La BUSE

Annonces concernant les autres chasses au trésor, en cours ou à venir.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 21 juin 2018 à 01:48
Les initiales sont simplement inversées :
KILLIAM WIDD.
Mais le W est décomposé en V+V romains = X. Et seul un V est utilisé dans VIDD.
DDIV = 1004 !
Le thé était bien transporté dans des caisses carrées. (Voir Boston tea party, 1773).
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 23 juin 2018 à 05:53
Il y a-t-il un lien entre l'Indien ''SAUUAGE'' de la carte et l'INDI du tableau de Pyle ?
En plagiant le coffre au trésor de Pyle, l'auteur de cette fameuse carte devait bien se douter qu'un jour ou l'autre les chercheurs feraient le lien entre La Buse et Williams Kidd.
Il est donc fort possible que les 2 messages de ces 2 coffres soient les mêmes. Et que la méthode de chiffrage de l'original soit reprise sur la carte manifestement plus récente.
On peut même se demander si la carte américaine jointe au plan n'a pas pour but que d'orienter vers
vers cette technique de Pyle.
Le problème, avec l'utilisation des nombres romains dans les noms vient de l'unique voyelle disponible, I.
Exemple : OLIVIER LEVASSEUR peut se chiffrer en O57ER 50E5ASSEUR.
Le nom de KIDD est idéal car il ne comporte que ce I et, de plus, avec ses 4 lettres, il se transforme aisément en date .

Books of pirates fut publié en 1903.
Mais il existe une version antérieure de la scène de l'enterrement du trésor de Kidd.
Kidd at Gardiner's Island, de Thomas Allibone. Janvier, date de 1891.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 23 juin 2018 à 05:55
Janvier.PNG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 10 juil. 2018 à 14:34
Coffre3.PNG


Le troisième coffre :
Le Flibustier Mystérieux fut récemment réédité.
Sa nouvelle couverture présente cette 3ème version du coffre.
Mais l'auteur de ce tableau n'est pas Howard Pyle.
Qui est-ce ?
On remarque la présence du O dans l 'O, inspirée de l'original.
Les 2 mêmes sacs blancs portent au moins XDB71.
Mais pour pouvoir déchiffrer ces codes, il faudrait impérativement connaître la source de ce fragment d'illustration qui n'est pas de Jean Bernard.
Merci de votre aide.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 11 juil. 2018 à 08:55
Curieusement, le D est souscrit alors que dans la numérotation romaine, le macron domine le chiffre pour le multiplier par 1000.
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 14 juil. 2018 à 02:46
En anglais, un coffre se dit se dit BOX (Of treasures).
On remarque que le même cercle rouge que celui du coffre d'Howard Pyle décore ce coffre.
Mais là il chevauche un cercle noir.
Des 5 signes XDB71, seul le D souscrit est noir.
Remplacé par un O rouge, ce message peut se lire XOB71 ou 17 BOX.
jook
Nyctale
Messages : 137
Enregistré le : 14.08.2018
Re: La BUSE Messagepar jook » 20 août 2018 à 18:44
ce cryptogramme est une serrure multi-dimentionnelle qui nous fait voyager dans le temps (1730-1934), dans l'espace (océan indien, les Seychelles, les iles sœurs bourbon maurice, Madagascar) et même dans les étoiles d’après certains dont la clef est (a priori) encore secrete.

le point de départ est la publication du livre Le flibustier mystérieux : histoire d'un trésor caché / Charles Bourel de La Roncière en 1934

marc a écrit :Admettons que De La Roncière ne soit pas l'auteur du cryptogramme de La Buse, mais qu'il ait réellement découvert ce dernier dans les archives de la bibliothèque nationale.


premier fait troublant :
le “cryptogramme du forban” n’est pas conservé à la BnF
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2 ... trackback/
le livre indique que ce cryptogramme a été trouvé a Mahé.
la réalité historique indique plutôt que De La Roncière a eu en main ce document (et d'autres) par mme Savy qui cherchait des informations sur les caractères (clé de Salomon). un notaire de mahé lui aurait fourni après l'avoir récupéré précédemment (héritage du forban?)


je n'ai pas trouvé de traces (références ou copies) dans les documents de la BnF ni du coté du british museum où un document a été a priori confirmé comme étant original.
C'est surprenant car la bibliographie de De La Roncière est très complète d'habitude et tres documentéé.

