La BUSE

Annonces concernant les autres chasses au trésor, en cours ou à venir.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 09 déc. 2015 à 01:47
A propos de la flèche du Sagittaire pointée sur le vaisseau de La Buse, sur l’axe des bras Gémeaux /Croix+/Lézard entendu J’AIME O ET LES ARTS ou J’AIME O ET LES A (– R + D).
Le chronogramme de LeVICtorIeuX , LVICIX peut valoir au maximum 167.
Il est possible que ce soit le prénom de Victor Hugo qui soit la cible. En raison du NOX dans la clef, (Océano Nox).
Comment définir ce Lézard ? :
Pourquoi la pendaison de La Buse ressemble-t-elle à la crucifixion du Christ ?
La posture du pirate ne fait guère de doute. On peut l’expliquer par la recherche d’un axe reliant des constellations.
Mais on peut aussi se rappeler l’Apocalypse et la célèbre parole de Jésus, ‘’Je suis l’Alpha et l’Ω, le COMMENCEMENT et la FIN de toute chose’’. Formule que l’on peut réduire par, ‘’De A à Z.’’
PRENE(Z/A) = alors, le début et la fin d’un mot, son cadre.
Dans l’exemple précédent, V-X est le ‘’A/Z’’ de VICTORIEUX (5 ou 15, E ou P).
La BUSE peut être l’A/Z de tous les mots le composant, comme B-ételge-USE.
Astronomiquement parlant, un alignement qui part du Lézard et passe entre Les Gémeaux et le Taureau traverse ORION.
Parmi les nombreuses hypothèses, il faut choisir celle ou le Lézard verrouille la PORTE (Ce sera là une PORTE, ligne 2). C.à.d., celles des 2 PIJONs.
Rappel :
APREJME(Z/A) = APPRENEZA avec M en place du N de PRENEZ et A supplémentaire.
_ PIJON n°1 : PIJOM + A – P = J’AIMO.
_ PIJON n°2: PIJON – J – P = ION.
GÉMEAUX et les ‘’2 COEURS’’ de ION = 2 O/EAUX.
La PORTE des EAUX est la PORTE entre les 2 EAUX.
La ‘’CUILLÉRE DE MIELLE’’ récupère l’OR de ce mot PORTE qui domine sa paire de L pour nommer cette PORTE avec le PIJON n°2, ION + OR = ORION.
Les 2 EAUX ne sont que des segments de Gém-EAU-x et de Taur-EAU.
Les 3 PRENE(Z/A) sont dans les 6 premières lignes ( 1, 3 et 6) qui sont réservées à la partie céleste du cryptogramme. L’alignement ici défini trace une ligne LÉZARD ↔ ORION via la PORTE GÉMEAUX / TAUREAU.
Ce qui invite à choisir ORI dans VIT-ORI-EUX sur la carte. Et non pas un quelconque cadre.
Dans le cryptogramme, cette porte est anglaise, ONE GATE (ONGAT + 2 E).
………………..
Hélas, cette hypothèse annule toutes mes spéculations sur les serpents.
Le Soleil et la Lune ne sent plus des FACES, mais des O.
Le serpent R du Soleil donne l’OR.
Et l’Indien ne coupe pas 7 étoiles dans le serpent lunaire mais rajoute 3 années à 1730 pour obtenir la somme de 14 code d’un N.
Cette lettre est obtenue par le nom même de LUN-E (E = 5 exocets, 12 étoiles = L). LU N.
Le Soleil et la Lune sont la PORTE des EAUX. OR↔ON.
……………....
Finalement, sans avoir pu déchiffrer l’inscription de L’indien, je vais finir par comprendre son rôle.
Sa hache coupe son bouclier. En clair, il coupe les cercles O entendu EAUX.
Il ampute ainsi (UN MOT DOIT ETRE A MOITIÉ COUPÉ, ligne 7) les 2 VAISS-EAUX deLa Buse et de John Taylor pour n’en garder que la terminaison EAU. Tout en choisissant l’anagramme RAVINE de NAVIRE.
Il permet ainsi de localiser 2 RUISSEAUX sur le terrain.
…………………..
Les 3 ‘’A/Z’’ sont donc à double sens. Ils permettent d’abord de découvrir la constellation du Lézard et au-delà ORION. Puis ils sont repris en tant qu’extrémités des 3 étoiles du baudrier, A-lnitak, A-lnilam et mintak-A.
Dans la clef, ils sont codés 111, le code Pig Pen du A et du 1 est le même. (Les 2 Ailes, L = III + III + V).
L’anneau grisé dessine le O, initiale d’ORION. Et la somme romaine 11 code un K dans les 3A.
Le nombre VLMDCLXIII● = EFFACE une lettre.
Double sens pour dire qu’il manque un K et qu’un lettre doit être retirée d’ORION pour que les 4 dents du panneton écrivent NOIR et ORIN.
La cible étant les 2 K d’alnit-AK et de minta-KA, 2 étoiles qui sont recomposées en TAKAMAKA.

