Pour ce que ça vaut...

Discussions au fil de l'eau sur la 580
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9118
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Rachel » 09 déc. 2018 à 11:58
Don Luis a écrit :Juste un petit truc, qui vaut ce qu'il vaut (sans doute pas grand chose) : l'aune était une mesure de drapier. Il y a donc une petite possibilité que "vaudra" soit à entendre phonétiquement comme "vaut drap".
delphinus a écrit :alors là tu vois je n'y avait pas pensé, comme quoi, il faut dire que là la spécialiste aurait dû le relever mais c'est contraire à ses solutions.
:roule: :roule:
Alors là je me marre ....
DL oui Vaudra pourrait, sans crier au scandale, donner Vaut Drap.
C'est même une parfaite homophonie.
Encore faut-il qu'elle serve a quelque chose.
Max dit que la mesure s'autovalide.. trouvez ce qui fait que aune s'autovalide et vous justifierez cette aune.
Par exemple AUNE ==>A un E ( si ta valeur de l'aune à un 5 ce peut etre un debut..) mais on peut aussi trouver A U NE ==> a eu NE et aussi avec noeud= E ===> a eu E ..
Enfin Au N E ==> 145 /154/514
PIED lui s'autovalide de suite avec Pi E D ( selon les recommandations tirées de ETERNITE) en 780 même.

Au mieux dans le contexte de l'enigme (contresens) VAUT DRAP tu peux avoir PAR D TU A V ..... phonetiquement A = AS
Or V = 22 et par D = 4 le resultat possible est la division de V par D ===> 22/4 = 5.5 donc E.E et par inversement 3.3 et comme il y a 10 vaudra ==> 33.
Fait quelque chose de semblalble et trouve moi 1.188 ...
:roule: :roule:
Je tiens à preciser que ceci n'entrait pas dans mes solutions et que je viens juste, en repondant au post, de le trouver.
Et ce ne serait pas un scandale que cela fasse partie des solutions, mais je n'en vois vraiment pas l'utilité vues les nombreuses confirmations de 33 déjà trouvées.
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
menba73
Epervière
Messages : 543
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar menba73 » 09 déc. 2018 à 12:37
Bonjour Don Luis,

Don Luis a écrit :TOUT ce que l'on trouve de remarquable sur la carte relève de la coïncidence, pour la simple raison que la carte préexistait au jeu, qu'elle est ce qu'elle est, et que MV n'a pas pu la modifier.

Ma base de jeu (dont je n'ai pas l'exclusivité) fait intervenir un triangle rectangle, dont l'hypoténuse est incarné par Gérardmer - Bourges. Les trois côtés de ce triangle ont tous une perpendiculaire (pas d'à peu-près) dont les points repérables sont incarnés par des villes décryptées antérieurement à la 500

Que telles et telles lignes soient perpendiculaires ne signifie pas forcément que MV ait repéré la chose et qu'il s'en soit servi dans les énigmes.

C'est pourquoi, je pense que pour qu'un tracé remarquable sur la carte soit utile dans la chasse, il faut que quelque chose dans l'énoncé des énigmes (titre/texte/visuel) nous laisse entendre que MV l'a repéré et s'en est servi.

Ce n'est pas une critique, mais un rappel d'ordre général.

La 500 parle d'orthogonale, mais est-il bien avisé de chercher des angles droits partout ?

Hors ce qui est évoqué plus haut ? LE FORMAT A4 décrypté en 780, a la capacité d'être traduit sous une forme géographique.
Dans une énigme ou la thématique est musicale, les diagonales de ce format A4 pointent vers des sites particuliers. Carignan vers FA (la commune), Gérardmer vers Solesmes," temple" du chant grégorien (Ut queant laxis). Cela va bien au-delà, car les bissectrices des angles formées par ces diagonales mettent en exergue d'autres lieux. Par exemple l'angle Gérardmer accouche (en dehors des côtés de l'angle droit et de la diagonale) de : Gérarmer - Bourges (hypothénuse) et de Gérardmer -Epernay - Dieppe.

Je n'ai pas vu ta carte, mais il n'y a pas très longtemps que je me suis remis à fréquenter ce forum, et à le lire.

