Proserpine à Versailles

Discussions au fil de l'eau sur la 580
Avatar de l’utilisateur
Piaute
Harfang
Messages : 835
Enregistré le : 07.09.2014
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Piaute » 25 nov. 2014 à 08:24
Je n'ai pas dit que cette solution n'était pas bonne.
J'ai simplement voulu expliquer qu'à partir du moment où je ne l'ai pas trouvé, ben c'est qu'elle ne s'intègre pas dans mes soluces.
Et que même en piquant cette solution, elle ne s'y intègre pas.
Loin de moi l'idée de critiquer cette solution où une autre.
Pour pouvoir faire cela, il faudrait que j'ai le bronze sur ma cheminée ( que je n'ai pas ) et même si cela était, je ne me le permettrai pas ne serait que pour le boulot abattu par les chercheurs. Au contraire, respect à tous et toutes pour toutes ses solutions qui tiennent la route et même pour celles qui me paraissent un peu bancales.
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9181
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Rachel » 25 nov. 2014 à 08:25
QUESTION No 1 DU 1998-03-24
TITRE: OUVERTURE encore et encore ...
Comme solution de la 530 = un lieu pour dBemarer le jeu = l'ouverture, pensez- vous que les 95% des chercheur ayant trouvBe l'ouverture aient trouvBe aussi la notion d'ouverture ? AmitiBes VTT
VTT, 95% DES CHERCHEURS QUI S'EXPRIMENT ICI ET ME DONNENT LEUR SOLUTION POUR LA 530, ONT TOUT JUSTE !... JE NE PEUX RIEN VOUS DIRE D'AUTRE, ET JE NE PEUX PAS NON PLUS ARGUMENTER ENTRE "OUVERTURE " ET "NOTION D'OUVERTURE", ETC. AMITIES -- MAX

Alinos57 a écrit :bourges n'est pas le TOUT de la 530 car pour obtenir mon TOUT , il faut être sage comme un mouton ( mon Ouverture ) , mouton symbole de la ville de bourges!!

Mon tout = mouton +t Or deux t = deux vingt = devin ce ne sera donc Pas affaire de deux vingt !!!
Mouton est donc la ville de départ mais pas seulement , car c est aussi une constellation et cette constellation c est Orion chez les sumériens !!!!
Je n'ai jamais vu quiconque avant toi en parler. Tu représentes donc 95% à toi tout seul ???
Mais un seul qui donne sa réponse juste et c'est 100% mais si 2 donnent leur réponse et que tu es le seul à trouver Mouton ce n'est plus que 50%.
D'où viennent ces 95%
Max ne sait-il pas compter ?
La solution de la 530, à savoir le lieu pour démarrer le jeu est et ne sera jamais que Bourges dans le Cher.
Que tu décèles en 530 autre chose EN PLUS Ok, mais dire que C'EST LA SOLUTION de la 530 , il y a je crois un gros "blème" dans ta logique.
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Avatar de l’utilisateur
ambiorix
Epervière
Messages : 460
Enregistré le : 14.08.2010
Localisation : 92
Re: Proserpine à Versailles Messagepar ambiorix » 25 nov. 2014 à 10:02
Djer a écrit
Ce résultat, ils l'ont eu en faisant du brut force (test de toutes les possibilités) en prenant un lettre de chaque ville pour former un mot (qui existe ou non) et parmi tous ces résultats un résultat correspondait à un nom connu: PROSERPINE.
Donc ils sont partis d'un résultat obtenu sans logique et ont créés une logique qui y amène.
Ils avaient quand même dans l'énigme quelques éléments indicatifs : cinq sens et la musique (voir arepo/opera) + dix lettres. D'où "Proserpine" ou "Frédégonde"...
Cdlt :alatienne:
P'tain de 420 !
Avatar de l’utilisateur
Fanfan
Harfang
Messages : 895
Enregistré le : 14.06.2011
Localisation : Vence
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Fanfan » 25 nov. 2014 à 11:08
Tant que j'y pense, on pourrait voir un lien entre le décryptage "GRENADIERS" et "PROSERPINE", car si je me souviens bien, dans la mythologie, ce sont des grains de grenade qui attachent Proserpine aux enfers et l'obligent à y retourner à la fin de l'été.

