Une résolution possible de la 420.

Discussions au fil de l'eau sur la 420
menba73
Epervière
Messages : 445
Enregistré le : 19.12.2015
Une résolution possible de la 420. Messagepar menba73 » 22 juil. 2018 à 20:38
Salut à tous,

Je ne suis pas sur qu'ergoter indéfiniment sur la B ou la 530 fasse vraiment avancer le schmilblick.

MAX A DIT :

- L'énigme B donne l’ordre et rien que l’ordre … elle n’a aucune autre utilité (13/03/96).
- Une fois cet ordre découvert, vous pouvez définitivement ignorer la B (Fig-Mag).
- La 530 est une énigme très facile (la plus facile de toutes).
- La 470 est une énigme asse facile.
.

Il m'est venu l'envie de vous soumettre une solution complète et cohérente, la 420. Pourquoi la 420 me direz-vous. Pour la simple raison que c'est celle qui à mes yeux prête le moins au doute.

Voilà du grain à moudre. Faite-vous les dents !

420.doc



M'pa Maenba.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
chevechercher
Harfang
Messages : 868
Enregistré le : 03.06.2017
Salut Memba !

C'est une bonne initiative et je te félicite d'oser balancer une solution d'une énigme avancée, ce n'est pas si courant.

Au niveau de la forme je regrette juste que quelques points pas très clairs dans le document, par exemple c'est un peu compliqué de comprendre comment tu calcules ton altitude, mais ce n'est pas très grave.

Sur le fond maintenant, et sans vouloir te décourager, ta solution présente les mêmes défauts que la plupart de celles qu'on voit traîner sur le web, et je ne pense vraiment pas qu'une solution réelle de la chouette ressemble à ça. Ces défauts sont :

1/ Peu d'astuce. Je ne dis pas ça pour être désagréable, mais je ne vois vraiment pas ce qui pourrait être qualifié d'astucieux dans cette solution. En particulier, le propre d'une astuce est d'envoyer sur une fausse piste si on ne la voit pas, donc je ne crois pas qu'une solution puisse être considérée comme valide si elle ne met pas en évidence les fausses pistes que l'astuce permet d'éviter.

2/ Le piège de la sélection des candidats. Ok, tu sais d'où Apollon tire sa flèche et tu as calculé la distance à parcourir et l'altitude. Il ne te reste plus qu'à trouver le point correspondant à ces critères. C'est la même chose que ce que font ceux qui visent Dabo, mais avec une mesure différente. Et oui, eux aussi visent un point déjà connu. Le problème de cette approche est que tu ne peux pas passer en revue tous les points de France qui vérifient ces contraintes pour s'assurer que le point trouvé est l'unique point qui satisfasse les contraintes. Et même en te fixant la contrainte supplémentaire de viser un point déjà connu, tout ce que tu fais c'est définir pour chaque point connu avant une position d'arrivée correspondante de la flèche, qui marchera toujours à condition d'avoir la bonne mesure. Il est extrêmement facile pour Max de créer des fausses pistes sur ce principe et je pense donc qu'une vraie piste évite d'avoir à faire ce passage en revue des candidats potentiels. Ici il doit y avoir un moyen de savoir dans quelle direction Apollon vise grâce à une astuce dans la résolution de l'énigme. Si c'est bien Carignan qui est visé il devrait y avoir dans l'énigme quelque chose qui le confirme à défaut de le justifier.

3/ Des bidouilles injustifiées.

a) Ton calcul de l'atitude demande une multiplication par 73. Tu n'as pas expliqué comment tu utilises la mesure, donc peut être que cette multiplication est justifiée selon toi. Mais pour moi cette façon de faire introduit un facteur ajustable supplémentaire qui permet en fait de réduire les contraintes de l'énigme. Ainsi, tu as besoin de trouver le facteur 73 pour que ta contrainte d'altitude soit vérifiée. Du coup, tu nous sors une analyse fumeuse sur l'absence de mercure qui devient le zénith juste pour justifier de prendre la valeur du mot "zénith" en B1. Wow, tu n'as pas trouvé plus simple pour justifier d'utiliser cette valeur ?

b) Le fait qu'il y ait quelque part une tour radio nommée "zénith" à côté d'un temple de Mercure est juste une coïncidence, tant que rien dans l'énigme ne justifie de considérer cette tour particulière ou ne la confirme. Tu ne peux pas prendre n'importe quel truc qui existe n'importe où sur la base d'une vague connexion sous prétexte que ça justifierait ta démarche. Si ta démarche est bonne, elle est justifiée par l'énigme, point barre.