Pour revenir à Solesmes, il y a une histoire d'épine qui me plaît bien. J'ai une vague idée derrière la tête selon laquelle la blessure de Dame Nature pourrait être une écorchure.

Solesmes a été fréquentée assidument par Pierre Reverdy, poëte surréaliste...

Mais je m'appuie plutôt sur le fait que la règle, l'équerre et le compas pourraient former le mot IDA, qui est le nom de la nymphe qui a élevé Zeus.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ida_(nymphe) (le lien ne fonctionnera pas parce que la fermeture de la parenthèse n'est pas prise en compte)


Le mont Ida est le point culminant de la Crète. J'aime beaucoup la période de l'antiquité et l'histoire en générale, mais je ne suis pas convaincu que Max est vraiment voulu extrapoler sur le sujet.
menba73
Epervière
Messages : 543
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar menba73 » 09 déc. 2018 à 12:50
Je tiens à preciser que ceci n'entrait pas dans mes solutions et que je viens juste, en repondant au post, de le trouver.
Et ce ne serait pas un scandale que cela fasse partie des solutions, mais je n'en vois vraiment pas l'utilité vues les nombreuses confirmations de 33 déjà trouvées.


Docteur que faut-il que je fasse ? Dite 33 et tout ira bien !
Avatar de l’utilisateur
delphinus
Hulotte
Messages : 7307
Enregistré le : 06.01.2008
Localisation : Terres de Lumière
Contact :
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar delphinus » 09 déc. 2018 à 15:27
savez-vous dans quel type de métier on utilise le mot orthogonale ?

le métier à tisser : fil de trame et fil de chaîne sont dits à l'orthogonale...
C'est le propre du barbare de détruire ce qu'il ne peut comprendre.
Arthur Charles Clarke
http://chercheurdechouette.free.fr
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 3002
Enregistré le : 25.06.2011
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar ockham » 09 déc. 2018 à 21:00
En urbanisme, on parle de plan ou trame orthogonale.
Pour parler de la même chose on dira également Plan hippodamien ou en damier ou en échiquier...

Le plan hippodamien propagé par Alexandre le Grand (notamment à Alexandrie), eut un succès considérable dans le monde hellénistique avant d'être repris par les Romains qui l'utilisèrent systématiquement dans la fondation de leurs colonies.

Ce plan est aussi appelé "en damier", compte tenu de sa forme. L'axe principal Nord-Sud est appelé "cardo" (directions cardinales) tandis que l'axe Est-Ouest est appelé "décumanus" (les Romains utilisèrent ce plan pour les camps de légionnaires, le long de cet axe Est-Ouest, étaient stationnées les cohortes décumanes).


Dans cette acception là , "emprunter l'orthogonale" fait davantage sens...
Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
menba73
Epervière
Messages : 543
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar menba73 » 09 déc. 2018 à 21:29
delphinus a écrit :savez-vous dans quel type de métier on utilise le mot orthogonale ?

le métier à tisser : fil de trame et fil de chaîne sont dits à l'orthogonale...


Personnellement je n'ai rien contre l'aune, qui est sans nul doute plus crédible qu'un pied de 0,33. Je n'ai pas de réponse évidente à préconiser en remplacement. Par contre je ne serai guère surpris que la mesure entretienne un rapport étroit avec 118,8 ou 0,333 et non 0,33 qui à mes yeux est une ineptie.
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9118
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Rachel » 10 déc. 2018 à 00:08
POUR FAIRE BONNE MESURE ==> en acrostiches PFBM ==> code A0 = 15 + 5 + 1 + 12 = 33
POUR FAIRE BONNE MESURE ==> en telestiches REEE ==>Code A1 ==> 18 + 5 + 5 + 5 = 33

QUESTION No 4 DU 1996-11-24
TITRE: MESURE
MAX, UNE DES I.S. NOUS DIT QU'IL N'EXIST E QU'UNE SEULE MESURE. PAR AILLEURS VOUS DITES QUE LA MESURE POURRAIT AVOIR PLUS IEURS VALEURS. JE NE COMPRENDS PLUS !
IL N'Y EN A QU'UNE "POUR FAIRE BONNE MESURE" !... A VOUS DE COMPRENDRE CE PARADOXE ! AMITIES -- MAX
Il ne pouvait faire mieux que les " " pour souligner ce qui est important dans l'IS.

