L'ENIGME d'HENRI DE LENS

Annonces concernant les autres chasses au trésor, en cours ou à venir.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 15 janv. 2016 à 19:20
Références :
Cent trésors, une Énigme. Henri De Lens.
Editions Albatros. Impression du 15 Septembre 1977.

Page 5.

Image

On retrouve un poulpe très semblable à celui de la tombe de Rennes-le-Château.
Mais ici, cet octopus ne se traduit pas par PULPA latin et ne donne pas l’Ω.
Il est encadré par les symboles zodiacaux des POISSONS et du SCORPION encerclés et séparés par le signe ≠.
Ces 2 noms cachent le mot PIONS. Il sont ‘’sensiblement égaux’’ aux noms de ces 2 signes du zodiaque.
Entre eux, la lettre C est l’initiale de CAVALIERS. Car ces 2 PIONS sont des CAVALIERS sur leurs bases circulaires.
Le poulpe est là pour indiquer le déplacement particulier de ces pièces sur l’échiquier du dessous. Les 8 SAUTS possibles.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 16 janv. 2016 à 11:09
Ce jeu ressemble énormément au cryptogramme du ‘’Sot Pêcheur’’, avec ses 64 cases et 32 croix.
Il ne sera donc pas obligatoirement résolu par une des 147 réussites du cavalier (64 cases en 64 coups).
De plus ‘’le poisson sur le gril’’ conduit à rechercher les commandes conditionnelles SI ON dans POISSON et SCORPION.
Le C entre les les 2 PIONS peut être en outre celui de SCORPION abrégé en SORPION.
Et même modifier en Ç si le petit signe en bas est une cédille.
CAVALIER devenu ÇA VA LIER n’est pas à exclure.

La seconde lettre de l’échiquier semble être une anomalie en étant la seule lettre en minuscule du texte, r. Ou alors c’est un I majuscule.
L’écriture inversée d’un S, dans les 2S tête bêche, semble indiquer la lecture inverse d’une des 2 pièces.
POISSONS ↔ NOIPROCS, par exemple.
La forme arrondie des 2 yeux qui écrivent des O, peut donner comme axe vertical la séparation entre les colonnes 5 et 6 qui comptent ces 2O.
L’axe vertical C↕M peut être la diagonale TMGDOCE, qui comporte ces 2 lettres. CODE GMT ?
On notera que cet échiquier ne respecte pas la disposition conventionnelle des cases noires et blanches.
Le nom de SCORPION recèle la racine OR qui est un signal d’alerte permanent pour tous les amateurs de stéganographie.

Ainsi disposées, ces 3 lettres sont linéairement illisibles car un cavalier doit impérativement marquer une étape sur une case noire pour passer d’une case blanche à une autre.
Ainsi,
TrNB
LMRE
NGEA
REDM
HUOL
DBAC
FRAE
EEOX
Se lit :
TNrB
LRME
NEGA
RDEM
HOUL
DABC
FARE
EOEX
Décalage identique vertical à prévoir.

Positionnés sur cette matrice qui occulte une lettre sur 2, les noms POISSONS et SCORPION (tous 2 de 8 lettres) se retrouvent condensés en –O-S-O-S et –C-R-I-N.
Les 2 lettres médianes, C supérieure, et M inférieure peuvent être des rébus.
Entendu phonétiquement, C romain, 100 = SANS. Et M serait l’allographe d’AIME ou le rébus de 1000 entendu MIT LE.
Situé entre les 2 S. Il peut se traduire par S = l’inverse de S, une sorte de Z, Ƨ.