c) Je parlais de variables d'ajustement, et tu en as en fait une deuxième si j'ai bien compris : le sommet visé dont tu calcules l'altitude n'est pas le point d'arrivée de la flèche. Donc la où tu avais une contrainte doubles (un point à une certaine distance et altitude) tu la transforme en deux contraintes faiblement couplées, l'une concernant la distance du point d'arrivée et l'autre concernant l'altitude d'un sommet, avec le couplage de l'alignement de ces deux points avec le point de départ. Mais mathématiquement il est beaucoup plus probable de trouver une solution à un problème à deux variables (tes deux points) et trois contraintes (distance, altitude et alignement) dont deux indépendantes (distance et altitude), que de résoudre un problème à une variable et deux contraintes. Regarde simplement le nombre de contraintes par variables : 1,5 dans ton cas, 2 sinon.

4/ Ta solution repose sur des "sources inépuisables de connexions" ((c) chevechercher). Il y a des domaines où il suffit de chercher un peu pour trouver des connexions entre deux choses. Les cartes, par exemple, sont des sources inépuisables de connexions si tu considère qu'un alignement, un parallélisme ou une même distance sont des choses remarquables qui créent une connexion entre les villes. Plus tu as de villes et plus tu as de chances de trouver de telles connexions, qui vont augmenter ton nombre de villes. J'ai déjà eu l'occasion de dire du mal de la piste aux étoiles pour la même raison. Les calculs de type B1 ont exactement le même problème. Les anagrammes et homophonies aussi. Ça ne veut pas dire qu'on doive totalement éviter ces méthodes de décryptage, ça veut juste dire qu'il faut être conscient qu'elles peuvent donner n'importe quoi si on n'y fixe pas des limites. Or, je ne t'ai pas vu discuter ces limites ni justifier en quoi dans le cas précis de cette énigme tu pensais avoir le droit d'utiliser ces techniques.

5/ ta solution repose sur un élément du jeu inutilisable pour la résolution de cette énigme. Plus précisément tu as besoin des IS Tour de France. Mais de même que la solution d'une énigme ne peut pas reposer sur des éléments d'une énigme postérieure, elle ne peut pas reposer sur une IS.

Bon c'est tout ce que j'ai identifié pour l'instant. Les critiques sont dures, mais ne les prend pas personnellement. Je vois les mêmes problèmes et d'autres pires dans des tas de solutions proposées. J'ai juste profité de ton poste pour mettre en avant ce qui est pour moi une démarche (in)acceptable pour résoudre une énigme.

Cordialement,
Chev.
menba73
Epervière
Messages : 445
Enregistré le : 19.12.2015
Bonjour,

Effectivement j'emploie une mesure et je n'explique pas comment je l'ai trouvée. Maintenant 18,5 (mm) n'est pas un chiffre inconnu. Je donne une solution de la 420 c'est tout, il n'y a pas d'annexe.

Tu ne m'as pas bien lu. J'ai fait le calcul, j'ai cherché à quels points culminants (2) cela correspondait et j'ai tracé. Le chiffre trouvé (2660 mètres) est rond et j'ai eu la surprise de voir que mon tracé visait exactement Carignan, confirmation à mes yeux. Le point de chute de la flèche, 2 à 3 kilomètres de Gondrecourt-le-château est aligné avec Epernay, Gérardmer... Ce qui n'est pas non plus anodin.

Ce que je propose découle du calcul effectué, à l'aide de données trouvées auparavant. En aucune façon je n'ai trituré les résultats pour qu'ils s'adapte à ma solution.

Il est aussi intéressant de noter que le deuxième point culminant utilisable (la pointe Rousse des Chambres) s'inscrit dans la solution proposé par Delphinus qui a su décrypter des éléments primordiaux dans la recherche des solutions. Delphinus n'a pas la même mesure, mais elle n'est pas sans parenté...

A-t-il raison, ai-je tord ? Une des deux solutions est forcément une fausse piste, si ce ne sont les deux.

Il est bien évident que sans la mesure et sans sa valeur rien n'est possible !
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5939
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
Ce n’est pas mal, mais je n’ai pas saisi que vient faire le puy de dôme ici ?
J’ai bien compris que tu choisisses le chiffre 73 pour ton calcul, mais comment en arrives-tu au puy de dôme sans les IS et sans le rapprochement TDF ?
Je pense que quelque chose de précis doit t’y conduire par la force des choses et que Apollon t’oriente vers, sinon quelque chose m’échappe !
menba73
Epervière
Messages : 445
Enregistré le : 19.12.2015
Ce n’est pas mal, mais je n’ai pas saisi que vient faire le puy de dôme ici ?
J’ai bien compris que tu choisisses le chiffre 73 pour ton calcul, mais comment en arrives-tu au puy de dôme sans les IS et sans le rapprochement TDF ?
Je pense que quelque chose de précis doit t’y conduire par la force des choses et que Apollon t’oriente vers, sinon quelque chose m’échappe !


