Ma compréhension de '' Née clef en main''

Discussions au fil de l'eau sur la 600
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Je voudrai développer un peu plus mon point de vue sur L’IS ‘’née clef en main’’ et le lien qu’il existe entre l’énigme 600 et 560.
Il s’agit là de ma vision des choses tel que moi je le conçois dans mon jeu, donc vous en tirerez les conclusions que vous voulez, pas de soucis !
Pour commencer faisons simple comme j’ai l’habitude de faire, examinons de près L’IS et le début l’expression qu’elle renferme : Née clef en main

Née clef en main n’est pas une expression connue ou courante, d’ailleurs je ne l’ai trouvé nul part ! ( Si vous trouver quelque chose posté le)
Par contre ‘’clef en main’’ est une expression courante et son histoire et supposé remonter aux XVIII e siècles.
Voici ce que l’on trouve :

Complètement terminé, prêt à être utilisé

Cette expression nous vient du XVIIIe siècle où, semble-t-il, sous la forme les clés à la main, elle a d'abord été utilisée dans le monde du bâtiment pour désigner une construction complètement terminée à un prix forfaitaire.
La chose semblait être difficile à obtenir à l'époque ; non pas la construction terminée, mais le prix forfaitaire, car, en l'absence d'un maître d'œuvre, chaque artisan y allait de son devis personnel, évoluant au fil de l'avancement du bâtiment et des difficultés rencontrées.

D'ailleurs, en 1863, Charles Nisard, dans son Curiosités de l'étymologie française, évoque un dialogue entre un individu et un architecte où le premier se plaint des devis du second qui sont toujours largement dépassés ; ce dernier se défend en invoquant ceux des artisans qui ne sont pas stables ; l'individu évoque alors un concurrent qui est prêt à lui bâtir une maison pour un montant fixe, la clé à la main ; l'architecte, craignant de voir le marché lui échapper, propose alors de lui bâtir sa maison pour un montant un peu inférieur, mais également la clé à la main.
Il ne fait donc aucun doute que l'expression indique à la fois une maison finie prête à être habitée et pour un montant forfaitaire, sans surprise.

Avec le temps, on a définitivement droit à plusieurs clés et cette locution peut maintenant être employée partout où il est question de mettre à disposition de quelqu'un quelque chose de terminé, directement utilisable et pour un montant fixé, même s'il n'y a pas réellement besoin de clé pour en profiter.


Il est donc intéressant de voir que clef en main signifie TERMINER PRET A ETRE UTLISE en lien avec quelque chose de précis comme cela pourrez être le cas d’une maison construite fini dans les temps prêt à être loger.

Oui sauf que ce n’est pas fini ......

Max dans son insouciance de nous en mettre plein la vue nous place juste au début de l’IS le mot ‘’ née’’ ou ‘’naître’’ qui change toute la dote, puisque se mot et en opposition en quelque sorte avec le reste de l’expression !

Étymologie
Du moyen français naistre, de l’ancien français naistre, nestre, du latin vulgaire nascĕre (« naître » au sens propre, et au figuré « prendre son origine, provenir »), du verbe déponent latin nāscor, plus avant de *gnāscor, de l’indo-européen *genh₁.

Commencer à vivre ; venir au monde.
Tirer son origine, être d’une certaine extraction.
Prendre un commencement ; commencer d’être physiquement ou dans le temps



Nous avons d’un coter quelque chose de fini prêt à l’emploi et de l’autre quelque chose qui vas débuter, commencer ou le mot origine qui aussi très intéressant !

Comment donc tirer tous cela au clair ?

Et bien en continuant la fameuse phrase de L’IS jusqu’à la fin : El débute, elle née en 600 (la construction celle qui te reviens de droit) mais en définitif tu ne l’auras qu’en 560 (Quoi ? Et bien la nef encalminée)

Le problème réside effectivement sur le mot ‘’née’’ ce qui n’aurais pas était un problème s’il était absent, on aurait donc pu dire la nef est à moi mais non, ce qui démontre bien qu’il existe une différence notable entre ce que nous allons découvrir, trouver en 600 ( NNP) et ce qui nous reviens de droit en 560 !