Pour moi s'il l'avait découvert, même sans pouvoir le déchiffrer, il aurait fait une publication documentée et puis il serait passé a autre sujet. (comme le cryptogramme de malfante)

la question suivante est :
quelle version du cryptogramme a t il eu en main?
je suis perplexe sur le second cryptogramme qui semble être un fake mais certains détails sur le style d’écriture des caractères et la position des lignes ne sont pas les mêmes dans les 2 versions.
Image

je n'arrive pas a trouver de document assez net et complet qui permets de comparer les types d’écriture pour aller plus loin.

et comment a t il déduit le bon codage ?
il existe une infinité de codage du code pigpen (notamment Anglais, Français..)
est ce qu'il a recuper la bonne clef du code pigpen dans les documents en sa possession? je suis sur que oui car autant il est possible (sans être évident) de déduire un alphabet grâce aux fréquences des lettres et aux dimères de lettres je ne vois pas comment il aurait pu déduire des chiffres.
j'ai essayé de comparer son écriture a celle de la clef de " l'alphabet du forban" et je n'ai pas trouve de similitudes.

le codage donné n'est pas parfait :
de la Roncière a admis que des lettres sont mal "pointées" surtout en milieu de phrase

mais surtout il doit y avoir un autre type de codage (transposition? rotation de alphabet ?) qui explique que certaines lettres donnent des débuts de phases. il y a d'ailleurs certains lettres dont le "a" dont la fréquence dans le texte est inférieure a celle attendue.

si on rajoute la dimension "astrale" qui est pour le moins troublante avec toutes ces constellations... je pense avoir déduit la constellation du paon, donc on peut extrapoler a 6/7 references de constellations

que de questions ... en attendant les réponses.. on voyage par l'esprit
Un voyage de mille lieues à toujours commencé par un premier pas (Lao-Tseu)
jook
Nyctale
Messages : 137
Enregistré le : 14.08.2018
Re: La BUSE Messagepar jook » 24 août 2018 à 09:10
marc a écrit :10 juin 2018 à 15:16

A propos de cette carte :
Il est vain de décréter qu'elle est fausse tant qu'on ne sait pas se qu'elle cache.
Elle n'est évidemment pas de la main de La Buse et pour ma part je pense qu'elle est postérieure à 1934, date de la parution du Flibustier Mystérieux.

Examinons cette carte :
...
_ La signature du cryptogramme, LA BUSE.
...


bizarre cette signature ^^ elle est en pigpen ?
Un voyage de mille lieues à toujours commencé par un premier pas (Lao-Tseu)
jook
Nyctale
Messages : 137
Enregistré le : 14.08.2018
Re: La BUSE Messagepar jook » 29 sept. 2018 à 10:19
jook a écrit :j'ai essayé de comparer son écriture a celle de la clef de " l'alphabet du forban" et je n'ai pas trouve de similitudes.


je rectifie car a la vue de documents écrits par de roncière, l'écriture est bien la sienne sur le document "alphabet du forban" (l’écriture du "d" est caractéristique).

j'ai le sentiment que le cryptogramme donné par ronciere comporte des "erreurs de recopiage" par rapport a un document original qui seraient a négliger ( les même erreurs se retrouvent également dans le cryptogramme numéro 2 (2/7) ). il y aussi des caractères trop dissemblable pour être des erreurs de recopiage qui seraient peut être a utiliser dans un cryptage.

pour l instant, faute de documents utilisables, je fais un break
Un voyage de mille lieues à toujours commencé par un premier pas (Lao-Tseu)
Papyl
Chevêchette
Messages : 1
Enregistré le : 10.12.2018
Re: La BUSE Messagepar Papyl » 10 déc. 2018 à 01:10
Pour commencer bonsoir,

Avant de commencer, je souhaite vous rappeler que beaucoup de marin de l'époque ne savais pas lire ni écrire, par contre ils savaient la plupart tracer une carte marine, ce localisé etc ...

Et je reviens maintenant sur le cryptogramme de La Buse, et si ont arrêté de chercher des lettres dans ce cryptogramme, mais des chiffres ?
C'est ce que j'ai fait et peu être que je me suis trompé, mais les coordonnées me donne Les Seychelles.