Bonjours couscous,

Ce n'est pas Apollon qui m'oriente, mais Mercure.

effectivement les IS ne sont là que pour cadrer la solution. J'arrive au Puy de dôme de plusieurs façon et surtout j'y arrive dans les énigmes précédentes.

Grâce à l'expérience de Blaise Pascal qui utilisa du mercure et qui eut lieu conjointement à la cathédrale de Clermont-Ferrand et au sommet du Puy de Dôme.

J'utilise aussi Veule-les Roses, la formidable trouvaille de Delphinus. Veules- les- Roses, Bourges et Clermont-Ferrand sont alignés et perpendiculaire à Gérardmer - Bourges.

Dieppe (en manque d'R) est aligné avec Bourges et le Puy de Dôme (1465 mètres). Il est à noter qu'au sommet se trouve les ruines antiques d'un temple de Mercure

L'axe Cherbourg, Clermont-Ferrand est perpendiculaire au grand côté de l'angle droit (L'orthogonale Carignan- Epernay).

Il y a encore d'autres raisons qui pousse à ce choix, mais restons centré sur cette 420.
menba73
Epervière
Messages : 445
Enregistré le : 19.12.2015
Bonjour chevechercher,

Je vais prendre le temps de te répondre.

Salut Memba !

Menba ou M'pa Maenba

C'est une bonne initiative et je te félicite d'oser balancer une solution d'une énigme avancée, ce n'est pas si courant..

Merci c'est gentil.

Au niveau de la forme je regrette juste que quelques points pas très clairs dans le document, par exemple c'est un peu compliqué de comprendre comment tu calcules ton altitude, mais ce n'est pas très grave.

C'est normal je soumet la solution d'une énigme pas celle de la chouette d'or.

Sur le fond maintenant, et sans vouloir te décourager, ta solution présente les mêmes défauts que la plupart de celles qu'on voit traîner sur le web, et je ne pense vraiment pas qu'une solution réelle de la chouette ressemble à ça. Ces défauts sont :

Ceci n'est que ton intime conviction.

1/ Peu d'astuce. Je ne dis pas ça pour être désagréable, mais je ne vois vraiment pas ce qui pourrait être qualifié d'astucieux dans cette solution. En particulier, le propre d'une astuce est d'envoyer sur une fausse piste si on ne la voit pas, donc je ne crois pas qu'une solution puisse être considérée comme valide si elle ne met pas en évidence les fausses pistes que l'astuce permet d'éviter.

Il faut faire preuve de beaucoup d'astuce pour trouver la mesure et les différentes valeurs qu'elle prend lorsqu'on doit l'employer.

2/ Le piège de la sélection des candidats. Ok, tu sais d'où Apollon tire sa flèche et tu as calculé la distance à parcourir et l'altitude. Il ne te reste plus qu'à trouver le point correspondant à ces critères. C'est la même chose que ce que font ceux qui visent Dabo, mais avec une mesure différente. Et oui, eux aussi visent un point déjà connu. Le problème de cette approche est que tu ne peux pas passer en revue tous les points de France qui vérifient ces contraintes pour s'assurer que le point trouvé est l'unique point qui satisfasse les contraintes. Et même en te fixant la contrainte supplémentaire de viser un point déjà connu, tout ce que tu fais c'est définir pour chaque point connu avant une position d'arrivée correspondante de la flèche, qui marchera toujours à condition d'avoir la bonne mesure. Il est extrêmement facile pour Max de créer des fausses pistes sur ce principe et je pense donc qu'une vraie piste évite d'avoir à faire ce passage en revue des candidats potentiels. Ici il doit y avoir un moyen de savoir dans quelle direction Apollon vise grâce à une astuce dans la résolution de l'énigme. Si c'est bien Carignan qui est visé il devrait y avoir dans l'énigme quelque chose qui le confirme à défaut de le justifier.


Y a -t-il quelque part quelque chose qui indique que le point haut atteint par la flèche et son point de chute sont conjoints.

3/ Des bidouilles injustifiées.

