savoir l'identité des personnages ( pas important) c'est une réponse qui trouve tous sont sens quand tu comprend que les personnage en question ne sont pas UN mais PLUSIEURS CAS DE FIGURES et c'est cela qui fait la grandeur du jeu !
Et si certains n'on pas compris je vais même allez au delà de l'au delà : Ils sont OU hommes OU femmes, cela dépendra qui vous trouverez en premier :egyptien:
Couscous
Hulotte
Messages : 6172
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
dominique a écrit :Pour moi les 2 ( cocher - piéton) sont indissociables et complémentaires, mais je n'en dirais pas plus .
Et je crois que Max aurait pu dire "c'est une bonne question "


Les inséparables, il y a une belle histoire d'amour derrière tous cela mais un peu piquante :alatienne:
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9110
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Tu es terrible Couscous ...
On te dit aucune importance et toi tu dis : si si très important ...
Regarde bien ton madit : Le temps est suffisamment explicite ;;; Cela veut dire qu'il y a bien une distinction entre action présente et action future ...
C'est ce que tu voudras faire plus tard que tu apprends maintenant.
il y aurait un paradoxe certain si cette chose n'était pas connue dès cette 780.
Car il dit : une fis le PI defini on peut negliger l'autre et pourtant il dit bien que l'autre representera quelque chose plus tard.
Si tu dois le negliger dès le PI connu c'est que tu sais alors ce que tu voudras faire plus tard dès à présent.
et c'est là tout le problème de cette 780..
Savoir ce qui va risquer de se passer , pour ne pas le faire comme son exemple de pillage de banque .
QUESTION No 18 DU 1996-06-21
TITRE: DESOLEE,J'Y REVIENS "JE VS CITE"
"LE CROISEMENT EN SOI N'A PAS D'IMPORTAN CE" puis SI VS NE "COMPRENEZ PAS LE CROI SEMENT VS N'IREZ PAS LOIN ENCORE MOINS LOIN ...." sans polemique. HELP,JE BOIS LA TASSE ,POUVEZ -VS M'EXPLIQUEZ????? AMITIES LESCURE PS 780 OF COURSE
L'ACTION DE SE CROISER N'EST PAS IMPOR- TANT. CE QUI EST IMPORTANT, C'EST CE QUI DECOULE DE CE CROISEMENT. C'EST EN EFFET DIFFICILE A EXPLIQUER, ALORS PERMETTEZ QUE JE DONNE UN EXEMPLE : SUPPOSEZ QUE MONSIEUR A CROISE MONSIEUR B SUR UNE ROUTE. ON VOUS DIT QUE L'UN D'EUX VA ATTAQUER UNE BANQUE DANS LA VILLE VOI-SINE. DANS CE CAS, CE N'EST PAS LE CROI- SEMENT QUI EST IMPORTANT, MAIS LE FAIT QUE VOUS DEVRIEZ DEDUIRE, A PARTIR DES INDICES QUE VOUS POSSEDEZ, LEQUEL DES DEUX VA COMMETRE SON FORFAIT. CELA DEFI- NI, VOUS SAUREZ VERS QUELLE VILLE IL SE DIRIGE, MEME SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS ENCORE LE NOM DE CETTE VILLE. (JE PRE-CISE QUE CECI EST UN EXEMPLE TOTALEMENT FANTAISISTE.) AMITIES -- MAX
ON VOUS DIT QUE L'UN D'EUX VA ATTAQUER UNE BANQUE DANS LA VILLE VOI-SINE Tu sais donc à présent ce qui va se passer plus tard...
C'est exactement la même chose dans cette 780.
reste donc a apprendre ce qui va se passer...
D'où l'importance de la compréhension de ce que dit ce croisement !
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Timy
Hulotte
Messages : 1830
Enregistré le : 13.09.2008
Juste un petit mot en passant :

Importance du croisement ?
CDD, croisement, direction "générale" et tutti quanti c'est résoudre les madits.

Raisonner sur les madits, en "hors sol", sur ces concepts abstraits, c'est prendre le risque d'aller dans le mur.
Lier différents madits entre eux afin de bâtir un raisonnement, toujours "hors sol ou hors sol-ution", c'est irrémédiablement aller dans le mur.

Bien sûr que les madits sont appelés à coller aux solutions. Mais Max n'abordant presque jamais les méthodes de décryptage, comment pouvez-vous penser comprendre le mécanisme d'une énigme par les madits ?
Il ne fait que décrire la photographie de la ligne d'arrivée, pas ce qu'il s'est passé durant la course. A la rigueur, il peut nous lâcher quelques éléments sur ce qui ne s'y est pas passé...

D'ailleurs ces notions "si cruciales" aux yeux des chouetteurs, de CDD et de croisement, sont matinées dans d'autres madits. Un peu comme si l'auteur se rendait compte qu'en voulant nous aider il nous envoie finalement dans le mur.

Je continue à penser qu'il faut faire complétement abstraction de ces notions pour résoudre sereinement ces premières énigmes. Faite confiance aux énigmes, les madits y trouveront une place comme les pièces centrales d'un puzzle, une fois les bords définis.

@+

Retourner vers « 780 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bouba