Le terrain est bien défriché. Il s’agit de trouver un ‘’CAVEAU’’ (Voir testament de Nagéon) entre les ravines d’Ango et de Takamaka.
………….
La date de l’exécution de 1730 est présentes 2 fois, MDCCXXX de l’Indien et JUILLETMILSEPTCENTRENTE dans la dernière ligne.
Cette date a été augmentée pour la somme de ses chiffres = 14 code du N.
Pour ce faire, l’Indien a rajouté un C dont le code est 3 pour atteindre 1733.
JUILLET = J’EUS 1 C (L+L) ET 1730 → N
On peut donc supposer que la 22ème ligne porte le chiffre, la signature, de NAGEON.
Et peut-être même que l’Indien est directement lié à ce nom.
……….
Reste à élucider le bas de cette carte, maintenant que mes 2 Boas ont fait long feu….
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 10 déc. 2015 à 00:15
Sous VLMDCLXIII = EFFACE, Les 2 boas s’opposent garde leurs noms de portiers, OR et ON.
Le porche est ceint de 12 constellations dont 10 signes zodiacaux.
Manquent à la série les constellations du Capric-OR-ne et du Sc-OR-pi-ON susceptibles de receler les serpents.
Ces 2 signes zodiacaux sont remplacés par La baleine et le Lézard.
Alignements astronomiques :
_ L’axe Lézard /Orion passe par la porte Gémeaux /Taureau.
_ Le lézard se trouve sur l’axe Baleine/Balance.

Au-dessus du porche, La BUSE, écrit en Pig Pen, voit l’arrivée d’un O apporté par le + du symbole de Mercure.
Si le O+ de Mercure est corrigé par le Verseau entendu Verse EAU. La BUSE peut devenir BEAU.
Sinon la BOUSE renvoie au TAUREAU.
Mais les excréments des oiseaux sont des fientes qui, quand elles deviennent des ‘’merdes bien sèches’’, forment le GUANO. Choisir entre BOUSE ou GUANO qui permet ANGO.
La torche est un arbre sec. C’est le TAKAMAKA issu d’ORION. La lumière qui éclaire cette énigme.
Mais c’est avant tout un ARBRE cassé.
Sous la représentation triangulaire de La Buse, un signe + additionne le A que dessine la cage de l’oiseau.
ARBRE + A = ARRABE.
L’axe des bras peut se lire J’AIME EAUX ET LE A À Z.
La solution ne dépend plus que du signe du SAGITTAIRE et de sa flèche.
SAGE Y TERRE, Un Sage s’y cache (Dans Le Victorieux).
Le A/Z de VI-ctori-EUX à choisir est VIEUX.
Résultat final du porche : VIEIL ARABE (TURQUE).

