A propos de l'orientation des protagonistes par rapport à l'axe Nord/Sud de la boussole

Discussions au fil de l'eau sur la 780
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
Gloo a écrit :Tout ça me semble bien compliqué, non ?
Enfin pardon, mais je pensais qu'on avait là un problème résolu depuis longtemps. Je croyais que si les protagonistes n'étaient pas représentés comme ils auraient dû, c'est à dire de face, c'est parce-que ça aurait posé des problèmes de visibilité. Effectivement, le piéton se serait retrouvé à masquer une partie du cocher et de son attelage.
Je crois que tu n'as pas bien suivi ;) Regarde le tableau de Caillebotte dans le premier post :) Imagine un pieton à la place du chien
Je pense aussi qu'il est important de garder en tête que c'est peut-être une des énigmes qui a été le plus modifiée avec l'arrivée de son visuel, non prévu au départ.
J'essaye souvent d'imaginer comment pouvait être tourné le texte d'origine pour que l'on puisse être amenés à penser et comprendre que deux "entités" se croisaient sur un même axe.
Bin c'est pas évident du tout :ouf:

ps : et je parle même pas de la mesure... qu'on pouvait donc trouver sans visuel :suer: :bougie:
chevechercher
Lapone
Messages : 1197
Enregistré le : 03.06.2017
Gloo a écrit :Je pense aussi qu'il est important de garder en tête que c'est peut-être une des énigmes qui a été le plus modifiée avec l'arrivée de son visuel, non prévu au départ.


Les énigmes ont été conçues dès le départ avec les visuels. Faut arrêter de rabâcher cette intox, et surtout il faut arrêter de faire des hypothèses de solution basées là-dessus. Les énigmes ont des visuels et Max a tout fait pour qu'elles soient parfaites, donc s'il y a un truc qui vous gêne dans un visuel c'est pas parce que Max a décidé de rajouter un visuel qui serait venu chambouler la beauté de son œuvre. Non mais franchement, c'est quoi ces arguments ?
Gloo
Hulotte
Messages : 1989
Enregistré le : 06.11.2015
Mupsai a écrit :Je crois que tu n'as pas bien suivi ;) Regarde le tableau de Caillebotte dans le premier post :) Imagine un pieton à la place du chien

Je voudrais pas chipoter mais on est bien d'accord que ce chien est de trois quart de dos ? Enfin, en tout cas il n'est clairement pas de dos.
Sincèrement, je pense que cette histoire de perspective est un faux problème, venant probablement d'un choix n'étant pas des plus judicieux pour la position des personnages.
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
Avatar de l’utilisateur
Madito
Dryade
Messages : 1585
Enregistré le : 25.01.2014
d'accord avec toi Gloo

si on superpose la boussole sur le tableau de Caillebotte
on obtient quelque chose de voisin du visuel de l'énigme
car le point de fuite n'est pas au centre du tableau..
spherico def.jpg


Amitiés
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Gloo
Hulotte
Messages : 1989
Enregistré le : 06.11.2015
chevechercher a écrit :Les énigmes ont été conçues dès le départ avec les visuels. Faut arrêter de rabâcher cette intox, et surtout il faut arrêter de faire des hypothèses de solution basées là-dessus. Les énigmes ont des visuels et Max a tout fait pour qu'elles soient parfaites, donc s'il y a un truc qui vous gêne dans un visuel c'est pas parce que Max a décidé de rajouter un visuel qui serait venu chambouler la beauté de son œuvre. Non mais franchement, c'est quoi ces arguments ?

Bweu, 'faut pas se fâcher.
C'est marrant, tu pars de "cette info n'existe pas" et tu finis par interpréter qu'un truc me gêne dans le visuel ?
Bordel, je dois encore moins bien m'exprimer que ce que je croyais :ouf:
Déjà, non, personnellement rien ne me gêne, dans aucun visuel. Ils sont comme ça, qu'on aime ou pas il faut faire avec.