C'est gratuit, il faut préciser.

a) Ton calcul de l'atitude demande une multiplication par 73. Tu n'as pas expliqué comment tu utilises la mesure, donc peut être que cette multiplication est justifiée selon toi. Mais pour moi cette façon de faire introduit un facteur ajustable supplémentaire qui permet en fait de réduire les contraintes de l'énigme. Ainsi, tu as besoin de trouver le facteur 73 pour que ta contrainte d'altitude soit vérifiée. Du coup, tu nous sors une analyse fumeuse sur l'absence de mercure qui devient le zénith juste pour justifier de prendre la valeur du mot "zénith" en B1. Wow, tu n'as pas trouvé plus simple pour justifier d'utiliser cette valeur ?

Zénith = 73 en B1 ou A0. L'antenne au sommet du puy de dôme fait 73 mètres...

b) Le fait qu'il y ait quelque part une tour radio nommée "zénith" à côté d'un temple de Mercure est juste une coïncidence, tant que rien dans l'énigme ne justifie de considérer cette tour particulière ou ne la confirme. Tu ne peux pas prendre n'importe quel truc qui existe n'importe où sur la base d'une vague connexion sous prétexte que ça justifierait ta démarche. Si ta démarche est bonne, elle est justifiée par l'énigme, point barre.

Ce n'est pas une coïncidence, mes solutions précédentes m'y mène.

c) Je parlais de variables d'ajustement, et tu en as en fait une deuxième si j'ai bien compris : le sommet visé dont tu calcules l'altitude n'est pas le point d'arrivée de la flèche. Donc la où tu avais une contrainte doubles (un point à une certaine distance et altitude) tu la transforme en deux contraintes faiblement couplées, l'une concernant la distance du point d'arrivée et l'autre concernant l'altitude d'un sommet, avec le couplage de l'alignement de ces deux points avec le point de départ. Mais mathématiquement il est beaucoup plus probable de trouver une solution à un problème à deux variables (tes deux points) et trois contraintes (distance, altitude et alignement) dont deux indépendantes (distance et altitude), que de résoudre un problème à une variable et deux contraintes. Regarde simplement le nombre de contraintes par variables : 1,5 dans ton cas, 2 sinon.

Voir paragraphe 2/

4/ Ta solution repose sur des "sources inépuisables de connexions" ((c) chevechercher). Il y a des domaines où il suffit de chercher un peu pour trouver des connexions entre deux choses. Les cartes, par exemple, sont des sources inépuisables de connexions si tu considère qu'un alignement, un parallélisme ou une même distance sont des choses remarquables qui créent une connexion entre les villes. Plus tu as de villes et plus tu as de chances de trouver de telles connexions, qui vont augmenter ton nombre de villes. J'ai déjà eu l'occasion de dire du mal de la piste aux étoiles pour la même raison. Les calculs de type B1 ont exactement le même problème. Les anagrammes et homophonies aussi. Ça ne veut pas dire qu'on doive totalement éviter ces méthodes de décryptage, ça veut juste dire qu'il faut être conscient qu'elles peuvent donner n'importe quoi si on n'y fixe pas des limites. Or, je ne t'ai pas vu discuter ces limites ni justifier en quoi dans le cas précis de cette énigme tu pensais avoir le droit d'utiliser ces techniques.

Que veux-tu démontrer ? qu'il faut fabriquer le marteau avec lequel tu enfonces les clous !

5/ ta solution repose sur un élément du jeu inutilisable pour la résolution de cette énigme. Plus précisément tu as besoin des IS Tour de France. Mais de même que la solution d'une énigme ne peut pas reposer sur des éléments d'une énigme postérieure, elle ne peut pas reposer sur une IS.

L'IS n'a aucune influence sur le résultat. Max à peut-être voulu y glisser une allusion, peut-être pas.

Bon c'est tout ce que j'ai identifié pour l'instant. Les critiques sont dures, mais ne les prend pas personnellement. Je vois les mêmes problèmes et d'autres pires dans des tas de solutions proposées. J'ai juste profité de ton poste pour mettre en avant ce qui est pour moi une démarche (in)acceptable pour résoudre une énigme.

Tes critiques ne sont pas dures et je te remercie de ta réponse. Au moins tu joues le jeu.

Les mentalités des joueurs ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions. Plus de 30 ont déjà scanné cette solution. La plupart ferait mieux de se recycler en pilleur d'épaves.

A cette heure 2 ont répondu, toi-même et Couscous qui demandait gentiment un supplément d'information .