‘’Une drôle de fin’’ :
Le nombre VLMDCLXIII final renvoie à ce même nombre en haut de la carte, donc en tête du cryptogramme et à sa première traduction, 2 PIJONS → J’AIME ORION.
Mais les 2 boas rampent en sens inverses pour indiquer des croisements, des inversions :
_ D’abord, il faut savoir que sur l’île de La Réunion, les ruisseaux qui coulent dans les ravines sont des BRAS.
Ici les BRAS, imagés par 2 BOAS sont ceux de la ravine Ango, représentée par l’axe vertical droit féminin La Perle + La Lune, et de la ravine de Takamaka, illustrée dans la colonne masculine Le Victorieux + Le Soleil.
La FEMME à droite, l’HOMME à gauche.
Croiser les bras de La Buse revient à intervertir la FEMME et L’HOMME de façon à respecter la position géographique réelle de ces 2 ravines.
_ J’AIME ORION croisé = J’AIME O NOIR entendu J’AIME EAU NOIRE.
_ Le nombre VL MDCLXIII = EFFACE qui, croisé = ECAFFE.
L’EAU NOIRE est du CAFÉ. J’AIME LE CAFÉ. ????????
Comment expliquer un tel résultat ?
Résultat que l’on retrouverait dans le cryptogramme quand PRENE(Z/A)2L = CA et que le ‘’MOT À MOITIÉ COUPÉ’’ est celui de FEMME. La même qui doit être ‘’SERRÉE’’. CA + FE = CAFÉ.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 11 déc. 2015 à 03:15
Les 11 pavillons noirs (JOLLY ROGER) de la carte :
Le drapeau des pirates pourrait expliquer la chute insolite sur le mot CAFÉ, l’O NOIR.
En effet les 2 tibias entrecroisés y écrivent un X blanc sur un fond noir.
La clef aussi est noire (anneau) et blanche (panneton).
Et si les nombres VL MDCLXIII, 55-1663 donnent bien les codes alphanumériques d’EEAFFC = EFFACE, séparément, ils codent aussi J et P (5+5 = 10 et 1+6+6+3 = 16).
Or le X du Jolly Roger , 10, est le code d’un J.
De plus, au départ, il faut bien EFFACER le J et le P d’un des 2 PIJONs pour obtenir le ION d’ORION.
Dans l’anneau gris foncé de la clef les 2 Ailes, L, et la somme (III+III+V = 11) donne bien 111 soit AAA,
Avec K dans 3A, mais les 2 ailes de la Buse dessinent aussi un V. On peut donc aussi écrire 2 fois le mot CLÉ.
Une clef double, avec un anneau NOIR et un panneton BLANC, en cadrée de 2 Jolly Roger, eux-mêmes BLANCS et NOIRS.
On peut en conclure que le nom d’ORION est bissé.
Sur l’anneau, ORION = ORI(– O)N = ORIN/NOIR.
Sur le panneton, où un espace sépare les 2 premières des 4 dents, O(–R)ION = O?ION = BLANC ?
Nota : OPION = OPIUM en latin.
………………………………
Comme pour la paire de PIJON, le mot KORT sert 2 fois.
Au départ, il est la PORTE des EAUX entre gém-EAUX et taur-EAU que l’on franchit en venant du lézard, puis il devient la CORDE ORIN.
On peut se demander si, cet ORIN servant de fil conducteur, la FEMMME ne serait pas ARIANE. Nom très proche d’ORION (O/A). Le Taureau/Minotaure s’y prête.
………………………….
Curieusement, le X n’est pas codé dans l’alphabet des forbans de Charles Bourel de La Roncière. Pas plus que le Y. Alors que le Z a 2 codes Pig Pen différents.
Aux 11 Jolly Roger de la carte, il faut ajouter 7 X des dates et les X de VictorieuX et de meXicano.
……………………………
On devrait retrouver sur cette carte les indices présents dans le cryptogramme. A moins que celle-ci cache un second degré réservé à quelques initiés.
Et pour moi, la cascade fondamentale, incontournable est celle de la BOUCLE :
LA DÉBAUCHÉE ‘’serrée’’ en LA BOUCHE ‘’épinglée sur l’oreille’’ en LA BOUCLE.
Je devrais donc la retrouver sur cette carte.
Comparons les 2 Buses, qui toutes les 2 ont les ailes déployées :
_ Celle de la clef, la Buse haute, est à la verticale de la Buse du porche, la Buse basse.
Cette clef est double. Elle indique principalement ORION pour finaliser en NOIR.
Mais l’anneau écrit un O qui augmente BUSE en BOUSE.
Et les 3 chiffres romains qui donnent K dans 111 = AAA avec les 2 ailes, L, peuvent être aussi combinés en C et L pour construire BOUCLES.
Une seule chose est nécessaire, il suffit que VLMDCLXIII● EFFACE le point qui sépare le code Pig Pen du K du L.
Aisément, La Buse Haute peut être traduite par BOUCHES ou BOUCLES.
_ La Buse Basse, écrite en Pig Pen sur le porche, dispose de 2 leviers, 2 signes +. A droite, le symbole de Mercure avec son cercle et sa croix introduit un O (Verseau = Verse O) dans le nom qui devient BOUSE.
La flèche du Sagittaire est associé à la croix + qui va ajouter à cette BOUSE un extrait de LE VICTORIEUX.
Il est alors impératif que ce dernier soit le couples de lettres LC, pour retrouver le même mot que l’avatar de la Buse Haute, BOUCLES.
Ainsi seulement, 2 BOUCLES sont présentes sur cette carte.
Là, on croit avoir trouvé. Gémeaux serait égal à J’AIME O, J’AIME la BOUCLE NOIR = J’AIME LA BOUCLE de l’ORIN. J’AIME le nœud coulant qui va me pendre ! Ce qui expliquerait la ‘’drôle de fin’’ du pirate, son clin d’œil et son rictus. Ô RIONS traduisant ANGO par j’étrangle en latin..
L’ORIN qui relie à l’ancre du COFFRE transformé en CAFRE (= NOIR) finaliserait en RION FARCE !
Mais ATTENTION, à mon avis ce n’est qu’un leurre !
Tout dépend de l’extrait dans LE VICTORIEUX. Si on choisit OR plutôt que CL, Ces 2 BOUCLES sont en réalité des BOUSSOLES. Et le soleil, SOL en espagnol qui vaut de l’OR, semble bien confirmer cette option.
Sur la carte il y a 2 BOUSSOLES. Ce sont un compas de marine et une rose des vents qui se trouvent sous la scène de l’exécution et entre le navire La Perle et le vent d’Éole droit.
Ainsi le résultat est double, les 12 constellations du porche sont le cadran de l’écliptique et l’axe des bras, l'aiguille, va du Lézard à l’OR d’ORION via la porte Gémeaux / Taureau.
La date VLMDCLXIII, EFFACE, associée aux 2 Boas tête-bêche BoaaoB= EFFACE les 2 B.
Les 2 B de Baleine devant Balance. B-aLEINE-B → ALEINE entendue ALÈNE = Aiguille = Flèche du Sagittaire et du compas.
Si le chercheur estime que la solution RIONS à la FARCE n’est pas suffisante, il doit poursuivre sa quête en supposant que les 2 dates du Soleil et de la Lune sont en réalité des azimuts.
De toute façon, il n’a guère le choix. Tant que l’inscription de l’indien n’est pas connue, il restera dans l’hypothèse…..
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 12 déc. 2015 à 00:18
Image