Par contre je serais curieux d'avoir ta ou tes sources concernant le fait qu'il existait des visuels dès le départ. Parce-que si c'est bien le cas, je ne dois pas être le seul à me fourvoyer.
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
Couscous
Hulotte
Messages : 6130
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Des perspectives de face il y en a aussi et franchement s'il voulait que l'on s'identifie avec la boussole au personnage, il n'aurait créé aucun paradoxe si vraiment l'envie lui avait pris ! Pour cela il aurait du faire la même perspective avec la boussole du style comme la photo plus bas... et c'est faisable puisque l'on voit en 500 que l'équerre et en profondeur...eh oui, mais il ne là pas fait :egyptien:

il_fullxfull.1453546499_7wro_grande.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
chevechercher
Lapone
Messages : 1197
Enregistré le : 03.06.2017
Mupsai a écrit :1) Première interprétation:
Lorsqu'on aborde le visuel dans un premier temps, il est légitime de penser que la boussole est une information qui nous est propre en tant que spectateur de la scène qui nous est offerte. Le principe de sur impression est alors justifié par le fait que nous soyons en "caméra subjective". Nous avons donc une scène qui se passe devant nous et cette boussole nous indique qu'elle se passe dans une direction sud. Face à nous une lumière éblouissante. A droite, un piéton qui vient du nord-ouest, et, à gauche, plus en profondeur, un attelage qui vient du sud-est. Ils se font face et vont l'un vers l'autre.
- Suis-je le seul à appréhender, dans un premier temps, cette possible lecture?


Si la boussole nous donne une information qui nous est offerte, pourquoi faudrait-il interpréter cette information comme concernant l'orientation du visuel lui-même plutôt que l'orientation d'autre chose ? Tu invoques plus loin l'idée d'être la meilleure représentation possible pour une interprétation donnée, mais ce n'est pas le cas non-plus ici. Si Max avait voulu nous donner l'orientation du visuel, il aurait été facile de demander à Becker de dessiner en avant plan une main tenant une boussole à peu-près horizontale, avec un cadrant déformé par la perspective mais permettant tout de même de voir que l'aiguille pointe le Sud, non ? Il n'y aurait eu aucun doute possible, là.

J'ignore volontairement le fait que tu parles d'une interprétation du visuel "quand on aborde le visuel dans un premier temps", parce que la résolution d'une énigme demande bien évidement de la réflexion, alors ce qu'on pouvait penser en abordant l'énigme n'a aucun rôle à jouer et sera probablement faux, d'ailleurs.

D'autre part, tu reparles de la lumière et je t'ai déjà demandé plusieurs fois en quoi cette lumière était un élément pertinent en 780, vu que la notion de lumière ne sera abordée qu'en 470 ? Je suggère donc que soit tu arrêtes d'en parler, soit tu répondes à la question.

2) Deuxième interprétation:
Le texte entre alors en considération. On comprend que les deux blocs rosse/cocher et piéton/boussole marquent une opposition. Et renforcent donc la possibilité qu'outre l'axe Nord/Sud de la boussole, on a bien un axe Attelage/Piéton. Il est alors légitime de se demander si la sur impression de la boussole, telle qu'elle nous est présentée, n'a pas pour but de replacer précisément les protagonistes dans l'espace. (En faisant cela, j'ai parfaitement conscience que je dissocie la boussole du piéton). En effet, le texte, par sa structure, divise les deux groupes selon un choix (voudras/dois). De manière narrative, on pourrait avoir l'impression qu'on se retrouve au milieu du texte (4/7 d'un côté et 7/4 de l'autre). Dès lors, la position du centre de la boussole en sur impression sur le visuel pourrait être nous. Ou du moins la boussole dans son état avec le pilon qui s'insère au même titre que les lettres de la boussole pourrait justifier qu'on puisse avoir des angles à appréhender par rapport au centre de cette boussole.
Ce point 2) est une évolution logique de l'appréhension du point 1)
J'ai bien conscience que les Madits ne vont pas dans ce sens, aucun problème là dessus, mais le jeu n'ayant pas besoin de ces derniers pour être résolu et même si je fais fausse piste jusqu'à preuve du contraire dans le jeu:
- Est-il paranormal d'avoir cette possibilité d'interprétation ?