Seulement avec ses deux définitions, on peut comprendre que quelque chose de spécial vas quand même s’effectuer en 600, comme sa pourrez être le cas d’une construction mais qui ne s’achèvera qu’en 560 !
En définitif cette opération participe au bon fonctionnement de la découverte de la nef en 560 sans nous la fournir en 600.

Alors d’après vous de quel construction peut-il s’agir, c’est quoi qui doit débuter en 600 ?

Et bien pour donner du sens à l’IS moi personnellement je ne voie qu’une possibilité et elle est pour moi de type cartésien et pas seulement de décryptage !

Voilà donc un petit exemple qui illustre une possibilité qui débute en 600 et qui se confirme en 560, j’insiste que ce n’est qu’un exemple et que ça ne fais pas partie de mes solutions mais en tout cas c’est avec ce genre de constat que je confirme et ma nef et l’IS en faisant une pierre deux coup !

Voila donc l’exemple :
214623_carte-france-angers-2-5b2-5d.jpg





Imaginez donc que l’énigme 580 me conduise à Troyes( la lumière, ça c’est pour Dephinus :edente: )
Et que l’énigme 600 me conduise à Marseille (ça aussi c’est pour Delphinus :franchouillard: ) et que là je découvre mon NNP.
A ce stade sans l’IS ni sa compréhension je décide juste de tracer une droite, et non pas parce que je le crois sinon parce que c’est l’énigme elle-même qui me la suggère !
Bien sur certains dirons que l’énigme de demande pas une tel chose, et bien ça c’est une grossière erreur de votre part et je n’ai aucun doute sur ce sujet, puisque de toute manière il n’y a que part se moyen-là que la nef puisse être confirmé en 560….et oui ! ( et je vous laisse bien le soin d'y méditer)

A ce sujet il faut bien vous mettre à l’esprit qu’une seule et unique droite en 560 ne peut confirmer quoi que ce soit, a moins d’être déjà passer dessus sans même le savoir et que la seconde droite confirme le tout !

Et c’est précisément ce qui se passe avec ma droite TROYES MARSEILLE qui passe par la ville de LYON ou ma nef (exemple) se situe !
Une fois situer sur le bon point en 560 et en regardant par l’ouverture, je croise la ligne Née clef en main rencontrer en 600 et là je me souviens de L’IS et tout est révélé. :champion:

Bien sûr ceci n’est qu’une étape de type cartésien employé dans le jeu qui confirme la fameuse nef comme point sur la carte , mais attention sans les bons décryptage la carte comme le dit bien souvent Rachel ne vous apportera rien de plus !

J’espère donc pour certains même si ceci et donner à titre d’exemple, qu’ils ont commencé où débuter leur structure en 600 parce que du contraire, ils auront vraiment du mal à finalisé leurs achat en 560 et donc pas de clef en main :lol:


PS: au pire pas de soucis, j'ai de la place chez moi :bouletdujour:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
cramoisi2
Hulotte
Messages : 2568
Enregistré le : 17.06.2014
Localisation : La Fare les Oliviers-13
Dans le principe, ce n'est pas impossible. Mais il y a une question sur laquelle tu fais l'impasse un peu trop légèrement: Delphinus habite-t-il du côté de Marseille ou dans l'arrière pays niçois?
Mars, Vénus, Saturne, ce qui m'étonne, ce n'est pas qu'on ait découvert tous ces astres lointains, c'est qu'on connaisse leur nom.
Jean Nohain
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Et bien la vérité c'est que je n'en sais rien ! Autant que la droite que j'ai choisie sur un coup de tête, qui après réflexion me trouble quelque peu, il faudra donc lui demander et voir au passage s'il n'existerait pas quelque chose d'assimilable à un navire noir perché sur Marseille ! :egyptien:

Tiens et maintenant que je me souviens, je me rappelle qu'avec l'école vers l'âge de 8 ans ont étaient allés à Marseille visité le château d'if et un certain musée le même jour mais je n'ai sait plus si elle se situé sur Marseille où Toulon à notre retour, trop lointain tous cela ! Un vague souvenir que le musée était sur deux voir trois étages et tous vitrés, et je me demande si elle existe encore.

Ce que je me souviens c'est qu'il avait dans le musée une étrange épave de couleur sombre qui daté de l'époque Gallo-romaine et qui avait fait la une des journaux, et précisément nous sommes allaient voir ça, mais cela remonte à trop loin mais qui sait ! :hinhin:
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Je vais rajouter une légère couche, qui je crois vas répondre à quelque chose !