L la diagonale TMGDOCE,
Outre la diagonale TMGDOCE, l’axe vertical C↕M peut être celui de la 7ème colonne. EMCX.
…………..
Autre approche :
L’animal ne serait pas un poulpe, mais une araignée et les 4 tirets de son abdomen obligeraient à l’emboîtage des 8 lignes en 4. Soit :
LTMIRNEB
RNEGDEMA
DHBUAOCL
EFEROAXE
De plus, les symboles des signes zodiacaux des Poissons et du Scorpion seraient N et M.
Le but serait de trouver une clef en 8 lettres par paires de 2 lettres dans chaque ligne.
Les 2 signes ≠ seraient des combinaisons de + et de = traduits pas Sommes ou totaux verticaux.
La dernière colonne donne BALE qui pourrait être BÂLE en Suisse. La ville de ZUG est citée par suivante dans une curieuse dédicace qui ressemble fort à une clef de déchiffrement : ‘’A ma mère, à ma sœur. Elles avaient tout donné. Sept mai 1976. Zug (Suisse)’’.
Nota : Bâle n’est pas dans le canton de Zoug, le plus riche de la confédération.
7, 5, 1976 = codes alphanumériques possibles de GEAIGF. J’AI GF ?
J’ignore les prénoms de ces 2 dames.

Image
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 16 janv. 2016 à 19:12
Entre les signes zodiacaux des POISSONS et du SCORPION, à égale distance, se loge celui du CAPRICORNE.
Avec son initiale C et si la petite double boucle entre S et Ƨ est bien son symbole, ce serait donc lui le nom recherché. Nom de 10 lettres.
Les 2 signes ≠, ±, ne seraient que la lettre grecque Ksi, ≡. La traverse serait verticale car ce signe serait lu SI K.
Et CAPRICORNE serait à son tour entendu K PRIT CORNES. Beaucoup trop de conditionnels.

Le fil de l’araignée, de haut en bas se lit :
± / C / Araignée / Échiquier / M / Idéogramme à double boucle.
On notera que le titre de l’ouvrage, Cent Trésors et une Énigme, correspond peut-être à cet axe vertical.
C M double boucle ≈ 100 treize Or (Code du m = 13).
De part et d’autre de cet obscur échiquier un texte latin en gothique est illisible.
Cependant, tout au long des 260 pages de ce livre, des fragments de cette base sont dévoilés.
Il s’agit là d’un manuscrit du XIIème siècle dont l’auteur ne nous donne pas la référence à la Bibliothèque Nationale.
Ainsi, page 93, on retrouve le segment A SANCTA MARIA DEUS PORTES DE SEVELIRENT LO TRESOR ET LES ORNAMENTS DE L’EGLISE A L’OUTER SAINT VINCENT = Notre Dame des Portes Dieu on enterra le trésor et les ornements de l’église à l’autel saint Vincent.
A gauche de la ligne REDM de l’échiquier.

Je possède l’ouvrage en fichier .pdf , mais j’ignore comment le joindre à ce topic.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 17 janv. 2016 à 07:44
Indice peut-être important :
Le chapitre IV, qui décortique ce manuscrit médiéval, mentionne en prologue le nom de Francis BACON.
Ce dernier est célèbre pour son invention de la technique cryptographique dite ‘’de l’alphabet bilitère’’.
Méthode qui peut concerner cette énigme.
Bacon utilisa les 2 premières lettres de son nom, BA pour construire sont alphabet. La voyelle A sert de base.
Ici, on remarque la sur-présence de la lettre O.
POISSONS et SCORPION dans des cercles O = OOO et OOO.
On peut même envisager que le signe ± soit égal à 7. Chaque tiret horizontal valant 3 et la barre verticale = 1.
7 code du G.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 17 janv. 2016 à 16:34
Qui était Henri de Lens ? Un pseudonyme de Gérard de Sède ?
Il y a quelques années déjà, j’ai donné mon interprétation du cryptogramme du ‘’Sot Pêcheur’’ sur un forum aujourd’hui fermé. Et j’ai récidivé ici même dans Le SERPENT ROUGE.
Sans revenir sur l’obscure découverte de ce document faussement attribué à l’abbé Saunière, disons qu’il apparut brusquement en 1967, grâce à Gérard de Sède.
2 astuces caractérisent ce cryptogramme. Son pliage et son code Vigenère :
_ Il comporte 32 croix qui se réduisent à XXV quand ce document est plié en quatre, désignant ainsi les 64 lettres cachées du texte.
_ Son code Vigenère est un simple alphabet plié en 2, MAIS SANS LA VOYELLE E.
Utilisable dans les 2 sens, A = N et N = A, B = O et O = N ….