C'est une interprétation possible, mais en mon sens elle a deux faiblesses évidentes :

- 1/ le texte mets clairement la boussole dans le camps du piéton, donc considérer qu'elle est entre les deux sous prétexte qu'elle est entre les deux sur le visuel me semble être un peu abusif. D'autant plus que si on considère que le texte induit une opposition cocher/piéton et le fait qu'ils se croisent sur un même axe en direction opposées, alors le piéton qui nous tourne le dos va à peu près dans la même direction que nous et sa direction est bien plus compatible avec la notre que celle du cocher. Se mettre entre les deux me semble donc, là encore, pas justifié.

- 2/ Cette interprétation ignore que le texte ne suggère pas seulement une opposition voudras/dois entre les deux moitiés du texte, mais aussi des oppositions internes au sein des deuxième et quatrième vers, la rosse et le pied s'opposant en tant que moyens moteurs au cocher et à la boussole qui sont eux des moyens directeurs. On a donc deux moitiés de texte en opposition, et chaque moitié a un moyen moteur et un moyen directeur. La boussole étant le moyen directeur de la seconde moitié, pourquoi lui donner une place centrale ? Tu as une balance parfaitement équilibrée avec deux types de poids dans chaque plateau, pourquoi considérer qu'un de ces poids doit être au centre seulement parce qu'il est dessiné au centre du visuel ?

3) Troisième interprétation:
Par le biais du texte, la boussole et le pied ne font qu'un. On fait abstraction de la perception du joueur de la boussole dans la scène pour se concentrer sur le fait qu'il s'agit de la vision du piéton sur la boussole et non la notre.
Nous devons alors réinterpréter cette boussole comme si le piéton l'avait face à lui le nord contre son ventre.
Le piéton/boussole et l'attelage sont alors bien sur un axe nord-sud, la tache lumineuse se retrouvant au sud ouest.
Nous pouvons alors nous demander si une interprétation du point 2) est légitime ou pas.
-N'est il pas logique de reconsidérer la scène ainsi étant donné la position de trois quarts des protagonistes?


Encore une fois, pourquoi s'intéresser à la lumière qui ne sera évoquée qu'en 470 ?

D'autre part, le texte dis bien "où tu dois", c'est donc toi qui dois utiliser la boussole et le pied. Au mieux, toi et le piéton l'utilisez tous les deux, et vous allez tous les deux vers le sud. Mais si le piéton est le seul à utiliser la boussole pour aller vers le sud et que tu te positionnes par rapport à lui, je trouve que ça ne correspond pas vraiment à l'énoncé. En particulier parce que si tu ne suis pas le piéton, tu peux tout aussi bien dire que tu te diriges par rapport au cocher. Si le cocher et le piéton sont sur un même axe, dire que tu te positionnes par rapport à l'un des deux est arbitraire, je pourrais aussi bien dire que tu t'es dirigé par rapport au cocher.

4) Quatrième interprétation:
Ce que voit le piéton et ce que nous voyons en tant que lecteur ne fait en fait qu'un. La représentation de 3/4 n'est pas en prendre en considération et tout est sur un axe nord-sud. L'attelage, la tâche lumineuse et le cube en haut à droite sont plein sud. Le piéton est plein nord.
Je ne remet pas en question que cette interprétation est celle qui est mise en avant par les madits.
-Même si j'ai tort, est- ce légitime de penser que c'est la représentation la plus foireuse que pouvait en donner le visuel?


Si tout est plein sud, alors le piéton aussi, ou plutôt, puisque ce que nous voyons et ce qu'il voit ne font qu'un, il est au même endroit que nous.

Il reste beaucoup d'interprétations possibles. Par exemple, tu pourrais dire que le visuel n'est pas orienté et représente simplement le fait que le piéton et le cocher se croisent sur un chemin. La boussole donne une direction sud indépéndament de la scène représentée, et c'est le texte qui te dit d'aller vers le sud en marchant.