Mais ce décryptage GRENADIERS aurait plutôt tendance à nous orienter vers le ballet Casse-Noisettes de Tchaïkovsky (qui, pour l'anecdote, a rencontré Saint Saëns... ils auraient même dansé ensemble...). Mais je pense que je suis carrément hors-sujet là.
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. - André Gide
Alinos57
Epervière
Messages : 422
Enregistré le : 24.03.2014
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Alinos57 » 25 nov. 2014 à 11:12
@ambiorix
Proserpine découle de la clef de passage de la 470(saint germain en laye) qui nous donne Jean Baptiste lully ( jean Baptiste... Comme le saint de la 530) qui nous donne opéra et arepo en aboutissant sur le carré Sator !!
Donc proserpine est voulu par MAX

Alinos57
Alinos57
Epervière
Messages : 422
Enregistré le : 24.03.2014
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Alinos57 » 25 nov. 2014 à 12:08
@rachel
Oui 95% ont tout juste dans la 530 ,il n y a pas de problème !!! Mais l'interprétation de l ouverture est mauvaise c'est pas moi qui le dit ,MAX lui même dit qu il ne peut pas argumenter sur l ouverture!!
Max nous a fait trouver bourges , à nous de l interpréter !!!!

Alinos57
Avatar de l’utilisateur
Rachel
Hulotte
Messages : 9181
Enregistré le : 16.12.2007
Localisation : Aix en Provence
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Rachel » 25 nov. 2014 à 13:52
Alinos57 a écrit :@rachelOui 95% ont tout juste dans la 530 ,il n y a pas de problème !!! Mais l'interprétation de l ouverture est mauvaise c'est pas moi qui le dit ,MAX lui même dit qu il ne peut pas argumenter sur l ouverture!!Max nous a fait trouver bourges , à nous de l interpréter !!!!Alinos57

Nous sommes donc d'accord mais la solution de 530, c'est le lieu pour démarrer le jeu, pas l'Ouverture et c'est parce que tu disais que Mouton est la solution 530, que j'ai réagi.
Tu ne peux donc pas partir de Mouton en 780.
:bise: :bise:
Je crois bien être au sec...
Avatar de l’utilisateur
ambiorix
Epervière
Messages : 460
Enregistré le : 14.08.2010
Localisation : 92
Re: Proserpine à Versailles Messagepar ambiorix » 25 nov. 2014 à 14:50
Djer a aussi écrit :
Même si la piste Proserpine est avérée, je ne vois pas et/ou je n'ai pas trouvé ce qu'elle apporte de concret pour la suite de la chasse.
Il est impossible à un esprit sensé de croire que le décryptage de Proserpine à l'aide du morse en 2/4 est un simple hasard (on obtient le mot avec les 2èmes et 4èmes lettres, pas les 3èmes ou les 7èmes ; on fait apparaître simultanément des notes de musique : SOL, UT, FA ; et quand on inverse les 2 et 4 (on est dans le texte de la 580, hein), on voit sortir "Perséphone").
Ceci est nécessairement l'oeuvre volontaire de MV.

Donc, ceux qui ne retiennent pas Proserpine en 580, n'ont d'autres alternatives que de constater un niveau de raffinement extrême pour les décryptages qui produisent les fausses pistes. :edente:
Cdlt :alatienne:
P'tain de 420 !
Avatar de l’utilisateur
delphinus
Hulotte
Messages : 7379
Enregistré le : 06.01.2008
Localisation : Terres de Lumière
Contact :
Re: Proserpine à Versailles Messagepar delphinus » 25 nov. 2014 à 16:10
faudra me démontrer que PROSERPINE décortiqué par Don Luis est compatible avec le décryptage de CREST et de TROIS dans les 5 dernières lignes.

PROSERPINE je n'y croyais pas au début, puis j'y ai cru pendant un bon moment et depuis 2 ans je n'y crois plus depuis mon décryptage qui explique la position du zéro en dernière position.
C'est le propre du barbare de détruire ce qu'il ne peut comprendre.
Arthur Charles Clarke
http://chercheurdechouette.free.fr
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 3030
Enregistré le : 25.06.2011
Re: Proserpine à Versailles Messagepar ockham » 25 nov. 2014 à 17:22
Ambiorix a écrit:
Il est impossible à un esprit sensé de croire que le décryptage de Proserpine à l'aide du morse en 2/4 est un simple hasard (on obtient le mot avec les 2èmes et 4èmes lettres, pas les 3èmes ou les 7èmes ; on fait apparaître simultanément des notes de musique : SOL, UT, FA ; et quand on inverse les 2 et 4 (on est dans le texte de la 580, hein), on voit sortir "Perséphone").
Ceci est nécessairement l'oeuvre volontaire de MV.