Et en plus, cerise sur le gateau :IL N'Y EN A ==> en acrostiches INEA ===> en code A2 ===>10 + 15 + 6 +2 = 33
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Couscous
Hulotte
Messages : 6181
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Couscous » 10 déc. 2018 à 00:15
Mais tu oublie l'essence même de expression choisi par l'auteur !

Faire bonne mesure se rattache à un geste commercial et le pied métrique n'a aucun rôle la dedans, ce qui n'est certainement pas la même chose pour une mesure de poids ou une mesure d'étoffe :dieu:
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9118
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Rachel » 10 déc. 2018 à 00:25
Et le IL N,Y EN A QU'UNE se rattache à quoi alors ? :bougie: :bougie:
Je crois bien être au sec...
menba73
Epervière
Messages : 543
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar menba73 » 10 déc. 2018 à 01:17
Rachel a écrit :Et le IL N,Y EN A QU'UNE se rattache à quoi alors ? :bougie: :bougie:


Simplifier ne mène à rien, le concept de la mesure est tellement alambiqué qu'il est difficilement intégrable à une logique cartésienne. Cela pourrait influer sur la difficulté à cerner la valeur d'une entité plus qu'évanescente

Bien à toi.

M'pa Maenba.
menba73
Epervière
Messages : 543
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar menba73 » 10 déc. 2018 à 01:44
Rachel a écrit :POUR FAIRE BONNE MESURE ==> en acrostiches PFBM ==> code A0 = 15 + 5 + 1 + 12 = 33
POUR FAIRE BONNE MESURE ==> en telestiches REEE ==>Code A1 ==> 18 + 5 + 5 + 5 = 33

QUESTION No 4 DU 1996-11-24
TITRE: MESURE
MAX, UNE DES I.S. NOUS DIT QU'IL N'EXIST E QU'UNE SEULE MESURE. PAR AILLEURS VOUS DITES QUE LA MESURE POURRAIT AVOIR PLUS IEURS VALEURS. JE NE COMPRENDS PLUS !
IL N'Y EN A QU'UNE "POUR FAIRE BONNE MESURE" !... A VOUS DE COMPRENDRE CE PARADOXE ! AMITIES -- MAX
Il ne pouvait faire mieux que les " " pour souligner ce qui est important dans l'IS.

Et en plus, cerise sur le gateau :IL N'Y EN A ==> en acrostiches INEA ===> en code A2 ===>10 + 15 + 6 +2 = 33
:bise: :bise:


Qu'on enfonce le clou aussi profondément ne te fait pas douter un seul instant. Je vais encore employer le terme anglo-saxon : d' over-kill et me faire traiter de "geek" par des plus jeunes bien plus au courant que moi des subtilités d'un vocabulaire dont le sens véritable m'échappe parfois. Ce terme est en rapport avec ce qui suis ci-dessous.

En dehors du fait que je me targue d'être un écrivain (à juger sur pièce, voir M'pa Maenba , Bookeliss), je suis un vrai fan de Fantasy, et de SF et à fortiori un grand lecteur de tout ce qui vaut d'être connu dans le genre. Parmi ceux qu'il convient d'avoir lu, je recommande tout particulièrement Dan Simmons (pour ceux qui ne connaissent pas), à mes yeux le plus grand écrivain de SF de ces 30 dernières années , je souhaite à tous de connaître un bonheur équivalent à celui que j'ai ressenti en lisant "Hypérion" au début des années 2000.