Vous m’excuserez mais je suis bien obligée de jongler entre la 600, 560 et l’is parce que toute trois sont connecté d’une manière bien plus importante que l’on ne croit et vous allez voir pourquoi !

Il y a énormément de chouetteurs qui se sont questionné sur la première phrase de l’énigme 560, à savoir : Cherche l’ouverture qui révèle la lumière céleste.
Pourquoi diable max nous demande-t-il de chercher quelque chose que l’on a déjà ?
Voilà l’éternel question qui reviens souvent !


Et si vous avez suivi mon premier exposé vous avez peut-être compris alors qu’il n’est pas possible d’avoir ‘’clef en main en 600’’ mais plutôt ‘’clef en main en 560’’ et que ce qui vas débuter ou naitre en 600 on le retrouvera en 560 !
Pour être plus précis et c’est là ou se rend compte de l’extrême précision de l’auteur, et c’est pour cela que je scrute toute les définitions apporter dans le jeu, c’est que :
Il n’y a qu’une seule manière de retrouver quelque chose ou de le découvrir comme le dit la définition et comme nous le demande l’IS, et c’est bien sûr en cherchant !
Voilà le lien qui existe entre le mot ‘’chercher l’ouverture qui’’ et le mot ‘’tu retrouveras’’ en 560.
C’est en 560 que l’on ‘’retrouve’’ parceque l’on ‘’cherche’’ en direction du lien de la 600 ou ce qui est née, et L’IS est juste là pour nous le rappeler.

C’est un peu comme si dans notre cheminement nous avions égaré ou perdue quelque chose comme nos clef par exemple ( ce qui colle parfaitement avec la 600) et que nous les retrouvions ensuite pour les utilisée une nouvelle fois !
Voyez-vous un peu l’importance du sujet ?
La première phrase de l’énigme 560 nous bascule ipso facto en 600 et nous demande de retrouver quelque chose qui est bien sûr née clef en main.
Comme je l’ai dit le NNP n’est pas seule concerné, ce qui est clair c’est que la première partie de la 560 nous demande probablement de tracé en direction d’une droite qui concerne peut-être Préneste qui est peut-être aussi céleste :okydoky:
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Une autre chose que je viens tout juste de remarqué.

Quand on aligne les deux premières phrases de la 560 et 600 nous avons ceci :

QUAND,(t) à cARuSburc, tu auras AL bion dans le dos
QUAND (t)AL-mAR S’allie

Non seulement on constate la coïncidence frappante, mais si en plus de cela nous utilisons nos oreilles et faisons la liaison, nous avons :
Canta et cantal qui retenti :hinhin:

Le plus troublant c’est que dans l’IS née clef en main nous avons à la fin : TU/LA/RE trouveras : Carusburc étant UT ou DO nous avons DO/LA/RE ou peut être LAREDO en lien avec Canta :bravo:

Je n'ai pas d'explication pour ARS et ça m'ennuis, surtout que ça ne fait pas partie de mes solutions comme quoi :suer: :lol:
goldowlhunter
Effraie
Messages : 250
Enregistré le : 07.02.2016
Si on met de côté l'IS et que l'on se concentre uniquement sur le livre,
la phrase "Cherche l'Ouverture qui révèle la Lumière Céleste" ne fait pas directement penser à la 600 et à "clef en main".
C'est l'IS qui te permet de faire cette connexion. Or, l'IS n'est pas indispensable...

La phrase de la 560 ramène plutôt vers la 530 (Ouverture) et la 420 (du ciel vient la lumière).

L'idée que "l'Ouverture qui révèle la Lumière Céleste" puisse jouer un rôle naissant dans la 600 est toutefois intéressante... surtout en relation avec Niepce et la thématique de la photographie. Je vais y réfléchir...

:alatienne:
GOH
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Oui je sais que l'IS n'est pas indispensable, mais tout de même certaine chose saute au yeux.

dans le même ordre d'idée on pourrez même rajouter '' sans dévier d'un pouce'' à la fin de la phrase de la 560.

Le seul pouce du jeu que l'on rencontre dans le jeut, c'est bien en 600 !

C'est autant d'indice qui m’oriente vers la 600 ou sur quelque chose de la 600.