A+
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5939
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
menba73 a écrit :Ce n’est pas mal, mais je n’ai pas saisi que vient faire le puy de dôme ici ?
J’ai bien compris que tu choisisses le chiffre 73 pour ton calcul, mais comment en arrives-tu au puy de dôme sans les IS et sans le rapprochement TDF ?
Je pense que quelque chose de précis doit t’y conduire par la force des choses et que Apollon t’oriente vers, sinon quelque chose m’échappe !


Bonjours couscous,

Ce n'est pas Apollon qui m'oriente, mais Mercure.

effectivement les IS ne sont là que pour cadrer la solution. J'arrive au Puy de dôme de plusieurs façon et surtout j'y arrive dans les énigmes précédentes.

Grâce à l'expérience de Blaise Pascal qui utilisa du mercure et qui eut lieu conjointement à la cathédrale de Clermont-Ferrand et au sommet du Puy de Dôme.

J'utilise aussi Veule-les Roses, la formidable trouvaille de Delphinus. Veules- les- Roses, Bourges et Clermont-Ferrand sont alignés et perpendiculaire à Gérardmer - Bourges.

Dieppe (en manque d'R) est aligné avec Bourges et le Puy de Dôme (1465 mètres). Il est à noter qu'au sommet se trouve les ruines antiques d'un temple de Mercure

L'axe Cherbourg, Clermont-Ferrand est perpendiculaire au grand côté de l'angle droit (L'orthogonale Carignan- Epernay).

Il y a encore d'autres raisons qui pousse à ce choix, mais restons centré sur cette 420.


:bravo: Là c'est déjà plus clair^^
Cette piste je suis moi-même tombé dessus pratiquement de la même manière que toi ! Je connais bien le test de Blaise Pascal et la fameuse droite Dieppe Bourges puy de dôme, et bien sûr le temple de mercure qui avec Apollon colle parfaitement.
Je l'ai néanmoins laissé de coté, car s'il s'avérait réellement que cette piste est la bonne, alors cela voudrait dire ipso facto que la fameuse spirale et bien celle du puy de dôme, puisqu'on ne peut pas nié l'évidence qu'une spirale existe ! et c'est là ou je bloque !
C'est quand même troublant de voir que toi aussi tu as déniché cette chose !

Je vais revoir sérieusement cette piste, car il faut admettre qu'elle n'est pas dû au simple hasard surtout que Blaise pascal est bien en 500 et je ne lui trouve pas d'explication apparente !
menba73
Epervière
Messages : 445
Enregistré le : 19.12.2015
la voudrait dire ipso facto que la fameuse spirale et bien celle du puy de dôme, puisqu'on ne peut pas nié l'évidence qu'une spirale existe ! et c'est là ou je bloque.

Cette hypothèse a déjà été mise en avant par Don Luis il y a plus de 10 ans, je ne sais pas comment il y arrivait. A priori la spirale est en relation avec la mesure. je ne réfute pas totalement le Puy de Dôme.

MAX A DIT:

Les mesures ont un rôle à jouer dans l'identification de la spirale.



Extrait de la solution de la 600.

"LA CLEF SE CACHE SUR UN NAVIRE NOIR PERCHE


Trois symboles des masses atomiques sont doublés, dont deux qui se suivent. 12. 4. Et 14. Ce qui correspond à : Ch. E. et N On remarque que le mot NAVIRE est encadré par les deux N correspondant à la masse atomique de l’azote. N en B1 = 13. CH - E en B1 = 13

On peut aussi noter que CL. E. F. est l’abréviation de Clermont- Ferrand, Clermont-Ferrant = Clé F. On notera que NAVIRE en B1 = 63, l’indicatif du département du Puy de Dôme... "
chevechercher
Harfang
Messages : 868
Enregistré le : 03.06.2017
Salut Menba ! Et désolé pour la faute d'orthographe la dernière fois :-(

menba73 a écrit :
Au niveau de la forme [...]

C'est normal je soumet la solution d'une énigme pas celle de la chouette d'or.


Oui, j'ai compris ça. Mais je ne peux que commenter ce dont j'ai connaissance, et je ne crois pas me souvenir que tu aies employé des phrases comme "comme on l'a vu dans l'énigme X" ou "pour appliquer le principe de la mesure, il faut un facteur numérique et c'est comme ça qu'on le trouve", bref des phrases qui mettent tes solutions dans le contexte de ce que tu as trouvé précédemment. Mais encore une fois, ce n'est pas bien grave.

Sur le fond maintenant, et sans vouloir te décourager, ta solution présente les mêmes défauts que la plupart de celles qu'on voit traîner sur le web, et je ne pense vraiment pas qu'une solution réelle de la chouette ressemble à ça. Ces défauts sont :

Ceci n'est que ton intime conviction.