Finalement, quand on voit toutes les façons possibles d'interpréter cette énigme, je comprends que Max en ait été fier :jesors:
Avatar de l’utilisateur
Madito
Dryade
Messages : 1585
Enregistré le : 25.01.2014
caille.jpg


Si ça peut aider........


amitiés
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
chevechercher
Lapone
Messages : 1197
Enregistré le : 03.06.2017
Gloo a écrit :Par contre je serais curieux d'avoir ta ou tes sources concernant le fait qu'il existait des visuels dès le départ. Parce-que si c'est bien le cas, je ne dois pas être le seul à me fourvoyer.


Ça c'est marrant, parce que tu vois, c'est exactement là que je voulais en venir. Je dis un truc qui est contraire à ce que pas mal de personne pensent et tu me demandes ma source. Bien sûr il n'y en a pas, ma phrase était une affirmation gratuite. Mais le problème c'est qu'elle est tout aussi gratuite que celle de Monglane qui est à l'origine de cette histoire. Mais ça passerait ptet mieux si je prétendais être le confident de Max avec des belles anecdotes du style 'j'ai poussé Max dans la piscine, et après avoir craché l'eau de ses poumons, il m'a dit, « tu sais, Chev' (oui, il m'appelait Chev'), c'est exactement comme ça que j'ai eu l'idée du visuel de la 560, en touchant le fond de la piscine une fois. J'ai eu une vision alors j'ai créé une énigme autour de ce visuel ». Et là je lui ai enfoncé la têe sous l'eau.'

Bref, tu crois ce que tu veux, mais moi j'en ai marre d'entendre ces conneries.
Avatar de l’utilisateur
Madito
Dryade
Messages : 1585
Enregistré le : 25.01.2014
Egide a écrit :
J'ai fait les beaux-arts, moi, madame!


À priori pas Becker........

Merci toutefois de nous avoir exhumé,cette toile des années 80 (surréalo- prolétarienne),qui justifie largement ton manque d'indulgence vis à vis de lui ....

Il l'a quand même laissée photographier..........

Merci aussi à Mupsai de lui avoir préféré Caillebotte.

Amitiés
chevechercher
Lapone
Messages : 1197
Enregistré le : 03.06.2017
Madito a écrit :
(surréalo- prolétarienne)


Pas si prolétarienne, si j'en juge par la Rolls que « l'artiste » a pu s'offrir en vendant ses toiles. Malheureusement, le bon goût et la fortune ne vont pas toujours ensemble...
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
Gloo a écrit :
Mupsai a écrit :Je crois que tu n'as pas bien suivi ;) Regarde le tableau de Caillebotte dans le premier post :) Imagine un pieton à la place du chien

Je voudrais pas chipoter mais on est bien d'accord que ce chien est de trois quart de dos ? Enfin, en tout cas il n'est clairement pas de dos.
Sincèrement, je pense que cette histoire de perspective est un faux problème, venant probablement d'un choix n'étant pas des plus judicieux pour la position des personnages.


C'est pas le piéton (chien) le problème à vrai dire, c'est l'attelage qui est également de 3/4 (cf le couple qui lui est de face) créant axe cohérent SE/NW.
Modifié en dernier par Mupsai le 06 sept. 2018 à 18:47, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
Madito a écrit :d'accord avec toi Gloo

si on superpose la boussole sur le tableau de Caillebotte
on obtient quelque chose de voisin du visuel de l'énigme
car le point de fuite n'est pas au centre du tableau..spherico def.jpg

Amitiés


Rien à voir tu peux tourner ton attelage de 30 à 45° stp?
Faudrait que je recupere des meshs pour mettre ça en 3d s'il faut passer par là... ;)
Azimut
Chevêche
Messages : 89
Enregistré le : 26.07.2015
La 5ème hypothèse de @Mupsai pourrait être la troisième avec une variante

L'axe Pieton / Cocher étant bien celui indiqué par la boussole, tenue par le piéton.
Mais la boussole indiquant un azimut, en suivant la flèche du piéton :

azimuts_780.PNG


Pour être large entre 4 et 8° par rapport au sud suivant la référence prise pour la pointe de la flèche.