Si c'est ça être un "geek" j'accepte volontiers ce que sous-entend le terme dans toute sa trivialité. Cela n'aurai donc pas de lien avec une posture particulière adoptée dans un contexte social bien défini.
Couscous
Hulotte
Messages : 6181
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Couscous » 10 déc. 2018 à 06:29
Rachel a écrit :Et le IL N,Y EN A QU'UNE se rattache à quoi alors ? :bougie: :bougie:


Je me suis amusé à chercher, mais je n’ai rien trouvé !
Par contre, je sais à quoi cela renvoie, tout comme d’autres IS qui emploient le même terme. Cela renvoie à la vérité : une seule vérité comme un seul chemin. Dans cette portion de mot et exclusivement ici, le pied métrique pourrait trouver sa place via le chemin, éventuellement !
Il y a de toute manière une ambigüité gigantesque sur les mesures du jeu déjà évoqué sur le forum, tout comme les possibles vérités employées et les possibles chemins que max nous fait emprunter.
Si tu prends l’exemple de l’ouverture : il n’y a pas 36, mais une seule...
L’is: il n’y a qu’une seule vérité, MAIS le chemin et multiple (tortueux sur son passage) tout comme 36
Pour faire bonne mesure ( commercial quantités de poids ou plusieurs tout comme 36 et tortueux), mais il n’y en a qu’une de bonne…
Je vois bien que le pied métrique et là, et je ne le discute pas !mais tu sembles oublié une chose importante, c’est que des mesures dans le jeu il n’y en pas qu'une qui nous est servie sur le plat de la disgrâce, tout comme les chemins et les embuches !
Certes, il faut trouver la bonne, mais pour séparer le bon de l’ivraie ce n’est pas facile ! et c’est dans se sens que max nous averti des innombrables fausses pistes qu’il a introduites dans cette chasse, car il ne faut pas se leurré…c’est bien lui et lui seuls qui perpétrez et multiplé les embuches, ce n’est pas le voisin !
Maintenant si 33 et vraiment découvert en 780, pour moi le gros point faible qu’il contient c’est sa cohérence historique via le triptyque…il ne cadre pas un iota, mais alors pas du tout ! et je parle de 33 pas d’un possible pied par exemple celui de Charlemagne( pied romain) ou le pas grec ou l’aune qui n’est autres que le pied de Charlamgne fois 4 !
Pour moi si la cohérence n’est pas respectée, le jeu ne tient plus et il s'effondre ! et c’est le cas avec le pied métrique qui ne colle même pas en 500 sauf pour nous donner un chiffre rond !
menba73
Epervière
Messages : 543
Enregistré le : 19.12.2015
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar menba73 » 10 déc. 2018 à 11:29
Bonjour Couscous,

La langue française est riche et subtile, et il est relativement facile de jouer sur les mots. Ouverture : la définition est multiple. Pour le mot "Par" il en est de même. "Par l'ouverture" en conséquence se diversifie d'autant. je ne dirai pas qu'il faut appliquer un coëfficient multiplicateur, mais bien se pénétrer de toutes les subtilités de cette péri-phrase.

Tu connais certaines de mes propositions et tu es donc bien placé pour juger de la pertinence de cette réflexion.

Bien à toi.

M"pa Maenba.
Don Luis
Hulotte
Messages : 12512
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Don Luis » 10 déc. 2018 à 11:31
menba73 a écrit :
delphinus a écrit :savez-vous dans quel type de métier on utilise le mot orthogonale ?

le métier à tisser : fil de trame et fil de chaîne sont dits à l'orthogonale...


Personnellement je n'ai rien contre l'aune, qui est sans nul doute plus crédible qu'un pied de 0,33. Je n'ai pas de réponse évidente à préconiser en remplacement. Par contre je ne serai guère surpris que la mesure entretienne un rapport étroit avec 118,8 ou 0,333 et non 0,33 qui à mes yeux est une ineptie.



Que t'apporte 0,333 ?? Et pourquoi 0,33 serait-il une ineptie ??
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Couscous
Hulotte
Messages : 6181
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Couscous » 10 déc. 2018 à 12:11
menba73 a écrit :Bonjour Couscous,

La langue française est riche et subtile, et il est relativement facile de jouer sur les mots. Ouverture : la définition est multiple. Pour le mot "Par" il en est de même. "Par l'ouverture" en conséquence se diversifie d'autant. je ne dirai pas qu'il faut appliquer un coëfficient multiplicateur, mais bien se pénétrer de toutes les subtilités de cette péri-phrase.