Bien sûr ! Je pensais que c'était évident puisque j'ai dit "je ne pense pas que..." Mon opinion n'a pas plus de valeur que la tienne mais on est là pour échanger des opinions afin d'être un peu moins "aveugles", non ? Il me semblait que c'était le but de ta démarche, en fait.

1/ Peu d'astuce.

Il faut faire preuve de beaucoup d'astuce pour trouver la mesure et les différentes valeurs qu'elle prend lorsqu'on doit l'employer.


Ok, mais en ce qui concerne "trouver la mesure", ce n'est pas dans la solution que tu as donné, donc ce n'était bien évidemment pas couvert pas ma critique. Mais j'aurais pu préciser qu'à mon sens, chaque énigme devait demander de l'astuce et qu'on ne peut pas simplement se reposer sur une astuce trouvée dans une énigme précédente.

En ce qui concerne l'astuce pour trouver la valeur de la mesure à employer, si je comprends bien, ici il s'agit de trouver le 73. Dans ce cas là, je suis désolé mais je ne vois pas où est l'astuce dans le fait de calculer "zénith" en B1 et de voir que c'est égal à la hauteur d'une tour déjà rencontrée également nommée "zénith". À moins que ta définition de la mesure contienne des contraintes supplémentaires sur la nature des éléments qui peuvent donner cette valeur et que l'astuce réside là, mais je ne peux pas voir ça juste avec les solutions que tu donnes.

Maintenant, tu peux aussi dire que l'astuce est de prendre le mot "zénith" comme une description de l'objet visé et de la valeur de la mesure en plus de son sens habituel, et là je pourrais être d'accord sur le fait que c'est astucieux. Mais il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre que c'était ce que tu faisais, donc on en revient au problème de la forme plutôt que le fond, car ton document ne mettait pas cette astuce en avant. C'est dommage.

2/ Le piège de la sélection des candidats. [...]

Y a -t-il quelque part quelque chose qui indique que le point haut atteint par la flèche et son point de chute sont conjoints.


Non bien sûr, et cela pourrait même être un piège de l'énoncé soigneusement évité, s'il n'y avait les autres réserves que j'ai émises à ce sujet.

Mais je trouve que tu ne réponds pas sur le fond de la critique (le problème d'avoir des candidats à sélectionner) mais plutôt sur l'erreur que j'ai commise de ne parler que d'un seul point dans ce paragraphe au lieu de deux...

3/ Des bidouilles injustifiées.

C'est gratuit, il faut préciser.


C'est en fait que je faisais juste en dessous avec les points a), b) et c).

4/ Ta solution repose sur des "sources inépuisables de connexions" ((c) chevechercher). [...]

Que veux-tu démontrer ? qu'il faut fabriquer le marteau avec lequel tu enfonces les clous !


Non, ce que je veux dire c'est qu'avec un marteau tu peux enfoncer des clous mais avec un bulldozer tu as plus de chance de defoncer le mur. À toi de choisir le bon outil. Les méthodes de décryptage que je mentionne sont acceptables dans certains cas (quand on veut effectivement démolir un mur), mais ne sont pas acceptables comme méthodes génériques à appliquer où on veut. Il y a des limites à se fixer, et ces limites peuvent aussi venir des énigmes elles-mêmes et de leur auteur. Pour moi, les sommes en A0 sont comme les bulldozers et je ne pense pas qu'on en ait besoin dans cette chasse, et si ça devait être le cas, ça ne serait que des usages rares et suggérés par des indices.

5/ ta solution repose sur [...] IS Tour de France. [...]

L'IS n'a aucune influence sur le résultat. Max à peut-être voulu y glisser une allusion, peut-être pas.


Ok, dans ce cas ton document ne transmet pas correctement ta pensée car il donne l'impression que ces IS sont à l'origine de la solution.

Tes critiques ne sont pas dures et je te remercie de ta réponse. Au moins tu joues le jeu.

Les mentalités des joueurs ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions. Plus de 30 ont déjà scanné cette solution. La plupart ferait mieux de se recycler en pilleur d'épaves.

A cette heure 2 ont répondu, toi-même et Couscous qui demandait gentiment un supplément d'information.