Je vous laisse vérifier.
bengunn
Chevêchette
Messages : 7
Enregistré le : 26.04.2016
Re: La BUSE Messagepar bengunn » 21 juin 2019 à 10:28
Oui je pense.Il s'agit je crois de générer des mots clés avec les neuf lettres et la valeurqui leur sont attribuées de façon à les superposer aux mots du texte.Le problème est de savoir ou sont les mots devant recevoir leur mot clé,différent bien sûr pour chaque mot,puisqu'il n'y à ni césure,ni ponctuation.
Comment savoir si le bon mot clé a été appliqué pour un certain mot du texte?L'addition "cabalistique" du mot clé et du mot trouvé donne une somme égale en horizontal,vertical et diagonal lorsqu'on les superposent.
Vaste chantier!
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 21 juin 2019 à 19:16
Oui, c'est très compliqué.
Car non seulement les codes Pig-pen cachent des lettres, mais ces dernières peuvent être des chiffres.
Chiffres arabes qui sont aussi présents dans le texte (Ex : 2).
Mais encore, certains codes sont à double sens. Le Z est aussi un A majuscule classique. Et comme A = 1 (E = 2....), ce code peut se traduire par A, Z ou 1.
De sucroit les 2 codes centraux carrés, I et J peuvent se décomposer en angles L ou Γ + M ou N.
Et peuvent se traduire par ME par exemple (cuillère de mielle).
Penser que la solution se trouve aux Seychelles et naturel puisque De La Roncières le situe près de l'anse de LA BLAGUE.
bengunn
Chevêchette
Messages : 7
Enregistré le : 26.04.2016
Re: La BUSE Messagepar bengunn » 25 juin 2019 à 09:37
Oui,toutes les hypothèses que vous émettez peuvent être validées,mais n'est-il pas plus sage si vous me le permettez,de ne pas faire trop travailler notre imagination pour revenir à du concret,c'est à dire les caractères cuneiformes tels qu'ils sont,et la correspondance chiffrée qui leur correspond,ce qui représente déjà un niveau de complexité élevé...
Au titre des simples observations,seulement 4 consonnes ont une valeur chiffrée,alors que toutes les voyelles ont la leur,l'intérêt de cette progression est de parvenir jusqu'au chiffre 9,en attribuant une valeur chiffrée au l,au m,au n et au r,respectivement 6/7/8/9.
Pourquoi l/m/n/r,et pas p,q,s,t par exemple?Parce qu'à mon sens,et je n'ai pas la prétention de tout expliquer,celà a été une obligation pour le concepteur du code,parce que les mots clés,constitués de syllabes clé associées,sont issus de la combinaison de ces 9 lettres (roue,urne,noir,oeil, etc...) parfois interrompue,selon la nécessité du sens du texte,par une ou plusieurs consonnes,autour de laquelle viennent se poser des syllabes clé pour donner tout leur sens aux mots (ex: tORtUE)
Le mot clé "roue" est enfermé dans le mot "tortue" pour se décomposer en deux syllabes clé séparées,OR et UE ayant respectivement la valeur 49=13=4 et la valeur 52=7.
Superposons OR et UE...
OR
UE
Nous obtenons alors "coeur" sans le C qu'il faut aller chercher...Ce principe de superposition s'applique à chaque mot du code avec chaque mot clé.Les sommes en diagonales,en horizontales,en verticales permettent de trouver des correspondances de valeurs...
Mais...Pas de ponctuation ni de césure,alors comment isoler les mots entre eux?
Je n'ai pas la "clé" du mystère,mais je pense que la solution s'articule autour de ce concept,je pense même que la solution tient en quelques mots,savamment noyés et dispersés dans ce galimatias ayant franchit les siècles sans avoir été "cassé"...
bengunn
Chevêchette
Messages : 7
Enregistré le : 26.04.2016
Re: La BUSE Messagepar bengunn » 25 juin 2019 à 13:53
Combien peut-on créer de mots clés avec 5 voyelles et trois consonnes pour mettre en place cette sorte de substitution "monosyllabique"? Pas assez certainement pour retranscrire la richesse de la langue Française,même celle du 18è siècle, manipulée par un pirate inculte mais très subtil dans l'art de rendre cachée l'information qu'il voulait transmettre...Ce qui vient étayer l'hypothèse très personnelle d'une dispersion de quelques mots seulement dans le cryptogramme indiquant à eux seuls l'emplacement du dépôt tant convoité...Voire même un seul,donnant une indication en latitude/longitude selon les coordonnées de l'époque.