Extrait d’une carte de Samuel Champlain, 1632.
Les Indiens y sont appelés SAUVAGES. Ce qui pourrait être le mot de l’inscription illisible.
Sur le dessin, l’un d’eux est remarquable car, comme sur la carte, il porte une hache et un bouclier.
Sur la carte ce bouclier est circulaire, il est ROND.
L’océan EL MAR DEL NORTE a été abrégé en 3 mots de 3 lettres superposées dans un carré magique.
MAR/DEL/NOR = L’ARME RONDe.
L’arme ronde de l’indien est son bouclier ; En 3 lettres, son ÉCU. Il y a 2 ÉCUS en ligne 3 du texte.
L’INDIEN devant L’ÉCU devient constellation australe.
La Hache H, devant l’Indien est l’initiale de L’HORLOGE.
La constellation de l’Horloge identifie la date 1730 et la transforme en HEURES, 17H 30 en y insérant l’allographe de la Hache.
17H 30 = 165°.
Problème : 1730 est associé à la Lune. Or 17H30 n’est pas une heure nocturne.
Les 5 ondulations du serpent peuvent augmenter l’heure et la porter à 22H 30.
Ce choix semble raisonnable car cette date de 1730 et reprise dans la 22ème ligne, JUILLETMILSEPTCENTRENTE.
……………..
Nota : A Rennes-le-Château, le jeu de l’Horloge entendu l’OR LOGE associée au Midi entendu MI-DIT (à moitié dit) se traduit par L’OR LOGE AU SUD.
………………………
Sur le cryptogramme le rôle des 4 OR (Lignes 2, 1, 10 et 15) est double. Ils représentent les 4 étoiles de la constellation d’Orion (Bételgeuse, Bellatrix, Rigel et Salph), mais aissi les 4 points cardinaux d’une carte ordinaire où seul le SUD est porté.
Ligne 14 le mot SUD se distingue de tous les autres de ce texte car il est le seul à utiliser 2 codes Pig Pen Superposés, U+S.
La ligne 10, encadrée par 2 ORs est l’axe Est/Ouest (Bellatrix/Salph).
Au centre le mot ÉPINGLE = AIGUILLE de l’instrument.
On notera qu’ÉPINGLE + O = LE PIGEON.
……………
Nota : Le coffre de la plage est relié à un baril de poudre noire par cet orin. Or le mot NOIRE est fautif, NIORE.
On peut déduire de cette faute d’orthographe délibérée qu’il n’y a NI OR dans ce coffre.
Mais on peut aussi inverser le mot en EROIN. L’Héroïne étant un des trésors recherché en Inde.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 13 déc. 2015 à 15:58
Anthropomorphisme :
Dans les rébus anciens, certains animaux sont représentés avec des visages humains.
Dans le Serpent Rouge, l’AGNEAU est dans ce cas. Une telle apparence = Tête du nom de l’animal représenté.
Dans cet exemple, il faut lire AG.
Sur la carte, 2 animaux sont concernés :
_ La Buse qui se lit tête de la BU-se = BU.
_ Les poissons VOL-ants = VOL.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 14 déc. 2015 à 04:21
Hypothèse folle :
‘’L’HOSTEL DU DIABLE’’ à son ‘’SIÈGE’’ aux enfers où le feu éternel est ici volcanique.
L’Indien fume pour imiter un cratère en éruption.
Il est sur le même niveau que la clef où La Buse est représentée sous son autre pseudonyme de La BOUCHE.
(Tête de La Buse BU + O de l’anneau + III = C + (III+V= 8 = H) + V = E.
Cette BOUCHE noire est le cratère du piton de LA FOURNAISE au Nord de la ravine ANGO.
Tropicus Cancri = TROIS C.
Les têtes des poissons VOL-ants VOL + CANO sur le tropique = VOLCANO.
La hache de l’Indien coupe la date de l’exécution pour y insérer un C supplémentaire afin que 1730 devienne 1830 dont la somme 1+8+3+0 = 14 code N.
La 22ème ligne JUILLETMILSEPTCENTRENTE confirme ce choix.
J’EUS 1 C (L+L) ET 1730 = 1830. Date approximative de l’écriture du Scarabée d’Or.
Les FACES du Soleil et de la Lune + les 5 ondulations des serpents = E + les 2 fois 6 rayons pour l’un et étoiles pour l’autre = EFFACE.
Le soleil EFFACE R (1+6+7+4 = 18) quand la Lune EFFACE N.
Chacune des 3 lignes qui écrivent MER DEL SOL est décalée d’un rang de façon à ce que la lecture verticale = REN entendu R et N.
LA FOU(RN)AISE sans ce couple RN = LA FOU AISE.
Les 4 dents blanches du panneton en forme de V complètent (V+V+V+V = 20) d’un T.
Résultat : LA FOUTAISE = LA THÈSE FOLLE. !!!!
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 17 déc. 2015 à 23:50
Codes Pig Pen du pied gauche, A. du pied droit, F.
Coffre : 12AF = LA F.
‘’Le bon ver’’ : ‘’AI-JE PASSÉ LE TEMPS D’AIMER ?’’.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 20 déc. 2015 à 04:15
Le Coffre :
Sur les 4 cases du damier on lit, AF, LYS, LYS et 12.
12 est le code d’un L, initiale de LYS. Mais ainsi singularisé pour être lu ILS.
A et F sont liés pour que F soit devant A dans la recomposition ANCRE + F = FRANCE.
Les 3 fleurs de LYS sont le blason des Rois de France. Les BOURBONS.
Avant de se nommer La RÉUNION, l’île de FRANCE citée dans le testament de Nagéon était appelée BOURBON.
AF, LYS, LYS, ILS = Trésor sur l’ÎLE de FRANCE/BOURBON.

Sur la ‘’treasure Box’’ du tableau d’Howard Pyle, la lettre K n’est sans doute pas l’initiale de KIDD mais peut-être celle de KEYS.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 24 déc. 2015 à 01:27
L’absence de syntaxe et les nombreuses fausses lettres peuvent s’expliquer par la théorie du DAMIER.
Elle commence ainsi :
Prenez une paire de PIJON et retirez-en les 2 cœurs J. Restent PION + PION.
Superposez-les pour obtenir la porte de l’ONGAT.
DAME = ONGAT.
ONGAT est complété par CUL LIER E.
Résultat des 6 premières lignes :
DAME = ONE GATE.
Avantage :
Le carré de 4 cases du coffre est un damier où les 2 cases occupées par des fleurs de LYS sont blanches. Donc vides.
La lecture se fait alors en diagonale, AF liés + 12.