L'utilisation du morse en codage 2/4 est effectué en 500 alors que le décryptage de PROSERPINE s'effectue en 580.
Si tu utilise le code 2/4 pour décrypter PROSERPINE alors tu utilises des éléments découverts dans une énigme postérieure pour en résoudre une autre qui lui est antérieure. Methode est formellement contestée et contredites par maintes déclarations de MV.
Je ne conteste pas le décryptage de PROSERPINE mais il doit s'appuyer sur une autre méthode de résolution C'est la constatation du résultat doit nous permettre de remarquer que l'extraction d'une lettre dans chacune des villes décryptées (dont l'assemblage recompose par anagramme le nom de PROSERPINE) est soit de rang 2 ou soit de rang 4.
Nous observons alors que cet élément de décryptage 2/4 en 580 est réutilisé en 500 et là Ok.

Sur quelle logique de décryptage repose PROSERPINE en 580; c'est cela qu'il est important de découvrir pour valider PROSERPINE avec les seuls éléments dont on dispose en 580 ou antérieurement.
Sinon pourquoi PROSERPINE plus que GRENADIERS qui procédè d'un agencement moins justifié puisqu'au moins l'ordre des villes est respecté.
Si l'on utilise les 2 et pourquoi pas puisque la mythologie permet de les relier.
Mais là la même question se pose ; quelle autre le méthode que "tâtonnement" permet de les valider d'autant que d'autres anagrammes étaient possibles et trop nombreux à mon avis.

Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Schlopsy
Lapone
Messages : 975
Enregistré le : 24.11.2007
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Schlopsy » 26 nov. 2014 à 10:37
Je crois avoir lu qu'on pouvait aussi imaginer qu'on trouve Proserpine en 500, tout simplement, non ?

En 580, on a la liste des villes, en 500 on récupère le code qui permet de l'ordonner différemment et d'en extraire Proserpine...

Même si j'ai beaucoup de mal avec ce décryptage (qui me parait quand même assez complexe et inélégant au possible, mais bon, certains l'ont trouvé c'est donc que c'était trouvable), force est de constater qu'il tient la route...

@+,
Schlopsy
Don Luis
Hulotte
Messages : 12518
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Don Luis » 26 nov. 2014 à 11:56
ockham a écrit :Sur quelle logique de décryptage repose PROSERPINE en 580; c'est cela qu'il est important de découvrir pour valider PROSERPINE avec les seuls éléments dont on dispose en 580 ou antérieurement.


C'est argumenté ici :

don-luis/synthese-proserpine-t6435.html

Bien à toi - DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
ockham
Hulotte
Messages : 3030
Enregistré le : 25.06.2011
Re: Proserpine à Versailles Messagepar ockham » 26 nov. 2014 à 14:55
Salut DL,
Et heureux (au passage) de pouvoir lire à nouveau la richesse de tes contributions.
OUI, bien sûr, je connais cet intéressant travail que tu as produis pour justifier le décryptage de PROSERPINE.
Il m'apparait cependant comme une justification "à posteriori" de la découverte en 580 de "Proserpine" et non comme un "mode d'emploi" que l'on aurait sciemment repéré depuis le sortir de la B ; enrichi au fur et à mesure des énigmes et mis de côté dans notre boite à outils pour s'en servir et l'appliquer arrivé en 580.
Autrement dit et malheureusement, on découvre par "tâtonnement" Proserpine en 580 et pas par le biais de la méthodologie que tu développes.
Comment repérer; comment sommes nous incité à retenir les différents éléments précis que tu extraits de chacune des énigmes pour ensuite les agencer en un méthodologie ( très pointue) finalisée et appliquer en 580 et obtenir un décryptage secondaire de l'énigme?
Bon, voila, je ne sais pas si j'ai été limpide dans mes interrogations!
Cordialement, Ockham.
« La simplicité est la sophistication suprême. »
Don Luis
Hulotte
Messages : 12518
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Don Luis » 26 nov. 2014 à 17:11
Pour trouver Proserpine, il y a une condition essentielle : comprendre que la 580 reprend la B.

Les indices sont là, et je les ai souvent énumérés :

- les 7 notes de la gamme qui rappellent les 7 couleurs de l'arc-en-ciel
- les 10 villes qui rappellent les 10 énigmes qu'il s'agissait d'ordonner
- les "vaudra" qui rappellent les signes =

On doit donc se demander ce que cachent ces rappels. La méthodologie que j'ai proposée est simplement une variante de celle qui nous a fait trouver l'ordre de la B.

De la même façon, je reste persuadé que les 7 planètes signifient qu'il y a une suite à PROSERPINE dans la 420, même si je ne l'ai pas (encore) trouvée. Mais je pense que Cérès a un rôle à jouer.