Pour Niepce oui effectivement je n'avais pas percuter sur ça, surtout que que le mot révélé et cité deux fois, la deuxième juste dans l'énigme d'après en 650.
j'avais dit un jour que le mot Révélé s'employer justement en photographie, et que la scène de la 650 ressemblé fort bien à une pose photo !
chevechercher
Dryade
Messages : 1366
Enregistré le : 03.06.2017
Ta remarque dans le premier message concernant l'opposition sémantique entre "naître" et "clef en main" est intéressante et fondée. Je vois trois solutions possibles :

1/ on ignore la cause du problème, à savoir la tentative d'interpréter "née clef en main" à partir du sens des mots et expressions. Dans ce cas, une possibilité est de voir en "née clef en main" quelque chose qui doit être décrypté plutôt qu'interprété, ce qui nous donne évidemment l'anagramme "nef encalminée". Une autre possibilité est de faire une analyse de la forme de cette expression. On trouve d'abord l'opposition entre les termes, que tu as remarquée, et qui rappelle l'oxymore "les ténèbres resplendissent" dans le titre de la 600. On note aussi le thème commun aux mots "née" et "clef en main", à savoir le thème des origines bien présent en 600. Et bien sûr, une autre possibilité est d'ignorer le sens de l'expression "clef en main" en ne lui attribuant que le rôle de référence au visuel de la 600.

2/ la naissance en question est du type "sortie de la cuisse de Jupiter", bref, elle est née toute prête, adulte. On ignore le fait qu'une naissance est généralement suivie par un développement pour se concentrer sur la notion d'événement à l'origine de quelque chose.

3/ La livraison "clef en main" concerne quelque chose qui est fourni en 600, et cette "livraison" ne concerne que la 600. Par contre, la conséquence de la livraison est l'introduction d'une nouvelle entité, d'une nouvelle problématique qui va elle, perdurer et se développer dans la chasse à partir de là. Si tu veux, contrairement au cas du point 2/ où un dieu nait directement adulte, ici on aurait le mythe des bébés livrés par les cigognes : ils sont nés en étant livrés tout prêts (il n'y a pas l'étape de la petite graine), mais c'est quand même une naissance et le début de quelque chose qui va être développé. Ici, les deux termes contradictoires concernent des processus qui s'étendent sur des intervalles de temps differents, bien que possédant une intersection commune.
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Très intéressante image que tu donnes la, et maintenant que tu en parle, la légende de la cigogne blanche et fort intéressante et colle plutôt bien avec l’image que j’ai de la 580 ou j’ai le voile qui dois nous révéler quelque chose, serait-ce le voile qui enveloppe l’enfant ?
En tout cas, il y a bien une naissance en 600 tout comme il s’emble avoir une femme enceinte en 580.
Des ténèbres ou de l’obscurité du ventre de la mère (ou terre mère) vas resplendir la lumière par la naissance d’un enfant, sauf que comme tu le souligne fort bien, max nous le présente prêt à l’emploi !
C’est clair que la 600 renferme un puissant message, et elle est loin d’avoir donné tous son jus....

J’ai trouvé ça sur la légende de la cigogne qui est fort intéressant :

Une célèbre légende du nord de l'Europe conte que la Cigogne blanche est chargée d'apporter les bébés aux jeunes parents. La première trace remonterait à 1840 avec un poème gravé par l'allemand Jean Frédéric Wentzel174, mais ce mythe a probablement une origine très ancienne ; il est popularisé par le danois Hans Christian Andersen au xixe siècle par son petit conte intitulé Les Cigognes175. Le folklore allemand rapportait que les cigognes trouvaient les bébés dans les grottes ou les marais et les apportaient aux ménages dans un panier, en les portant sur leur dos ou les tenant dans leur bec. Les grottes étaient alors censées contenir l'adebarsteine ?ou « pierre de cigogne », mais les oiseaux pouvaient aussi trouver les enfants dans la Kindelsbrunnen ou « fontaine aux enfants » en allemand176. Les nouveau-nés étaient directement donnés à la mère ou lâchés dans la cheminée. Les couples désirant un enfant pouvaient le signifier en plaçant des sucreries pour la cigogne sur le rebord de la fenêtre. Depuis l'Europe, le folklore s'est propagé partout dans le monde aussi loin que dans les Philippines et en Amérique du Sud158.