Nota : 12 peut valoir la couronne de 12 étoiles de la Lune, c.à.d. le cercle O.
Entre le Soleil et la Lune se trouverait l’AURORE entendue OR OR.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 26 déc. 2015 à 18:13
Toujours ce problème de l’Indien et de son inscription illisible :
Passons outre en considérant que le complément de 1730 est pour l’instant inconnu. Soit (1730+ ?).
Ainsi la ligne 22, JUILLETMILSEPTCENTRENTE = (1730+ ?), code de ( ?).
De même, le serpent lunaire = (1730+ ?).
Le serpent solaire, MDCLXXIV = 1+6+7+4 = 18 code du R.
Sa face circulaire dessine le O de son résultat, OR.
Les 2 serpents montent vers l’anneau noir de la clef qui représente ORION (O NOIR).
Le nombre VL MDCLXIII, 55-1663 code EEAFFC de EFFACE●.
La somme III+III+V = 11 code K.
Mais EFFACE● efface le point du code Pig Pen du K pour le réduire à L.
Il y a ainsi 3L sur cet anneau (avec les 2 ailes déployées de la Buse entendus L).
Les 3 PRENE(Z/A), AAA, codés 111 initiaux (2 ailes + III + III + V) sont devenus LLL.
Pourquoi ?
Parce que, une fois que les 3 étoiles en A du baudrier d’Orion ont été découvertes, il convient d’aménager leurs noms en en retirant la ‘’merde bien sèche’’, le CACA KK.
Alnitak, Alnitak et mintakA = AAA.
Leurs K réduits en L permettent ALNITAL, ALNILAM et MINTALA.
LÀ LATIN, LÀ MALIN, LÀ MATIN.
La séparation entre le Soleil et la Lune est alors l’aube latine, AURORA entendu OR AURA (‘’qui saura le prendre’’).

Reste à résoudre le problème de la date (1730+ ?), sachant désormais que le K a déjà été utilisé en L.
1+7+3+0 = 11 code du K. Si K → L, ? = +1. Soit 1731 ou 1830.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 27 déc. 2015 à 16:40
Curieux, le nombre des dents sur les pavillons noirs est différent sur les 11 Jolly Roger de la carte.
11, code du K est le signe qui permet de vaincre.
Sur celui qui jouxte le panneton blanc de la clef, le crâne compte 4 DENTS (mot de 4 lettres). Soit le même chiffre que celui de ce panneton.
Le pavillon est un carré noir et les 2 tibias entrecroisés y tracent le signe X = 10, code du J.
Les têtes des 2 tibias peuvent dessiner, au choix, 2 chiffres 3 ou 2 lettres B.
Un espace sépare les 2 premières des 4 dents du panneton. Plusieurs interprétations sont possibles, comme :
_ En partant de la droite, la dent 1 est celle des unités, la dent 2, des dizaines, la 3, des centaines, la 4ème , dent des milliers vaut M.
Aux 111 présents sur l’anneau, ce M rajoute un A à 1111 = AAAA.
La clef vaut alors 1111 pour indiquer que 4A sont contenu dans le nom à découvrir.
Et 11+11 = KK complètent cette clef en ajoutant 2K aux 4A déjà cités, pour diriger vers TAKAMAKA.
_ Les 4 dents séparées en 1et 3 se lisent 1 = 3. Soit A = C. Ce qui corrige le mot ÉCU en EAU (ligne 3).
_ Ou, plus simplement, l’allographe de la lettre unique O entendue dans le trio EAU.
_ Le nom d’ORION ‘’blanchit’’ d’un O = NOIR ou ORIN (La corde).
_ Les 4 dents en V totalisent 20 romains code d’un T. Ou, le code Pig Pen d’un V étant T, 80.
_ Etc…..