L’échiquier du livre de Lens est très semblable à ce cryptogramme.
Mais surtout 2 indices semble créer une parenté entre cet échiquier et le cryptogramme du ‘’Sot Pêcheur’’.
_ L’axe de l’Araignée (A Regnes = A Rennes) sépare les symboles N et M des Poissons (mot existant aussi dans le cryptogramme) et du Sorpion.
Or c’est l’endroit du pliage de l’alphabet Vigenère. Césure entre N et M.
_ De Lens, en écrivant la dédicace ‘’ : ‘’A ma mère, à ma sœur. Elles avaient tout donné’’, utilise une des clefs principales de Rennes-le-Château, SOMME. SO-eur + ME-re.
L’axe de l’araignée divise le signe = en EG et AL. L’astuce de L’ÂGE consiste à faire la somme des chiffres d’une date pour obtenir le code alphanumérique d’une lettre.

Ces 2 arguments m’incitent à penser qu’il y a un lien entre l’échiquier et le cryptogramme.
Si cette parenté s’avère, il suffira de plier l’échiquier sur l’axe du fil de l’araignée de façon à ce que le S et le Ƨ se confondent (Miroir).

Voyons si j’ai vu juste et si S AIDE (Sède).
L’échiquier d’Henri De Lens serait la combinaison de 2 jeux de Rennes-Le-Château (Folio photos entre les pages 96 et 97) :
_ L’échiquier du dallage qui, dans l’église, donne les 4 cavaliers du carrelage, appelés là-bas ROSS. Donc 8S.
_ La tombe du poulpe dont les 8 tentacules dessinent 4 S et 4 Ƨ. L’opposition S+Ƨ dessinant un Ω, O.
Ici, les 8 pattes de l’araignée tracent 8 ? dont le point est au centre de la crosse et qui représenterait une lettre à sélectionner.
On notera qu’aucun S ne figure parmi les 32 lettres déjà présentes. Ce qui semble anormal au vu de la fréquence de probabilité de cette consonne en français.

D’abord, il convient de choisir l’alphabet de substitution monoalphabétique de type Vigenère. 2 possibilités :
_ Soit l’alphabet est scindé en 2 entre les lettres M et N. Et on utilise la méthode du cryptogramme du ‘’Sot pêcheur’’.
_ Soit l’alphabet est plié en 2 entre les lettres M et N et on se dirige vers le classique code biblique Atbash.
Un indice semble guider vers ce choix car la référence à Francis Bacon, qui n’utilisait que des A et des B peut se retrouver dans AtBAsh.
De plus, l’axe vertical CM désigne la diagonale TMGCODE, qui, entendue T AIME G = CODE, incite à opter pour le code Atbash où T = G et G = T.
Essayons
ABCDEFGHIJKLM
ZYXWVUTSRQPON
Avec A=Z=A, … G=T=G,… N=M=N.

Image
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 18 janv. 2016 à 09:18
A première vue, le code Atbash ne semble pas pertinent.
Cependant il révèle l’Aller/Retour de la diagonale du fou noir.
Il faut donc redresser de 45° l’échiquier de façon à ce que le fil de l’araignée trace cette diagonale noire et donne la clef TMGDOCE / LNEUAAX.