Dans la mythologie slave, la cigogne fait naître les âmes en les apportant du paradis, Iriy, jusque sur la Terre, au printemps et en été177. Dans le folklore germanique, Holda donne vie aux nouveau-nés à partir des âmes des défunts et l'oiseau est chargé d'apporter les enfants aux parents178. Ces croyances sont toujours présentes dans la culture populaire moderne de nombreux pays slaves, au travers de l'histoire pour enfants simplifiée expliquant que les cigognes apportent les enfants dans ce monde179. Les néerlandaisnomment l'oiseau Ooievaar de l'allemand odebaar pour « transporteur d'âmes »178. Les slaves voyaient la cigogne comme un porte-bonheur, et tuer l'un de ces oiseaux portait malheur180. La légende sur l'origine des enfants est apparue sous différentes formes dans l'histoire, et l'on disait parfois aux enfants d'esclaves afro-américains que les bébés blancs étaient apportés par les cigognes tandis que les bébés noirs naissaient à partir d'œufs de buses181. En Orient, un simple regard de l'oiseau suffit à rendre une femme enceinte178.

Le caractère durable de ce mythe du nouveau-né est possiblement lié au fait qu'il remédie à l'inconfort de parler de sexe et de procréationà des enfants. Les oiseaux ont longtemps été associés à des symboles maternels, des déesses païennes comme Junon ou Ilithyie125jusqu'au Saint-Esprit, et la cigogne peut avoir été choisie pour son plumage blanc (représentant la pureté), sa taille (elle est assez grande pour transporter un nouveau-né) ou son vol à haute altitude (comparé à un vol entre la Terre et le Ciel)158. Dans la mythologie grecque,Antigone, fille de Laomédon est changée en cigogne par Junon, « celle qui permet à l'enfant de voir la lumière du jour »125, après lui avoir disputé la beauté. La légende des bébés et sa relation avec le monde interne de l'enfant a été étudiée par Sigmund Freud158, et par Carl Gustav Jung qui se rappelle s'être entendu raconter cette histoire pour la naissance de sa propre sœur182,183.

Le mythe est toujours entretenu avec des utilisations dans les faire-part de naissance, ou dans la publicité pour des produits tels que descouches158. Chez les Schtroumpfs, de la bande dessinée de Peyo, c'est également la Cigogne blanche qui apporte les bébés les nuits de « lune bleue »184. Une étude à long terme montrant une corrélation trompeuse entre le nombre de nids de cigognes et celui des naissances humaines est souvent citée dans l'enseignement basique des statistiques comme un exemple montrant que corrélationn'implique pas nécessairement causalité : c'est une illustration du sophisme cum hoc ergo propter hoc, parfois appelé « effet cigogne »
Ancil
Dryade
Messages : 1380
Enregistré le : 08.09.2014
Outre les anagrammes connues, si l'on croit que cette IS était initialement intégrée dans l'énigme, alors le verbe "naître" aurait pu être employé en référence directe aux "éléments natifs". On peut aussi imaginer que, pour la beauté du geste et toujours dans le cadre de cette 600, l'emploi du genre féminin "née" puisse s'opposer au genre exclusivement masculin des éléments chimiques.

Sans plus.
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Excellent aussi !

Opposition que le retrouve aussi avec blanc et noir pour resplendisse et ténèbres, avec dextre et senestre main droite et gauche et avec l'écriture de droite vers la gauche avec Al mar, en opposition avec celle que nous utilisons nous, de droite vers la gauche.

Le symbole de la lune aussi est intéressante, car à moins d’être éclairer par le soleil on ne la perçoit pas, d'ou le role du blanc et du noir .

Il faut dire que cette énigme est très costaud en symbolisme, il y a énormément de paramètre en jeu qui viennent former un tout cohérent.......En tout cas un jolie coup de miroir et présente !
Gloo
Hulotte
Messages : 2073
Enregistré le : 06.11.2015
Couscous a écrit :QUAND,(t) à cARuSburc, tu auras AL bion dans le dos

Non seulement on constate la coïncidence frappante, mais si en plus de cela nous utilisons nos oreilles et faisons la liaison, nous avons :
Canta et cantal qui retenti :hinhin:

Je suis pas certain que la liaison se fasse avec la virgule, si ?
LA VERITE EST TOUJOURS AU MILIEU !... AMITIES -- MAX // Le trésor de la Victoria.
chevechercher
Dryade
Messages : 1366
Enregistré le : 03.06.2017
Je me rends compte que j'ai oublié de dire trois choses dans mon dernier message :

Tout d'abord, l'approche 1 est compatible avec l'approche 2 ou avec la 3 : on peut toujours regarder la forme en plus du fond, c'est même assez recommandé dans ce genre de chasse.