La logique voudrait que la hache de l’Indien coupe aussi bien la date du serpent lunaire que celle du serpent solaire pour y insérer un C. La Lune codée K deviendrait L mais le Soleil codé R passerait en S. Les 2 astres auraient ainsi pour code leur initiale et Soleil + Lune, SO+LO = SOLO.
TROpICus CanCri serait alors = TROIS C (3 C dans MDCCXXX). Et la 22ème ligne ne recèlerait plus que l’initiale de Levasseur codée 12.
Dans ce cas, la clef se traduirait par :
Recherchez seulement (SOLO espagnol) les étoiles comportant un K (11) parmi les 3A (111) dans ORION moins un O.
ALNILAM serait éliminée du baudrier, ne laissant qu’ALNITAK et MINTAKA.
PRENE(Z/A)2L serait = AC entendu AK et préviendrait de la traduction latine future d’ANGO (ALNITAK – AC = LATIN).
La seconde étape serait la recomposition de TAKAMAKA à partir de la somme ALNITAK + MINTAKA.
La ‘’drôle de fin’’ aboutirait à AKKA = AQUA dans TAKAMAKA.
Tout cela au conditionnel, dépendant uniquement d’un coup de hache de cet Indien verrouilleur.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 31 déc. 2015 à 07:52
Dans l’alphabet des forbans, la lettre A et le chiffre 1 partagent le même code Pig Pen.
On peut donc traduire les 3 PRENE(Z/A) du texte par prenez Z=1.
J’ai vainement recherché une solution avec le code biblique ATBASH.
Je crois que le GOLFO MEXICANO a été choisi car il correspond au nom de GOLCONDE du testament de Nagéon.
Comme pour GOLCONDE qui vaut GOLD ONDE à une lettre près, il suffit de substituer D à F pour retomber sur GOLD O, GOLD EAU et confirmer ainsi VISATOUR = VISA O (cercle).
De même, MAR DEL NOR change de visage quand N = N+1 = O.
MAR DEL ORO semble raisonnable.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 10 janv. 2016 à 10:39
L’onguent ONGAT est LA TAKAMAQUE, une ancienne résine médicinale.
Ce nom est annoncé par celui de TAMATAVE, dans le testament de Nagéon.
Et c’est là toute l’ambigüité. La bataille de TAMATAVE s’est déroulée à MADAGASCAR le 20 Mai 1811.
Et ce nom de TAMATAVE sert aussi de cachette à LÀ MA CAVE (Le CAVEAU cité dans ce même testament).
Ambigüité, car Madagascar était aussi appelée l’ÎLE DE FRANCE et surtout parce que c’est l’île des BAOBABS. Ces arbres réservoirs d’eau.
La démarche me semble être la suivante :
Au départ, PIJON + MIEL dirigent sur ORION et les 3 Z/A invitent à la recomposition de TAKAMAKA à partir des 2 ‘’CŒURS’’ contenant des K (III+III+V = 11), ALNITAK et MINTAKA.
Puis le nombre VL MDCLXIII● EFFACE un des O pour abréger ORION en NOIR.
Le tout est confirmé par les 11 (K) pavillons pirates NOIRS.
Mais une fois le toponyme découvert, TAKAMAKA est ‘’à moitié coupé’’ pour ne laisser que ‘’la merde bien sèche’’ KK entendu CACA (GUANO – U).
Dans un second temps, la torche Gémeaux + Lézard = J’AIME O + LES A renvoie aux 2 BOAS qui rampent à contresens, où se trouvent les voyelles O+AA dans BAOBA que le Bélier, Bé Lier complètent en BAOBAB, et devient alors l’ARBRE GOURDE.
Il faut donc changer l’écriture des 2 k, AK+KA, tout en en conservant le phonétisme. AQUA.
La date fatidique de 1730 est idéale pour cette substitution :
1+7+3+0= 11 code du K. 17, 3, 0 = Q, C.
On peut utiliser aussi en redondance ÉCU = ET Q et CULLIERE = CUL LIRE.
La ‘’drôle de fin’’ reste la même :
Le mot ARBRE devient ARABE par substitution R/A.
Et l’arbre TAKAMAKA recèle l’AQUA du vieux puits en étant comparé à un BAOBAB.
Nota : Dans Le Scarabée d’Or, c’est un Tulipier de Virginie.
La réflexion de l’auteur est bien choisie. L’ONGAT TAKAMAQUE recèle ainsi 2 lieux, ANGO et TAKAMAKA.
La boucle est ainsi fermée. Elle part du J de PIJON pour s’achever par la margelle carrée du puits qui dessine le code Pig Pen d’un J. La Vérité est au fond du puits, comme le veut l’adage…..
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 27 avr. 2018 à 14:59
Je repars en chasse en considérant que Charles Bourel De La Roncière est l'auteur de ce fameux cryptogramme dit ''de La Buse''.
Il aurait voulu écrire un meilleur remake du Scarabée d'Or d'Edgar Poe, à la mode française, d'où les nombreuses paraphrases de son texte.
Pour moi, la solution de cette énigme se cache dans Le Flibustier Mystérieux.
J'appuie mon argument sur des passages comme celui de la page 14, où, après avoir mentionné plusieurs repères astronomiques (Andromède, Persée, Œil, Sirius, Procyon, Sagittaire, Ourse, Taureau (L'acrostiche APOESPSOT contient Allan Poe et Sot... ! Mais ce n'est sans doute qu'une coïncidence) qui permettent de déterminer ''l'ŒIL'', il écrit :
''Soudain, fut projeté sur cet énigmatique assemblage un faisceau de lumière. Près de l'œil du monstre, on exhuma trois corps : deux d'entre eux, couchés dans des cercueils, portaient un anneau d'or à l'oreille gauche, comme l'habitude en était fréquente chez les marins.
Le troisième corps était enfoui à même le sol, la face contre terre, la jambe en l'air, sous un amas de pierres. Connaissant la coutume des flibustiers de fracasser le crâne d'un coupable, on pouvait reconstituer le drame.''.
Poé n'utilise que 2 squelettes complets. Si De la Roncière en rajoute un troisième mutilé, cela doit avoir une grande importance.
Poé se sert de l'œil droit d'un crâne et ce mot CRÂNE étant repris dans la version française, il est pour moi fondamental. Car De la Roncière précise bien qu'il a été ''fracassé''.

Examinons les autres indices :
_ ''Un faisceau de lumière''.
_ ''L'œil du monstre''.
_ ''Un anneau d'or à l'oreille gauche''.
_ ''La face contre terre''.
_ ''La jambe en l'air''.
_ ''Crâne fracassé''.
_ ''Sous un amas de pierres''.

Plus loin, la série astronomique animalière est complétée :
''L'abondance des gravures rupestres d'alentour, lézard, tortue, chien patte levée, toit pointu, œil du monstre, deux ailes.....''.

On constate que ''L'œil du monstre'' est recité. On note aussi que le ''chien patte levée'' (qui caractérise la position des chiens d'arrêt à la chasse) rappelle ''La jambe en l'air'' du pirate assassiné.
Les 2 constellations du Grand Chien et du Petit Chien (Canis Majoris et Minoris) sont représentées ici par Sirius et Procyon.
Les pirates étant surnommés ''les chiens de mer'' (Dogs Sea) on imagine que le forban du cryptogramme est comparé à un astre.
Un segment ambigu du cryptogramme mentionne ce CHIEN en ces termes :
''JNOURLAIREPITERUNCHIENTUPQUNLENENDELAMERDEBIENTEDJEET''
''J NOUR LAIRE PITER UN CHIEN TUPQUNLENEN DE LA MERDE BIEN TEDJEET.''
Phrase interprétée par De la Roncière lui-même en :
''….FAIRE PITER UN CHIEN TURQ UN ….... LA MER DE BIEN SECHE ET''
Ce segment de texte est encadré par 2 J, comme les 2 ''cœurs'' du mot PIJON.
Ligne 3, autre présence possible du mot CHIEN dans ''SHIEN''.