Ne soit pas trop dur avec les groseilles, tout le monde ne se sent pas à l'aise pour intervenir en société. Et aussi, la critique n'est pas aussi facile qu'on le croit. Elle n'est pas sans risque non plus, on a souvent ici vu des participants demander l'avis de la communauté sur leurs solutions pour ensuite descendre en flammes ceux qui osaient émettre des réserves.
crew
Hulotte
Messages : 2288
Enregistré le : 07.04.2014
Mais qu'est-ce qu'il faut pas entendre... Des pilleurs d'épave ? :titanic:
Non juste on est passé au-dessus de l'épave et on a vu qu'il n'y avait rien d'intéressant à y trouver, mais comme on est polis et respectueux du capitaine, on a préféré ne rien dire.
Pilleurs d'épaves... :lol:

Quand tu rentres dans une boutique et que rien ne te plait, tu dis aux vendeurs que tu trouves tout pourri ? Ou tu ressors sans rien dire, en te disant que ce style ne te convient pas ?
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5939
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
menba73 a écrit :la voudrait dire ipso facto que la fameuse spirale et bien celle du puy de dôme, puisqu'on ne peut pas nié l'évidence qu'une spirale existe ! et c'est là ou je bloque.

Cette hypothèse a déjà été mise en avant par Don Luis il y a plus de 10 ans, je ne sais pas comment il y arrivait. A priori la spirale est en relation avec la mesure. je ne réfute pas totalement le Puy de Dôme.

MAX A DIT:

Les mesures ont un rôle à jouer dans l'identification de la spirale.



Extrait de la solution de la 600.

"LA CLEF SE CACHE SUR UN NAVIRE NOIR PERCHE


Trois symboles des masses atomiques sont doublés, dont deux qui se suivent. 12. 4. Et 14. Ce qui correspond à : Ch. E. et N On remarque que le mot NAVIRE est encadré par les deux N correspondant à la masse atomique de l’azote. N en B1 = 13. CH - E en B1 = 13

On peut aussi noter que CL. E. F. est l’abréviation de Clermont- Ferrand, Clermont-Ferrant = Clé F. On notera que NAVIRE en B1 = 63, l’indicatif du département du Puy de Dôme... "


Je ne le savais pas que c'était DL !
Tout ce que j'ai trouvé, je l'ai toujours fait seul ou en compagnie de mon neveu et précisément Clermont ferrants à était une de mes premières pistes en lien avec la 600, tient c'est fou ça... je m'étais surtout orienté sur la cathédrale et son toit, puff ça fait belle lurette tout ça^^

Si tu as un moment à perdre, penche-toi si tu le désires sur la piste de Nice... celle-ci par contre je crois qu'elle n'a jamais était exploité^^
Regarde et intéresse toi de près au problème qu'il y a eu avec observatoire dont figure l’Apollon, car la aussi j'ai trouver quelque chose qui peut sans doute intéresser pas mal de monde, surtout en lien avec la trahison de l'aiguille, tout du moins celle-ci en est une qui trouve un sens !

Et merci pour le partage, affaire à suivre de très près! :okydoky:
chevechercher
Harfang
Messages : 868
Enregistré le : 03.06.2017
Mais fait gaffe si tu suis les conseils de Couscous, parce que Nice c'est fort !

Hum... désolé pour cette iniepcie (spéciale dédicace à Couscous pour l'orthographe !).
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5939
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
chevechercher a écrit :Mais fait gaffe si tu suis les conseils de Couscous, parce que Nice c'est fort !

Hum... désolé pour cette iniepcie (spéciale dédicace à Couscous pour l'orthographe !).


Tu n'es pas le premier à l'avoir évoqué, mais je dois dire que je m'en souvenais plus :egyptien:
Personnellement, que veux-tu que je te dise... il ne me choque pas le moins du monde ^^ il y a bien pire: cébazat :lol:
goldowlhunter
Effraie
Messages : 214
Enregistré le : 07.02.2016
Couscous a écrit :Je l'ai néanmoins laissé de coté, car s'il s'avérait réellement que cette piste est la bonne, alors cela voudrait dire ipso facto que la fameuse spirale et bien celle du puy de dôme, puisqu'on ne peut pas nié l'évidence qu'une spirale existe ! et c'est là ou je bloque !

Couscous, tu me déçois... je te croyais pas aussi simpliste. :lol:
Pourquoi voudrais-tu que la route en spirale du Puy de Dôme soit la Spirale à 4 centres, obéissant à des règles de géométrie bien précises ?
Non, tout n'est pas aussi simple.

Par contre, dans mes hypothèses (qui sont aussi celles de DL), le point où aboutit la Spirale à 4 centres (la vraie) est aligné avec la route en spirale de Dabo et celle du Puy de Dôme. Donc une spirale eut en cacher une autre (c'est comme avec les trains...).
Pour info, le Puy de Dôme se trouve probablement la première fois en 600 avec l'élément mercure (piste Proserpine UT=Hg) et les éléments chimiques en double (C He N) avec le bel alignement Ecouché (N) - Valençay (C) - Puy de Dôme.