Image
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 19 janv. 2016 à 03:04
Sur le disque du Zodiaque, La signe du Capricorne se trouve à égale distance de ceux des Poissons et du Scorpion. A 180° se trouve le signe des Gémeaux.
La hauteur du triangle (Poissons / Scorpion / Gémeaux) construit est représentée par le fil de l’araignée.
Le symbole des gémeaux est volontairement imparfait car il s’entend J’AIME EAUX.
On le retrouve sur le tableau ‘’Pape pomme bleue’’ de Ppierre Plantard devant l’église de Rennes-les-Bains.
Le couple ARAIGNÉE + GÉMEAUX se traduit par À RENNES J’AIME LES EAUX.
Le symbole des Gémeaux est imparfait, mais pourquoi ?
Parce que la représentation exacte dessine 4 boucles, c.à.d., 4 lettres O et que Henri De Lens n’a besoin que d’une paire de O. C’est la raison pour laquelle ce dessin semble inachevé.
On retrouve ces 2 O sur la tête de l’araignée où ils sont les 2 yeux.
J’AIME LES 2 O DE L’ARAIGNÉE.
Et surtout, ces 2 O font partie des 32 lettres de l’échiquier.

Pourquoi avoir choisi une araignée ? (A Rennes-le-Château, le Serpent Rouge parle de ‘’REINE du castel’’).
Parce qu’une araignée, n’étant pas un insecte, a 8 pattes. Et que la pièce du jeu d’échec, la REINE, peut se déplacer dans 8 directions différentes, verticales, horizontales et diagonales.

Le fil de l’araignée devrait contenir le titre de l’ouvrage qu’il préface, en quelque sorte.
Seules 2 lettres sont apparentes, C et M.
C est le nombre romain 100 et le code du M est 13.
‘’Cent trésors et une énigme’’ sont abrégés en CM = 100 treize.
Mais le mot Énigme est représenté par cet idéogramme final qui se traduit peut-être par Gémeaux.
Il se peut que ce soit l’origine, en 1976, du succès de l’Énigme Sacrée de Michael Baigent en 1982.
Si le titre = CM + idéogramme il doit être complété de la résultante S ± Ƨ.
Il existe une référence d’inversion de S en Z dans un manuscrit avec le nom de LAZARE écrit LASARE.
Dans un alphabet de 25 lettres (Sans W) le centre de la série STUVXYZ est V.
Ici, quel que soit l’alphabet choisi, il semble que la lettre entre S et Z est X.
Par convention, les 8 colonnes d’un échiquier sont repérées de A à H.
Ici, c’est la colonne G, la 7ème, qui porterait le titre dans EMCX. (pas E=MC² !)

Image
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 20 janv. 2016 à 01:03
Les déplacements :
Pour les permettre, il convient d’utiliser la convention internationale :

Image

Le rôle de l’araignée :
_ Ses 8 pattes sélectionnent 4 lettres dans chacun des 2 signes du zodiaque.
POISSONS = SCORPION = PION.
Les 2 symboles de ces signes sont les lettres M et N.
Les 32 lettres de l’échiquier sont de simples PIONS, Il n’y a pas d’autres pièces (Fou, Tour, Reine, Roi ou Cavalier).
Tous les pions se déplacent sur un axe horizontal, gauche ↔ droite.
_ Sur l’abdomen de l’araignée, 4 tirets invitent à emboîter les 8 lignes du texte en 4.
LTMI/RNEB
RNEG/DEMA
DHBU/AOCL
EFER/OAXE
Les Pions/Lettres ne pouvant se déplacer que latéralement, utiliser les anagrammes.
_ Dans un second temps, les 8 pattes sélectionnent alors 2 lettres par lignes, de part et d’autre de l’axe vertical.
Ces 8 lettres composent alors le nom recherché.
Nota : Pour élaborer ces 4 lignes, l’auteur de cette grille a utilisé un déplacement vertical des pions contraire aux conventions. Prouvant ainsi qu’il n’était pas un grand maître aux Échecs.
A moins que ce jeu d’échecs soit tout à fait fantaisiste et que les 32 pions/lettres soient en réalité des reines. Leurs déplacements seraient alors multidirectionnels, comme ceux de cette pièce (verticaux, horizontaux et obliques, mais en restant toujours sur des cases blanches et en n’éliminant pas les pièces rencontrées (permutations)).
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 21 janv. 2016 à 00:11
L’axe vertical médian :
=, C, tête de l’araignée, échiquier, M, =, idéogramme à 2 boucles.
Il se décompose en en 2 segments, supérieur et inférieur à l’échiquier :
_ En haut, le C est la tête, la Capitale d’un nom.
Les 2 pions des Poissons et du Scorpion, N et M reposent sur des bases circulaires dessinant des lettres O.
Ces 2 O sont aussi les 2 yeux de la tête de l’araignée.
NO + MO = MON et NOM et commence par C.
C est l’initiale du signe zodiacal du CAPRICORNE logé à égale distance de ceux des Poissons et du Scorpion.
L’axe haut = MON NOM est Henri de LENS, l’auteur.
_ En bas, l’idéogramme inachevé est le symbole du signe zodiacal des GÉMEAUX. Diamétralement opposé à celui du Capricorne dans le zodiaque.
Il est incomplet car le M est l’initiale de MEAUX.
Les 2 lettres S et Ƨ, S en SENS inverse, encadrent le nom de SENS.
Ainsi cet axe vertical utilise les positions astrales du zodiaque pour tracer un axe Nord/Sud géographique reliant les villes de LENS à SENS via MEAUX.
LENS/SENS = 251 Km. MEAUX/SENS 91 Km.