Mais pour affirmer la présence d'un ou de deux chiens, ou de 1 ou 2 pirates, dans le cryptogramme, il faut identifier ''L'œil du monstre''.
Deux références astronomiques pourraient convenir. Aldébaran, l'étoile majeure de la constellation du Taureau était jadis surnommée ''l'œil rouge''.
Pour les anciens, Cétus, la Baleine, était ''le monstre marin'' (Voir Andromède et Persée).
Connaître le monstre permettrait de nommer son ''œil''.
Par exemple Aldébaran / Taureau ou Menkar / Baleine.
Pour ma part, je choisis la Baleine car dans la série des 8 noms A.P.OE.S.P.S.O.T., 3 sont ceux d'étoiles alors que les 5 autres désignent des constellations. Ces 3 étoiles permettent donc de tracer un triangle astral dont chacun des angles est gardé par un animal (2 chiens et le monstre Cetus).
Ces 3 repères étant aussi les 3 corps des forbans sacrifiés. 2 noms sont intacts, le troisième, est mutilé avec ''La face contre terre'', ''La jambe en l'air'' et le ''Crâne fracassé''.
Plus loin, De La Roncière rajoute ''chien turc ….. chien patte levée''.

LE CHIEN TURC :
Les plus célèbres pirates turcs connus sont les frères Barberousse et Dragut mais là il s'agit d'identifier un personnage dont le nom se cache dans une étoile. Pour moi, le fait qu'il soit ''turc'' vient de la couleur de sa peau.
De PROCYON, outre ORYON, émerge NOYR quand le nom est ''face contre terre'', c.à.d., inversé, et avec ''une jambe en l'air'', sans une de ses lettres. ''Le crâne fracassé'', la tête en moins, éliminant son initiale P.
''Sous un amas de pierres'' peut se traduire par plusieurs ΠR. Soit plusieurs cercles O dans le nom (πR²).
Dans le cryptogramme, le losange d'ORION est tracé par les 4 OR des lignes 2, 10 et 10, 15.
Je pense donc que le chien turc est NOIR.
Et que l'anagramme ORIN se traduit par ''CORDE'' (un orin est un câble qui aide à relever les ancres).
Procyon est le point d'ancrage de toute l'énigme.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 28 avr. 2018 à 17:52
De La Roncière utilise une méthode à double sens.
Ainsi, il modifie la technique classique des ''clavicules de Salomon'' (Pig Pen) en couplant les lettres et en pointant la première (B = A + .).
Les paires ne concernent donc pas que les PIJON.
Le mot ''UNE KORT'' se traduit par une CORDE mais aussi par une PORTE.
Les 3 squelettes des forbans qui sont le gardien du trésor sont à leur tour réutilisés pour préciser une zone d'ORION que les chiens avaient déjà désignée (gigogne).
Sur l'axe Aldébaran / Sirius, ces 3 sentinelles sont alors les 3 étoiles du baudrier d'Orion, Alnilam, Alnitak et Mintaka.
3 jalons qui réemploient les mêmes définitions obscures :
_ ''Un faisceau de lumière''.
_ ''L'œil du monstre''.
_ ''Un anneau d'or à l'oreille gauche''.
_ ''La face contre terre''.
_ ''La jambe en l'air''.
_ ''Crâne fracassé''.
_ ''Sous un amas de pierres''.
Mais avec un indice supplémentaire, ''contourner, ainsi que le A pour arriver à la tête de cheval...''.
Dans l'alphabet des forbans, le code Pig Pen du Z est Λ. Mais dans le texte du cryptogramme, 3 Z sont en réalité des A majuscules calligraphiés, le Z pointé n'existant pas (lignes 1, 3 et 6).
Les 2 corps sur le dos gardent leur initiale A en tête et Mintaka est à inverser en AKATNIM (''face contre terre'') pour que les 3 A soient alignés. Au départ ils sont considérés comme ''les boucles d'oreille à gauche'' des noms.
L'interprétation de ce triple jeu de mots ne pose guère de problème avec ALNILAM qui est l'anagramme de L'ANIMAL ou de LÀ MALIN.
Pour ALNITAK et MINTAKA, c'est le K qui peut être traduit par L ou par C.
CA ou LA LATIN et CA ou LA MATIN.
La somme de MALIN + LATIN + MÂTIN (= CHIEN) = CANIS , le Chien en latin. Ici SIRIUS.
L'ŒIL du Taurus vise le CANIS à travers la porte d'ORION.
Le chercheur malin verra-t-il le nom de CAÏN dans ce chien ?
Fera-t-il le rapprochement avec la Conscience de Victor Hugo ?
''L'œil était dans la tombe et regardait Caïn''.
Serait-ce une allusions à La légende des Siècles ?
Cette hypothèse serait risible si le dernier lieu donné dans Le Flibustier Mystérieux n'était ''l'anse de la BLAGUE''. Blague ≈ Légende ?
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 29 avr. 2018 à 17:14
La carte céleste se superpose à la carte terrestre de l'île de La Réunion.
Les 4 OR en losange représentant initialement Bételgeuse, Bellatrix, Rigel et Saïph.
En ligne 10, Saïph s'oppose à Bellatrix.
Au centre de cette ligne 10 du cryptogramme se trouve le texte ''EPINGLEO''.