Et cohérent avec l'angle proposé par l'aiguille de la boussole.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
chevechercher a écrit :
Mupsai a écrit :1) Première interprétation:
Lorsqu'on aborde le visuel dans un premier temps, il est légitime de penser que la boussole est une information qui nous est propre en tant que spectateur de la scène qui nous est offerte. Le principe de sur impression est alors justifié par le fait que nous soyons en "caméra subjective". Nous avons donc une scène qui se passe devant nous et cette boussole nous indique qu'elle se passe dans une direction sud. Face à nous une lumière éblouissante. A droite, un piéton qui vient du nord-ouest, et, à gauche, plus en profondeur, un attelage qui vient du sud-est. Ils se font face et vont l'un vers l'autre.
- Suis-je le seul à appréhender, dans un premier temps, cette possible lecture?


Si la boussole nous donne une information qui nous est offerte, pourquoi faudrait-il interpréter cette information comme concernant l'orientation du visuel lui-même plutôt que l'orientation d'autre chose ?
Parce que les couleurs. En 530 et en 780 les couleurs rouge et bleu sont inversés ce qui pourrait expliquer l'orientation du visuel et donc son interprétation. Je ne dis pas que c'est ça, j'évoque juste la possibilité interprétative.
Tu invoques plus loin l'idée d'être la meilleure représentation possible pour une interprétation donnée, mais ce n'est pas le cas non-plus ici. Si Max avait voulu nous donner l'orientation du visuel, il aurait été facile de demander à Becker de dessiner en avant plan une main tenant une boussole à peu-près horizontale, avec un cadrant déformé par la perspective mais permettant tout de même de voir que l'aiguille pointe le Sud, non ? Il n'y aurait eu aucun doute possible, là.
Oui en effet donc la problématique est présente.

J'ignore volontairement le fait que tu parles d'une interprétation du visuel "quand on aborde le visuel dans un premier temps", parce que la résolution d'une énigme demande bien évidement de la réflexion, alors ce qu'on pouvait penser en abordant l'énigme n'a aucun rôle à jouer et sera probablement faux, d'ailleurs.
Heu... Ok.

D'autre part, tu reparles de la lumière et je t'ai déjà demandé plusieurs fois en quoi cette lumière était un élément pertinent en 780, vu que la notion de lumière ne sera abordée qu'en 470 ? Je suggère donc que soit tu arrêtes d'en parler, soit tu répondes à la question.
La tache lumineuse est présente sans avoir connaissance de la lumière et son rôle futur, elle est partie intégrante des éléments du visuel. Comme le rocher en 530. Après si tu veux en faire définitivement abstraction, libre à toi. Je rappelle quand même qu'on quitte une énigme qui évoque le lever du jour (elle même sortant de l'obscurité de la B et qu'on a à présent une source lumineuse au niveau de la ligne d'horizon. Et cela que l'analyse de la position de la tâche soit juste ou pas).

2) Deuxième interprétation:
Le texte entre alors en considération. On comprend que les deux blocs rosse/cocher et piéton/boussole marquent une opposition. Et renforcent donc la possibilité qu'outre l'axe Nord/Sud de la boussole, on a bien un axe Attelage/Piéton. Il est alors légitime de se demander si la sur impression de la boussole, telle qu'elle nous est présentée, n'a pas pour but de replacer précisément les protagonistes dans l'espace. (En faisant cela, j'ai parfaitement conscience que je dissocie la boussole du piéton). En effet, le texte, par sa structure, divise les deux groupes selon un choix (voudras/dois). De manière narrative, on pourrait avoir l'impression qu'on se retrouve au milieu du texte (4/7 d'un côté et 7/4 de l'autre). Dès lors, la position du centre de la boussole en sur impression sur le visuel pourrait être nous. Ou du moins la boussole dans son état avec le pilon qui s'insère au même titre que les lettres de la boussole pourrait justifier qu'on puisse avoir des angles à appréhender par rapport au centre de cette boussole.
Ce point 2) est une évolution logique de l'appréhension du point 1)
J'ai bien conscience que les Madits ne vont pas dans ce sens, aucun problème là dessus, mais le jeu n'ayant pas besoin de ces derniers pour être résolu et même si je fais fausse piste jusqu'à preuve du contraire dans le jeu:
- Est-il paranormal d'avoir cette possibilité d'interprétation ?