Si le Puy de Dôme est probablement utile pour la suite, je ne suis pas sûr qu'il joue un rôle en 420 mais je ne le jurerais pas !

Une question à Menba : quelle documentation consultes-tu concernant l'antenne radio au sommet du Puy de Dôme ? Etait-elle facile à trouver en 1993 ?
De même, les deux sommets de 2660 m, dans quel document tu les trouves ? Pourquoi dans les Alpes ? Parce que si ça se trouve, il y en a aussi dans les Pyrénées !

En bonne groseille pilleuse d'épave, je ne vais pas faire le malin, car je n'ai pas grand chose d'alternatif à proposer (pour l'instant !).
La 420 me paraît.... labyrinthique et je suis très loin d'en posséder une solution complète.
D'ailleurs, ce qui me gêne dans ta proposition de "solution complète", c'est que tu laisses à peu près 75% du matériel de l'énigme de côté... mais si ça te permet d'avancer, c'est l'essentiel.

GOH
Avatar de l’utilisateur
Couscous
Hulotte
Messages : 5939
Enregistré le : 01.02.2013
Localisation : painS
goldowlhunter a écrit :
Couscous a écrit :Je l'ai néanmoins laissé de coté, car s'il s'avérait réellement que cette piste est la bonne, alors cela voudrait dire ipso facto que la fameuse spirale et bien celle du puy de dôme, puisqu'on ne peut pas nié l'évidence qu'une spirale existe ! et c'est là ou je bloque !

Couscous, tu me déçois... je te croyais pas aussi simpliste. :lol:
Pourquoi voudrais-tu que la route en spirale du Puy de Dôme soit la Spirale à 4 centres, obéissant à des règles de géométrie bien précises ?
Non, tout n'est pas aussi simple.

GOH


Avec toutes les petites batailles sur la géométrie de la spirale et Dabo, quand même voyons ! :egyptien:
Mais c’est de ma faute... à cause du mot » bloqué » que j’ai introduit dans ma phrase qui laisse croire que je n’arrive pas à continuer une fois la spirale du puy de dôme découvert, dsl ! :cassetete:
En réalité, c’est justement elle qui fait que : comme elle n’est pas une véritable spirale à quatre sens au sens géométrique du terme, je ne peux l’accepter donc je stoppe net ! Mais il n’empêche que la droite : Dieppe, Bourges, Puy de dôme et tout de même troublant, et que Blaise pascal et bien en 500... Tout comme il s’emballerait aussi que Clermont ferrant apparaisse en 600 ! Il y a certaines choses dans cette chasse qui me dépasse des fois (je suis raisonnable hein ! :franchouillard: ). Je parierais que DL, par exemple : a du faire le même constat que le mien sur certaines problématiques ! Il a dû remarquer certainement que plusieurs pistes courent dans une seule et même énigme et qu’elles sont bien trop évidentes pour être fausse, mais elle ne trouve pas toujours un sens, et elles sont surtout loin d’être inventées  ! C’est un peu comme si je vous disais que les quatre points cardinaux de la 780 contiennent 4 directions réelles et 4 histoires simultanées différentes parcourant toutes les énigmes... oui, je sais : Couscous délire encore ! Cela parait insensé ! Car à priori, seul un bon chemin conduit à la zone. Néanmoins, n’oubliez pas que le grand Max se soit probablement amusé à inclure plusieurs trajectoires cohérentes d’un bout à l’autre du jeu en fausse piste ; pour la simple beauté du geste et pour nous compliquer encore plus la vie. Tu as parlé de labyrinthe en 420... et j’ai souvent averti : que si la 500 n’était pas décapsulée, il était impossible de la résoudre puisque celle-ci tout particulièrement, nous faisait tomber dans un puits sans fond ! À elle seule, elle démontre que Dabo, Lyon, golfe Juan, Fontainebleau, Lafrey, Etretat, Hericourt, le mont Blanc, Chatel, Nice, etc etc sont tous des pistes que l’on retrouve chez elle... et c’est là, ou l’on commence à comprendre pour ceux qui veulent vraiment le comprendre... toute la problématique liée aux révolutions des planètes ! Et que Max a tellement bien serti son jeu, que personne ne peut échapper à sa danse sans avoir la terre qui tourne ! :egyptien:
menba73
Epervière
Messages : 445
Enregistré le : 19.12.2015
xx

Retourner vers « 420 »

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés : axurit