Cet anagramme de LE PIGEON semble inciter à ''retirer son épingle du jeu''.
Géographiquement, Bételgeuse peut correspondre à St Denis et Rigel à St Phillipe.
Plus délicat, St Leu recouvrerait Saïph et Ste Anne Bellatrix.
''L'épingle'' se situerait aux environ du cirque de CILAOS en rappelant la boucle du baudrier d'Orion.
Aux Seychelles, la grande île de Praslin ne se prête guère à ce genre de projection.
Par contre, on retrouve ''La Réunion'' sur l'île de La Digue dont la géométrie peut coller avec le losange du texte.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 30 avr. 2018 à 16:04
Humour NOIR ou plutôt scatologique !
Quand NOIR devient RIONS (Bien qu'ils soient une paire, les PIJON n'ont pas le S du pluriel).
Drôle de cryptogramme qui propose une pommade à base de ''MERDE BIEN SÈCHE'' (ligne 12).
L'onguent à confectionner, ''UNE ONGAT'' serait à base de fiente.
Comment ? Le T final est en réalité un U.
Il ne sert de T que dans son utilisation ONE GATE, une porte. Quand la cuillière (CUL LIER E = terminaison en E) devient anglaise.
L'onguent serait donc à base de GUANO.
Nota : Le guano à été très exploité dans des îles de l'océan Indien comme Bird Island dont l'actuel propriétaire n'est pas inconnu des chercheurs de trésors.....
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 02 mai 2018 à 06:49
Le rébus en 8 lignes semble utiliser la méthode du ''Livre-Code''.
La référence peut être l'ouvrage de ''Le Flibustier Mystérieux'' ou tout simplement le cryptogramme lui-même. Car les 2 textes commencent par le verbe PRENDRE.
Prendre des lettres ou des segments de mots et les réunir (Réunion) pour composer la solution.
A la fin du livre, on remarque la série ''Curieuse Cousine Thérèse Marianne Félicité Silhouette''.
Liste de 6 mots suivie de 4 autres, plus complexes, mais toujours mis en exergue par leur écriture en italiques, ''Mouche, Belle Ombre, Beau Vallon et Port de la Consolation''.
Ces 10 bases sont des repères géographiques dans les îles Seychelles.
D'après mon hypothèse, Curieuse pourrait bien se traduire par CREUSE ou par RIEUSE, par exemple.
Et Thérèse par TRES ou 13.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 03 mai 2018 à 10:21
Existe-t-il un lien entre MISSON, le forban d'Anjouan (En Jouant), et le mot PIJON ?
Dans ces 2 noms les lettres I et ON occupent les mêmes places.
Le code Pig Pen du J étant un carré, au ''cœur'' de la matrice des ''clavicules'', il peut aisément être la somme de 2 lettres.
Ex : J = □ = ⅂ + L = N + F. Ou B + R.
Mais S est un V pointé.
Un tel cas de figure existe à la ligne 14 où le 26ème code est en fait la superposition de ceux des lettres S et U qui orientent le texte au SUD.
Le J du premier mot (APREJMEZ) est aussi très particulier car il trace un D calligraphié.*.
Parmi les nombreuses traductions possible de la ''PAIRE DE PIJON'' il est est à ne pas négliger. Justement celle du ''cœur'' de la matrice Pig Pen. Car le code du I est celui du J, mais pointé.
I et J sont bien au centre de la grille (l'enclos).
Interpréter PIJON = NORD n'a donc rien de farfelu.
L'OR de ''KORT'' (Ligne 2) est bien au Nord de l'OR de ''DORMIR'' (Ligne 15), repéré au SUD.
L'axe Est / Ouest restant la ligne 10, encadrée par 2 ''OR'' (OREILLE à l'Ouest).
Une astuce, vieille comme les jeux de mots, consiste à transformer l'anagramme ROND de NORD en cercle, voire en O.
D'où la confusion, viser l'O ne veut pas dire aller à l'Ouest, mais se diriger au Nord.
Dans le plus que suspect testament de Nageon (Seconde lettre) on trouve l'allusion des mines indiennes de VISATOUR et de GOLCONDE.
Traduire TOUR par ROND est possible et suivre par la contrepèterie franglaise GOLD ONCE ne semble pas avoir grand intérêt pour l'instant.....
*) Dans 1PREJMEZ = APRE(D/J)MEZ, se cache alors le mot DAME. La DAME du Jeu étant la superposition de 2 PIJONs sans ''cœurs''. PION à CHEVAL sur PION.
La TÊTE du CHEVAL = DA de dada. La DAME se déplace alors en diagonale et SERA UNE PORTE.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: La BUSE Messagepar marc » 04 mai 2018 à 19:59
Pourquoi De La Roncière mentionne-t-il Antonius MALFANT en insistant sur son chiffrage en MBLFBNT ?
Les codes Pig Pen du A et du B sont les mêmes. B = A pointé.
Sa découverte de l'oasis de TOUAT a-t-elle de l'importance ?
ATOUT ? TOUT A ?
MALFAIT n'aurait-il pas mieux convenu ? (I romain = code alphanumérique du A).

Retourner vers « Autres chasses au trésor »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Bing [Bot]