C'est une interprétation possible, mais en mon sens elle a deux faiblesses évidentes :

- 1/ le texte mets clairement la boussole dans le camps du piéton, donc considérer qu'elle est entre les deux sous prétexte qu'elle est entre les deux sur le visuel me semble être un peu abusif. D'autant plus que si on considère que le texte induit une opposition cocher/piéton et le fait qu'ils se croisent sur un même axe en direction opposées, alors le piéton qui nous tourne le dos va à peu près dans la même direction que nous et sa direction est bien plus compatible avec la notre que celle du cocher. Se mettre entre les deux me semble donc, là encore, pas justifié.
C'est pourtant, en l'état, la position de la boussole. (Encore une fois que ça soit important ou pas)

- 2/ Cette interprétation ignore que le texte ne suggère pas seulement une opposition voudras/dois entre les deux moitiés du texte, mais aussi des oppositions internes au sein des deuxième et quatrième vers, la rosse et le pied s'opposant en tant que moyens moteurs au cocher et à la boussole qui sont eux des moyens directeurs. On a donc deux moitiés de texte en opposition, et chaque moitié a un moyen moteur et un moyen directeur. La boussole étant le moyen directeur de la seconde moitié, pourquoi lui donner une place centrale ? Tu as une balance parfaitement équilibrée avec deux types de poids dans chaque plateau, pourquoi considérer qu'un de ces poids doit être au centre seulement parce qu'il est dessiné au centre du visuel ?
Là je ne peux être que d'accord.

3) Troisième interprétation:
Par le biais du texte, la boussole et le pied ne font qu'un. On fait abstraction de la perception du joueur de la boussole dans la scène pour se concentrer sur le fait qu'il s'agit de la vision du piéton sur la boussole et non la notre.
Nous devons alors réinterpréter cette boussole comme si le piéton l'avait face à lui le nord contre son ventre.
Le piéton/boussole et l'attelage sont alors bien sur un axe nord-sud, la tache lumineuse se retrouvant au sud ouest.
Nous pouvons alors nous demander si une interprétation du point 2) est légitime ou pas.
-N'est il pas logique de reconsidérer la scène ainsi étant donné la position de trois quarts des protagonistes?


Encore une fois, pourquoi s'intéresser à la lumière qui ne sera évoquée qu'en 470 ?
Cf plus tôt et je pourrais même ajouter pourquoi ne pas s'y intérésser? En 530 le S crache son venin.Le but des serpents cracheurs est d'aveugler leur cible. N'y a t il pas le même effet avec cette lumière sur le S?Par exemple, bien sûr...

D'autre part, le texte dis bien "où tu dois", c'est donc toi qui dois utiliser la boussole et le pied. Au mieux, toi et le piéton l'utilisez tous les deux, et vous allez tous les deux vers le sud. Mais si le piéton est le seul à utiliser la boussole pour aller vers le sud et que tu te positionnes par rapport à lui, je trouve que ça ne correspond pas vraiment à l'énoncé. En particulier parce que si tu ne suis pas le piéton, tu peux tout aussi bien dire que tu te diriges par rapport au cocher. Si le cocher et le piéton sont sur un même axe, dire que tu te positionnes par rapport à l'un des deux est arbitraire, je pourrais aussi bien dire que tu t'es dirigé par rapport au cocher.
Ok mais dois je l'utiliser selon la vision du piéton ou la mienne? je sais que vous devez avoir l'impression que je boucle, mais ce le fond du problème que je soulève.