Toute cette hypothèse repose sur le nom de l’auteur, LENS.
Mais bien sûr, à la commande MON NOM, on peut choisir un remplaçant.
En fait, tout dépend de l’animal.
Est-ce bien une araignée à 8 pattes ou un insecte à 6 pattes, un capricorne, avec 2 antennes ?
Dans ce genre de rébus, les dessins sont rarement approximatifs et si on regarde avec soin le départ des pattes, on remarque que 4 partent de la tête de l’animal et les 4 autres, de l’abdomen.
Ce qui peut conforter la présence d’antennes.
On peut même voir que les 4 pattes de la tête sont associées aux 2 yeux qui écrivent 2 O.
Et que les 4 pates inférieures sont tributaires des 4 tirets de l’abdomen.

Dans l’hypothèse où l’animal est un Capricorne, le couple ‘’S±Ƨ’’ n’est plus égal à SENS, mais à 8 car les 2 signes se chevauchent pour écrire 2 O superposés.
Les Gémeaux s’entendent alors J’AIME 2 O. Les 2 O des yeux qui sont aussi les 2 O du texte de 32 lettres.
Le O de gauche touche les 2 lettres R et A. Celui de droite, les 2 lettres M et C.
La tête de l’insecte donne ainsi le prénom de MARC.
La formule MON NOM est donc est double sens. Le nom de l’auteur Henri de Lens n’est qu’un pseudonyme.
Son prénom réel serait MARC.

Autre hypothèse séduisante quand ‘’MON NOM’’ = le nom de l’araignée, l’ÉPEIRE (diadème).
Conjuguée avec les Gémeaux, elle met en exergue le mot PAIRE.
Une méthode ancienne utilisée dans les ‘’écritures secrètes’’ est celle des paires.
Ne sont retenues dans les textes que les doublons, les lettres jumelées.
Le Petit Manuscrit de Rennes-le-Château cache ainsi 4 fois le nom du CARLA.
Ici, les paires ne peuvent concerner que les lettres A B D E M NO R.
Dans le même ordre d’idée, on peut essayer avec Tarentule et surtout Mygale dont l’initiale est M.
Par contre, je ne connais pas d’araignée dont le nom commence par C.
Mais le contexte de l’échiquier peut jouer un grand rôle car ce dernier est inclus dans le manuscrit du XIIème siècle rédigé en bas latin/vieux françois.
L’araignée entendue LA REIGNÉE a déjà été confondue avec LA REINE.
Seul le G contrarie le phonétisme. Mais si on utilise le nom de RÉGINA, l’araignée basique peut cacher la REINE, pièce majeure au jeu des échecs.
La ‘’Régina’’ C ne peut occuper qu’une seule case de l’échiquier. Celle repérée C.
De là elle ne peut rayonner que dans les 8 directions suivantes.