Tu connais certaines de mes propositions et tu es donc bien placé pour juger de la pertinence de cette réflexion.

Bien à toi.

M"pa Maenba.


Parfaitement d'accord avec toi ! Seulement j'aime bien insisté sur la cohérence du tout si lien historique il y a... ce qui permettrai de s'unir à l'ouverture que par la seule façon d'une droite, et je pense que c'est ce que max à fait !
Don Luis
Hulotte
Messages : 12512
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Don Luis » 10 déc. 2018 à 15:17
Je viens de me rendre compte de ceci (que j'avais peut-être déjà trouvé, mais oublié) :

- Les 10 villes de la 580 sont codées au moyen de 108 chiffres dont 42 codent des notes qu'il faut encore convertir au système anglo-saxon (DO = C, etc.) et 66 de simples lettres qui restent telles quelles.

- Les 66 chiffres donnant des lettres destinées à rester telles quelles font un total de 666.

- Les 42 chiffres donnant des notes de musique font un total de 717 (chiffre qu'on retrouve clairement sur le visuel de la 650).

- Les chiffres codant les initiales des 10 villes font un total de 185 (chiffre que l'on retrouve dans la 500) :
(19+9) + (4+15) + (18+5) + (13+9) + (6+1) + (19+15+12) + 8 + 9 + 10 + (12+1) = 185

- Si l'on ne retient que les initiales qui sont des notes (ce qui revient à coder en A1 les 7 notes présentes dans le visuel), on obtient un total de 158 (185 moins le 8 de Héricourt, le 9 d'Issoire et le 10 de Jarnac).

- Or, 717 - 158 = ??? C'est quand même fort de café !
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
chevechercher
Dryade
Messages : 1281
Enregistré le : 03.06.2017
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar chevechercher » 10 déc. 2018 à 15:44
Don Luis a écrit :- Les 10 villes de la 580 sont codées au moyen de 108 chiffres dont 42 codent des notes qu'il faut encore convertir au système anglo-saxon (DO = C, etc.) et 66 de simples lettres qui restent telles quelles.


Et 66 c'est 33x2 alors que 42 c'est 10,5x4 ! On retrouve les 2 et 4 de la 500 en confirmant la mesure de 33cm par le diamètre de la boussole ! Et même, avant la 500, en restant en A=1, on a 66=33x2 avec 2=B comme Boussole, et 42=10,5x4 avec 4=D comme Diamètre ! Ah, la magie de l'alphanumérique...
Don Luis
Hulotte
Messages : 12512
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar Don Luis » 10 déc. 2018 à 15:52
Ou l'extraordinaire perfectionnisme de l'auteur !
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
james
Chevêchette
Messages : 0
Enregistré le : 20.01.2017
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar james » 10 déc. 2018 à 18:00
Don Luis a écrit :Ou l'extraordinaire perfectionnisme de l'auteur !


Tu n'as pas l'air de te rendre compte, même une vie entière ne suffirait pas à intégrer une telle trame à un écheveau d'énigmes dont la seule conception relève déjà de l'exploit. Aussi " Magie de l'alphanumérique " me parait beaucoup plus proche de la réalité que " extraordinaire perfectionnisme de l'auteur. "
Totus mundus agit histrionem
Avatar de l’utilisateur
delphinus
Hulotte
Messages : 7307
Enregistré le : 06.01.2008
Localisation : Terres de Lumière
Contact :
Re: Pour ce que ça vaut... Messagepar delphinus » 10 déc. 2018 à 18:16
Don Luis a écrit :- Les chiffres codant les initiales des 10 villes font un total de 185 (chiffre que l'on retrouve dans la 500) :
(19+9) + (4+15) + (18+5) + (13+9) + (6+1) + (19+15+12) + 8 + 9 + 10 + (12+1) = 185


on est donc tenté de reproduire la correspondance avec 185 en 600

Image
C'est le propre du barbare de détruire ce qu'il ne peut comprendre.
Arthur Charles Clarke
http://chercheurdechouette.free.fr

Retourner vers « 580 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]