Petite suite à PROSERPINE : comme j'ai essayé de le montrer, on trouve RP, SO, RE, PI et EN. Seul PI est dans le "bon sens", et cette syllabe est tirée du couple ePernay Héricourt.

Or la ligne joignant ces deux villes passe par Vitry-le-François et Joinville :
- Joinville est aligné avec La Flèche et Sens
- Vitry-le-François est aligné avec Contres et Sens.
Pur hasard ? (Les alignements bien sûr sont des coïncidences, mais le choix des villes appartenait à MV).

(Je sais que beaucoup de chercheurs rejettent les toponymes tels que Sens ou La Flèche, mais je crois qu'ils surinterprètent les madits. C'est d'ailleurs leur droit le plus strict.)

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
delphinus
Hulotte
Messages : 7379
Enregistré le : 06.01.2008
Localisation : Terres de Lumière
Contact :
Re: Proserpine à Versailles Messagepar delphinus » 27 nov. 2014 à 14:29
décrypter Proserpine doit être en conformité avec les exigences de la résolution de la 580 qui est TROIS et CREST
c'est une contrainte supplémentaire pour Proserpine qui depuis 20 ans n'a jamais donné une voie de poursuite de l'énigme vers quoi que ce soit.
TROIS et CREST on un niveau de confiance de 100% alors que Proserpine ne possède à mon avis qu'une chance sur 100 et encore.
C'est le propre du barbare de détruire ce qu'il ne peut comprendre.
Arthur Charles Clarke
http://chercheurdechouette.free.fr
jalec
Hulotte
Messages : 2616
Enregistré le : 13.04.2013
Re: Proserpine à Versailles Messagepar jalec » 27 nov. 2014 à 15:39
Image...??? :triste: ???
Don Luis
Hulotte
Messages : 12518
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Don Luis » 28 nov. 2014 à 00:45
Oui, mais de cette façon, adieu à ce qui fait la vraie beauté (en tout cas pour moi) de PROSERPINE : à savoir qu'elle donne UT, FA et SOL en morse (PROSERPINE se lisant avec des lettres de rang 2 ou 4 dans les noms des villes).

Je rappelle qu'avec la clé S/F (Rot13) UT et FA donnent deux symboles chimiques : Hg et Sn.

On voit alors la raison d'être du cryptage de la 600.

Et je ne parle même pas d'OBERNAI (pour 7 des 10 villes, la lettre 2 ou 4 qui n'est pas utilisée pour PROSERPINE est une lettre d'OBERNAI).

Cela va quand même un peu plus loin que CREST. Désolé, Delphinus, ce n'est que mon avis !

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
Fanfan
Harfang
Messages : 895
Enregistré le : 14.06.2011
Localisation : Vence
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Fanfan » 28 nov. 2014 à 07:53
A propos de Sn et Hg, on a déjà dit que ces deux éléments servaient a la fabrication du tain des miroirs.
!
Or, on trouve dans la Drôme la ville de Tain l'Hermitage, un personnage, Maurice de la Sizeranne, qui a beaucoup fait pour la cause des aveugles.
Ca pourrait être un lien entre Proserpine et ta piste du braille, si ce n'etait pas un personnage contemporain.
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. - André Gide
Don Luis
Hulotte
Messages : 12518
Enregistré le : 02.10.2007
Re: Proserpine à Versailles Messagepar Don Luis » 28 nov. 2014 à 09:30
C'est intéressant, oui !

Personnellement, l'étain et le mercure me donnent une piste extrêmement intéressante, pour la collecte des reliquats, dans la 560. J'en exposerai les grandes lignes un de ces jours, quand j'aurai un peu de temps.

DL
Mieux vaut tenter de raisonner juste que vouloir juste avoir raison
Avatar de l’utilisateur
delphinus
Hulotte
Messages : 7379
Enregistré le : 06.01.2008
Localisation : Terres de Lumière
Contact :
Re: Proserpine à Versailles Messagepar delphinus » 30 nov. 2014 à 14:26
Don Luis a écrit :...Cela va quand même un peu plus loin que CREST. Désolé, Delphinus, ce n'est que mon avis !
DL

dommage qu'un chercheur tel que toi avec un fort QI, une culture générale et un sens de l'observation ne puisse pas voir une solution quand c'en est une ; il faut parfois du temps pour apprécier une démonstration, un film, un morceau de musique ou un livre.
C'est le propre du barbare de détruire ce qu'il ne peut comprendre.
Arthur Charles Clarke
http://chercheurdechouette.free.fr

Retourner vers « 580 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot], Google [Bot], Snowball