Image
Une Reine sans Roi ? L’hypothèse d’une partie d’échecs semble difficile à soutenir.
Dans un jeu normal, il y a 32 pièces, 16 blanches et 16 noires. Ici, il y a bien 32 lettres, mais toutes sont sur des cases blanches. 2 Fous ne vont jamais sur cette couleurs.
Une Reine Blanche induirait immédiatement celle de Castille…
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 22 janv. 2016 à 07:54
Métamorphose :
Seule la tête de l’araignée est divisée en deux par l’axe vertical. TE + TE.
Les 2 yeux écrivent les 2 O de ÔTE.
La répétition ÔTE + ÔTE invite à supprimer 2 lettres dans le nom du CAPRICORNE qui en compte 10 pour l’ajuster aux 8 lettres du mot ARAIGNÉE.
CAPRICORNE – 2 = ARAIGNÉE.
………………………………
Nota : La métamorphose de la tombe de Rennes-le-Château transforme l’Araignée en Poulpe (Dans le Scorpion du Serpent Rouge, ‘’Poulpe monstrueux expulsant son encre’’.
Les 7 points des 8 bras sont le code alphanumérique d’un G, alors qu’ici, il y a 8 points code d’un H.
Par contre, le C en tête est le même dans les 2 arcanes.
Hache, allographe de H, est très utilisée pour trancher à Rennes-les-Bains.
………………………………
La décapitation du CAPRICORNE laisse sa tête CA en origine de l’axe vertical.
On a le choix pour l’outil tranchant. Ce peut être la hache ou les Ciseaux. Ceux-ci sont obtenus par les 4 O dans pOissOns + scOrpiOn dans leurs 2 cercles O. Soit six O.

La partie inférieure de l’axe commence par la lettre M qui est le centre du nom GéM-EAUX, signe zodiacal diamétralement opposé à celui du capricorne, sélectionnant la terminaison EAUX.
Le couple ‘’S±Ƨ’’ vaut phonétique le C supérieur en tant que chiffre romain, 100 entendu SANS.
EAUX sans l’idéogramme final qui ressemble au symbole incomplet du signe des Gémeaux mais qui vaut en réalité un X.

L’axe vertical total = ainsi : CA + échiquier + EAU.
Sur cet échiquier, les lettres de l’axe C et M sont ainsi disposées, MCM, de telle manière qu’elles tracent un V central.
Celui de CAVEAU.

Cette énigme de l’échiquier se trouve entre 2 représentations du vieux manuscrit du XIIème traité dans le chapitre IV de l’ouvrage Cent Trésors et une Énigme de Henri de Lens.
Ce chapitre va des pages 89 à 112. Le folio qui consacre 14 photos à l’énigme de Rennes-le-Château se trouve entre les pages 96 et 97.
Le seul CAVEAU représenté est celui des célèbres Bergers d’Arcadie de Nicolas Poussin.

Reste l’échiquier par lui-même. Car il ne sert pas qu’à tracer un V central.
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 23 janv. 2016 à 02:56
Je suis un peu étonné de ne pas trouver CARPE DIEM en résultat.
Avec un tel dessin, il me semblait plus logique de choisir les extrémités du nom CAPR-icorn-E associées à DEMI.
Mais cela est personnel…..
La technique utilisée, dite du ‘’mot-valise’’, laisse toute latitude et plusieurs résultats proches sont possibles. Comme CARREAUX, CHÂTEAU, etc…

Les 4 tirets sur l’abdomen conduisent à l’emboîtement des 8 lignes de l’échiquier.
Fondues en 4 segments de 8 lettres, les 4 pattes latérales leurs retirent 4 lettres.
LTMIRNEB → LIRE. 4 lettres.
RNEGDEMA → GEMA. 4 lettres.
DHBUAOCL → UCL. 3 lettres.
EFEROAXE → EFEAR. 5 lettres.
L’anomalie 3 lettres + 5 lettres des lignes 3 et 4 est due à l’obligation de positionner le C qui doit obligatoirement écrire le V da MCM.
Mais le total égale bien 16 lettres ;
LIRE+GEMAU+CLE+FERA = LIRE GÉMEAU FERA CLÉ.