Ma version est un peu romanesque,mais les chasseurs de trésors et les perçeurs de mystères sont souvent des rêveurs à l'imagination fertile!
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 26 juin 2019 à 06:09
Le cœur de la matrice Pig Pen est le carré central qui code les lettres I (pointée) ou J.
Le cœur du mot PIJON est J.
Dans le texte, on retrouve un ''cœur'' encadré par 2J (Il n'y en a pas d'autres J) :
''JNOURLAIREPITERUNCHIENTUPQUNLENENDELAMERDEBIENTEDJEET''
''J NOUR LAIRE PITER UN CHIEN TUPQUNLENEN DE LA MERDE BIEN TEDJ.''
Phrase interprétée par De la Roncière lui-même en :
''….FAIRE PITER UN CHIEN TURQ UN ….... LA MER DE BIEN SECHE ET''
LE NOMDE LA MERDE BIEN SÊCHE que je traduis par GUANO qui cacherait ANGO (La ravine au Sud de l'île).
Ce qui serait une variante de ANGO extrait de l'ONGAT.
ANGO, en latin J'étrangle, renvoyant à l'ORIN, la CORDE qui pendit le CHIEN de mer (Le pirate).
bengunn
Chevêchette
Messages : 7
Enregistré le : 26.04.2016
Re: La BUSE Messagepar bengunn » 26 juin 2019 à 15:55
La ravine Ango portait-elle ce nom au 18è siècle? Ce rébus n'est pas à mon humble avis un "da vinci code" truffé de références étymologiques et bibliques que la buse,avec tout le respect que nous lui devons en tant que personnage historique haut en couleur,ne connaissait probablement pas (à supposer qu'il soit le rédacteur de ce code).
Nous retrouvons également de nombreuses hypothèses de traduction dans les prophéties de Nostradamus,ou chaque interprétateur,selon une sensibilité qui lui est propre,donne sa version des quatrains,illustrée par des recoupements personnels plus ou moins faciles à proposer mais plus difficiles à prouver.
La correspondance numérique de ce cryptogramme sert justement à prouver à celui qui le décrypte,grâce à un subtil jeu de substitution,que le mot révèlé est le bon.
Pas si simple en apparence,et plus facile à écrire qu'à faire... :pirate:
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 27 juin 2019 à 08:08
Mais les pirates étaient souvent fort instruits.
La devise de Libertalia était latino-espagnole, '' Pro déo et libertade''.
Carriacioli était un prêtre défroqué.
Misson, à qui De La Roncière consacre plusieurs pages, était un ancien capitaine, un officier illettré n'aurait jamais atteint ce grade.
bengunn
Chevêchette
Messages : 7
Enregistré le : 26.04.2016
Re: La BUSE Messagepar bengunn » 27 juin 2019 à 15:42
Oui je vous l'accorde.Les "frères de la côte" appartenaient souvent à une confrèrie,franc-maçonnique ou autre,leur permettant d'accéder à une culture ésotérique bien spécifique.
Le trésor "da virgem do cabo" n'aurait-il pas été récupéré par l'une de ces confréries dont la buse était certainement membre?
Comment la buse a t-il pu jeter le document chiffré dans la foule alors que ses mains étaient liées comme pour tous les condamnés?
Par la bouche,capable de recueillir ce document soigneusement plié.Peut-être que cette action lui a valu par la suite le sobriquet reconnu de "la bouche".
Quelques trésors de pirates ont été retrouvés dans des tombes de cimetière,celui que cache les lignes de ce code pourrait l'être aussi,la grille de fer du cimetière probable,si elle existe encore,porte des symboles bien connus de la piratrie...
bengunn
Chevêchette
Messages : 7
Enregistré le : 26.04.2016
Re: La BUSE Messagepar bengunn » 27 juin 2019 à 15:45
piraterie... :suer:
marc
Dryade
Messages : 1650
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 27 juin 2019 à 23:14
Curieux mutisme malgache :
L'annonce de la découverte de l'épave de l'Adventure Galley, le vaisseau de William Kidd, date de 2015.
A l'époque, le lingot d'argent remonté par Barry Clifford avait fait grand bruit.
4 années se sont écoulées et le silence commence à devenir assourdissant.

Retourner vers « Autres chasses au trésor »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot], Google [Bot], tompoucex