Le doublon d'Apollon

Discussions au fil de l'eau sur la 420
Avatar de l’utilisateur
ribi
Chevêchette
Messages : 16
Enregistré le : 12.04.2019
Localisation : Via Lemovicensis
Le doublon d'Apollon Messagepar ribi » 28 avr. 2019 à 13:53
Je me suis penché cet hiver sur la trace de la Chouette d'Or, et j'ai fait pas mal d'interprétations, qui, si elles étaient toutes correctes, m'auraient conduit à l'Oiseau. Vous trouverez les traces de mes élucubrations sur ce lien. Je souhaite ici vous présenter ici une coïncidence, voulue ou non par Max, concernant l'énigme 420, qui donne une deuxième solution à la flèche d'Apollon.
Le doublon d'Apollon (résumé)
Il s'agit d'un trait qui respecte exactement le livre :
Hors-Sujet
mais pas les IS et madits qui semblent cohérents (ou presque) avec un trait de Golfe-Juan à Dabo... Inutile de me prévenir à ce sujet, je suis au courant.
Je fais une interprétation (trop ?) conventionnelle du texte :
Hors-Sujet
Qui est l'aigle ?
L'aigle est un symbole impérial. Si on a suivi les énigmes précédentes, on cherche un héritier à l'empire de Charlemagne, évoqué A RONCEVAUX. Pour le doublon, ce sera l'Empire Allemand, et plus précisément l'armée allemande.
Cette armée s'est cassée le bec et y a laissé ses plumes le 11 novembre 1918.
La fin de la Première Guerre Mondiale s'appelle les Cent-Jours. Au début des Cent-Jours, l'armée allemande résiste encore vaillamment. Il est d'ailleurs troublant de constater que le texte du livre n'évoque nullement une poussée victorieuse (qui aurait été de bon aloi pour Napoléon), mais simplement quelque chose de marquant.
Que s'est-il passé 100 jours avant le 11/11/1918 ?
Nous étions le le 3 août 1918. La bataille de Fismes et Fismette commence. L'aigle allemand se débattit, depuis la rive droite de la Vesle, pendant un mois, sur Fismes. Les marques laissées furent épouvantables.
Quel trait tracer sur la carte ?
On part du nord-ouest de Fismes, où se trouve l'armée allemande. L'énigme précédente m'a laissé à Lille. La tentation est de suivre la direction Lille-Fismes. On est conforté par le N de l'illustration. Ce N peut se référer à la maison de Niépce, à Saint-Loup-de-Varennes (rappelons que Nicéphore Niépce se cache sur UN NAVIRE NOIR PERCHE
La droite Lille - Saint-Loup-de Varennes passe bien par Fismes (et l'Aube, tant qu'on y est).
En partant du nord-ouest de Fismes, où se situe l'état major allemand (altitude variant entre 50 et 200 m), et en parcourant 559 km, on se trouve à Aspres-sur-Buëch (altitude variant entre 750 à 800 m).
Quoi d'intéressant à Aspres ?
Hâte-toi de trouver la flèche. Eh bien à Aspres, je trouve deux flèches qui se croisent :
Image
à l'image de l'intersection entre les droites Lille - Saint-Loup-de Varennes, et Cherbourg-Bourges, qui peuvent se croiser ici.
De plus Aspres c'est la cité escargot, l'ancienne ASPERIS = SPIRALE à une lettre près, dont le blason comporte QUATRE parties CENTREES :
Image
Mais ça ne peut pas être Apollon qui a envoyé cette flèche, d'après toutes les précisions supplémentaires apportées par Max...
Si ce n'est pas lui, c'est donc son frère sa sœur !
Ben oui, vous savez bien Diane=Artémis, qui est née juste avant Apollon, la Dame Nature par excellence.
Elle adore elle aussi le tir à l'arc, pour la chasse. C'est la déesse du croissant de lune, et de la lumière nocturne ; c'est le pendant de son frère en plus caché et plus secret.
Max nous avait prévenu !
Il en est qui disent que Janus est le même à la fois qu'Apollon et Diane, et que ces deux divinités sont voilées sous son seul nom (Macrobe, Saturnales, Livre I, Chapitre IX).
Janus (dieu des entrées et des issues) semble évoqué dans l'énigme d'ouverture, donc s'il y a Apollon (dieu devin), nous devons aussi trouver sa sœur (beaucoup plus sage) !
Mais c'est aussi évoqué sur l'illustration où deux symboles de planète sont curieusement déformés :
Sanstitr.GIF
La dualité Jupiter - Saturne évoque celle Apollon - Diane, et il semble qu'on ait substitué ces deux planètes.
L'aigle de Jupiter (Aquila) est déformée curieusement en Z, dont on sait que c'est N couché :zzz: .
Elle évoque Napoléon : Un Apollon étant un Napollon :cassetete: avec la liaison, voire un Napoléon En substituant EL.
La faux de Saturne (Falx) est déformée curieusement en croissant de lune, à l'image de la déesse Artémis. En ajoutant CI ARTEMIS+CI = ARMISTICE. :fleche:
CI+EL : DU CIEL VIENT LA LUMIERE ! (celle du soleil (Apollon) et celle de la lune (Artémis)).
Aquila Falx : A qui la faute ???
So what ?
:bougie: Ben la lumière n'éclaire pas tellement : L'alignement Cherbourg-Bourges-Golfe Juan est tout aussi (im)pertinent que celui Cherbourg-Bourges-Aspres.
Je suis persuadé que cette dualité des réponses est voulue par Max. Ce n'est pas la première fois qu'il nous met face à une alternative. J'en suis à me demander s'il n'est pas aussi important d'avoir les réponses "justes" que les réponses "fausses" pour progresser.
En espérant que cette piste "faux de Saturne" vous fasse percuter, je vous remercie de votre attention. :respect:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Retourner vers « 420 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : Aucun utilisateur enregistré