Le CAVEAU de l’araignée (De Rennes) découvert est la tombe de Lazare dans la grotte de la Madeleine.
Le CAPRICORNE du Serpent Rouge finalise en CARLA PRIT CORNES (Bénitier).

Conclusion et reproches à l’auteur Henri de Lens :
En choisissant un vieux manuscrit recensant 100 trésors, il dirige le lecteur vers un autre parchemin, autrement plus célèbre, le Gand Manuscrit de Rennes-le-Château qui comporte 2 grilles carrées de 64 cases. Il prétend donner la clef de déchiffrement de ce texte. SIΘNA serait égal à SI ON ΘTE 1 sur 2.
Il passe ainsi pour un initié qui connait la solution de cette énigme.
Il cite un document de la Bibliothèque Nationale sans en donner les références. Surtout qu’il incite le lecteur à en poursuivre la traduction.
J’aurais bien aimé consulter ce manuscrit du XIIème siècle.
A sa décharge, en 1976, il ne pouvait imaginer que toutes les archives seraient prochainement numérisées et accessibles en ligne.
Nota : A propos de la date du ‘’Sept Mai’’. C’est la fête patronale de Ste GISÈLE, anagramme d’ÉGLISE.
En prologue, l’auteur cite aussi l’épitaphe de Francis Bacon, mais traduit. Ce qui lui ôte toute valeur cryptographique. De plus il oublie de mentionner l’emplacement de cette épitaphe.
J’ai vainement fouillé l’église St Michael à St Albans.

Quelqu’un sait-il où se cache ce texte original. Merci.

‘’Bon ami, pour l’amour de Jésus, abstiens toi de creuser la poussière ici enclose
Béni soit l’homme qui épargne ces pierres et maudit soit celui qui déplace mes os.’’
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 07 mars 2016 à 18:07
A propos de l’épitaphe citée en prologue du chapitre IV.
‘’Bon ami, pour l’amour de Jésus, abstiens toi de creuser la poussière ici enclose
Béni soit l’homme qui épargne ces pierres et maudit soit celui qui déplace mes os.’’
Elle est faussement attribuée à Francis Bacon dont la tombe est dans l’église St Michael de St Albans.
En réalité,
GOOD FREND FOR IESUS SAKE FOREBAR, TO DIGG THE DVST ENCLOSED HERE.
BLESTE BE YE MAN YT SPARES THESE STONES, AND CURSED BE YT MOVES MY BONES.
Est gravée sur la tombe de William Shakespeare dans Holy Trinity Church à Stratford upon Avon.
On notera l’absence du I dans FRIEND et les curieuses inclusions dans les 3 Y.

Image
marc
Dryade
Messages : 1547
Enregistré le : 01.02.2013
Re: L'ENIGME d'HENRI DE LENS Messagepar marc » 08 mars 2016 à 11:23
Shakespeare = SAKE + SPARES. AMOUR + ÉPARGNE.
Alors que SHAKE = SECOUSSE et SPEAR = POINTE.
Tout se passe comme si l’auteur avait transformé son nom trop guerrier, ‘’Lance à secousse, épieu’’ par ‘’Économie et Amour’’.

Suivant ce principe où certaines lettres sont occultées ( FR(I)END, S(H)AKE, SP(E)ARES → IHE), le nom de BACON peut être reconstitué dans BONES.
Mais cela reste à démontrer.

Image

Retourner vers « Autres chasses au trésor »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Aucun utilisateur enregistré