4) Quatrième interprétation:
Ce que voit le piéton et ce que nous voyons en tant que lecteur ne fait en fait qu'un. La représentation de 3/4 n'est pas en prendre en considération et tout est sur un axe nord-sud. L'attelage, la tâche lumineuse et le cube en haut à droite sont plein sud. Le piéton est plein nord.
Je ne remet pas en question que cette interprétation est celle qui est mise en avant par les madits.
-Même si j'ai tort, est- ce légitime de penser que c'est la représentation la plus foireuse que pouvait en donner le visuel?


Si tout est plein sud, alors le piéton aussi, ou plutôt, puisque ce que nous voyons et ce qu'il voit ne font qu'un, il est au même endroit que nous.

Il reste beaucoup d'interprétations possibles. Par exemple, tu pourrais dire que le visuel n'est pas orienté et représente simplement le fait que le piéton et le cocher se croisent sur un chemin. La boussole donne une direction sud indépéndament de la scène représentée, et c'est le texte qui te dit d'aller vers le sud en marchant.
Tout à fait.

Finalement, quand on voit toutes les façons possibles d'interpréter cette énigme, je comprends que Max en ait été fier :jesors:
On est d'accord.
Modifié en dernier par Mupsai le 06 sept. 2018 à 19:18, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 2962
Enregistré le : 01.06.2014
Azimut a écrit :La 5ème hypothèse de @Mupsai pourrait être la troisième avec une variante

L'axe Pieton / Cocher étant bien celui indiqué par la boussole, tenue par le piéton.
Mais la boussole indiquant un azimut, en suivant la flèche du piéton :

Pour être large entre 4 et 8° par rapport au sud suivant la référence prise pour la pointe de la flèche.

Et cohérent avec l'angle proposé par l'aiguille de la boussole.


C'est quoi ce fil, sérieux, un concours de réflexions incohérentes?
Je n'ai rien contre une piste qui sort des sentiers battus de temps en temps, mais là, c'est carrément du délire!
La boussole indique un azimut maintenant!
Et dans le livre des solutions "la boussole indiquait une direction générale, qu'il fallait emprunter: azimut 186"...
:alatienne:
Club des anarchistes posés sans foi ni foie.
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
Egide a écrit :C'est quoi ce fil, sérieux, un concours de réflexions incohérentes?
:alatienne:


La prochaine fois je te demanderai si mes sujets sont dignes d'intérêt avant de les poster... Désolé grand maître.
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
J'étais à deux doigts de l'insulte, on s'en sort bien Egide ;)
:alatienne:
Avatar de l’utilisateur
Egide
Hulotte
Messages : 2962
Enregistré le : 01.06.2014
Mupsai a écrit :
Egide a écrit :C'est quoi ce fil, sérieux, un concours de réflexions incohérentes?
:alatienne:


La prochaine fois je te demanderai si mes sujets sont dignes d'intérêt avant de les poster... Désolé grand maître.


Ecoute, je n'ai rien contre toi, ni contre ta démarche, d'ailleurs, mon message ne s'adressait pas à toi, mais à @Azimut.

Affirmer que la boussole indique une direction aussi précise qu'un azimut (même à 4 degrés près), c'est prendre Max Valentin pour un menteur . Il y a tellement de madits qui disent le contraire, et qui expliquent pourquoi, que j'ai juste envie de t'envoyer la synthèse Zarquos entière. Mais je sais que tu joues "sans les madits", puisque "le livre se suffit à lui-même", donc je m'abstiens.

Maintenant, si tu cherches à me titiller, dis toi bien que c'est peine perdue! Plus zen que moi, tu meurs!
:alatienne:
Club des anarchistes posés sans foi ni foie.
Avatar de l’utilisateur
Mupsai
Dryade
Messages : 1298
Enregistré le : 12.10.2013
Tkt, il n'y avait pas d agressivité extrême (d'où les smileys) mais étant l'auteur du fil (et non du post en question) j'avais la sensation de faire parti de ta reflexion, et quand tu vois comment je galère à me faire comprendre, pour ma part, je suis un peu tendu. Limite l'impression d'être d'une autre planète.
L'histoire est close.
:alatienne:

Retourner vers « 780 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]