Ensuite, quand je disais « On trouve d'abord l'opposition entre les termes, que tu as remarquée, et qui rappelle l'oxymore "les ténèbres resplendissent" dans le titre de la 600. », j'ai oublié de préciser que cet oxymore est lui-même une forme de naissance clef en main : il décrit le passage des ténèbres à la lumière, donc la naissance de la lumière. Mais la lumière est prête à l'emploi, car dès qu'elle est émise elle éclaire le monde environnant. Ça semblerait correspondre plutôt à mon point 2 (naissance à l'âge adulte), mais ça pourrait aussi correspondre au point 3 (cigognes), suivant que la lumière qui apparait doive encore être développée ou pas.

Enfin, j'ai oublié de préciser que j'envisageais trois approches possibles sur la seule base de l'IS, mais que la bonne approche dépend bien sûr de la solution de la 600 et éventuellement des énigmes suivantes. Il ne s'agissait pas de proposer une piste (j'ai l'impression que Couscous l'a pris comme ça, avec son complément d'enquête sur les cigognes).
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Gloo a écrit :
Couscous a écrit :QUAND,(t) à cARuSburc, tu auras AL bion dans le dos

Non seulement on constate la coïncidence frappante, mais si en plus de cela nous utilisons nos oreilles et faisons la liaison, nous avons :
Canta et cantal qui retenti :hinhin:

Je suis pas certain que la liaison se fasse avec la virgule, si ?


Bonne question ! Moi je la fais mais peut être c'est une erreur de ma part, de toute manière tout dépend de la méthode employé.

Tu a nombreux exemple de décryptage donner sur le forum sous forme de quadrillage qui exclue les points et les virgules, exemple dans la 420 et la 780 avec les 100 lettres et les 64 lettres.
Couscous
Hulotte
Messages : 6322
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
chevechercher a écrit :Je me rends compte que j'ai oublié de dire trois choses dans mon dernier message :

Tout d'abord, l'approche 1 est compatible avec l'approche 2 ou avec la 3 : on peut toujours regarder la forme en plus du fond, c'est même assez recommandé dans ce genre de chasse.

Ensuite, quand je disais « On trouve d'abord l'opposition entre les termes, que tu as remarquée, et qui rappelle l'oxymore "les ténèbres resplendissent" dans le titre de la 600. », j'ai oublié de préciser que cet oxymore est lui-même une forme de naissance clef en main : il décrit le passage des ténèbres à la lumière, donc la naissance de la lumière. Mais la lumière est prête à l'emploi, car dès qu'elle est émise elle éclaire le monde environnant. Ça semblerait correspondre plutôt à mon point 2 (naissance à l'âge adulte), mais ça pourrait aussi correspondre au point 3 (cigognes), suivant que la lumière qui apparait doive encore être développée ou pas.

Enfin, j'ai oublié de préciser que j'envisageais trois approches possibles sur la seule base de l'IS, mais que la bonne approche dépend bien sûr de la solution de la 600 et éventuellement des énigmes suivantes. Il ne s'agissait pas de proposer une piste (j'ai l'impression que Couscous l'a pris comme ça, avec son complément d'enquête sur les cigognes).



Oui j'ai bien compris que c'était un exemple, mais curieusement cette histoire de cigogne ce n'est pas la première fois qu'on me l'a fait remarquer :edente:
De toute manière qu'elle sois dans le jeu ou pas, ton exemple ou tes exemples me plaise bien.
Tu viens de rajouter une chose intéressant c'est que la lumière est prête à l'emploi, c'est exactement ce que j'avais fait remarquer sur un autre post ou j'avais préciser qu'a se stade (600) la lumière et déjà dans notre poche et que seulement par elle, on peut faire resplendir les ténèbres ! C'est donc une obligation, l'une révèle l'autre :okydoky:

Retourner vers « 600 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]